lundi, 18 février 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Orange 4GO

signature2 Niger ong francaise bell

Le 5 novembre dernier, l’ONG française « Noé » était présent à Niamey au Niger, où elle a signé un accord de partenariat avec le gouvernement pour la délégation de la gestion de l’aire protégée de la Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma (RNTT). Cette délégation de gestion est la première signée par l’Etat du Niger et également la première mise en œuvre par Noé.

 

La Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma

Cette réserve terrestre, située à l’est du Niger, au paysage et climat désertiques, est la plus grande d’Afrique avec près de 100 000 km² (trois fois plus grande que la Belgique). Elle a naturellement été identifiée par Noé et ses partenaires pour cette première délégation de gestion française en Afrique puisque l’ONG y mène de nombreuses actions de conservation de la biodiversité faunistique depuis 2013.

Termit et Tin-Toumma abrite en effet plusieurs espèces remarquables menacées d’extinction : addax, gazelle dama, guépard saharien, tortue sillonnée, outarde Arabe et de Nubie ainsi que différentes espèces de vautours, pour lesquelles Noé a imaginé et mis en œuvre des programmes de conservation. Des espèces menacées de disparition à cause principalement de la dégradation de leur milieu naturel et des activités humaines.

L’histoire de la réserve et celle de Noé sont intimement liées

Carrefour culturel, lieu chargé de culture et de traditions, riche d’une biodiversité unique mais malheureusement menacée, la Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma a été créée le 6 mars 2012. Depuis ce jour, Noé n’a eu de cesse de soutenir les efforts de l’Etat du Niger, de son Ministère de l’Environnement et des communautés dans la gestion de cet immense territoire.

Cependant, Noé n’intervient pas seulement pour préserver la biodiversité au sein de la Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma. Les populations nomades et riveraines de la réserve sont elles aussi concernées par la dégradation de leur environnement. Le maintien des conditions de vie de ces populations, de leurs coutumes et de leurs traditions, dépend aussi étroitement de la préservation des ressources naturelles dans un contexte de changement climatique aux conséquences de plus en plus dramatiques. C’est pourquoi au sein de la réserve, Noé s’est aussi toujours attaché à soutenir le développement communautaire par la sécurisation du pastoralisme* ou encore en aidant à la scolarisation des enfants.

Délégation de gestion d’une aire protégée

Les aires protégées sont au cœur des stratégies de conservation de la biodiversité et ont pour objectif la protection à long terme du patrimoine naturel et des ressources biologiques. Cependant de nos jours, dans un contexte où les administrations chargées de la gestion des aires protégées ne possèdent pas les moyens humains, financiers et matériels de gérer l’ensemble des aires protégées sous leur juridiction, les états s’orientent vers une gestion déléguée ou partagée des aires protégées. Des délégations de gestion auprès d’ONG, telle que Noé, se mettent ainsi en place.

Noé s’engage donc avec l’Etat du Niger vers la gestion de l’aire protégée de la Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma. Cette gestion repose sur un mandat à long terme (20 ans) déléguant à Noé les prérogatives de l’Etat pour la gestion intégrale effective de la réserve ainsi que la responsabilité du financement nécessaire à son bon fonctionnement. 

Ce modèle de gestion a déjà prouvé sa pertinence et obtenu des résultats concrets pour la biodiversité notamment avec l’ONG African Parks, désormais partenaire de Noé.

La délégation entre Noé et le Niger financièrement soutenue par l’AFD et l'UE

Noé a déjà obtenu deux premiers financements de l’Agence française de développement (AFD) et de l’Union Européenne pour la gestion de la Réserve naturelle nationale de Termit et de Tin-Toumma.

Ces financements permettront la mise en œuvre effective et rapide de la délégation de gestion sur la réserve, la construction des infrastructures, l’achat des équipements et l’embauche du personnel nécessaire pour assurer la gestion optimale du site.

En accord avec l’Etat du Niger, la délégation de gestion de la réserve a pour objectif de protéger et conserver le patrimoine naturel unique qu’elle abrite, de le placer au centre du développement socio-économique de la région contribuant ainsi au maintien de la biodiversité et améliorant la sécurité de la région au bénéfice des communautés locales et des générations futures.

Noé, conscient de bénéficier de la confiance des plus hautes autorités du Niger et des communautés locales de la réserve, est extrêmement fier et enthousiaste à l’idée de mener à bien cet ambitieux projet !

