vendredi, 23 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


travailleurs ethiopiens arabie saoudite min

Le gouvernement a décidé de suspendre provisoirement l’application de l’accord de coopération de Genève de juin 2015 pour le recrutement au Niger de la main-d’œuvre et son transfert en Arabie Saoudite. C’est à la suite d’une communication du ministre de l’Emploi, du travail et de la protection sociale, Mohamed Ben Omar,  « sur la situation de plus en plus préoccupante de la main-d’œuvre nigérienne transférée en Arabie Saoudite » que le Conseil des ministres du vendredi 19 janvier dernier a préconisé la suspension de l’application de l’accord. Selon le gouvernement, la suspension court «  jusqu’à ce que soit mis en place un cadre juridique, administratif et technique, de nature à protéger les travailleurs nigériens vivant en Arabie Saoudite ».

Zeyna transfert argent bis

Le gouvernement fait donc marche arrière et suspend un accord qu’il a pourtant négocié et conclu en 2015 et qui a été présenté à l’époque comme « une opportunité d’emploi » et un « palliatif pour développer l’économie et créer de nouvelles activités génératrices de revenus, moyen essentiel pour lutter contre la pauvreté et l’oisiveté ». C’est en tout cas ce qu’a déclaré le ministre de l’Emploi de l’époque, Salissou Ada, lors de la présentation publique de l’opération de  recrutement de main d’œuvre nigérienne pour des prestations de services en Arabie saoudite dans divers domaines (domestiques, chauffeurs, assistantes sociales, ouvriers ou bergers).

Des centaines de ressortissants nigériens ont depuis été recrutées puis envoyées en Arabie Saoudite. Cependant quelques temps après l’envoi des premiers contingents, des informations ont commencé à fuser sur des soupçons d’exploitations des travailleurs migrants par leurs employeurs en « Terre sainte » malgré les règles établies clairement dans les contrats de recrutement et sur les conditions de séjour et de travail des recrutés. Plusieurs témoignages envoyés à travers les réseaux sociaux et qui ont circulé dans le pays ont émue l’opinion sur le calvaire des travailleurs pris en étau dans une sorte d’engrenage infernal. D’après ces témoignages, certaines filles envoyées comme domestiques se plaignent des sévices physiques et même sexuelles qu’elles subissent et appellent les autorités à l’aide afin de mettre fin à leur calvaire en les rapatrier au pays.

C’est visiblement ce qui a poussé le gouvernement à suspendre la mise en œuvre de l’accord et par conséquent le recrutement de la main d’œuvre et son envoi en Arabie Saoudite par le Bureau national pour le placement de main-d’œuvre (BNPM) qui est en partenariat avec l’Agence nationale de promotion de l’emploi (ANPE) et la société saoudienne de recrutement Saudian Man Power Solution. Co (SMASCO).

SMASCO

 RETOUR SUR UN ACCORD

Pour comprendre ce programme de recrutement de la main d’œuvre, il faudrait remonter à la visite officielle de travail et d’amitié qu’a effectuée,  du 10 au 14 mai 2014, le président Issoufou Mahamadou au Royaume d’Arabie Saoudite. C’est à cette occasion que parmi les volets de la coopération bilatérale qui ont été examinés pour donner une nouvelle dynamique, le gouvernement saoudien a réaffirmé sa volonté de développer davantage les relations d’affaires avec le Niger. «Le gouvernement saoudien a particulièrement exprimé son désir d’accueillir sur son territoire, des travailleurs nigériens pour qu’ils viennent y travailler, et que cette opération soit bénéfique pour les deux pays » avait expliqué, lors d’un point de presse d’éclaircissements, l’ancien ministre en poste à l’époque  des faits, Salissou Ada. Le gouvernement nigérien a donc donné une réponse favorable aux  autorités saoudiennes et à la suite, les deux parties ont paraphé le 5 juin 2015 à Genève en Suisse, l’accord de coopération relatif au recrutement de la main d’œuvre nigérienne.

