jeudi, 22 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


jac11marsny4

DECLARATION DE PRESSE DU CADRE DE CONCERTATION ET D’ACTIONS CITOYENNES (CCAC)

Suite aux arrestations massives et arbitraires de nos camarades le 25 Mars dernier, il vous souviendra que le Cadre de Concertation et d’Actions Citoyennes a lancé un appel à un sursaut individuel et collectif de tous les citoyens pour dé-radicaliser l’Exécutif nigérien et modérer ses agissements, en prenant massivement part aux journées d’actions citoyennes (JAC), prévues les 2 et 8 Avril 2018 sur l’ensemble du territoire national.

Zeyna transfert argent bis

Il nous plait ici de constater, pour nous en féliciter, que cet appel a été entendu par les citoyens ; car l’opération pays mort observé le 2 Avril 2018 dans l’ensemble du pays a été une réussite éclatante ; le taux de succès variant entre 60 et 98% selon les régions. Le succès de cette opération, sûrement la plus difficile et éprouvante chez nos compatriotes qui saignent déjà à blanc, puisqu’elle implique un renoncement volontaire aux sources de subsistance pour toute la journée, est la preuve éloquente et infaillible de la légitimité de notre lutte contre l’agression fiscale de la loi de finances 2018 et autres mesures impopulaires prises par le gouvernement.

En démocratie normale, face à une telle preuve imparable de désapprobation populaire, preuve persistante qui crève l’œil au regard des mobilisations antérieures, le gouvernement devait se raviser et créer les conditions de dialogue multi-acteurs pour un retour rapide de la sérénité.

Malheureusement, il nous a été donné de constater, que l’Exécutif sombre davantage dans l’addiction d’autoritarisme, s’attaque de front aux droits de l’homme et libertés fondamentales, aux défenseurs des droits de l’homme et aux principaux piliers de la démocratie et de l’Etat de droit. Et pour cause, toutes les manifestations pacifiques prévues le 8 Avril ont été systématiquement interdites sur l’ensemble du territoire national, à l’exception de Tillabéry et Agadez ; l’exercice des libertés est rendu impossible y compris en violation flagrante des décisions de justice devenues définitives comme c’est le cas à Maradi ; tandis qu’à Niamey, la saisine de juge de référé a tout simplement été rendu, de facto, impossible, s’apparentant à un déni de justice d’un genre nouveau.

C’est dire qu’aujourd’hui, au Niger, la démocratie et l’Etat de droit sont en péril. Ces quelques faits marquants l’illustrent à plus d’un titre :

  1. De la résistance à l’exécution des décisions de justices :

Depuis un certain temps les autorités publiques sont passées maîtres en résistance à l’exécution des décisions de justice. Cette attitude antidémocratique est en train d’être érigée en nouvelles mœurs des autorités de la 7ème république ; et ce en violation des dispositions pertinentes des instruments juridiques internationaux régulièrement ratifiés par l’Etat du Niger, de la constitution et du code pénal. Pour ceux qui ne le savent pas, nous rappelons qu’à Maradi, le Gouverneur de la région, Mr Zakari Oumarou, a instruit les forces publiques pour empêcher la manifestation pacifique du 8 Avril 2018 en violation de la décision de juge de référé ; la même situation a été observée à Niamey, sur instruction du ministre de l’intérieur, Mr Bazoum Mohamed contre la radio et télévision LABARI fermée du 25 au 28 Avril 2018 en violation d’une décision de juge du Tribunal de grande instance hors classe de Niamey ordonnant la réouverture dudit groupe presse, rendue quelques jours plutôt. C’était également le cas à Agadez le 23 Février 2018.
Pourtant, une telle attitude est prévue et réprimée par l’article 196 du Code Pénal en ces termes :« Quiconque aura résisté ou tenté de résister à l’exécution d’une décision de justice devenue définitive ou exécutoire sera puni d’un emprisonnement de trois mois à deux ans et d’une amende de 10.000 à 100.000 francs. »