Source : Communiqué de presse de l’ONG Noé biodiversité.

Actuniger.com

 

 

Commentaires   

+2 #1 Sile 10-11-2018 00:24
Je pense le Niger va veuiller si non cette ONG va voler nos especes pour revenir un jour nous les vendre.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #2 Hum 10-11-2018 00:37
La vente du territoire nigérien est en marche, après avoir autorisé l installation des bases impérialistes, concéder une partie du territoire au djihadistes qui font régner leur loi sur une partie du territoire comme si cela ne suffise pas comme malheur, maintenant ils veulent morceler une partie du Niger et l hypothétiquer à des impérialistes avec des masques d ONG .
Mais cela ne nous surprend guère car des gens qui monnaient cache les passeports nigériens comment vont ils se déranger à vendre ce même pays , ya un cochon rose en arrière plan.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 samsou 10-11-2018 08:16
Citation en provenance du commentaire précédent de Hum :
La vente du territoire nigérien est en marche, après avoir autorisé l installation des bases impérialistes, concéder une partie du territoire au djihadistes qui font régner leur loi sur une partie du territoire comme si cela ne suffise pas comme malheur, maintenant ils veulent morceler une partie du Niger et l hypothétiquer à des impérialistes avec des masques d ONG .
Mais cela ne nous surprend guère car des gens qui monnaient cache les passeports nigériens comment vont ils se déranger à vendre ce même pays , ya un cochon rose en arrière plan.

Ni issoufou, ni bazoum et encore moins massaoudou ne sont vraiment des nigeriens dans l'ame et donc vendre une partie du territoire ne leur coute rien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #4 kirja 10-11-2018 09:33
n'est ce pas cette même ONG française qui a des entecedants chez nos vaillants frères tchadiens?
Pourquoi ces français nous collent beaucoup au dos? si ils ne peuvent pas s' en passer du Niger , ils n'ont qu'a faire de ce pays un Département français. ainsi c 'est mieux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #5 ALKALY 10-11-2018 11:26
Sommes-nous une bande de bons à rien au Niger ? On nous gère la défense, nos mines, notre pétrole et même notre nature !!! Que reste-t-il au Nigériens au Niger ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+9 #6 BALI 10-11-2018 12:09
Bonjour,
Attention, car la plupart des ONG françaises sont au Niger, pour des missions d'espionnage, et par la suite agir pour la destruction de l'état. Surtout, pour ce qui connaissent la zone, ça devient un quartier libre pour la france. Attention encore une fois de plus, la france cherche par tous les moyens à déstabiliser, et à morceler le Niger, tout comme elle l'a fait dans beaucoup de pays. La france ne vaut rien, c'est un état terroriste et criminel, pire anti-islamique. Attention, notre armée doit y veiller constamment et se préparer à une réaction face à l'armée française. Armée du Niger méfie-toi, la france épie tous tes gestes, ton dispositif militaire et surtout ta capacité à réagir, la france prépare ça sur le moyen et long terme. Attention Attention DANGER.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #7 Sani 10-11-2018 17:09
Adieu le Niger de 1267000 kmcarre morcelé vendu que ces ONG sache que il partiront eux et leur millitaires
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Mora 11-11-2018 00:00
C est légal un truc omme ça? Bizarre.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #9 Boulama 11-11-2018 00:17
qu'Allah ns pardonne et qui' ait pitié de ns. L'arrivée des gouristes, c'est le plus grand malheur que ntr pays a connu
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #10 Mahamadou Sanda 11-11-2018 11:19
Félicitation.... O N G Noé
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 Gaicha 11-11-2018 13:03
C'est inquiétant. Ils vont sûrement profiter de cette gestion pour nous nuir.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #12 bagague 11-11-2018 14:45
Il faut surtout sensibiliser ,ensuite sanctionner les militaires qui sont les plus grands destructeurs de cette réserve.Les militaires en mission dans ladite zone chassent ces espèces au quotidien.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #13 Sabi Malam Idi 11-11-2018 18:40
Vrmn si cela est la pr ns aider , ce 1e grnde chnce pr ns .Alors ke Dieu ns aide et grâce a cet accord ntr réserve sera bi1 protégé incha'Allahou .
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 Blackmarket 12-11-2018 12:38
Sheba Niger!!! Tout a été délégué aux étrangers. Barka!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Gorzo 13-11-2018 08:53
C'est un acte grave que le Ministre Almoustapha vient de poser. Une ONG française, elle va préparer pour controler par les français notre pétrole, voire notre uranium. C'est vraiment un contrat de dupe. L'assemblée nationale devrait discuter et adopter cette vente à bail d'une partie du territoire.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Gorzo 13-11-2018 08:53
C'est un acte grave que le Ministre Almoustapha vient de poser. Une ONG française, elle va préparer pour controler par les français notre pétrole, voire notre uranium. C'est vraiment un contrat de dupe. L'assemblée nationale devrait discuter et adopter cette vente à bail d'une partie du territoire.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Verdatre 13-11-2018 17:10
Nous allons marcher jusqu'à chez Jackou pour qu'il nous dévoile le secret: 'Le Niger va cesser d'exister''. Les signes précurseurs sont déjà là. Toton Jackou c'est pour quand?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Malam Kidivérité 16-11-2018 23:34
C'est quand même bizarre cette affaire. On parle d'infrastructure qui seront construites, des gens à embaucher et de préservation de l'espace écologique fragile. Cette zone était le lieu de prédilection des chasseurs emiratis et leurs intermédiaires étaient des français. Cherchez l'erreur. Et avec les vautours qui gravitent dans ce milieu voilà une très mauvaise affaire pour le Niger. ..
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Malam Kidivérité 16-11-2018 23:34
C'est quand même bizarre cette affaire. On parle d'infrastructure qui seront construites, des gens à embaucher et de préservation de l'espace écologique fragile. Cette zone était le lieu de prédilection des chasseurs emiratis et leurs intermédiaires étaient des français. Cherchez l'erreur. Et avec les vautours qui gravitent dans ce milieu voilà une très mauvaise affaire pour le Niger. ..
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 Kirby 04-02-2019 01:24
Wow! In the end I got a weblog from where I be able to genuinely take helpful information regarding my study and
knowledge.

