mardi, 19 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


camion citerne au Niger

Depuis l’avènement de la Société de raffinage de Zinder (SORAZ) en 2011, le Niger a obtenu son propre pétrole raffiné, compétitif et de très bonne qualité. La chaine pétrolière a connu un important développement allant de l’exploration de l’or noir, son exploitation, son raffinage, jusqu'à sa commercialisation. Le pays en général et la Région de Zinder particulièrement profitent d’un boom dans divers secteurs, notamment le commerce, l’immobilier, le transport, l’emploi. L’apport du pétrole à l’économie nationale est significatif.

Zeyna transfert argent bis

La SORAZ et la SONIDEP, désormais fleuron de l’économie nationale, régissant sous les bonnes règles de gestion moderne, versent régulièrement les recettes fiscales de l’Etat. Ainsi donc, près de 100 milliards de FCFA en termes de taxes et impôts sont versés chaque année au trésor public par la SORAZ. Pour pérenniser ces performances financières et gagner plus de dividendes du secteur pétrolier et amorcer son développement économique, l’Etat du Niger s’emploie à mieux soutenir et accompagner ces sociétés pour optimiser la commercialisation de leurs produits. Cependant, force est de constater le spectre d’une menace tenace et permanente, caractérisée par le phénomène de la contrebande de carburant sur la quasi-totalité de l’étendu frontalier national, réduisant de fait, les quantités d’enlèvement des produits, et donc du potentiel des recettes à maximiser, susceptible de garantir le levier déclencheur de la prospérité des populations tant recherchée par les autorités de la 7ème République. En effet, dans plusieurs Régions du Niger, il est plus aisé pour les utilisateurs de carburant, de franchir la frontière voisine pour s'approvisionner en essence ou alors localement, se procurer du carburant en transit ou détourné, à l’origine destiné à l’exportation. A titre d’exemple, les contrebandiers, une fois entrés dans la ville de Zinder, s’adonnent librement à un « dumping », par l’écoulement à vil prix de leurs produits dans plusieurs points de vente. Le carburant du marché noir, malgré sa qualité douteuse, coûte en effet deux fois moins cher que celui des stations d’essence. Ainsi, les usagers peuvent aisément s’acheter le litre d’essence à environ 250 FCFA (selon la période et la loi de l’offre et la demande), au détriment des stations formelles existantes, où le litre du Super à la pompe coûte actuellement 540 FCFA et celui du gasoil 538 FCFA. Malgré son essor dans la quasi-totalité des grandes villes de l’intérieur, et le gain qu’il génère pour le secteur informel, ce commerce a des conséquences néfastes sur chaque agent du cycle économique nigérien :

Pour les consommateurs, le choix économique rationnel d’opter pour quelques économies sur les revenus de plus en plus insuffisants pourrait expliquer la consommation à bon marché du carburant altéré et impur, stocké dans des conditions de fortune en pleine rue. Or, cette accessibilité n’est pas toujours sans conséquences sur la qualité de vie de nos concitoyens. Une certaine étude des experts du transport routier attribue une large responsabilité de la consommation du carburant fraudé sur le mauvais état technique des véhicules dans leur ensemble, le plaçant comme principal agent causal des dommages sérieux sur les engins à moteur. Les accidents de la route, les incendies de voitures, les pannes mécaniques fréquentes de moteur ne sont pas étrangères à l’usage quotidien de ces produits frelatés, toxiques et dangereux de par leur nature très inflammable.