  1. Du déni de justice ;
    Le cadre de Concertation et d’Actions Citoyennes informe l’opinion publique nationale et internationale que suite à l’interdiction de la marche du 8 Avril 2018 à Niamey, qu’il a vainement tenté de saisir le juge de référé. Mais tout a été fait pour rendre l’accès au juge impossible ; d’abord les autorités municipales ont attendu le vendredi dans l’après-midi, soit 10 jours après la déclaration de manifestation, pour notifier aux organisateurs l’arrêté d’interdiction de la marche, en sachant bien que pendant le week-end, il est pratiquement difficile d’accéder à un juge, même si, en théorie, le juge de référé devait se rendre disponible à tout moment. C’est ainsi que nous avions vainement tout essayé. 
    Pour nous, cette situation n’est que l’expression du déni de justice ; et ce n’est pas un cas isolé, car quelques jours auparavant, d’autres citoyens nigériens, regroupés au sens du Front d’Opposition Indépendante (Foi), se sont vu opposer une fin de non-recevoir de leur requête contre l’arrêté d’interdiction d’une manifestation pacifique.
    Pourtant, il est connu de tous que l’accès aux juridictions impartiales et indépendantes et faire entendre sa cause est un droit fondamental reconnu par les instruments juridiques internationaux.
  2. De l’instrumentalisation de l’insécurité pour mutiler les droits humains fondamentaux et asseoir un régime autoritaire ;

Si nous étions nombreux, hier, à nous interroger sur les raisons du zèle démesuré du gouvernement quant à sa rhétorique sécuritaire ; aujourd’hui les masques sont tombés. Après s’en être servi pour détourner les maigres ressources publiques et brader la souveraineté nationale, le gouvernement, s’emploie, à présent, à instrumentaliser l’insécurité pour dévoyer le cadre démocratique et l’Etat de droit. Sinon comment comprendre que l’insécurité soit devenue l’argument facile pour expliquer et justifier une cascade des mesures enregistrées ces derniers temps, les unes aussi impopulaires et « démocraticides » que les autres. 
-Au nom de l’insécurité, le Gouvernement procède à des coupes incroyables dans les secteurs sociaux de base (santé, éducation, agricultures, élevage). 
-Au nom de l’insécurité, toutes les manifestations publiques sont systématiquement interdites.
-Au nom de l’insécurité le gouvernement et l’administration publique refusent impunément d’exécuter des décisions de justice ;
- Au nom de l’insécurité, des journalistes indépendants qui n’ont jamais fait l’objet de sanctions par les organes de régulation et d’auto régulation des médias sont brimés, réduits au silence ou tout simplement bannis et expulsés de leur pays de naissance, comme c’est le cas du journaliste Baba Alpha…etc.

Au regard de tout ce qui précède,
Le Cadre de Concertation et d’Actions Citoyennes

  1. Engage l’ensemble de ses structures membres à prendre toutes les dispositions appropriées pour le succès de la 9ème journée d’Actions Citoyennes (JAC) prévue pour le dimanche 15 Avril 2018. A Niamey, tous les citoyens de la capitale sont conviés à prendre massivement part à une marche pacifique suivie de sit-in à la place TOUMO à la place de la concertation de 16 H à 00 H ;
    2. Encourage et soutient le Syndicat Autonome des Magistrats du Niger (SAMAN) dans sa lutte citoyenne pour l’indépendance effective du Pouvoir Judiciaire et le respect des décisions rendues au nom du peuple.
    3. Exige du président de la république, la mise à la disposition de la justice du ministre Bazoum Mohamed ainsi que les Gouverneurs de Maradi et d’Agadez pour délit de résistance à l’exécution des décisions de justices ; et ce conformément au serment du président de la république l’engageant « à faire respecter » les lois et règlements de la République.
    4. Appelle l’ensemble des forces vives de la nation, à la création d’un large front de résistance citoyenne pour sauvegarder la démocratie et l’Etat de droit au Niger ; et ce conformément à l’esprit et la lettre du préambule de la constitution du 25 Novembre 2010, qui nous fait obligation, de marquer « notre opposition absolue à tout régime politique fondé sur la dictature, l'arbitraire, l'impunité, l'injustice, la corruption, la concussion, le régionalisme, l'ethnocentrisme, le népotisme, le pouvoir personnel et le culte de la personnalité. »

Vive la démocratie et l’Etat de droit
Vive le Niger
La lutte continue
Fait à Niamey, le 10 Avril 2018

