samedi 13 août 2022

3635 lecteurs en ligne -

fraren

Déjeuner de presse : la nouvelle représentante de l’UE prend contact avec les médias et dévoile sa feuille de route

rencontre presse UE0 min

L’ambassadrice de l’Union Européenne (UE) au Niger, Dr IONETTE Denise-Elena, a invité la presse nigérienne à un déjeuner de presse, dans la soirée du mardi 11 Décembre 2018 au restaurant le pilier de Niamey.  Il s’agit pour la nouvelle représentante, qui était entourée pour la circonstance de ses plus proches collaborateurs, de prendre contact avec les médias et surtout, de brosser l’état de partenariat entre son institution et le gouvernement nigérien d’une part, ainsi que les rapports entre l’UE et les autres pays africains d’autre part.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

En plantant le décor, Dr IONETTE a déclaré que l’Union Européenne est disposé à continuer d’entretenir les relations bilatérales et multilatérales avec ses différents partenaires qui sont les Etats, les organisations de la société civile ainsi que les médias. A cette occasion, elle est revenue sur les différents appuis que l’Union Européenne apporte au Niger depuis plusieurs décennies, auxquels se sont venus ajouté depuis quelques temps, de nouveaux soutiens notamment en faveur de la force multinationale du G5 Sahel, ainsi que dans le cadre des négociations sur les accords Afrique-Caraïbes-Pacifiques et l’Union européenne plus connus sur « les accords ACP ». La diplomate européenne a passé au crible l’état de la coopération entre l’UE et Le Niger, et a profité pour également échanger avec les hommes des médias, sur des sujets majeurs de l’actualité européenne et internationale, qui ne manquent pas de conséquences sur l’Afrique en général et le Niger en particulier. C’est le cas de la crise migratoire, du Brexit et de la problématique du changement climatique, des sujets qui ont été largement abordés par la représentante résidente de l’Union européenne au Niger.

Un partenariat fructueux

Après sa présentation d’ensemble, la représentante de l’UE au Niger a échangé avec les journalistes, sur plusieurs questions, qui sont spécifiquement relatives à la situation sécuritaire du pays. A ce sujet, Dr Ionnette a évoqué la mission de l’EUCAP SAHEL, qui est une mission civile de l’Union Européenne destinée à appuyer les Forces de Défense et de sécurité (FDS), et qui est active au Niger depuis 2014. Sur le plan régional, elle a souligné que la force conjointe de G5 Sahel bénéficie également des appuis de l’Union Européenne car rien qu’au dernier sommet des bailleurs de fonds sur le financement des plans prioritaires, l’UE a mis la main à la poche pour permettre la véritable montée en puissance de la force armée du G5 Sahel. Mme l’ambassadeur d’assurer que l’Union Européenne continuera à soutenir ce partenariat.

Par rapport aux accords ACP, Dr IONETTE a fait part à la l’assistance, l’état des lieux des discussions qui sont toujours en cours en prélude à leurs révisions d’ici l’échéance du 28 février 2020, une date butoir qui s’approche à grand pas. Cependant la diplomate européenne n’a pas manqué d’attirer l’attention sur la globalisation et la mondialisation qui risquent d’impacter sur le processus de conclusion de nouveaux accords entre les pays ACP et l’UE. Mais qu’à cela ne tienne, a-t-elle poursuivie, « l’Union Européenne va continuer à travailler dans le cadre du multilatéralisme ».

En plus des investissements de l’UE dans le développement des infrastructures au Niger, la diplomate européenne a mis l’accent sur plusieurs interventions sur le terrain de l’organisation communautaire européenne dans notre pays. Elle a en ces sens évoqué les questions de protection des femmes et des enfants à savoir la violence basée sur le genre, les mutilations génitales féminines, ont également été au centre de la rencontre car elles constituent une grande préoccupation dans le cadre du partenariat bilatéral qui uni le Niger et l’Union européenne.

Le fonds fiduciaire d’urgence (FFU), de l’Union européenne qui intervient dans le cadre de l’immigration régulière a également été abordé par la diplomate avec les journalistes.

Les sujets sur les appuis aux agriculteurs et producteurs qui sont victimes des conséquences du changement climatique ont eu leur réponse à l’occasion du déjeuner de presse. En dehors de l’appui de l’Union Européenne au ministère de l’agriculture, qui a été mis en exergue par la représentante résidente de l’UE, plusieurs collègues qui travaillent sur les différents secteurs de développement, ont chacun en ce qui le concerne, apporté des précisions sur les appuis de l’Union européenne dans les différents secteurs d’activités.

Dr IONETTE a saisi l’occasion pour saluer par la suite, la présence massive des différentes catégories des médias tout en assurant que, « les médias sont un partenaire de choix, et que l’exercice d’une presse libre et indépendante est le signe de la vitalité d’une démocratie ».

Cette rencontre, a assuré la diplomate européenne, jette les bases des échanges qui vont se poursuivre entre les deux parties. L’ambassadeur européenne n’a pas manqué, à l’issue de la conviviale rencontre, de rassurer les représentants des médias, que les portes de l’Union européenne seront toujours grandement ouvertes en cas de besoin.

Diplomate chevronnée

De nationalité roumaine, Denisa-Elena IONETE, a rejoint la Délégation de l’UE à Niamey, en septembre dernier, en qualité d'Ambassadeur après avoir occupé le même poste à Ndjamena au Tchad durant trois ans. Médecin de formation, elle a été auparavant, elle a été pendant quatre ans Chef de l'Unité "Fragilité et Résilience" de la Direction Générale Coopération Internationale et Développement de la Commission Européenne. C’est une diplomate chevronnée qui, après une carrière nationale comme médecin et chargée de recherches, a travaillé pendant dix ans avec les organisations des Nations Unies, au Gabon, Niger, Afghanistan et Palestine, ainsi que dans le management des programmes humanitaires et de développement. Entre 2006 et 2011, elle a travaillé avec l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (OTAN), où elle était en charge des dossiers de protection des populations civiles, des opérations de stabilisation et reconstruction et appui médical. Elle a par la suite rejoint les institutions de l'Union Européenne.

rencontre presse UE min

AKM

Actuniger.com



Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com