ENGAGEMENTS CONTRACTRUELS NON TENUS

Afin de mettre en œuvre les termes de l’accord,  la SMASCO et le ministère de l’emploi ont engagé une série de négociations, d’abord à Niamey du 22 au 26 juin 2015 et ensuite du 10 au 17 juillet 2015 à Riyad. Le ministre s’était d’ailleurs rendu en visite à Ryad avec comme objectif, « créer les conditions d’une mise en œuvre efficace dudit accord, de créer un cadre permanent d’échange et de concertation permettant de surmonter les difficultés éventuelles, d’examiner les différents types de contrats à établir notamment les propositions salariales et avantages, les congés et transfert des économies des travailleurs ainsi que de constater les conditions de travail en Arabie Saoudite des expatriés recrutés par SMASCO ».

Il convient de noter que l’Agence Nationale pour la Promotion de l’Emploi (ANPE) et la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) ont été associées à l’opération de recrutement des nigériens désirant travailler en Arabie Saoudite par la compagnie SMASCO et la gestion des opérations d’embauche a été uniquement confié à l’ANPE. Lors du premier recrutement, le premier contingent devrait être constitué de 1.000 domestiques et femmes de ménage, 1.000 chauffeurs poids légers, 200 chauffeurs poids lourds, 100 jardiniers, 500 infirmières et 100 bergers. Au total, c’est  2.900 personnes qui devront être recrutés sur toute l’étendue du territoire national durant la mise en œuvre du programme avec une première phase dès Août 2015.

Par la suite, les recrutements et les envois se sont succédés à un rythme régulier malgré les premières alertes. En ce début d’année d’ailleurs, plusieurs offres de postes pour « couples » ont été lancées par le BNPM.

Avec la décision de suspendre l’application de l’accord, le gouvernement a visiblement entendu le cri de cœur des travailleurs déjà présents sur le sol saoudien ainsi que les mauvais traitements dont sont victimes certains d’entre d’eux, en particulier les femmes. Le temps, d’après le gouvernement, qu’un cadre adéquat soit mis en place pour garantir le respect des dispositions des contrats par les employeurs saoudiens. Pourtant, dans l’accord suspendu, les clauses du contrat de travail et de séjour prévoyaient des « dortoirs sécurisés » pour les femmes recrutées, la libre circulation pour l’ensemble des employés à qui il sera remis des titres de séjours légaux ainsi que la possibilité de réviser les termes du contrat chaque année.

Il convient enfin de noter que le Niger n’est pas le premier à prendre une telle mesure à la suite d’allégations de sévices sur les travailleurs migrants en Arabie Saoudite. L’Ouganda a aussi décidé en 2015 de suspendre l’exportation de la main d’œuvre à destination de l’Arabie Saoudite avant que les deux pays ne conviennent d’un nouveau cadre de coopération en la matière avec de nouvelles garanties pour les employés de maison et autres travailleurs recrutés dans le cadre de ces accords que Riyad multiplie avec les pays africains pour combler son déficit en matière de main-d’œuvre dans des secteurs et pour des services bien déterminés.

A.Y.B (Actuniger.com)

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

+18 #1 A bon entendeur 22-01-2018 02:22
Je prefere que la faim , la famine ou la misere du niger me tue que d’aller dans un pays arabe pour chercher un lendemain.
Chez les arabes le caca , la poubelle , la salete’, le maudit , l’ordure , le pu c’est l’homme noir.
A bon entendeur salut.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Garba 22-01-2018 05:02
Je suis au moyen orien depuis plus de 20 and. En 2015 nous leurs avons qu ils vont regretes mais ils ont fait la sourde oreille. Aujourd hui encore nous leurs disons que pour les hommes il n y a pas de problem mais les femmes sont trop vulnerable alors renegocier pour les hommes il et interdisez pour les femmes
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Idy 22-01-2018 05:58
Ns saluons votre courage et attention de bien vouloire conaitre ce qui se passe en arabi saoudite.et d'ailleur meme l'accord e 2015 n 'a pa ete claire enver les nigeriens.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 dan dawra 22-01-2018 07:27
Citation en provenance du commentaire précédent de A bon entendeur :
Je prefere que la faim , la famine ou la misere du niger me tue que d’aller dans un pays arabe pour chercher un lendemain.
Chez les arabes le caca , la poubelle , la salete’, le maudit , l’ordure , le pu c’est l’homme noir.
A bon entendeur salut.