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

+2 #1 KHAZAKSTANIAN STORN 10-04-2018 23:35
Peut-être nous aurons du répit quand on sait que la Direction de Modernisation de l’État dans son volet communication, a entrepris de remettre les différents services de communication dans leur vrai rôle. Nous l'avons toujours dit depuis plus de six (6) ans, que le Niger dispose de véritables communicateurs dans tous les domaines. Ce qui est dramatique, c'est ce comportement du nigérien à s'accrocher à un poste auquel, il se reconnait INCOMPÉTENT. Au lieu de le céder à un (e) autre bien formé par rapport à la situation contemporaine pour le (la) remplacer; l'ancien persiste et signe à y rester, au prix du Niger qui en pâtisse. Les communicateurs (trices) actuels doivent être recyclé ou réformé car leur technique de communication est carrément différente du moment où les américains disent TIME IS MONEY! Un super mécano des années 1960 ne doivent mettre leurs mains dans les moteurs des 4x4 d'aujourd'hui car, la 1ère des choses que va demander ce mécano pour essayer le moteur du véhicule à lui confié, c'est la MANIVELLE. Il ignore que les véhicules modernes disposent d'un starter/démarreur et , même d'un dispositif informatique parlant. Donc, pour avancer sûrement, il urge que...
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 KHAZAKSTANIAN STORN 10-04-2018 23:48
…Chaque administration (au moins, centrale), Entreprise, Société d’État ou Ministère...doit disposer d'une Direction de communication pour faire gagner du temps en aiguillant toute approche et créer la VISIBILITÉ du service. En principe, c’est ça qui est chargé d’éclairer la CONSCIENCE DU PEUPLE avant tout dirigeant. De notre conviction, toutes ces SC qui beuglent dans l'ingratitude des uns, insolence des autres et méconnaissance des actions salutaires du pouvoir sous l’égide de SEM le clairvoyant Pdt Issoufou Mahamadou; c'est LE MANQUE CRUCIAL de communicateurs sensés se charger de tout expliquer en amont, en INFORMANT, FORMANT ET SENSIBILISANT les citoyens avant d'arriver là. Un des 24 Protocoles de Satan, n’a-t-il pas détaillé l'installation de cette confusion qui lâchera la MASSE AVEUGLE déferler contre le pouvoir? Pourquoi s'était-on tu sur la communication dont nous avions donné assez de fascicules aux mains de certains conseillers près de grandes instances décisionnelles pour mieux assister nos administrations? Hélas! Ceux-là semblent restés inconscients du danger qui se dessine à l’horizon. Quoi faire quand la force aveugle fait face à une puissance aveugle? Prudence!
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #3 djibo 11-04-2018 11:58
Mr HAZAKSTANIAN STORN
S il te plait te pas le seul soulard a niamey.
Si tu prends ton alcool ..va courir au stade,c est gratuit.ta pas besoin d etre mecano et ta encore moins de levier pour ca.
Du n importe quoi..je gens ce font expulse de leur pays ,des peres de familles croupissent en prison pour defendre des ideaux ..et toi ..tu viens bafouer TOUTE CETTE LUTTE ..CE MATIN EN RACONTANT DES CONNERIES .
j aurai du te traduire en justice pour avoir pris 5mn de ma viepour lire tes anerie et 24 h pour passer la journee a fumee du noir..d avoir lu
Tes stupidites...allah ya issa.
Et ce Meme si les juges vont me debouter comme il en ait de coutume dans ce pays.
Et si par hasard te nigerien ..change de nom ..merde alors..c est quoi ce nom de famille.
Tu dois etre congolais...desole mais tu t es trompe de forum...nous ici l erreur est grave..
On a plus de chats a fouetter ...au pardons
Des lions a buter.
Vive la democratie et un etat de droits veritable pour chaque citoyen
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #4 djibo 11-04-2018 13:26
correction:
"Les gens se font expulser"
"l'heure est grave"
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 lolna 11-04-2018 14:44
Tja celui la, il broie du noir, to, Allah ya kawo sauki. Mais ce que je n'arrive pas à comprendre, pourquoi la société civile veut faire sa manifestation jusqu'à minuit?
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 Goro Ba Dicko. 11-04-2018 15:05
"pourquoi la société civile veut faire sa manifestation jusqu'à minuit"?
Et si on te demande de répondre: "Pourquoi elle ne peut pas faire sa manifestation jusqu'à minuit" ?, puisque tu ne te sens pas concerné.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 KHAZAKSTANIAN STORN 11-04-2018 17:48
Wallahi Tallahi Lâ ilaha Illalah; TU ES UN MENTEUR QUI TIENT À TROMPER L'OPINION NATIONALE ET INTERNATIONALE. Si tu es encore sous les mamelles maternelles, tu mérites des circonstances atténuantes. Mais, si tu es adulte qui raconte ces âneries, je t'informe qu'il y a 6 jours que j'ai quitté un camps de réfugiés centrafricains où un ami de FAC à Montpellier me disait "AVOIR VU SA FILLE, TRAVERSER LA RUE POUR RENTRER À LA MAISON QUAND UN VÉHICULE ROULANT À VIVE ALLURE, L'ÉCRASA POUR LA SURVIE DE SES OCCUPANTS; ICI JE CHERCHE MON ÉPOUSE ET SON BÉBÉ DE 6 MOIS, QUI NE S'Y TROUVENT PAS".Citation en provenance du commentaire précédent de djibo :
...Si tu prends ton alcool ..va courir au...pas besoin d'être mécano..
Si tu es honnête; il y a des représentations diplomatiques au Niger pour affirmer ou infirmer tes âneries; EST-CE CETTE EXISTENCE QUE VIVENT LES NIGÉRIENNES ET LES NIGÉRIENS? Si ton père fait partie des insoumis à la loi interdisant la marche nocturne, ou c'est le malveillant étranger expulsé pour usage du faux qui voulut dramatiser la vie paisible des nigériens; C'EST TOUT À FAIT NATUREL DE TE SENTIR EN ENFER. Quant à l'usage d'alcool, je te laisse avec Allah (swt) qui me connait mieux que quiconque.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 lolna 11-04-2018 19:50
Citation en provenance du commentaire précédent de Goro Ba Dicko. :
"pourquoi la société civile veut faire sa manifestation jusqu'à minuit"?
Et si on te demande de répondre: "Pourquoi elle ne peut pas faire sa manifestation jusqu'à minuit" ?, puisque tu ne te sens pas concerné.

