mercredi, 12 décembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

BANNER1 Prodec cpa min

airtel siege

Les locaux d’Airtel Niger, notamment le siège sis au quartier Talladjié route de l’aéroport, ont été mis sous scellés par les agents des impôts ce vendredi 7 décembre. C’est aux environs de 13H00, alors que les agents étaient pour la plupart en train de quitter le service, que les agents du fisc ont débarqué pour fermer par la suite, aux environs de 15H00, les locaux de l’opérateur.

 

Une semaine après Orange Niger, c’est donc au tour donc d’Airtel Niger de connaitre le même sort que son concurrent, et pour les mêmes raisons : « non-paiement des impôts ». Depuis quelque temps, les opérateurs télécoms du pays sont dans le collimateur de la Direction générale des impôts (DGI), qui leur a infligés des redressements fiscaux sur la période de 2014 à 2018. Airtel Niger, premier opérateur du marché, a été sommé de s’acquitter d’un montant de 77 milliards de FCFA contre 24 milliards pour le second opérateur, Orange Niger, 19 milliards pour l’opérateur public Niger Télécoms, et 4 milliards pour Moov Niger, la filiale de Maroc Télécom. Selon nos informations, Moov Niger s’est déjà acquitté d’une partie de la somme, ce qui n’est pas le cas pour Orange et Airtel qui contestent le redressement.

Avec cette fermeture en série, les opérateurs Orange et Airtel ont donc visiblement choisi le bras de fer avec la DGI pour la résolution de leurs contentieux fiscaux. La direction d’Airtel Niger a d’ailleurs pris les devants en préparant ses agents à cette éventualité, depuis l’expiration du délai qui leur a été imparti, pour s’acquitter de leurs devoirs. De sources proches de la direction d’Airtel Niger, l’entreprise aurait même tenté de négocier le versement d’un acompte de 5 milliards en attendant la fin du contentieux, mais la DGI aurait opposé une fin de non-recevoir, exigeant les 15% de la somme, comme il est stipulé dans les nouvelles dispositions fiscales.

Au sein de l’opinion, le débat continue de faire rage sur l’opportunité de ces mesures radicales. Si pour beaucoup, ces entreprises doivent se conformer à la loi, certains et notamment leurs agents, contestent le redressement ainsi que la voie suivie par la DGI pour rentrer dans ses droits. D’autant que chaque contribuable a le droit de contester le montant de ses impositions selon une procédure bien établie. Cependant, entre temps, les procédures ont changé notamment dans la loi des finances rectificatives adoptée il y a quelques mois, et les opérateurs télécoms sont en train d’en faire les frais.

Airtel nouveau marche0

Airtel nouveau marche

Ikali (Actuniger.com)

 

 

 

Commentaires   

-2 #1 Hajia Hawa Kindo 07-12-2018 17:20
:lol:
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Salif 07-12-2018 17:22
J’espère juste que la DGI ne fera pas volte face suite à une quelconque pression. Qu'il paye ou qu'il ferme point barre.
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #3 Yes 07-12-2018 17:54
Citation en provenance du commentaire précédent de Salif :
J’espère juste que la DGI ne fera pas volte face suite à une quelconque pression. Qu'il paye ou qu'il ferme point barre.

Tu es un malade toi !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Citoyens Nigeriens 07-12-2018 18:31
Content que ces VOLEURS et VOYOUS soient fermés.
Qu'ils ferment et quittent le Niger point barre.
Ils nous ont beaucoup volés. Ce sont des vrais escrocs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Le citoyen 07-12-2018 18:40
Cette entreprise a toujours payé ses impôts et cela bien avant la date de paiement.
il serait quand même judicieux, de se poser les bonnes questions.
Pourquoi maintenant ?
Pourquoi ordonner uniquement la fermeture des entreprises privées ? (Orange, Airtel,...)
Cette histoire n'est que de la poudre aux yeux..
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #6 Le citoyen 07-12-2018 18:42
Citation en provenance du commentaire précédent de Citoyens Nigeriens :
Content que ces VOLEURS et VOYOUS soient fermés.
Qu'ils ferment et quittent le Niger point barre.
Ils nous ont beaucoup volés. Ce sont des vrais escrocs.

tu es le plus grand voleur mon frère.
as tu des preuves ? faut pas affirmer des choses sans preuves.
A moins que tu sois un mouton, bête et sans cervelle
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Hum 07-12-2018 19:06
Ho ho ho ils vont rouvrir bientôt dès lors qu elle appartient aux indiens ils sont as en arnaque et en corruption, les champions du monde wait and see
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Sani 07-12-2018 19:12
Appliquer toutes ces lois mm au député soit disant nationaux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Le citoyen 07-12-2018 19:16
Citation en provenance du commentaire précédent de Sani :
Appliquer toutes ces lois mm au député soit disant nationaux.

