lundi 8 août 2022

3176 lecteurs en ligne -

fraren

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : sous l’égide de la CNDH, un accord signé entre le gouvernement et le SNECS

uam

Les négociations entre le Syndicat national des enseignants-chercheurs et chercheurs du supérieur (SNECS) et le gouvernement, à l’initiative de la Commission nationale des droits humains (CNDH) qui a conduit la médiation, viennent de prendre fin avec un accord entre les deux parties.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Après la suspension temporaire de son mot d'ordre suite à l'initiative du CNDH, le SNECS suspend définitivement son mot d’ordre de grève à partir de ce mardi 06 Novembre 2018 à l'issue des négociations.

Les deux parties ont convenu de ce qui suit :

I– De la désignation des Recteurs et Vice-recteurs :
Les deux parties conviennent :
De définir des critères consensuels auxquels doivent répondre les candidats aux postes de Recteur et de Vice -recteur ;
Que le MESR/I mette en place un comité paritaire de réception et sélection des
, après un appel à candidature ;
Que le comité examine et sélectionne les candidats ou tandems (au moins trois) 
Que les candidats ou tandems soient porteurs du Programme de l’État ;

Que les candidats ou tandems retenus signent un contrat de performance avec le MESR/I;
Que la liste de candidats ou tandems retenus (au moins trois) soit soumise à la communauté universitaire pour appréciation ; 
Que la liste ainsi appréciée soit soumise par le Rectorat au Président du comité pour transmission au MESR/I pour enquête de moralité ;
Toutefois, le Gouvernement se réserve le droit de nommer les candidats ou le tandem de son choix sur la liste proposée. Le Gouvernement n’est pas lié par un quelconque classement issu des consultations ;

II- Du payement des droits statutaires (Primes et indemnités). 
Un tableau récapitulatif des Primes, indemnités et autres droits statutaires non payés dans chaque Université Publique du Niger (UPN) a été remis par la partie gouvernementale au SNECS pour amendement et complément. Le Gouvernement s’engage à payer ces droits revendiqués.
De ce qui précède, le SNECS décide de lever définitivement son mot d’ordre de grève déclenchée le 3 septembre 2018.

Fait à Niamey, le 5 novembre 2018

Ont signé
Pour le SNECS :Le SG NA BALLA ADARE. 
Pour le Gouvernement : Le DIRCAB /MESR/I Abarchi Magalma

POUR LE CNDH : LE PRESIDENT KHALID IKHIRI

 



Commentaires  

+1 #1 Nigerizye 07-11-2018 15:00
SVP, peut on savoir l'auteur ou la source de cet élément? Sinon ya un problème ActuNiger.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 A.C 08-11-2018 15:52
bidon
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com