mardi, 19 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


OSC 24 03 2018 min

Les autorités nigériennes doivent immédiatement libérer les activistes de la société civile et de l’opposition politique arrêtés hier au cours d’une manifestation publique, a déclaré Amnesty International aujourd’hui [Lundi 26 mars 2018, NDLR].

Zeyna transfert argent bis

Tenant à exercer leur droit garanti par la constitution, des manifestants ont bravé l’interdiction de la marche pacifique destinée à protester contre une loi de finances votée l’année dernière qui prévoit de nouvelles taxes sur l’habitation, l’électricité, etc. La police a lancé des grenades lacrymogènes pour disperser la marche. 23 personnes ont été arrêtées, certaines aux sièges des organisations de la société civile, et d’autres au cours de la manifestation.

 «La vague d’arrestations d’activistes et la réponse manifestement brutale des forces de sécurité bafouent non seulement le droit des manifestants à la liberté de réunion pacifique, mais risquent d'embraser une situation déjà tendue au Niger, » a déclaré Gaetan Mootoo, chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International. «Toutes les personnes arrêtées seulement en rapport avec l’exercice de leur droit à la liberté de réunion pacifique doivent être immédiatement libérées.»

Parmi les personnes arrêtées, figurent Ali Idrissa, coordinateur du Réseau des organisations pour la transparence et l'analyse budgétaire (ROTAB), Moussa Tchangari, secrétaire général de l’association Alternative espaces citoyens, et Nouhou Mahamadou Arzika, président du Mouvement pour la promotion de la citoyenneté responsable (MPCR). Ces personnalités de la société civile ont été arrêtées aux sièges de leurs associations.

Dans un arrêté daté du 23 mars dernier, le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey indique que la marche est interdite ‘’pour des raisons évidentes de sécurité… et au regard du contexte sécuritaire au Niger et dans la sous-région, et d’autres part, des récentes attaques terroristes.’’

Les forces de sécurité ont encerclé, tôt le matin du dimanche 25 mars les points de rassemblement, empêchant les manifestants de se mobiliser.

Des affrontements ont éclaté, alors que la société civile a plusieurs fois appelé au calme. Des éléments de la police positionnés devant l'Assemblée nationale ont confisqué le téléphone et la carte de presse de la bloggeuse et journaliste Samira Sabou alors qu’elle couvrait les évènements. Elle ne les a récupérés que cet après-midi.

L’avocat et membre de la société civile, Lirwana Abdourahamane a aussi été arrêté par des éléments de la police à sa sortie de la télévision privée ‘’Labari’’-dont le promoteur est Ali Idrissa- alors qu’il y était l’invité du journal télévisé.

La télévision sera également fermée par des forces de sécurité qui y ont fait irruption sans présenter ni une notification écrite du Conseil supérieur de la communication, ni un mandat de la police.

Elles voulaient avoir une copie du journal télévisé au cours duquel l’avocat Lirwana a été interrogé. Ce que les responsables de la télévision ont refusé. Amnesty International a pu visionner l’enregistrement pour confirmer que l’avocat n'a pas appelé ou plaidé pour la haine ou la violence.

Un membre de la télévision ‘’Labari’’ confie à Amnesty International : « Des éléments de la police sont venus demander une copie de l’interview de Me Lariwana. Nous avons refusé car il n’y a pas de mandat du Conseil supérieur de la communication. Face à notre refus, la police est revenue vers 21h pour nous dire qu’elle a reçu l’instruction de fermer la télévision sans notification écrite. Nous avons suspendu nos programmes et des éléments de la garde nationale sont devant la porte et interdisent tout accès.’’