tu as raison mon frère,meme au niger les arabes regardent les noirs avec dedain.vous avez vu une femme arabe se marié avec un noir au nIger?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 Hadj Kabir 22-01-2018 07:48
Vous les avez envoyé dans la gueule du loup. Il fallait y réfléchir avant d'envoyer ces pauvres innocents dans l'esclavage moderne. l'Arabie saoudite si c'est pas la kaaba et la mosquée du prophète et les différents lieu saint y'a rien de bon là-bas...
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 BRS 22-01-2018 08:09
mieux rester chez soi que d'aller chez les arabes pour vous humilier.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 nigerien 22-01-2018 08:35
Rien de plus tenace que les tares et les habitudes prises par le fils de l'homme ! L'esclavage en est une illustration surtout chez les arabes ! L'Islam a tenté, par plusieurs dispositions, à abolir cette tare mais, n'est pas bon musulman qui veut ! Il faut relire le Coran et la Sîra et vous comprendrez que les plus farouches ennemis de l'Islam étaient parmi les arabes eux-mêmes, ceux qui ne voulaient pas perdre leurs privilèges. Ce qui est surprenant, c'est que nos autorités soient tombés dans ce piège : Nous sommes pauvres, c'est cela le nœud de nos problèmes, mais nos richesses sont mal réparties. Il est grand temps qu'on ouvre les yeux : la politique du "ventre, du clan, de la famille, du village,..." doit être carrément bannie de nos mœurs !
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #8 Blackmarket 22-01-2018 10:00
un gouvernement incapable de créer des emplois pour sa jeunesse et qui veut s'en débarrasser en l'envoyant chez des esclavagistes et sauvages...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Cris Magari 22-01-2018 12:51
:cry:
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Mercie 22-01-2018 14:03
J'espère que le gouvrment vas vous écouté si non.....
Un bon atendeur salut
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 ALKALY 22-01-2018 17:04
La mangue vient du manguier et le citron du cotronnier. Les arables se comportent ainsi avec les noirs africains car c'est dans leur culture.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Moi 22-01-2018 18:03
Citation en provenance du commentaire précédent de dan dawra :
Citation en provenance du commentaire précédent de A bon entendeur :
Je prefere que la faim , la famine ou la misere du niger me tue que d’aller dans un pays arabe pour chercher un lendemain.
Chez les arabes le caca , la poubelle , la salete’, le maudit , l’ordure , le pu c’est l’homme noir.
A bon entendeur salut.

tu as raison mon frère,meme au niger les arabes regardent les noirs avec dedain.vous avez vu une femme arabe se marié avec un noir au nIger?

Issoufou et Malika
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 Kadri 22-01-2018 20:03
Citation en provenance du commentaire précédent de nigerien :
Rien de plus tenace que les tares et les habitudes prises par le fils de l'homme ! L'esclavage en est une illustration surtout chez les arabes ! L'Islam a tenté, par plusieurs dispositions, à abolir cette tare mais, n'est pas bon musulman qui veut ! Il faut relire le Coran et la Sîra et vous comprendrez que les plus farouches ennemis de l'Islam étaient parmi les arabes eux-mêmes, ceux qui ne voulaient pas perdre leurs privilèges. Ce qui est surprenant, c'est que nos autorités soient tombés dans ce piège : Nous sommes pauvres, c'est cela le nœud de nos problèmes, mais nos richesses sont mal réparties. Il est grand temps qu'on ouvre les yeux : la politique du "ventre, du clan, de la famille, du village,..." doit être carrément bannie de nos mœurs !