Je ne me sens concerne wallah, si c'est a des heures humaines 10:00-18:00 heures je me sentirai concerné.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 16:23
direction-generale-des-douanes-vulgarisation-du-nouveau-code-des-douanes-et-de-ses-principales-innovations La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 22:32
sahel-central-1-7-milliard-de-dollars-d-aide-humanitaire-promis-par-les-bailleurs-de-fonds-onu Les bailleurs de fonds ont annoncé  ce mardi 20 octobre 2020, plus de 1,7 milliard de dollars...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 09:51
semaine-des-nations-unies-un-dialogue-sur-le-role-des-jeunes-et-des-femmes-en-periode-electorale-pour-lancer-la-celebration-de-75-ans-d-engagement-en-faveur-de-la-paix-dans-le-monde Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...
Publier le 16/10/2020, 07:22
journee-mondiale-du-lavage-des-mains-edition-2020-des-progres-enregistres-en-matiere-de-changement-de-comportement  Le Directeur General de l’Assainissement du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 17/10/2020, 12:38
haroun-printing-les-raisons-de-la-plainte-contre-l-activiste-bana-ibrahim-pour-chantage-et-tentative-d-extorsion-de-fonds Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la...
Publier le 19/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...

Dans la même Rubrique

Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

21 octobre 2020
Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre 2020, à l’inauguration officielle de la Route Illéla-Bagaroua, les bretelles PK10-Dandadji, Dandadji-Dangona, et travaux...

Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

21 octobre 2020
Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de vulgarisation du nouveau Code national des douanes. La rencontre qui a réuni...

Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

20 octobre 2020
Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies ont été lancées, ce lundi 20 octobre au Radisson Blu de Niamey...

Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

19 octobre 2020
Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre 2020, l’Atelier régional d'analyse et de réflexion pour la contribution à...

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...

Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

16 octobre 2020
Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel immeuble qui va abriter  tous les services relevant du Ministère des Finances. D’un coût...