 « Fermer une télévision indépendante constitue une attaque injustifiée contre la liberté d’expression. La suspension d’un organe de presse incombe au Conseil supérieur de la communication et à notre connaissance, aucune décision publique n’a été prise, » a déclaré Gaetan Mootoo. « Les autorités doivent veiller à ce que les journalistes fassent leur travail sans crainte et sans subir de manœuvres d’intimidation ni de harcèlement. »

Amnesty International

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

-3 #1 GASKYA SAÏ ALLAH 26-03-2018 22:30
Amnesty International doit tenir compte de notre Constitution dont le droit à manifester rappelé dans l'article titré "BON A SAVOIR: Les dispositions de la loi 2004-45 régissant les manifestations sur la voie publique" signé par H+/PM et publication rappelée en ligne le 26 Mars 2018 sur Actuniger. Est-ce qu'Amnesty International a le droit de forcer un Gvt à se plier sous sa volonté pour autoriser des délinquants politiques à piétiner la Constitution d'un pays? Sinon, cette respectable institution risque de perdre sa crédibilité si ce n'est un DOCUMENT MÉCONNU ET JAMAIS SIGNÉ PAR AMNESTY INTERNATIONAL; nous comprendrons alors que c'est un faux imaginé, conçu et signé par l'inconsolable fuyard "MAÏ FABRIQUER DAKANSHI" aux fins de créer la confusion pour emmener la Vraie Amnesty International à éclairer l'opinion nationale. Rappelons-nous des sbires de l'H+ypocrite quand ils conçurent la barque sanitaire sur le fleuve (le MSP étant de Lumana) pour trafiquer des armes et munitions à destination des rebelles du Nord Mali. La Croix Rouge fut contrainte de réagir afin de stopper la mascarade. Satan et ses serviteurs créent la confusion avant de semer le désordre et répandre le chaos!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Métisse 26-03-2018 23:38
Au diable votre menace Amnesty, ici au Niger. On châtie tous les semeur des troubles y compris les journalistes car nous somme tous égaux devant la loi. Faites ce que vous voulez, nous classez derrière ? On s'en moque.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Abdoulaye La Liberté 26-03-2018 23:59
Voici des faux organisations internationales qui n'intervient pas dans d'autres pays à cause de leur hypocrisie comme la Libye la somalie le Yemen la Syrie pour arrêter les massacres des civiles dans ses pays pauvres
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 dogo 27-03-2018 07:47
MERCI GASKYA SAI ALLAH. c'est une tres bonne analyse que tu viens de faire.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 vkasso 27-03-2018 08:31
@Amnesty International, c’est votre organisation qui va réparer les dégâts commis sur les biens du peuple j’espère. Réparer nos routes bitumées et c'est fini.

Mais c'est qui est sûr ils seront libérés comme si de rien était. Alors qu'on doit réellement évaluer les dégâts à chaque manif

Le reste c'est même chose, société civile = politique au Niger. Les Marou,Moustapha Kadi ont disparu....
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 Verdatre 27-03-2018 09:03
Amnesty international est la pour qui, En tout cas pas pour le peuple, mais pour des organisations sournoises car elle ne condamne jamais les actions des actes terroristes mais ceux des gouvernants.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Issiako hassane 27-03-2018 11:33
Citation en provenance du commentaire précédent de Abdoulaye La Liberté :
Voici des faux organisations internationales qui n'intervient pas dans d'autres pays à cause de leur hypocrisie comme la Libye la somalie le Yemen la Syrie pour arrêter les massacres des civiles dans ses pays pauvres

Ce xa mon ami
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #8 Addah karfa 27-03-2018 18:56
Non, les matou, kadi, lokoko n'ont pas disparu, ils sont vivants, plus vivants même, quelques parts dans des bureaux plus climatisés.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...Lire plus...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...Lire plus...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...

Dans la même Rubrique

Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

18 janvier 2021
Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un engin explosif improvisé dans la région de Diffa (sud-est du pays) cible régulière des...

Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

18 janvier 2021
Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une semaine, par des bandits armés en provenance du Nigéria voisin, c’est là une preuve...

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

7 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions...

Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

4 janvier 2021
Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

Le gouvernement a annoncé ce lundi 4 janvier, qu’un deuil national de trois (3) jours à compter du mardi 5 janvier est décrété suite au massacre d’une centaine de civils...