jeudi 18 août 2022

2294 lecteurs en ligne -

fraren

Insécurité: le gouvernement craint de nouvelles attaques de Boko Haram début 2019

an interpellation ministre Kalla Moutari

Le ministre de la Défense du Niger Kalla Moutari a déclaré samedi craindre des attaques du groupe jihadiste Boko Haram contre les forces nigériennes début 2019 et souhaité former des forces spéciales contre les jihadistes.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Lors d'une intervention devant le Parlement, le ministre a rappelé "la situation préoccupante au Nigeria" voisin, où "des bases militaires ont été défaites" récemment par Boko Haram.

Les combattants de "Boko Haram ont pu se ravitailler en matériel, ils ont pu se revigorer", a souligné M. Moutari, qui "craint" des attaques des jihadistes contre les forces nigériennes "à partir de janvier 2019, (période) qui correspond au début du retrait des eaux de la Komadougou", une rivière formant une frontière naturelle entre le Niger et le Nigeria et qui entrave les incursions des insurgés nigérians sur le sol nigérien.

"On estime que ce groupe dispose de la capacité nécessaire pour mener des actions de grande envergure contre nos positions à tout moment" et "nous nous préparons en conséquence", a-t-il ajouté.

Le ministre a également estimé qu'une "armée classique ne pourra peut-être pas venir à bout de Boko Haram" et annoncé que le Niger "a décidé de (faire) former sur place ses forces spéciales" par les armées de "France, d'Italie et des Etats-Unis".

Le ministre exposait aux parlementaires la situation sécuritaire dans la région de Diffa (sud-est du Niger) victime depuis 2015 d'attaques meurtrières du groupe jihadiste basé dans le nord-est du Nigeria. M. Moutari a par ailleurs donné un bilan d'une opération menée par "la Force mixte multinationale" contre Boko Haram au premier semestre 2018.

"Au cours de la dernière campagne que la Force mixte multinationale (composée de soldats du Cameroun, du Tchad, du Niger et du Nigeria) a mené dans le lit du lac Tchad, 370 combattants de Boko Haram ont été tués, une centaine ont été arrêtés vivants", a-t-il affirmé, ajoutant que l'armée avait saisi "des armes, des véhicules, y compris des blindés". 

Le ministre n'a pas précisé la date à laquelle cette opération a été menée. 

Mais, fin avril, M. Moutari avait annoncé qu'une opération militaire régionale d'envergure était "en cours" dans le bassin du lac Tchad pour débarrasser la zone "des résidus de Boko Haram".

La région de Diffa, qui compte 600.000 habitants, abrite plus de 300.000 réfugiés et déplacés en raison des attaques de Boko Haram, selon des ONG.

 

AFP



Commentaires  

-1 #1 precision 09-12-2018 18:02
Le Gouvernement moribond de brigitte ne craint rien car il se fiche royalement que les nigeriens se fassent tuer. Pour preuve, ni issoufou encore moins Birgitte ne se sont jamais rendus a diffa a la rencontre des victimes. Si ce n'est du mepris et de l'indifference, eux seuls savent pourquoi.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 mamaro 09-12-2018 18:31
Citation en provenance du commentaire précédent de precision :
Le Gouvernement moribond de brigitte ne craint rien car il se fiche royalement que les nigeriens se fassent tuer. Pour preuve, ni issoufou encore moins Birgitte ne se sont jamais rendus a diffa a la rencontre des victimes. Si ce n'est du mepris et de l'indifference, eux seuls savent pourquoi.


Et pourtant, ils sont sensibles aux victimes, l'etat est une continuite, le PR et son PM ont des representants a Diffa, une region qui fait partie integrante du Niger. Le peureux au moindre geste, il a prefere fuire en europe
et souhaite toujours le malheur au pays
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #3 Arosso 10-12-2018 07:14
Citation en provenance du commentaire précédent de precision :
Le Gouvernement moribond de brigitte ne craint rien car il se fiche royalement que les nigeriens se fassent tuer. Pour preuve, ni issoufou encore moins Birgitte ne se sont jamais rendus a diffa a la rencontre des victimes. Si ce n'est du mepris et de l'indifference, eux seuls savent pourquoi.

Et si c'était Hama le président ? Un fuyard récidiviste ? Le pays allait sombrer ! Si au moins il a honte autant qu'il a peur !
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Djibrilla Adamou Oumarou 10-12-2018 08:34
Mais les bases militaires sont la pourquoi pour protéger l uranium le pétrole
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Djibrilla Adamou Oumarou 10-12-2018 08:34
Mais les bases militaires sont la pourquoi pour protéger l uranium le pétrole
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Alkassoum Ayaha Talhach 10-12-2018 08:35
Faut même pas craindre Mr le ministre ce ça même vs n avez rien vu encore continuer à voyager Dans l air selmen
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 @tchediabakari 11-12-2018 00:58
Foutaise que du mensonge!! Alors qu'hier seulement 50 pêcheurs ont été pris à BOSSO 8 agents de foraco froidement abattus à Toumour et 3 coupeurs du bois égorgé a kablewa
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Peut-être 11-12-2018 09:14
Qu'Allah protège le Niger et son peuple ainsi que la sous région. Tous ceux qui complotent pour que ces barbaries aient lieu qu'Allah les maudissant. Trop de sang à coulé. Qu'Allah nous assiste
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Hadiza Hamidou Zaki 11-12-2018 22:41
Qu'Allah nous assiste! Amine
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com