mercredi, 16 janvier 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

BANNER1 Prodec cpa min

37299179_1876231902400132_4452192717128073216_n.jpg

Une centaine de maisons se sont effondrées à Tahoua (Centre) suite aux inondations provoquées par les pluies diluviennes qui se sont abattues dimanche sur la ville.Les inondations ont concerné plusieurs quartiers de Tahoua, dont Nassarawa, le quartier résidentiel construit en dur, mais aussi d’autres quartiers majoritairement construits en banco.

Pour l’heure, aucune perte en vie humaine n’est à déplorer, mais les dégâts sont importants. Les victimes sont en train d’être relogées par des parents plus fortunés, dont les quartiers ne sont pas inondés.

Selon les témoignages recueillis sur place, Tahoua a connu des pluies plus importantes, mais aucune n’a causé tant de dégât.

Nos sources indiquent que les travaux réalisés dans le cadre de la fête tournante du 18 décembre qui s’est déroulée fin 2017 pourraient être la cause.

APA

Commentaires   

+4 #1 Goga 17-07-2018 12:33
A 80% le quartier Nassarawa n'est pas une zone résidentielle et beaucoup de services d'Etat ne sont pas en dur. Qui dit zone résidentielle parle de la bourgeoisie ; ces sinistrés ont besoin d'une aide d'urgence et non un commentaire creux . Voila deux jours que beaucoup dorment à la belle étoile.De grâce M. le journaliste rectifiez le qualificatif : Zone résidentielle,maisons en dur.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Bounou 18-07-2018 08:52
Tout ça pour ça! faire des travaux à grand frais pour causer d'autre soucis, j'étais content de voir que le journaliste l'a notifié. J'ai honte de partager ce pays avec ceux qui nous mentent matin et soir.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Mohamed hafizou 18-07-2018 12:12
bonjour, vraiment cette inondations nous énerve beaucoup on es fait pas content de ça, mais y'a des erreur de nos grandes qu'ils n'est sont pas nous aidé
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Attarougou 18-07-2018 18:27
Il faut nécessairement repenser la manière dont sont construits les ouvrages dans nos régions à l'occasion de la fête de 18 décembre. Ces ouvrages sont construits il faut le dire sans aucune étude et donc sans tenir compte de la prévision des caniveaux et même quand ceux ci existent ils sont souvent carrément supprimés. Avant Tahoua l'exemple de Maradi est bien parlant. Pour ceux qui ne le connaissent pas ils n'ont qu'à se renseigner ces ouvrages ont fait et continuent à faire des dégâts dans cette ville. En plus des dégâts, allez y voir des mares, pardon des flaques d'eau en plein goudron pour après parler de "kollia". De grâce nos responsables n'ont qu'à essayer d'être raisonnables.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Mai kishin kassa 22-07-2018 10:37
Et pourtant de caniveaux il y en eu à Tahoua. Il faut reconnaitre en toute honnêteté qu'il y a des quartiers construits dans des anciennes mares. On a pensé qu'avec des ordures utilisées comme matériaux de remblais c'était fini. Dommage!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Abul Hakim 22-07-2018 22:29
Inna lillahi wa inna ilaihi rajioun
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 H2n 23-07-2018 09:18
Cette source d'information est douteuse pourquoi vous voulez toujours ajuster les problèmes sur l'État mes frères nigériens ? J ai pas été à tahoua mais je sais que l'État n'a pas fait des infrastructures pour bannir les voix de passage des eaue de pluies donc cette source est à revoir mes frères.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 H2n 23-07-2018 09:19
Citation en provenance du commentaire précédent de H2n :
Cette source d'information est douteuse pourquoi vous voulez toujours ajuster les problèmes sur l'État mes frères nigériens ? J ai pas été à tahoua mais je sais que l'État n'a pas fait des infrastructures pour bannir les voix de passage des eaue de pluies donc cette source est à revoir mes frères.

Eaux
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

90.000 F le prix de la tonne du ciment 100% nigérien de Malbaza, selon un responsable

15 janvier 2019
90.000 F le prix de la tonne du ciment 100% nigérien de Malbaza, selon un responsable

Le prix de la tonne du ciment de Malbaza ciment campany est à 90.000 FCFA à Niamey, a déclaré à l’Agence Nigérienne de Presse ce mardi 15 janvier 2019, le...

EXCLUSIF ACTUNIGER - Douanes : le colonel Oumarou Amadou « Petitot », nouveau Directeur Général

11 janvier 2019
EXCLUSIF ACTUNIGER - Douanes : le colonel Oumarou Amadou « Petitot », nouveau Directeur Général

Les douanes nigériennes ont un nouveau Directeur Général. Il s’agit de l’inspecteur principal des douanes, le colonel Amadou Oumarou « Petitot », qui a été nommé en conseil des ministres ce vendredi...

164 immigrés clandestins ont quitté la Libye de leur plein gré et sont rentrés au Niger

11 janvier 2019
164 immigrés clandestins ont quitté la Libye de leur plein gré et sont rentrés au Niger

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a annoncé jeudi que 164 immigrés clandestins originaires du Niger ont quitté la Libye de leur plein gré et sont rentrés dans leur pays.

Niamey : pénurie de gaz domestique liée à un problème d’approvisionnement (Fournisseurs)

10 janvier 2019
Niamey : pénurie de gaz domestique liée à un problème d’approvisionnement (Fournisseurs)

Depuis quelques jours, les consommateurs de Niamey sont confrontés à une pénurie de gaz domestique en raison de difficulté d’approvisionnement de ce combustible, ont confirmé à l’ANP les responsables de...

Zinder : 35 filles les plus performantes au titre de l’année scolaire 2017-2018 récompensées

9 janvier 2019
Zinder : 35 filles les plus performantes au titre de l’année scolaire 2017-2018 récompensées

Le Ministre des Enseignements Secondaires ,M.Sanoussi  Mohamed Samro a présidé Lundi  7 janvier à Zinder la cérémonie de remise des kits d’excellence aux filles les plus performantes au titre de...

Bras de fer DGI-Orange Niger : finalement un arrangement à l’amiable

6 janvier 2019
Bras de fer DGI-Orange Niger : finalement un arrangement à l’amiable

C’est la fin du contentieux fiscal qui oppose depuis quelques temps, la DGI et Orange Niger. Les deux parties viennent finalement de trouver un arrangement à l’amiable selon des infos...