lundi 8 août 2022

2807 lecteurs en ligne -

fraren

Fête du travail : allocution de Mohamed Ben Omar, ministre de l’Emploi et du Travail

Ben Omar message 30 04 2019 B

Allocution de Monsieur le Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection Sociale, Monsieur Mohamed Ben Omar, à l'occasion de la célébration de la fête du premier mai 2019.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Nigériennes

Nigériens

Mes chers compatriotes

 

Demain 1er Mai 2019, le Niger célèbre de concert avec la communauté internationale, la fête du Travail.

Date qui consacre le 133ème anniversaire des évènements douloureux de CHICAGO, le 1er mai symbolise aussi la lutte permanente des travailleurs pour un monde plus juste et pour l’instauration à tous les niveaux d’activités économiques, des relations professionnelles fondées sur des principes fondamentaux de justice sociale, d’équité et de respect de la personne humaine.

La célébration de cette fête sert habituellement de cadre aux Gouvernement, Employeurs et Travailleurs, partenaires incontournables, pour jeter un regard critique sur la situation économique et sociale de notre pays,  ainsi que les perspectives qu’elle offre, dans cette lutte que nous menons tous, en vue d’assurer et de garantir un mieux être à l’ensemble de nos concitoyens.

Chers Compatriotes

Comme vous le savez, l’événement coïncide, cette année, avec le troisième anniversaire de la deuxième mandature de l’accession à la magistrature suprême de notre pays, de son Excellence Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la République, Chef de l’Etat, ce  qui nous donne, de ce fait, l’occasion de faire un état des lieux des réalisations faites pendant cette période.

En effet, pendant ces années d’exercice du pouvoir,  le Gouvernement de la 7èmeRépublique, sous la conduite éclairée de son Excellence BRIGI RAFINI, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, profondément pénétré des vertus du dialogue social a, inlassablement, œuvré à créer les conditions d’un partenariat fécond entre tous les acteurs du monde du travail afin que, par la concertation permanente et la négociation, des solutions idoines puissent être trouvées chaque fois que de besoin, aux multiples problèmes qui, immanquablement, se posent dans les relations entre les employeurs et leurs employés.

Sans que cela ne soit un bilan exhaustif, nous pouvons citer les mesures prises dans ce cadre, dont entre autres :

 

Dans le domaine de l’emploi :

On peut noter la création de 1 098 655 emplois dont 217 945 emplois permanents et  880 410emplois temporaires. Il faut noter également que ces emplois  émanent aussi bien du secteur public que  du secteur privé.

        Il y a lieu de souligner également : 

- la finalisation du projet d’emploi des jeunes et l’inclusion productive dont le but est de former, encadrer et équiper 40 000 jeunes à l’horizon 2023

- l’appui à la mise en œuvre du programme d’aide à la création d'entreprises ;

- l’appui à l'organisation des formations en technique de recherches d'emploi ;

- l’appui à l'organisation de stage d'initiation à la vie professionnelle ;

- la réalisation d’une étude sur les filières porteuses ;

Par ailleurs, mon département ministériel œuvre inlassablement  pour la pérennisation de la Politique Nationale de l’Emploi, afin de prendre en compte les réalités du moment.

 

En termes de perspectives, on peut citer les créations d’emplois grâce à la poursuite de grands chantiers de construction d’infrastructure et le démarrage de certains dont entre autres celui du Barrage de Kandadji.

Dans le domaine du travail et de dialogue social, on peut souligner :

-       le suivi régulier de la mise en œuvre des protocoles d’accord signé entre le gouvernement et les partenaires sociaux ;

-       la signature d’un protocole d’accord entre le Gouvernement et les partenaires sociaux ayant consacré à la révision du décret fixant les frais de déplacement accordés aux agents de l’Etat à l’intérieur et à l’extérieur du Niger;

-       Le parachèvement dans les jours prochains des activités de la Commission Nationale des Elections Professionnelles (CONEP) en vue de la détermination de la représentativité des organisations syndicales des travailleurs;

En termes de perspectives, on note l’adoption très prochainement de la Convention Collective interprofessionnelle.

En matière de protection sociale :

-       l’adoption de la liste harmonisée des Maladies Professionnelle

-        la rencontre régionale des Ministres du Travail d’Afrique Subsaharienne et du nord sur la gestion de la migration de travail, 

-       La  campagne nationale de sensibilisation sur la Vision Zéro accident du travail, zéro maladie professionnelle ;

En termes de perspectives, il y a lieu de mentionner l’étude en cours pour déterminer et cela avec l’appui de la Banque Mondiale, le taux de couverture sociale, outil indispensable devant permettre à l’Etat de réussir au mieux toute action visant le bien-être social.

Mesdames et Messieurs,

 

La célébration de cette journée donne aussi l’occasion aux travailleurs de présenter leurs doléances au Gouvernement.

D’ores et déjà, je puis vous rassurer que celles-ci seront examinées  avec   diligence.

Aussi, à cette occasion, est-il de tradition, de récompenser  les travailleurs qui, durant leur vie professionnelle se sont brillamment distingués par leur dévouement au travail. C’est ici le lieu de féliciter les heureux récipiendaires.

Notre vœu le plus ardent est que ces médailles d’honneur puissent servir de véritable facteur de motivation pour les bénéficiaires et un moyen d’émulation pour les autres travailleurs, en vue d’une plus grande productivité à tous les niveaux d’activités économiques.

Chers Compatriotes,

Au terme de mon propos, je voudrais, en cette veille de saison pluvieuse, formuler le vœu  qu’Allah le tout puissant, gratifie notre pays le Niger d’un hivernage fécond afin que soit banni à jamais le spectre de la précarité.

Vive la fête internationale du travail !

Vive le monde du travail !

Vive le Niger et bonne fête à tous.

                                        Je vous remercie !



Commentaires  

+1 #1 gorzo 01-05-2019 08:38
Détrompez-vous M. le Ministre.Les frais de déplacements sont donnés à qui ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Mallah Tidjani 01-05-2019 11:07
Son travail c'est juste de venir dire que les gens ne vont pas travailler pour davantage enfoncer le pays dans la misère !
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com