NITA Fond Site Web 675 x 240

vehicule MSF

Des assaillants armés ont attaqué une équipe médicale, le jeudi 2 mai aux environs de 11H00, à Weida Bangou, près de Banibangou dans la région de Tillabéri. Selon le bureau Afrique de l’ouest et centrale de Médecins Sans Frontières (MSF), c’est une équipe médicale mixte composée des agents de l’ONG et du ministre de la Santé qui a subi « un incident en pleine activité médicale à la case de santé de Weida Bangou ».  Des hommes armés sont arrivés et ont enlevé deux (2) voitures appartenant à MSF.

Zeyna commission0

Fort heureusement, toute l’équipe va bien selon MSF même si d’après nos sources, les assaillants ont emporté les téléphones des agents. Face à cette situation, MSF a annoncé qu’une partie de ses opérations dans la zone a été suspendue. « Nous déplorons l’impact de ce genre d’actes sur l’assistance aux communautés locales, déplacés internes et réfugiés. Notre objectif est de faciliter l’accès aux soins de santé pour les plus vulnérables », a ajouté le bureau de MSF qui souligne que suite aux violences dans la région, l’ONG soutient des établissements de santé, deux (2) camps de déplacés internes et réfugiés, ainsi que des cliniques mobiles. « Nos équipes distribuent aussi des biens humanitaires essentiels lors de mouvements de populations près du Mali et du Burkina Faso », a ajouté la même source.

C’est la seconde fois en presque une semaine que MSF a été la cible d’assaillants armés. Dans la nuit du jeudi 25 au vendredi 26 avril dernier, les locaux de MSF-France à Mainé Soroa, dans la région de Diffa au sud-est du pays, ont été visés par des assaillants armés qui ont incendié les bâtiments, brûlé plusieurs véhicules et causé d'importants dégâts matériels.

Les régions de Tillabéri à la frontière avec le Mali et le Burkina, et celle de Diffa à la frontière avec le Nigeria, font face depuis quelques années à une amplification des menaces sécuritaires avec la multiplication des attaques par des groupes armés. Les deux zones ont été placées depuis des mois en état d’urgence et malgré les efforts des autorités et des organisations non gouvernementales, la situation humanitaire dans les deux zones de conflit ne cesse de se dégrader.

Ikali (Actuniger.com)



Commentaires

2
Harouna Saley
5 années ya
A quoi sert toute cette panoplie de militaire ainsi que ces bases militaires sur
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Amadou Tidjani Bachir Mijinyaoua
5 années ya
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Anonyme
5 années ya
Ils savent que les gens ont su que c'est la france qui est dest deri
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Naime Ousseyni
5 années ya
L occident est derri
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2090 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
534 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
332 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
477 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
366 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
365 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages