lundi, 19 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


CASC20juin2018

DÉCLARATION DES ORGANISATIONS DE LA SOCIÉTÉ CIVILE

CADRE DE CONCERTATION ET D’ACTIONS CITOYENNES

Depuis bientôt huit (8) mois, la société civile nigérienne est en lutte contre les mesures antisociales contenues dans la loi de finances 2018, contre les velléités autoritaires du régime en place et contre l’aliénation de la souveraineté nationale. Cette lutte, nous entendons la poursuivre par tous les moyens légaux jusqu’à la victoire, car il y va de la survie même du Niger, de son peuple et de sa démocratie, de la sauvegarde de la souveraineté de notre pays et de notre dignité individuelle et collective.

 

Zeyna transfert argent bis

Cette lutte est une lutte dont nous n’avons pas le choix ; elle s’impose à tous pour ces raisons évidentes :

1-En dépit du tollé général suscité par le projet de loi de finances 2018, le gouvernement de Issoufou Mahamadou, fort de sa majorité mécanique au parlement, s’est obstiné à refuser tout dialogue avec les organisations de la société civile nigérienne ; montrant ainsi à la face du monde entier sa volonté d’imposer aux populations un train de mesures d’austérités inédit depuis la période sombre des programmes d’ajustement structurel pilotés par le Fonds Monétaire International (FMI) et la Banque Mondiale (BM);

2-Outre son refus obstiné de dialogue avec les organisations de la société civile, le gouvernement de Issoufou Mahamadou a continué à nier effrontément les graves conséquences prévisibles et même désormais évidentes de la loi de finances 2018 sur les revenus et les conditions de vie de toutes les couches de la population nigérienne, et en particulier les plus vulnérables d’entre elles (renchérissement des factures d’eau et d’électricité, du prix des denrées alimentaires, des tarifs de transport de personnes et de marchandises) ;

3-En dépit de l’état de déliquescence patent des services sociaux de base, notamment les services de santé et le système éducatif public, et nonobstant la persistance de l’insécurité alimentaire sur l’ensemble du territoire, le gouvernement s’obstine, non seulement à refuser de réduire le train de vie de l’Etat pendant que la France de Macron s’y attèle et de maintenir des cadeaux fiscaux en faveur des compagnies de téléphonie mobile et aux vendeurs d’hydrocarbures, mais aussi à rejeter catégoriquement toute idée de hausse de la part des ressources budgétaires allouées aux secteurs de la santé, de l’éducation, de l’agriculture et de l’élevage , aux mépris des dispositions pertinentes de l’article 153 de la constitution du 25 novembre 2010 qui les érigent au rang des priorités ;

4- Entre janvier et juin 2018, notre pays a enregistré un nombre record de manifestation de la société civile interdites ou étouffées par un déploiement massif des forces de l’ordre, un nombre impressionnant d’arrestations et d’interpellations arbitraires dans les rangs des acteurs de la société civile, et des scolaires et étudiants, de fermetures et occupations périodiques des locaux des médias indépendants et des sièges d’organisations de la société civile. Ce mouvement répressif du droit fondamental et reconnu qu’est la liberté d’expression est un signe incontestable de la dérive autoritaire en cours dans notre pays, une dérive autoritaire tolérée ouvertement par les puissances impérialistes, en particulier la France dont l’armée se pavane tranquillement dans les rues de nos villes et villages et dont les entreprises (Orano, Satom, Boloré, Total et Orang) se livrent à un pillage éhonté de nos ressources ;

5- Quoiqu’en pensent Emmanuel Macron et les autres leaders politiques occidentaux qui semblent trouver en Issoufou Mahamadou le prototype idéal de dirigeant Africain, car engagé dans toutes les causes chères à l’impérialisme, en particulier la lutte contre la migration et le terrorisme, il reste que le Niger est aujourd’hui loin d’être un état de droit, mais plutôt un pays où la justice est inféodée à l’exécutif, un pays où aucune institution de la république ne fonctionne, un pays sous occupation des forces étrangères, un pays où le ministre de finances a été pris par deux fois en flagrant délit de complicité de fraude au profit d’Areva, un pays où les contrats des milliers des contractuels ont été résiliés sous prétexte d’une évaluation, un pays où le gouvernement peut faire déguerpir des milliers de personnes de leurs villages, détruire des milliers de kiosques appartenant à des paisibles citoyens qui tentaient vaille que vaille de survivre dans un contexte économique morose, orchestrer les rafles sous prétexte de la lutte contre le terrorisme ou la migration clandestine, un pays où le moindre détenteur d’une charge publique peut en abuser à sa guise comme il veut en toute impunité ;

6-Aujourd’hui le Niger est donc à la croisée des chemins et son peuple est mis au défi de se mobiliser comme par le passé pour défendre la souveraineté nationale confisquée, les acquis démocratiques remis en cause et les libertés publiques bafouées. Cette mobilisation populaire à laquelle nous en appelons doit être la plus massive possible ; elle doit être inclusive et pacifique pour démentir les propos de Issoufou Mahamadou tendant à faire croire que seule une minorité est opposée à sa politique d’austérité et de bradage de la souveraineté et de ressources du pays. Cette mobilisation populaire, citoyenne et républicaine doit être à la hauteur de l’arrogance et de la suffisance affichées par Issoufou Mahamadou, sa clique locale et par ses maîtres occidentaux ;

