mercredi, 12 décembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

BANNER1 Prodec cpa min

rencontre canal Niger serie Niamey 

Le vendredi 9 Novembre 2018, le Directeur Général Canal + Niger, M. Cheikh Sarr, le Directeur de la Chaine A +, filiale du Groupe Canal+, M. Damiano Malchiodi, Mme Dorine Gueye, Directrice Programmation et Editorial, et M. Jean Noel BAH, réalisateur Séries Capitales Africaines, ont co-animé une conférence de presse à l’hôtel Soluxe de Niamey.

 

 

Les ambitions du groupe Canal+ et celles de la Chaine A+ étaient au menu des échanges avec les journalistes ainsi que les responsables des médias locaux. Pour rappel, depuis sa création en 2014 le Groupe Canal + s’emploie à renforcer l’offre « ACCES de Canal » au plus grand nombre des abonnés. Dans le même temps, une des ambitions de sa filiale A+ est d’investir, pour sa part,  dans la création, les talents du continent plus spécifiquement de l’Afrique francophone.

Dans son mot introductif, le Directeur Général Canal + Niger  M. Cheikh Sarr, a rappelé la vision de ce groupe de par le monde en général et pour le Niger en particulier où il ambitionne de faire découvrir le pays à travers ses talents artistiques.  Pour sa part, le Directeur de la Chaine A +, M. Damiano Malchiodi, il a souligné que : « A+ est la première chaine dans l’histoire du groupe Canal+ qui a été créée en immersion Africaine. C’était donc une ambition de créer une télévision sur le continent africain avec toute l’expertise que peut apporter un groupe comme Canal + dans la création audiovisuelle ». Selon lui, « A+ est un bras armé pour la diffusion les talents africains à travers le monde entier ».

A comprendre M. Damiano Malchiodi, c’est dans cette perspective que le travail d’appui de A+ consiste à proposer le meilleur aux spectateurs, « le meilleur de ce que veulent regarder les téléspectateurs africains ». « C’est la chaine qui revendique haut et fort les séries africaines. A+ c’est vraiment la chaine des séries africaines » a-t-il martelé.

Parlant du contenu  de programme de A+, M. Damiano Malchiodi, a tout d’abord fait remarquer l’existence des chaines Nollywood du Nigeria, les chaines sud-américaines comme Novelas  etc. Cependant, poursuit-il, en Afrique  c’est  A+ la chaine dédiée à tous les joueurs de séries africaines. Elle se propose d’apporter au plus grand public un plus dans son mode de lecture ou de partage. Dans cette démarche,  son objectif est de « créer de l’inédit, de la nouveauté, de déplacer les codes en construisant un marché ».

A M. Damiano Malchiodi de conclure « L’avenir de l’Afrique francophone c’est de construire un marché qui devienne un business pour tout le monde. Il n  y a pas que le divertissement, il faut que les artistes vivent, que les créateurs vivent, il faut donc injecter de l’argent mais il faut aussi de la valeur  commerciale autour de ces programmes qui se construisent ».

rencontre canal Niger serie Niamey BIS

« Capitales africaines Niamey » dès le 20 novembre sur A+ la chaine des séries africaines

Prenant la parole à son tour, Mme Dorine Gueye, Directrice Programmation et Editorial, a entretenu les journalistes sur le concept de « Capitales africaines ». Il s’agit de la grande collection initiée par la société de production scénarii avec le soutien de la chaine A+ ayant pour objectif la production panafricaine. En clair, c’est un objectif commun d’immersion dans la vie quotidienne des populations africaines mais également de valorisation de leur richesse culturelle à travers « les traditions les passions les espoirs ».

Mme Dorine Gueye, Directrice Programmation et Editorial a expliqué que « Capitales africaines » est un décryptage de la vie sociale «économique et politique vécue par les habitants des grandes métropoles de l’Afrique francophone. Elle a ensuite annoncé qu’après les villes de Bamako et Cotonou, la série Capitales africaines diffusée sur la chaine A+ fera cap sur Niamey avec un casting 100% nigérien et un tournage réalisé à Niamey.  Elle se compose de 29 épisodes de 26 minutes chacun à découvrir dès le 20 novembre, tous les jours du lundi au vendredi dans la case A+ CREATIONS à 15h.