Merci mon, ami.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 Kounama 07-12-2018 19:17
Citation en provenance du commentaire précédent de Hum :
Ho ho ho ils vont rouvrir bientôt dès lors qu elle appartient aux indiens ils sont as en arnaque et en corruption, les champions du monde wait and see

https://www.actuniger.com/societe/12926-toute-la-lumiere-sur-le-detournement-de-l-aide-alimentaire-pakistanaise-le-tonnage-detourne-les-auteurs-les-beneficiaires-et-les-pretextes.html
Est ce que ce sont des indiens aussi dans cette affaire d'escroquerie ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #11 Kountché 07-12-2018 22:27
Il faut être idiot pour croire que ces entreprises ne paient pas leurs impôts. Un redressement n'est pas synonyme de non paiement. Quand il y a un contentieux, les deux parties doivent s'asseoir et négocier. Ce n'est pas parce que tu est État que tu refuses de négocier. Ceux qui souhaitent le départ de ces entreprises sachent que ce sont des Nigériens qui y travaillent donc c'est me Niger qui perd. Ce comportement décourage tout investisseur qui souhaite venir au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #12 Niger BA 08-12-2018 02:51
Haha
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #13 Niger BA 08-12-2018 02:54
A croire que l objectif est de mettre en difficulté au profit de nigertelecom endettée, non perfomante , politisée et non dynamique
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #14 Ibrahim 08-12-2018 03:40
Citation en provenance du commentaire précédent de Le citoyen :
Citation en provenance du commentaire précédent de Citoyens Nigeriens :
Content que ces VOLEURS et VOYOUS soient fermés.
Qu'ils ferment et quittent le Niger point barre.
Ils nous ont beaucoup volés. Ce sont des vrais escrocs.

tu es le plus grand voleur mon frère.
as tu des preuves ? faut pas affirmer des choses sans preuves.
A moins que tu sois un mouton, bête et sans cervelle

Citation en provenance du commentaire précédent de Le citoyen :
Citation en provenance du commentaire précédent de Citoyens Nigeriens :
Content que ces VOLEURS et VOYOUS soient fermés.
Qu'ils ferment et quittent le Niger point barre.
Ils nous ont beaucoup volés. Ce sont des vrais escrocs.

tu es le plus grand voleur mon frère.
as tu des preuves ? faut pas affirmer des choses sans preuves.
A moins que tu sois un mouton, bête et sans cervelle

Moi oui..la premiere fois 3 000 ensuite 2 000 et c pc pas du tout 1 blague
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #15 Ousseini bila Harouna 08-12-2018 04:59
La DGI a raison de les fermées,car ils prennent l'argent du peuple et ils ne veullent pas mettre la DGI dans ces droit, mais où allons nous meme les boutiquiers,paye ces contribuable à plus forte raison vous les grands companies que vous etez.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 bagague 08-12-2018 07:26
Et ce sera le chômage pour beaucoup de Nigériens travaillant dans ces deux(2) sociétés si la situation perdure.Il y a sept(7) que ce régime est au pouvoir,et il a fallut maintenant pour penser au redressement fiscal?Quelque chose nous échappe de toute évidence.
Wait and see
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #17 tokaji 08-12-2018 07:36
l'etat a besoin d'argent, et, par tous les moyens.
actu niger, informe toi d'abord avant de dire que c'est un non paiement d'impot. de toute façon, l'etat doit negocier, sinon ,là ,elle est en position de faiblesse.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #18 Kounama 08-12-2018 09:53
Effectivement l'état doit entrer dans ses droits.
Mais avant tout, si cette règle doit être appliquée alors qu'elle soit appliquée à toutes les entreprises y compris étatiques...
Quelle est la situation de la Nigelec, la SNEN,...etc.
Soyons sérieux..
Cette situation n'est profitable à personne.
Commençons par la diminution des dépenses publiques.
c'est pourquoi cette histoire n'est que de la poudre aux yeux...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Dan Adar 08-12-2018 10:38
il est vraiment temps que l'état diminue ses dépenses noenses non essentiels
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 Dan Adar 08-12-2018 10:38
il est vraiment temps que l'état diminue ses dépenses noenses non essentiels
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #21 Bossake 08-12-2018 21:32
La loi des finances dit qu'il faut d'abord payer les 15 pourcent du montant avant de commencer les négociations.Donc la DGI est dans son rôle
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #22 Kounama 09-12-2018 14:30
Citation en provenance du commentaire précédent de Bossake :
La loi des finances dit qu'il faut d'abord payer les 15 pourcent du montant avant de commencer les négociations.Donc la DGI est dans son rôle