7-Regrette les sorties hasardeuses et inopportunes du premier magistrat du Niger Issoufou Mahamadou et de son ministre de la Défense Nationale Kalla Moutari qui se sont répandus sur les médias internationaux pour condamner par avance nos camarades qui ne sont que des simples prévenus dont certains parmi eux n’ont même pas encore été auditionnés, ce qui confirme le caractère purement politique de leurs dossiers ;

8-Aussi, eu égard à ce qui précède, le collectif des organisations de la société civile réunie au sein du cadre de concertation et d’actions citoyennes, invite tous les citoyens et citoyennes à se demander ce qui adviendrait de ce pays si nous baissions les bras face à la dérive autoritaire du régime de Issoufou Mahamadou qui se plait à se poser en victime d’une menée prétendument putschiste. L’heure est venue pour chaque citoyen et chaque citoyenne de se demander s’il est personnellement prêt à endurer les injustices quotidiennes de ce régime :

Qui brade nos ressources naturelles aux compagnies étrangères,
Qui expulse des milliers de personnes de leurs villages et des sites aurifères,
Qui détruit des milliers de kiosques et boutiques,
Qui orchestre une chasse indigne aux migrants,
Qui, pour servir les intérêts géopolitiques et économiques de puissances étrangères, apporte des réponses sécuritaires et répressives à des problématiques structurelles fondamentales pour l’avenir du Niger, d’ordre politique, économique et social ;

9-Décide de lancer un appel vibrant à tous les citoyens et les citoyennes pour se mobiliser comme un seul homme afin de sortir massivement le dimanche 24 Juin 2018 à partir de 08h, afin d’exprimer, de manière pacifique et responsable, notre ferme volonté de ne pas se laisser imposer une loi de finances antisociale et impopulaire et de combattre avec force la mauvaise gouvernance et l’instauration d’une pensée unique dans notre pays, en ayant à l’esprit que c’est de la résignation des opprimés face aux injustices quotidiennes que se nourrissent, partout dans le monde les régimes dictatoriaux.

Fait à Niamey le mercredi 20 juin 2018

 

 

