jeudi, 13 décembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

BANNER1 Prodec cpa min

Hassoumi et Jidoud bell min

On n’est pas loin du bras-de-fer entre le gouvernement et certaines sociétés privées, notamment de transferts d’argent et de transports de voyageurs, en raison de la hausse vertigineuse constatée ces derniers temps sur les prix de certains produits et prestations.

Alors que les sociétés justifient les augmentations des tarifs par l’impact des mesures fiscales contenues dans la loi des finances 2018, le gouvernement estime que ces opérateurs ont profité de l’occasion pour accroître leurs marges bénéficiaires. Lors de la réunion interministérielle qui s’est tenue le jeudi dernier, sous la présidence du premier ministre par intérim Albadé Abouba, le ministre des Finances Hassoumi Massaoudou a haussé le ton devant les représentants de la Chambre de commerce et d’industrie (CCIN).

Fidèle à son habitude, le ministre Massaoudou est allé jusqu’à brandir la menace « de mesures de rétorsion » contre ce qu’il considère comme « des cartels » en référence, une référence implicite aux entreprises ayant « unilatéralement décidé d’augmenter les prix comme bon leur semble ».

« C’est nous qui autorisons les transferts d’argent, nous pouvons donc les suspendre » avait avertit le ministre des finances qui a également prévenu que « le gouvernement peut revoir le code des investissements », lequel accorde des facilités aux compagnies de transports de voyageurs.

Le ministre Hassoumi Massaoudou a certes reconnu qu’il est logique que la TVA soit reportée sur les consommateurs, « c’est même son essence » selon ses propres mots, mais il a estimé qu’il n’est pas normal « qu’on créé un cartel et une entente sur les prix, ce qui va à l’encontre de la loi sur la concurrence ». Pour le ministre des finances, il serait donc préférable que des discussions soient menées en amont avec les ministères concernés, ceux du commerce et des transports,  pour trouver des solutions et voir dans quelles mesures les répercussions des nouvelles dispositions seront mises en œuvre en tenant compte du contexte socioéconomique actuel.

Le premier ministre par intérim a aussi dans son intervention abondé dans le même sens pour appeler à la retenue afin que le gouvernement ne soit pas amené à prendre des mesures qui sont à sa disposition. « Ce qui n’est ni dans l’intérêt du gouvernement, ni des sociétés concernées » a concédé Albadé Abouba qui s’est montré plus conciliant.

Il convient de rappeler que la réunion interministérielle avec la chambre de commerce et les représentants de certaines sociétés avait comme principal ordre du jour  « la hausse sauvage des prix de transport, de transfert d'argent et des abonnements télé en s'appuyant inopportunément sur la loi de finances 2018 ». Au sortir de la rencontre, le gouvernement a instruit les structures compétentes pour « faire geler les nouvelles tarifications qui sont à tout point de vue abusives ». Un comité a été enfin mis en place pour faire des propositions qui devrait prendre « en compte les avantages à caractère social accordés à ces sociétés pour soulager la population » d’après le communiqué rendu public par  le Cabinet du Premier Ministre à l’issue de la rencontre.

Selon nos sources, à l’issue des négociations, les deux parties ont convenu de nouveaux tarifs pour les compagnies de transport de voyageurs avec des hausses moins importantes que celles constatées au début du mois.

A.Y. B (Actuniger.com)

Commentaires   

+1 #1 KHAZAKSTANIAN STORM 28-01-2018 00:55
Du courage, Mr le Ministre Dan Hassoumi Hassoumi. Ceux qui ne vous connaissent ni ne connaissent de qui vous avez le sang qui circule dans vos veines, peuvent se permettre de dire ce qu'ils pensent sur votre implacable personne. Mais, nous autres Soldats de la Démocratie, savons, de celui qui a travaillé à Maradi (1978~81) avec votre respectable défunt papa (qu'Allah (swt) ait son âme sur un plateau doré du Paradis, nous sommes convaincus que vous accompagnant SE le Pdt Issoufou Mahamadou, ne faites que ce qui avancera le Niger et son peuple. Certes, ceux qui ont l'habitude de croiser les bras pour dormir dans les bras de leurs femmes en ronflant, qui attendent comme des pucerons à vider les coquilles que le peuple nigérien peinent à remplir; ceux-là mêmes des commerçants prête-noms et leurs mentors qui se développent à travers des cartels en tout genre et sous développent la Mère-patrie; ce sont eux qui n'accordent pas leur violon avec la musique que vous jouez pour restaurer l'âme des nigériens millefois meurtris au fin fond du monde rural. Les vaillants hommes n'écoutent pas les critiques des ennemis du peuple. En rappel, aucun Prophète de Dieu n'est aimé chez soi. Du courage!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Haha 28-01-2018 02:41
Ils savent plus calculer on dirait. Même si vous réduisez les avantages accordé aux compagnie de transport, ils vont récupéré ca sur les consommateurs c'est toujours le pauvre citoyen qui paye ca changera jamais. Donc Mr le ministre arrête de dire des sottise et essayer pour revoir cette loi bizarre . Si vous voulez pas un désordre incommensurable dans ce pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Civil 28-01-2018 07:57
Cette lois c'est pour le pauvre citoyen car ça retombe sur le pauvre tout le monde l a constate des avant 2018.s'il vous plaît ayez pitié au pauvre. Ne cherchez pas du sang dans le corps du criquet
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 gamatie 28-01-2018 09:56
Des menaces, toujours des menaces. La seule arme des faibles comme massaoudou et sa clique. Ils sont incapables de s'asseoir et de negocier l'application de leur loi copier/coller car ils ne la comprennent meme pas eux memes. Les menaces ne feront qu'empirer une situation deja apocalyptique. La loi des finances 2018 va simplement enrayer le peu d'activites qui existaient encore dans ce pays. Ceux qui ont pille l'etat n'investisseront pas et l'etranger n'est pas interesse par le niger a cause de la corruption et du pouvoir d'achat des consommateurs nigeriens qui a fondu comme du beurre au soleil. Meme un eleve de la maternelle sait comment ca va finir.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 zinderois 28-01-2018 09:58
Citation en provenance du commentaire précédent de Civil :
Cette lois c'est pour le pauvre citoyen car ça retombe sur le pauvre tout le monde l a constate des avant 2018.s'il vous plaît ayez pitié au pauvre. Ne cherchez pas du sang dans le corps du criquet