Pour la SORAZ et la SONIDEP, la fraude des produits pétroliers alimentant de façon déloyale le marché local, réduit significativement la performance de ces sociétés qui ne peuvent plus écouler leurs produits malgré une demande sans cesse croissante à l’intérieur comme à l’extérieur. Cela crée un problème gravissime à la production de la SORAZ et la trésorerie de ces institutions très importantes dans l’économie du Niger. Faisant cause commune, La SONIDEP et la SORAZ de leur côté, ont d’ores et déjà entrepris des stratégies préventives contre la fraude, en redoublant de vigilance aux points de chargement des camions citernes, et en instaurant un système de plombage des réservoirs et d’escorte douanière jusqu’à leur destination transfrontalière. Dans un proche avenir, les deux entreprises conjuguerons également leurs efforts respectifs pour mette sur pied un système de tracking de télésurveillance sur chaque camion-citerne afin d’assurer une meilleure traçabilité sur le trafic des centaines de camions sur tout le long de la RN1 jusqu’aux différents postes frontaliers délimitant notre pays. Une visibilité efficace, qui permettra sans nul doute, de dissuader tous les impénitents fraudeurs qui n’ont que seul mérite, l’appauvrissement de l’Etat du Niger. Cette mesure technologique tous azimuts, qui se veut patriotique et radicale devrait mettre tous les acteurs économiques de bonne volonté, épris d’un brin de fibre citoyenne dans leur droit le plus légitime. 

Pour l’Etat, les pertes en recettes fiscales sont indéniables, d’autant plus que l’enlèvement des produits et leurs destinations, ne sont actuellement assurés qu’à leur strict minimum. Partant, jouant pleinement sa partition de premier responsable, et étant tout aussi conscient de la situation, l’Etat a quant à lui pris des mesures palliatives en dotant les régies financières, au premier rang desquelles les Douanes, des moyens (administratifs et logistiques) conséquents pour la lutte contre ce fléau qui mine injustement l’émergence de cette toute nouvelle filière porteuse d’espoir pour tout un peuple.

Source : SORAZ   

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

0 #1 Momo 25-01-2018 20:49
Si vous voulez qu'il n y est plus de fraude, alors vendez au même prix que ces fraudeurs revendent et vous verrez si quelqu'un achète du car[mot censuré]nt en dehors des stations.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 Hadj Boulama 26-01-2018 00:51
Citation en provenance du commentaire précédent de Momo :
Si vous voulez qu'il n y est plus de fraude, alors vendez au même prix que ces fraudeurs revendent et vous verrez si quelqu'un achète du car[mot censuré]nt en dehors des stations.