Here is my website: website: https://192168.wiki/
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

WhatsApp Image 2019-01-30 at 11.45.05.jpeg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Attaque de Chétimari : 7 soldats tués, 6 blessés et plusieurs assaillants de Boko Haram neutralisés (Officiel)

16 février 2019
Attaque de Chétimari : 7 soldats tués, 6 blessés et plusieurs assaillants de Boko Haram neutralisés (Officiel)

Sept (7) soldats ont été tués par balle et six (6) autres blessés lors de l’attaque ayant visé, le vendredi 15 février aux environs de 18H00, le poste avancé de...

Tillabéri : le couvre-feu allégé dans la ville

16 février 2019
Tillabéri : le couvre-feu allégé dans la ville

La contestation par la population de Tillabéri des nouvelles mesures entrant dans le cadre de la mise en œuvre de l’état d’urgence a fini par payer. Après plusieurs manifestations ainsi...

Tillabéri : une journée ville morte bien suivie pour dire non à l’état d’urgence

14 février 2019
Tillabéri : une journée ville morte bien suivie pour dire non à l’état d’urgence

La ville de Tillabéri a tourné au ralenti ce jeudi 14 février en raison de l’opération « ville morte » lancée par la société civile et des associations professionnelles, qui entendent ainsi...

Tillabéri : les nouvelles mesures sécuritaires inquiètent la population

13 février 2019
Tillabéri : les nouvelles mesures sécuritaires inquiètent la population

Les nouvelles mesures de renforcement de la sécurité dans la commune urbaine de Tillabéri ne sont pas au goût de la population de Tillabéri qui s’inquiète de leurs répercussions sur...

Insécurité : au moins 3 gendarmes tués dans une attaque à Bagagi (Dosso)

13 février 2019
Insécurité : au moins 3 gendarmes tués dans une attaque à Bagagi (Dosso)

Le marché hebdomadaire de Bagagi, localité située à une quinzaine de kilomètres de Matankari dans le département de Dogon Doutchi (Région de Dosso), a été la cible d’une attaque perpétrée...

Agadez : désarmement d'ex-rebelles toubou après leur reddition dans le nord

11 février 2019
Agadez : désarmement d'ex-rebelles toubou après leur reddition dans le nord

Les autorités du Niger ont présidé lundi dans le Nord une cérémonie de désarmement de rebelles de l'ethnie minoritaire toubou, qui ont négocié leur reddition la semaine passée, selon les...