Laisser le pauvre nigerien crever. Qui se fiche de quelqu'un qui n'est pas capable de se battre pour ses interets. Le pauvre nigerien a demontre qu'il ne merite pas mieux que ce massaoudou.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Dan idi 28-01-2018 10:12
Mr le ministre chaque chose à son temps gardé en mémoire tous ses manquement faite au population parce que un jours ???
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Sahelien 28-01-2018 16:16
La hausse sauvages des prix est certe dû a cette loi anti social que mr hassoumi impose a tout les nigeriens, meme sil napliquera pas ses menaces les peu des societés nigeriens privé ou publique qui existe ce verons le pires des bilan avant le premiers semestre 2018, prions seulement.
En fin les TVA et le timbres sont ils pour se société???
Aretons de prendre les nigeriens pour des moutons. :oops: :oops: :oops:
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #8 Moi 29-01-2018 06:34
Payons et silence !
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 Rabson 29-01-2018 08:03
Bravo! Mr le ministre du courage alors
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 BRS 29-01-2018 12:39
monsieur le financier faut avoir pitié de cette pauvre population
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Djibrilla 29-01-2018 19:52
Allah tout puissant
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Momo 30-01-2018 06:50
Encore du bluff !!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Ouverture de l'université LUCAS International à Niamey: les futurs diplômés promis à un bel avenir

13 décembre 2018
Ouverture de l'université LUCAS International à Niamey: les futurs diplômés promis à un bel avenir

Le  paysage de l’enseignement supérieur s’agrandi au Niger avec l’arrivée de l’Université privé LUCAS International, qui a démarré ses activités à l’occasion de la rentrée académique 2018-2019.  

INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE : l’Unicef au chevet des populations vulnérables de la région de Diffa

12 décembre 2018
INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE : l’Unicef au chevet des populations vulnérables de la région de Diffa

De nombreuses crises minent les populations nigériennes de manière générale et celles de la région de Diffa en particulier. Parmi ces maux qui gangrènent la région du manga figure  dont...

Lancement à Niamey de la Phase II du projet la Voix des Jeunes du Sahel

12 décembre 2018
Lancement à Niamey de la Phase II du projet la Voix des Jeunes du Sahel

La salle Margou de l’Hôtel Gawèye de Niamey a servi de cadre ce mardi 11 décembre 2018 au lancement de la 2ème  phase du projet la voix des jeunes du...

Migration : à Niamey, des migrants rapatriés de Libye protestent contre leurs conditions de séjour

11 décembre 2018
Migration : à Niamey, des migrants rapatriés de Libye protestent contre leurs conditions de séjour

Des dizaines de migrants rapatriés de Libye et installés au Niger, notamment à Niamey, ont manifesté ce mardi 11 décembre dans la matinée, devant les locaux de l’Agence des nations...

Insécurité : découverte d’une cellule djihadiste près de Konni, à la frontière avec le Nigéria

10 décembre 2018
Insécurité : découverte d’une cellule djihadiste près de Konni, à la frontière avec le Nigéria

Les menaces sécuritaires commencent sérieusement à prendre une nouvelle ampleur au regard de leur extension à plusieurs zones du pays. Alors qu’au sud-est dans la région de Diffa, ainsi qu’au...

Défense : une enquête ouverte afin de déterminer les circonstances de la mort de l’élève-officier Talata Chamssoudine Tchiombiano

10 décembre 2018
Défense : une enquête ouverte afin de déterminer les circonstances de la mort de l’élève-officier Talata Chamssoudine Tchiombiano

C’est ce lundi 10 décembre, en début d’après-midi, qu’a été inhumé au cimetière Yantala de Niamey, l’élève-officier de l’armée de l’air, Talata Chamssoudine Tchiombiano, disparu tragiquement à l’âge de 23...