Bien dit Momo. Si ils vendaient moins cher ou au même prix à la pompe que ces fraudeurs, il n'allait jamais se plaindre. La solution est toute simple.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Harouna Rhossey 26-01-2018 02:11
Qu'est qui ne va pas dans cet pays ? Les nigériens qui sont a la frontière du Nigeria ont la possibilité de prendre le litre a 300 f et vous voulez qu'ils le prennent a la pompe a 600 f ... Qu'es-qui ne va pas dans les têtes des décideurs politiques de cet pays ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Salifou Iddi 26-01-2018 02:57
Allez y vérifier combien de barils de pétrole les chinois nous vol chaque jour et le pur il y'a aucune mesure pour contraint cet froide des chinois, si c tabassé et détruit les bien des pauvre citoyens qui cherche t'en que mal a s sortie dans cet enfer le gouvernement est premier a rendre leur vie insupportable .
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 Mahamane Sani Ibrahim 26-01-2018 03:44
Ma question est pourquoi la SORAZ vend les hydrocarbures plus cher au Niger que sur le marché international ? Tout le monde sait que le car[mot censuré]nt fraudé est produit par la SORAZ, exporté au Nigéria, puis re-importé frauduleusement. Pourquoi?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Ibrahim Idrissa Idrissa Bakrine 26-01-2018 04:42
On fraude tout au Niger,même dans les trésors public
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 أبو عبد الرحمن 26-01-2018 04:51
Simple calcul : le bidon de 25 litres du car[mot censuré]nt fraudé se vend de 7500f à 10000f,si vous voulez la même quantité à la station il faudra débourser environ 13000f, avec ce surplus vous pouvez acheter au moins un kilogramme de viande ou 5 litres d'huile pour un père de famille ! Quand-même les gens sont doués de raison. Je n'appelle à l'incivisme fiscal, mais les autorités doivent revoir les prix afin que ce pétrole dit nigérien puisse réellement profiter à tous les nigeriens directement et indirectement. L'on se souvient de cette photo du député qui s'approvisionnait dans la rue avec son "harey ban". N'est il pas plus commode que Le bon exemple vienne des autorités elle même !
Ceux qui maintiennent les tarifs actuels n'achètent pas en général le car[mot censuré]nt comme les autres citoyens, ils ont des bons entièrement pris en charge par ces mêmes pauvres qui supportent les prix jugés élevés !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Abdourahimoune 26-01-2018 05:39
Même si l essence coûte moins chère a la pompe que celui de la fraude nigérienne va pas acheté celui de pas que on na mit leur tête c pas le mesure est puis nigérienne il na pas la culture de patriotisme
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #9 Maman sani 26-01-2018 05:58
Pesonnellemen j encourage c pratique a qoi mm sa serai l petrole d soraz?
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 Momo 26-01-2018 06:43
Pourquoi interdire la vente du car[mot censuré]nt fraudé dans une partie du Niger et la légaliser dans une autre partie ???
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 BRS 26-01-2018 07:46
baisser le prix de car[mot censuré]nt si la fraude ne sera reduite
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 ams 26-01-2018 08:03
qui réduit le prix ! c n pas la soraz. c est le ministere du pétrole. à qui nuit la fraude c'est l'Etat qui perd. qui gagne ce sont des individus. quel est le prix de SORAZ : c 200 fcfa le litre essence .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 KOINI 26-01-2018 08:05
La Fraude va continuer,puis que l'Etat ne fait rien pour trouver de l'emploi aux jeunes,et pire,il vient de voter une nouvelle loi 2018 qui va rendre davantage la vie chère aux nigériens.
D'autre part,la SONIDEP ,c'est elle qui bouffe l'argent du pétrole du Niger.Les agents de cette société ne sont que des politiciens récompensés,jamais il y a eu offre d'emploi là-bas,et si c'est fait,la place a été réservée à un parti politique allié.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #14 citoyen lambda 26-01-2018 08:06
merci la SORAZ pour ces belles infomations. vive l'avenement du pétrolle o niger. aidons nos entreprises à mieux gérer et éviter le drame de la fraude. thank you SORAZ GOOD JOB!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #15 GASKIYA 26-01-2018 08:52
Merci a la Soraz pour cette belle publication, l'Etat, la Soraz et Sonidep doivent mettre tout en oeuvre pour bannir cette pratique.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #16 COMMANDANT 26-01-2018 08:54
Vraiment bel article qui contribue à la réflexion des lecteurs. C'est vrai que la contrebande du car[mot censuré]nt au Niger est un fléau économique, mais les pauvres citoyens n'ont pas les moyens imposés par l'Etat. Ceci est une alerte sérieuse aux autorités qui semblent ignorer certaines réalités du pays. Merci SORAZ pour ces éclaircissements de valeur. Bonne continuation.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #17 sadou harouna 26-01-2018 13:36
le prix du litre est bcp plus cher pour les pauvres donc ils sont oubligè a acheter
la contreband si les ministres payent l essence comme tout les pauvres nigeriens le litre ne depasse pas 200f
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #18 Ben 26-01-2018 14:36
Vous baissez le prix du car[mot censuré]nt et vous verrez. C'est la seule solution. C'est la peine de tourner autour du pot.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #19 Civil 26-01-2018 21:42
Foutez nous le camp. Si c'est pas la fraude il y'a des zones qui ne connaissent même pas le car[mot censuré]nt. Alors comment peuvent ils faire fonctionner leurs engins. Vive la fraude ! Vive le Nigeria
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...Lire plus...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...Lire plus...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...

Dans la même Rubrique

Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

18 janvier 2021
Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un engin explosif improvisé dans la région de Diffa (sud-est du pays) cible régulière des...

Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

18 janvier 2021
Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une semaine, par des bandits armés en provenance du Nigéria voisin, c’est là une preuve...

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

7 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions...

Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

4 janvier 2021
Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

Le gouvernement a annoncé ce lundi 4 janvier, qu’un deuil national de trois (3) jours à compter du mardi 5 janvier est décrété suite au massacre d’une centaine de civils...