lundi 8 août 2022

2358 lecteurs en ligne -

fraren

ZINDER : pas de liberté provisoire pour Sadat Illia Dan Malam

Sadat Illia Dan Malam

La cour d’Appel de Zinder a rejeté, ce mercredi 21 novembre, la demande de mise en liberté provisoire introduite par la défense de l’acteur de la société civile, Sadat Illia Dan Malam, membre du Cadre de Concertation et d’Actions Citoyennes (CCAC).

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Le délibéré a été rendu ce mercredi suite à l’examen de la demande par la Cour, le 24 octobre dernier. C’est la seconde fois que la justice rejeté la libération provisoire de l’activiste, puisqu’en première instance, le Tribunal de Grande Instance avait déjà refusé d’accorder cette faveur à l’inculpé. Ses avocats ont fait appel, et la Cour a aussi décidé de le maintenir en prison. Sadat Illia Dan Malla va donc devoir attendre l’issue de son procès afin de connaitre son sort.

 Pour rappel, Sadat Illia Dan Malam est détenu à la prison civile de Matamèye, chef-lieu du département de Kantché dans la région de Zinder. Le coordinateur régional du MPCR a été, pour rappel, arrêté le 18 avril et inculpé de « participation à un mouvement insurrectionnel » et de « conspiration contre la sécurité de l'État ». C’est sûr plainte du coordinateur du PNDS de Tarraya de Zinder, qui l'a accusé de « complot contre l'État », et « injures », que l’activiste, très engagé dans les manifestations contre la loi des finances 2018 et la mauvaise gouvernance, a été initialement interpellé par la police judiciaire avant d’être inculpé et déféré à la prison civile de Matamèye. « Une manière de taire des voix discordantes », selon la société civile nigérienne et les ONGs internationales, qui appellent depuis à sa libération, ainsi que celle de Yahaya Badamassi, lui aussi incarcéré en attente du délibéré de son procès en appel, fixé au 5 décembre prochain.

 Ikali (Actuniger.com)

 



Commentaires  

0 #1 Illia 22-11-2018 00:22
Dan Malam yaki halin Malam KO :lol:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Roxy 22-11-2018 13:45
il comprendra que nous sommes dans un État de droit.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com