lundi, 15 octobre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

manif etudiant 18 avril 2018 BIS4

De violents affrontements ont éclaté ce matin à Niamey entre les scolaires et les forces de l’ordre au niveau de plusieurs endroits de la capitale.

La situation était déjà tendue depuis plusieurs semaines à la suite de la crise que traverse la principale université du pays, l’Université Abdou Moumouni amis aussi des doléances des scolaires à travers l’USN.

 

Après plusieurs mots d’ordre de suspension des activités académiques, les scolaires ont décidé de passer à la vitesse supérieure ce matin. Ainsi, dès les premières heures de la journée  et alors que le CD/USN vient encore de lancer un nouveau mot d’ordre de grève de 72H, des scolaires ont commencé à ériger des barricades au niveau de différentes carrefours stratégiques de la ville. Ils se sont vite confrontés aux forces de l’ordre qui se sont déployés un peu partout dans la capitale et les premiers affrontements n’ont pas tardé. Tirs de gaz lacrymogène contre jets de pierres et pneus brulés, la matinée a été des plus tendues au fur et à mesure que la grogne s’amplifiait.

C’est particulièrement à la rive droite ou se trouve le campus universitaire que les affrontements ont été des plus violents entre les étudiants de l’université de Niamey et les éléments de la gendarmerie. Au cours de leurs manifestations, les étudiants qui ont reçu le renfort d’autres scolaires, notamment du CES Lazaret qui se sont joint aussi au mouvement, ont saccagé plusieurs véhicules garés devant le rectorat, lequel a été également visé par les manifestants déchaînés. Les principales voies ont été prises d’assaut par les scolaires et étudiants et les forces de l’ordre ont fini par investir le.

Plusieurs blessés, dont des cas graves, ont été enregistrés au cours de ces échauffourées et admis au niveau des urgences de l’Hôpital national de Lamordé.

La situation est progressivement revenue au calme en fin de matinée mais le climat reste tendu. Il convient de relever que les étudiants manifestaient pour la non-satisfaction par le gouvernement, de leurs doléances notamment le non-respect des engagements convenus dans le protocole d’accord signé entre les deux parties le 20 Avril 2017 à la suite des tragiques évènements du 10 avril de la même année. Depuis, la situation de l’enseignement supérieur et partant de l’éducation n’a cessé de se dégrader avec des risques d’année blanche qui plane encore cette année à l’UAM comme l’ont alerté les députés qui viennent de se saisir de la question. Ce mercredi d’ailleurs, les scolaires de Tahoua étaient également en débrayage tout comme les étudiants de l’Université de Tillabéry qui viennent d’observer également un mot d’ordre de grève. Le préavis de grève de 72H du CD USN a été maintenu et les activités académiques restent donc suspendues sur toute l’étendue du territoire nationale même si toutes les sections et sous-sections n’ont pas suivi à la lettre le mot d’ordre.

manif etudiant 18 avril 2018 BIS2

manif etudiant 18 avril 2018 BIS3

manif etudiant 18 avril 2018 BIS1

manif etudiant 18 avril 2018

etdudiants blesse

A.Y.B (Actuniger.com)

Commentaires   

+4 #1 Hankali 18-04-2018 16:13
Prompt retablissement aux blesses et vivement une solution definitive a tout cette pagaille dont le seul et unique denominateur commun est l´incompetence,l´incapacite et l´indifference de mahamdou issoufou face aux maux qui minent ce pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 :cry: :cry: 18-04-2018 16:16
Allah dey ya kiyayé.
mais vraiment ce pays me fait peur.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Tera boubé 18-04-2018 16:36
où est notre president ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 F 18-04-2018 17:08
Allah y'a gyara
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 mahaman abdou IUTT 18-04-2018 17:16
Qu'allah protege tout musulman au niger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 s.s. 18-04-2018 17:18
le Niger est devenu maintenant comme une pirogue sans chauffeur. prompte rétablissement aux blessés.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Tawey 18-04-2018 17:44
Citation en provenance du commentaire précédent de Tera boubé :
où est notre president ?