quel rôle .
c'est 15 % sont justifiés ?
arrêtons un peu c'est de la dictature...
Vivement qu'on stoppe ce genre de conneries.
sinon il faut appliquer le même principe aux entreprises étatiques.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 wsb 10-12-2018 17:58
Espérons que la DGI tienne jusqu'au bout, car tout le monde doit payer son impôt pour une certaine justice sociale.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Migration : à Niamey, des migrants rapatriés de Libye protestent contre leurs conditions de séjour

11 décembre 2018
Migration : à Niamey, des migrants rapatriés de Libye protestent contre leurs conditions de séjour

Des dizaines de migrants rapatriés de Libye et installés au Niger, notamment à Niamey, ont manifesté ce mardi 11 décembre dans la matinée, devant les locaux de l’Agence des nations...

Insécurité : découverte d’une cellule djihadiste près de Konni, à la frontière avec le Nigéria

10 décembre 2018
Insécurité : découverte d’une cellule djihadiste près de Konni, à la frontière avec le Nigéria

Les menaces sécuritaires commencent sérieusement à prendre une nouvelle ampleur au regard de leur extension à plusieurs zones du pays. Alors qu’au sud-est dans la région de Diffa, ainsi qu’au...

Défense : une enquête ouverte afin de déterminer les circonstances de la mort de l’élève-officier Talata Chamssoudine Tchiombiano

10 décembre 2018
Défense : une enquête ouverte afin de déterminer les circonstances de la mort de l’élève-officier Talata Chamssoudine Tchiombiano

C’est ce lundi 10 décembre, en début d’après-midi, qu’a été inhumé au cimetière Yantala de Niamey, l’élève-officier de l’armée de l’air, Talata Chamssoudine Tchiombiano, disparu tragiquement à l’âge de 23...

Les acquéreurs des parcelles annulées des lotissements privés dans la ceinture verte seront dédommagés, rassure le ministre de l’Habitat

9 décembre 2018
Les acquéreurs des parcelles annulées des lotissements privés dans la ceinture verte seront dédommagés, rassure le ministre de l’Habitat

Le ministre des domaines, de l’urbanisme et de l’habitat M. Waziri Maman a au cours d’une interpellation faite à l’Assemblée Nationale ce samedi 08 décembre annoncé que les acquéreurs des...

Insécurité: le gouvernement craint de nouvelles attaques de Boko Haram début 2019

9 décembre 2018
Insécurité: le gouvernement craint de nouvelles attaques de Boko Haram début 2019

Le ministre de la Défense du Niger Kalla Moutari a déclaré samedi craindre des attaques du groupe jihadiste Boko Haram contre les forces nigériennes début 2019 et souhaité former des...

DIFFA/RECHERCHE DE PAIX : la JICA finance l’éducation et la formation de 44 800 enfants et des jeunes

9 décembre 2018
DIFFA/RECHERCHE DE PAIX : la JICA finance l’éducation et la formation de 44 800 enfants et des jeunes

Le gouvernement japonais a, à travers son démembrement JICA (Agence japonaise de coopération internationale), finance l’éducation et la formation de 44 800 enfants et jeunes de Diffa. Ce projet parrainé par...