Répondant, aux questions des journalistes, M. Jean Noel BAH, réalisateur Séries Capitales Africaines a soulevé les problèmes liés à la formation des acteurs en cinéma. Il a insisté sur la nécessité pour les acteurs de se former davantage dans ce domaine de plus en plus exigent. Par la suite, des explications furent données sur les thèmes abordées dans Capitales africaines : Niamey. C’est une série policière qui s’est construite autour d’un réseau de trafiquants de drogue de voleurs de motos, de braqueurs qui perturbent la tranquillité des habitants de la ville de Niamey. Djaman un officier de police implacable est chargé de mener l’enquête et mettre fin cette organisation. Au cours de ses investigations, il découvre à son grand désarroi que sa femme Rahina mène une double vie elle est mariée à deux (2) riches commerçants résidants dans deux pays limitrophes au Niger.  Mais Djaman n’et n’est pas au bout de ses surprises lorsqu’il découvre que son fils est également membre du gang qui sème la terreur à Niamey. Il se retrouve face à un dilemme qui va bouleverser toute son existence.

Pour rappel, la chaine A+ est disponible en exclusivité dans l’offre les BOUQUETS CANAL + canal 21 commercialisée dans plus de 25 pays d’Afrique subsaharienne francophone ainsi que dans l’offre TNT EASY TV mais également aux Caraïbes à la Réunion  à Mayotte et en France.

rencontre canal Niger serie Niamey BIS1

Actuniger.com

 

 

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Migration : à Niamey, des migrants rapatriés de Libye protestent contre leurs conditions de séjour

11 décembre 2018
Migration : à Niamey, des migrants rapatriés de Libye protestent contre leurs conditions de séjour

Des dizaines de migrants rapatriés de Libye et installés au Niger, notamment à Niamey, ont manifesté ce mardi 11 décembre dans la matinée, devant les locaux de l’Agence des nations...

Insécurité : découverte d’une cellule djihadiste près de Konni, à la frontière avec le Nigéria

10 décembre 2018
Insécurité : découverte d’une cellule djihadiste près de Konni, à la frontière avec le Nigéria

Les menaces sécuritaires commencent sérieusement à prendre une nouvelle ampleur au regard de leur extension à plusieurs zones du pays. Alors qu’au sud-est dans la région de Diffa, ainsi qu’au...

Défense : une enquête ouverte afin de déterminer les circonstances de la mort de l’élève-officier Talata Chamssoudine Tchiombiano

10 décembre 2018
Défense : une enquête ouverte afin de déterminer les circonstances de la mort de l’élève-officier Talata Chamssoudine Tchiombiano

C’est ce lundi 10 décembre, en début d’après-midi, qu’a été inhumé au cimetière Yantala de Niamey, l’élève-officier de l’armée de l’air, Talata Chamssoudine Tchiombiano, disparu tragiquement à l’âge de 23...

Les acquéreurs des parcelles annulées des lotissements privés dans la ceinture verte seront dédommagés, rassure le ministre de l’Habitat

9 décembre 2018
Les acquéreurs des parcelles annulées des lotissements privés dans la ceinture verte seront dédommagés, rassure le ministre de l’Habitat

Le ministre des domaines, de l’urbanisme et de l’habitat M. Waziri Maman a au cours d’une interpellation faite à l’Assemblée Nationale ce samedi 08 décembre annoncé que les acquéreurs des...

Insécurité: le gouvernement craint de nouvelles attaques de Boko Haram début 2019

9 décembre 2018
Insécurité: le gouvernement craint de nouvelles attaques de Boko Haram début 2019

Le ministre de la Défense du Niger Kalla Moutari a déclaré samedi craindre des attaques du groupe jihadiste Boko Haram contre les forces nigériennes début 2019 et souhaité former des...

DIFFA/RECHERCHE DE PAIX : la JICA finance l’éducation et la formation de 44 800 enfants et des jeunes

9 décembre 2018
DIFFA/RECHERCHE DE PAIX : la JICA finance l’éducation et la formation de 44 800 enfants et des jeunes

Le gouvernement japonais a, à travers son démembrement JICA (Agence japonaise de coopération internationale), finance l’éducation et la formation de 44 800 enfants et jeunes de Diffa. Ce projet parrainé par...