L'islam est la source d'inspiration de ces esclavagistes, qu'ils soient saoudiens ou mauritaniens. L'esclavage etait pratique et tolere du temps du prophete et les esclavages etaient utilisee comme monnaie de change. Ne voilez pas la realite en faisant semblant d'etre plus royaliste que le roi. Il faut regarder la realite en face sans complexe. L'islam et l'esclavage sont de vieilles connaissances.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 1nigerien 22-01-2018 21:15
Je ne sais pas comment exprimer ma joie par rapport a cette decision. Il faut que les autres pays Africains prennent l'exemple du Niger le plutot possible
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 Niger 23-01-2018 18:18
Aucun accord ou amitié n existe entre noirs et peau claire.il vous considere toujours comme inferieur esclave et voila meme une main d oeuvre officiel.de l esclavage officiel.j ai honte de nos comportement un peuple sans cervel.n importe quoi les noirs.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 bagague 24-01-2018 11:12
Si c'est pas [mot censuré] ,quelle fille ou femme respectueuse va quitter seule chez elle pour aller à des milliers de kilomètres chercher soit disant du travail et ne pas s'attendre soit à la prostitution soit à des agressions sexuelles.
C'est le Gouvernement même qui se fout des nigériens.
Si une femme décide de d’immigrer pour de l'argent,alors elle ne doit se plaindre que d'elle même .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 KOINI 24-01-2018 11:19
Avant,ce sont tous des hommes et femmes majeurs.Alors ils sont seuls responsables de ce qui leur arrive en arabie saoudite ,et c'est le fruit de leur cupidité.
Quant aux femmes,je dis qu'elles foutent des gens,car aucune femme digne de soit ne doit quitter chez elle seule et aller à des milliers de km.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Abba 23-03-2019 19:21
Oho
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 23/10/2020, 08:49
cdp-marhaba-bikhum-plebiscite-a-la-tete-du-parti-yves-mamane-sani-diatta-decline-ses-ambitions-pour-un-nouveau-niger La Convergence pour la Démocratie et le progrès (CDP Marhaba Bikhum) a tenu les assises de son...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 06:29
nigeria-buhari-ferme-et-intransigeant-face-aux-protestataires Le président nigérian est enfin sorti de son silence plusieurs jours après le début des manifestations...Lire plus...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 16:23
direction-generale-des-douanes-vulgarisation-du-nouveau-code-des-douanes-et-de-ses-principales-innovations La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...
Publier le 23/10/2020, 06:29
nigeria-buhari-ferme-et-intransigeant-face-aux-protestataires Le président nigérian est enfin sorti de son silence plusieurs jours après le début des manifestations...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 19/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...
Publier le 17/10/2020, 12:38
haroun-printing-les-raisons-de-la-plainte-contre-l-activiste-bana-ibrahim-pour-chantage-et-tentative-d-extorsion-de-fonds Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...

Dans la même Rubrique

Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

21 octobre 2020
Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre 2020, à l’inauguration officielle de la Route Illéla-Bagaroua, les bretelles PK10-Dandadji, Dandadji-Dangona, et travaux...

Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

21 octobre 2020
Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de vulgarisation du nouveau Code national des douanes. La rencontre qui a réuni...

Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

20 octobre 2020
Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies ont été lancées, ce lundi 20 octobre au Radisson Blu de Niamey...

Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

19 octobre 2020
Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre 2020, l’Atelier régional d'analyse et de réflexion pour la contribution à...

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...

Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

16 octobre 2020
Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel immeuble qui va abriter  tous les services relevant du Ministère des Finances. D’un coût...