vendredi, 24 mai 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

vehicule MSF

Des assaillants armés ont attaqué une équipe médicale, le jeudi 2 mai aux environs de 11H00, à Weida Bangou, près de Banibangou dans la région de Tillabéri. Selon le bureau Afrique de l’ouest et centrale de Médecins Sans Frontières (MSF), c’est une équipe médicale mixte composée des agents de l’ONG et du ministre de la Santé qui a subi « un incident en pleine activité médicale à la case de santé de Weida Bangou ».  Des hommes armés sont arrivés et ont enlevé deux (2) voitures appartenant à MSF.

Fort heureusement, toute l’équipe va bien selon MSF même si d’après nos sources, les assaillants ont emporté les téléphones des agents. Face à cette situation, MSF a annoncé qu’une partie de ses opérations dans la zone a été suspendue. « Nous déplorons l’impact de ce genre d’actes sur l’assistance aux communautés locales, déplacés internes et réfugiés. Notre objectif est de faciliter l’accès aux soins de santé pour les plus vulnérables », a ajouté le bureau de MSF qui souligne que suite aux violences dans la région, l’ONG soutient des établissements de santé, deux (2) camps de déplacés internes et réfugiés, ainsi que des cliniques mobiles. « Nos équipes distribuent aussi des biens humanitaires essentiels lors de mouvements de populations près du Mali et du Burkina Faso », a ajouté la même source.

C’est la seconde fois en presque une semaine que MSF a été la cible d’assaillants armés. Dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 avril dernier, les locaux de MSF-France à Mainé Soroa, dans la région de Diffa au sud-est du pays, ont été visés par des assaillants armés qui ont incendié les bâtiments, brûlé plusieurs véhicules et causé d'importants dégâts matériels.

Les régions de Tillabéri à la frontière avec le Mali et le Burkina, et celle de Diffa à la frontière avec le Nigeria, font face depuis quelques années à une amplification des menaces sécuritaires avec la multiplication des attaques par des groupes armés. Les deux zones ont été placées depuis des mois en état d’urgence et malgré les efforts des autorités et des organisations non gouvernementales, la situation humanitaire dans les deux zones de conflit ne cesse de se dégrader.

Ikali (Actuniger.com)

 

Commentaires   

+2 #1 Harouna Saley 03-05-2019 16:13
A quoi sert toute cette panoplie de militaire ainsi que ces bases militaires suréquipées ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Amadou Tidjani Bachir Mijinyaoua 03-05-2019 20:42
Ça sens une complicité après diffa maintenant c'est banibangou???
C'est juste un divertissement ne bernez pas nos esprits....la France est derrière tout cela....
A ce que je le sache les voitures de ces genre de projets sont équipé de plusieurs appareil de sécurité,des GPS il ya d'autre qui ne se démarre qu'avec les badgets de leur conducteur...donc qu'ils sache que leur consonnes on besoin de quelques voyelles...on voit tout maintenant...
Allah ka kiyemu
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Anonyme 04-05-2019 11:42
Ils savent que les gens ont su que c'est la france qui est dest derière tout ça, Maintenant ils ont fait cela pour que lpour détourné l'esprit des gens c'est á dire qu'on arrête de penser à celà parceque même les institutions appartenant à la france ont été attaqués.
Quelqu'en soit les circonstances on sait que ce eux qui sont derrière tout ces actes de barbaries
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Naime Ousseyni 04-05-2019 15:09
L occident est derrière tout ça au Sahel la complicité de nos dirigeants.c est du vrais business
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

B4 MarathonduSahel.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Crise universitaire : le gouvernement et le SNECS signent la paix des braves (Officiel)

23 mai 2019
Crise universitaire : le gouvernement et le SNECS signent la paix des braves (Officiel)

Le gouvernement à travers le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) et le Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SNECS), ont signé ce...

Le maintien en prison de l’activiste Sadat Illiya Dan Malam après plus d’un an de détention arbitraire est une nouvelle injustice

23 mai 2019
Le maintien en prison de l’activiste Sadat Illiya Dan Malam après plus d’un an de détention arbitraire est une nouvelle injustice

La décision de maintien en détention arbitraire de Sadat Illiya Dan Malam après appel du procureur est une nouvelle injustice pour cet activiste emprisonné depuis plus d’un an, ont déclaré aujourd’hui, Amnesty...

Journée internationale des casques bleus de l’ONU : l’Organisation rend hommage au nigérien Souley Souley Ibrahim décédé au service de la paix

22 mai 2019
Journée internationale des casques bleus de l’ONU : l’Organisation rend hommage au nigérien Souley Souley Ibrahim décédé au service de la paix

La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU sera commémorée au siège des Nations Unies, à New-York, le 24 Mai 2019. A cette occasion, 111 Casques Bleus dont un du...

Crise universitaire : assigné en justice par le gouvernement, le SNECS suspend provisoirement sa grève en attendant une ultime médiation

21 mai 2019
Crise universitaire : assigné en justice par le gouvernement, le SNECS suspend provisoirement sa grève en attendant une ultime médiation

Après près de 4 mois de grèves en série, le Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SNECS), s’est vu acculé par décision de justice, de suspendre provisoirement son...

Attaque terroriste à Tillaberi : l'Ambassade des États-Unis condamne l'attaque du 14 mai

21 mai 2019
Attaque terroriste à Tillaberi : l'Ambassade des États-Unis condamne l'attaque du 14 mai

COMMUNIQUÉ DE PRESSE L’Ambassade des États-Unis à Niamey a fermement condamné l’attaque terroriste du 14 mai à Tillaberi, qui a coûté la vie à 28 soldats Nigériens. Nous présentons nos...

« La Nation n’oubliera jamais ses fils », assure le Chef de l’Etat aux veuves et enfants des militaires tombés sur le champ d’honneur

21 mai 2019
« La Nation n’oubliera jamais ses fils », assure le Chef de l’Etat aux veuves et enfants des militaires tombés sur le champ d’honneur

Le Président de la République Issoufou Mahamadou a offert le lundi 20 mai 2019,  l'iftar aux veuves et orphelins des soldats tombés sur le champ  d'honneur en présence du Ministre...