Abonné absent lorsqu'il s'agit d'urgence nationale. Peut être que IM n'est pas encore rentré d'Arabie Saoudite où il participait à une démonstration militaire. De toute les façons IM n'a rien à cirer de la question scolaire.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #8 GAZAOUA GUIDAN IDDER & BATASSAYÉ 18-04-2018 18:21
Depuis quand durent ces insoutenables instabilités? Qui en est l'agent causal, pourquoi et au profit de qui? Lisez la note au 44ème Anniversaire de la disparition tragique de Aissa Diori, publiée sur ce site d'Actuniger, le 16 avril 2018 où Ramatou conclut: "Avril, mon avril, cruel avril, mois des coups d’états, pelotons d’exécutions, assassinats. 15 avril 1974, assassinat de la 1ère dame Aissa. 10 avril 1976: exécution d'Issaka Dan Koussou, Assoumane Maazou, Moussa Bayéré, Sidi Mohamed, Guy Tyrolien, Armayou, Ahmed Mouddour, Idrissa Boubé. 09 avril 1999: élimination d'Ibrahim Baré, Ali Saad…Paix aux âmes des disparus"! Signé, Ramatou dite Hado". Pourquoi, ce pays ne peut exister dans la Paix et l'harmonie sociale? À cause d'un vulgaire individu qui tint à devenir Pdt; d'où, la déstabilisation de l'AFC, élimination du Pdt IBM? Nommé PM qui s'arrogea les pouvoirs de son nominant, c'est l'accalmie. Éjecté par une motion de censure, c'est l’instabilité. Désigné PAN par ses pairs Députés; et, drainant toujours ses conspirations maléfiques, il fut dévoilé et s'enfuie. Et, revint l'instabilité jusqu'à ce qu'on assiste aujourd'hui. Trop c'est trop! Veut-on de l'instabilité permanente?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Abass Amadou 18-04-2018 18:32
Et on viendra mentir comme d'habitude pour désigner un doit accusateur.La bête noire,le bouc émissaire,Lumana. On dira que c'est ce parti qui est derrière ça.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #10 Danbouzoua 18-04-2018 19:21
Il n'y a vraiment qu'au Niger où les gens n'ont pas encore pris conscience des enjeux de l'éducation. Les étudiants au Niger sont les plus gâtés de toute la sous-région et c'est eux seuls qui perdent leur temps dans nous exigeons, nous réclamons. De grâce ressaissez vous. Plus vous grevez plus vous vous mettez en retard les fils de pauvres. Les autres là, leurs enfants sont à l'extérieur et ils reviendront sans perdre une minute, travailler vous laisser
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #11 EL GALA 18-04-2018 19:56
UN PAYS NE SE CONSTRUIT PAS PAR LA VIOLENCE !!! METTONS A L'AVANT NOS VALEURS ISLAMIQUES POUR AVANCER? EST-CE PAR LA VIOLENCE? NON!!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 mais où va notre pays?le pays va tr 19-04-2018 01:16
Mais où notre pays?le pays va très mal!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #13 Habibou idi Abdoulrachid 19-04-2018 01:18
Merde au malentendu au gouvernement.a bas la 7eme honte
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #14 dogo 19-04-2018 08:00
C' est vrai nos étudiants st choyés. ils saccagent les biens publics et ceux des personnes innocentes et ils se disent des patriotes.ils insultent leurs enseignants, leurs dirigeants.tous ceux qui sont derrière cette manœuvre de déstabiliser notre chère nation ALLAH ne le pardonnera pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 CONSCIENCE DU PEUPLE 19-04-2018 10:39
L'UENUN s'est assagie depuis les comportements indécents de certains membres de la CASO qui ont même demander des excuses à leurs enseignants. Certes, les étudiants de l'UAM se comportent en adultes à même de discuter de leurs grandes préoccupations avec les autorités pour trouver des solutions durables.
Or, ceux-là de l'USN (Union des Scolaires du Niger) qui préfèrent l'affrontement que l'apaisement en manifestant présentement, sont encore imberbes sous les mamelles près de leur mamans, demandant les frais de recréation et de thé quotidien. L'UENUN n'y est pas. Seule l'USN est partie à l'UAM manifester pour se confondre et faire croire à ceux qui ont écouté les autorités académiques sous la tutelle du MES/R/I, Mr YAHOUZA SADISSOU. Lisez l'Article en ligne "CRISE SCOLAIRE: Reprise des cours à l'université de Niamey" publié le 18 avril 2018 sur ce même site d'Actuniger; les cours ont repris à l'UAM de Niamey qui compte 23.000 étudiants. Ceux-là de l'UENUN sont comme les enfants des femmes qui les utilise pour provoquer des crises dans un foyer polygame contre une coépouse. Ils sont manipulés par les forces du mal tapies dans la satanique LUMANA.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #16 ATCHI ASHARUWA & ATCHABA KABUKABU 19-04-2018 13:27
Quel lapsus! Au lieu de:Citation en provenance du commentaire précédent de CONSCIENCE DU PEUPLE :
...Ceux-là de l'UENUN sont comme les enfants des femmes qui les utilise pour provoquer des crises dans un foyer polygame contre une coépouse. Ils sont manipulés par les forces du mal tapies dans la satanique LUMANA.
Conformément aux idées de CONSCIENCE DU PEUPLE qui veut démontrer l'immaturité de ces enfants qui se sont retrouvés à la Rive droite pour manifester afin de les confondre avec les véritables responsables, désormais portant la responsabilité à eux reconnue de bien se comporter en sages garçons pour devenir les hommes et femmes capables de prendre la relève des gouvernants ce pays; LIRE:Citation en provenance du commentaire précédent de CONSCIENCE DU PEUPLE :
...Seule l'USN est partie manifester pour faire croire à l'opinion nationale et internationale qu'ils sont ensemble avec ceux-là qui ont écouté les autorités académiques sous la tutelle du MES/R/I, Mr YAHOUZA SADISSOU. Ceux-là de l'USN sont comme les enfants de femmes qui utilisent en incitant ses rejetons à provoquer une coépouse pour déclencher des crises inutiles dans un foyer polygame contre leur mari. Ils sont manipulés par les forces du mal tapies dans la satanique LUMANA.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #17 Addah karfa 19-04-2018 19:55
Tu dis quoi? Ou est le président ? Dans les airs.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #18 fadi 20-04-2018 12:19
Qu'Allah protége tous les Nigeriens
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