Commentaires  

+3 #1 souley 21-06-2018 06:56
leur patron est dans des problèmes ll faut le secourir
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 louma 21-06-2018 07:02
ces amis des caisses étrangères et ennemis du peuple nigérien malheurs à vous ( d'ailleur la tristesse se lit sur leurs visages) et le Niger avance sans vous
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Verdatre 21-06-2018 07:23
La société politique appelle à nouveau à manifester en faveur du désordre au Niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Melo 21-06-2018 07:55
Souley, Louma, et Verdratre, Allah vous voi, c est clair que les visages de nos leaders de la societe civiles soient triste avec toute cette descente aux enfer du NIGER!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 Dan Kassa 21-06-2018 08:24
Il fallait bien si attendre à ces messages de victimisation je suis w,x,y,z après avoir longtemps défié l'État, des agissements qu'ils n'auraient jamais acceptés une seule seconde il faut le leur rappeler puisqu'ils semblent déjà oublier les brimades , les pages de l'histoire sont là elles ne sont ni brûlées ni déchirées nous les avons juste tournées parce que notre souci c'est le travail là qu'ils refusent et qu'ils veulent remplacer gaabi gaabi par le vandalisme
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Dan Kassa 21-06-2018 08:29
Bande de salauds ! les prisons vous attendent au moindre acte de vandalisme sur les biens publics et privés
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 adamou Hamani 21-06-2018 09:26
la societe civile doit comprendre que son role n'est pas seulement de s'en prendre a l'Etat. il es t aussi de son role de sensibiliser la population, exemple la salubrite publique. Si des marches peuvent mobiliser des milliers de personnes, il faut aussi essayer de mobiliser ces memes milliers pour nettoyer leurs propres caniveaux ou bien de bien les entretenir et cela epargnera des milliers d'enfants du paludisme...Tant que la societe civile ne comprend pas cette logique, elle aura des jours sombres devant elle. les choses evoluent, changent mais certains de cette societe outrageusement dite civile se permet de vivre royalement dans le passe. Hier seulement leurs hordes brulaient des pneus sur des voies cherement acquises sans qu'ils ne condamnent ces actes d'un autre age, comment veulent ils qu'on les croient s'ils donnent l'impression de cautionner un changement de regime autrement que par les urnes. A bon entendeur salut
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Iddo 21-06-2018 09:57
Comprenez-les. Les OSC de Hama Amadou et les fronts politiques dits de l'opposition se mobilisent par ce que la CC a dit que Hama est déchu de titre de député. C'est tout et ./. Quoi qu'on dise le Front patriotique est plus responsable et a un thème sérieux à défendre. Dans tout ça, est ce que Falké Bacharou a compris pour venir lire une déclaration de Lumana au nom de Hankouri. Je ne crois pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 BALI 21-06-2018 11:20
Bonjour,
On ne négociera pas avec vous, vous avez dis que vous allez faire tomber ce régime non, allez-y faites le, on vous attends.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #10 kakaki 21-06-2018 11:31
Des gens à la foi à la tête du synaceb,militant de lumana et militant de la société civile ne peuvent être crédibles et honnêtes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #11 zemblabla 21-06-2018 16:24
regardez moi ces voyou de 1ere classe 3é échelon qui se revendiquent de la société civil. c'est plutôt une société politique. :lol: :lol: 8) 8)
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...Lire plus...
Publier le 18/10/2020, 05:56
appel-de-save-the-children-une-rentree-scolaire-securisee-pour-tous-les-enfants-au-niger Au cours de cette année 2020, Save the Children a lancé à travers le monde une campagne globale...Lire plus...
Publier le 17/10/2020, 12:38
haroun-printing-les-raisons-de-la-plainte-contre-l-activiste-bana-ibrahim-pour-chantage-et-tentative-d-extorsion-de-fonds Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 14/10/2020, 13:50
defense-et-securite-lancement-officiel-de-la-construction-d-un-memorial-en-hommage-aux-soldats-tombes-sur-le-front Le Président de la République, Chef Suprême des Armées, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé mercredi, 14...
Publier le 13/10/2020, 08:29
le-parlement-approuve-la-2eme-rectification-a-la-loi-de-finances-2020 Les parlementaires nigériens ont approuvé, ce lundi 12 octobre, la deuxième rectification de la...
Publier le 14/10/2020, 10:44
appui-a-la-societe-civile-2-milliards-fcfa-de-subventions-de-l-ue-pour-10-organisations-nigeriennes-a-travers-le-pasoc3 L’Union Européenne (UE) poursuit son appui au  renforcement des capacités des Organisations de la...
Publier le 13/10/2020, 08:40
paludisme-le-niger-enregistre-2449-deces-a-la-date-du-07-octobre-2020-gouvernement Le Niger a enregistré, du 1er Janvier au 07 octobre 2020, au total 2.449.858 cas de paludisme...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 13/10/2020, 08:40
paludisme-le-niger-enregistre-2449-deces-a-la-date-du-07-octobre-2020-gouvernement Le Niger a enregistré, du 1er Janvier au 07 octobre 2020, au total 2.449.858 cas de paludisme...
Publier le 14/10/2020, 10:44
appui-a-la-societe-civile-2-milliards-fcfa-de-subventions-de-l-ue-pour-10-organisations-nigeriennes-a-travers-le-pasoc3 L’Union Européenne (UE) poursuit son appui au  renforcement des capacités des Organisations de la...
Publier le 13/10/2020, 08:29
le-parlement-approuve-la-2eme-rectification-a-la-loi-de-finances-2020 Les parlementaires nigériens ont approuvé, ce lundi 12 octobre, la deuxième rectification de la...

Dans la même Rubrique

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...

Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

16 octobre 2020
Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel immeuble qui va abriter  tous les services relevant du Ministère des Finances. D’un coût...

Journée Mondiale du lavage des mains Edition 2020 : des progrès enregistrés en matière de changement de comportement

16 octobre 2020
Journée Mondiale du lavage des mains Edition 2020 : des progrès enregistrés en matière de changement de comportement

  Le Directeur General de l’Assainissement du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement (DGA/MHA) M. Moussa Dandobi a présidé ce Jeudi 15 octobre 2020 la cérémonie d’ouverture de la conférence...

Célébration de la Journée Internationale de la Fille (JIF 2020) : un plaidoyer pour agir en faveur des filles, ces véritables actrices de changement

14 octobre 2020
Célébration de la Journée Internationale de la Fille (JIF 2020) : un plaidoyer pour agir en faveur des filles, ces véritables actrices de changement

A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré le 11 octobre dernier, la Journée Internationale de la Fille (JIF). Pour l’édition 2020, la célébration de la JIF  a...

Projet « Voix des jeunes du Sahel » : les jeunes s’engagent pour un dialogue permanent avec les institutions

14 octobre 2020
Projet « Voix des jeunes du Sahel » : les jeunes s’engagent pour un dialogue permanent avec les institutions

A quelques mois de la fin du projet « La voix des jeunes du Sahel », les représentants de la jeunesse nigérienne se sont engagés à poursuivre et maintenir la dynamique pour...

Défense et sécurité: lancement officiel de la construction d'un Mémorial en hommage aux soldats tombés sur le front

14 octobre 2020
Défense et sécurité: lancement officiel de la construction d'un Mémorial en hommage aux soldats tombés sur le front

Le Président de la République, Chef Suprême des Armées, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé mercredi, 14 octobre 2020, la cérémonie officielle de lancement des travaux de construction du Mémorial des...