FRONT SOCIAL : déclaration de presse du Cadre de concertation et d'actions citoyennes

14 octobre 2018
FRONT SOCIAL : déclaration de presse du Cadre de concertation et d'actions citoyennes

Les organisations membres du Cadre de concertation et d’actions citoyennes, réunies à l’effet de dresser le bilan de la journée d’actions citoyennes du 6 octobre et examiner les derniers développements...

SOMMET FRANCOPHONIE 2018 : Aissatou Adamou Noma, « Ana Tchanga », sacrée meilleure « Jeune entrepreneure francophone »

10 octobre 2018
SOMMET FRANCOPHONIE 2018 : Aissatou Adamou Noma, « Ana Tchanga », sacrée meilleure « Jeune entrepreneure francophone »

Les nigériens ont du talent ! Notre compatriote, Aissatou Adamou Noma, « Ana Tchanga, vient de le prouver encore une fois en remportant l’édition 2018 du Prix de la jeune entrepreneure francophone. ...

JAC : la pression de la société civile ne faiblit pas, la mobilisation montre des signes d’essoufflements

7 octobre 2018
JAC : la pression de la société civile ne faiblit pas, la mobilisation montre des signes d’essoufflements

Le Cadre de concertation et d'action citoyenne (CCAC), a tenu ce samedi 6 octobre, sa 20ème Journée d'Action Citoyenne (JAC). A Niamey, la manifestation s’est comme d’habitude traduite par un...

AFFAIRE CRENI MAGARIA : MSF apporte son soutien à Dr Anne Pittet, et confirme son alerte sur la gravité de la situation

6 octobre 2018
AFFAIRE CRENI MAGARIA : MSF apporte son soutien à Dr Anne Pittet, et confirme son alerte sur la gravité de la situation

C’est un démenti en bonne et due forme que Médecins Sans Frontières (MSF), vient d’adresser au gouvernement du Niger dans l’affaire du « Creni de Magaria ». Dans un communiqué qu’elle vient...

Relaxe pour les acteurs de la société civile, Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Ibrahim Tanko emprisonnés depuis avril

5 octobre 2018
Relaxe pour les acteurs de la société civile, Maikoul Zodi, Ibrahim Diori et Ibrahim Tanko emprisonnés depuis avril

La justice nigérienne a relaxé vendredi trois acteurs majeurs de la société civile du Niger, emprisonnés depuis avril après une manifestation interdite contre la loi de finances, a annoncé leur...

AGADEM : encore une nouvelle découverte de pétrole au sud-est du Niger

5 octobre 2018
AGADEM : encore une nouvelle découverte de pétrole au sud-est du Niger

  Vendredi, le britannique Savannah Petroleum a annoncé sa cinquième découverte consécutive d’huile sur le contrat de partage de production R3 / R4 dans le bassin de l'Agadem, au sud-est...