dimanche, 24 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS



saisie de carburant de fraude-min L’administration des douanes du Niger a engagé une opération visant à mettre fin à la prolifération des points de vente illicite de carburant. Dans un premier temps, l’opération à laquelle ont été associées les autres forces de défense et de sécurité est circonscrite au niveau de la capitale et vise à mettre fin à la fraude de carburant qui comporte d’énormes risques pour les citoyens et, au passage, renflouer les caisses de l’Etat dans un contexte de vaches maigres.

Zeyna transfert argent bis

Nom de code de l'opération : «Zéro point de vente de carburant dans la ville de Niamey». Objectif : «Lutter contre la fraude et la vente illicites de carburant de fraude dans la capitale et ses alentours» à travers le démantèlement des réseaux de distribution, ainsi que tous les points de vente. C'est en résumé la nouvelle guerre que viennent d'enclencher les douanes nigériennes, une opération qui a débuté depuis quelques jours avec déjà des résultats satisfaisants, à en juger par la quantité de carburant saisie et les points de ventes détruits. «Depuis pratiquement deux ans, des points de vente illicites de carburant de fraude sont constatés dans la ville de Niamey. Cette situation est intolérable», explique le lieutenant-colonel et inspecteur principal des douanes Moumouni Bana Moussa pour qui il n'est pas acceptable que «des individus mal intentionnés et assoiffés par la recherche de gain illicite se permettent de mettre en danger et d'exposer la vie des paisibles populations».

«Face à la recrudescence de la fraude de carburant, le manque à gagner énorme qu'elle génère au détriment du Trésor national, le danger public que constitue celle-ci sur le plan sécuritaire, l'administration des douanes est fermement engagée dans la lutte contre ce fléau», ajoute le lieutenant-colonel Moumouni Bana Moussa de la Brigade d'intervention et de recherche des douanes de Niamey.

Prison pour les acteurs du marché noir

Au passage, l'opération chapeautée par la direction générale des douanes et à laquelle sont associées les autres forces de défense et de sécurité permettra également de faire d'une pierre deux coups puisqu'elle vise aussi à renflouer les caisses de l'Etat au regard du manque à gagner que cela engendre aux caisses de l'Etat. C'est d'ailleurs sur instruction du ministre de l'Economie et des finances, Hassoumi Massaoudou que l'initiative est lancée dans le cadre de la mobilisation des ressources internes qui est devenue une impérieuse nécessité, au regard de la conjoncture que traverse le pays, laquelle se traduit principalement par une baisse des ressources domestiques.

D'après les détails donnés par le responsable de la Brigade de recherche et d'intervention de la douane pour la région de Niamey à La Tribune Afrique, plusieurs actions sont actuellement menées afin d'atteindre ces objectifs. En plus de l'objectif de faire disparaître tous les points de vente illicite de carburant de fraude, l'opération consistera à «appréhender et mettre à la disposition des services compétents tous les auteurs, complices, intéressés et d'une manière générale tous les acteurs et responsables de cette vente et fraude illégale de carburant».

Bana Moussa rappelle que, selon le Code des douanes en vigueur dans le pays, certaines catégories de personnes s'exposent à des sanctions en facilitant la tâche aux fraudeurs. Il s'agit, entres autres, des entrepreneurs, des salariés d'entreprise, des assureurs, des assurés, des investisseurs ou propriétaires des marchandises, ainsi que leurs complices. «Nous rappelons à toutes ces personnes qu'elles encourent désormais des peines d'emprisonnement et des amendes et que par conséquent elles s'exposent  à la confiscation du carburant de fraude et des moyens ayant servi à le transporter», poursuit notre source.

«La fraude et la vente illicite de carburant sont strictement interdites à quelque titre que ce soit. De ce fait, tous les acteurs, complices, intéressés  et d'une manière générale tous contrevenants et responsables de ces actes de fraude se verront désormais exposés à la rigueur de la loi sans complaisance aucune», insiste Bana Moussa, également dirigeant du Syndicat national des agents de douanes du Niger (SNAD).

Délicate mission

Ce n'est pas la première fois que les autorités nigériennes, notamment les douanes, lancent une telle opération, même si cette fois, au niveau du ministère et des services impliqués, on veut se montrer ferme. Afin de garantir la réussite de l'opération, d'autres acteurs ont été impliqués comme l'unique société de raffinage du pays installé à Zinder (SORAZ), ainsi que celle en charge des dépôts pétroliers (SONIDEP).

Le fait de circonscrire l'opération au niveau de la capitale Niamey témoigne de la délicatesse de la mission dans un pays où l'informel règne en maître et n'épargne. Par le passé, la vente illicite de carburant était presque tolérée, car le pays ne disposait pas d'assez de stations-service, ce qui a permis la prolifération des dépôts dans toute la capitale, mais aussi dans le pays, surtout dans la partie frontalière du Nigéria voisin, grand producteur de l'or noir.

Cependant, depuis 2012, le Niger est entré dans le cercle des pays producteurs de pétrole, même si sa capacité de l'or noir (20 000 barils par jour) paraît modeste. Les stations-service ont depuis proliféré à Niamey et dans les autres villes, ainsi que les points de vente illicite, où le carburant est écoulé moins cher que sur le marché formel. Des fraudeurs profitent également de la porosité du système de contrôle pour réintroduire dans le pays du carburant destiné à la vente dans les pays de la sous-région, lequel se vend aussi moins cher sur des étals le long des routes et en pleins centres urbains.

Le marché de la contrebande a ainsi connu une vraie croissance menaçant le secteur formel et engendrant des pertes aux caisses de l'Etat en plus des risques pour les populations. En janvier 2006 par exemple, plus de 200 personnes ont été blessées dans l'explosion d'un dépôt de carburant de contrebande dans la ville de Maradi, la capitale économique du pays situé à 650 kilomètres à l'est de Niamey.

ABOUBACAR YACOUBA BARMA

La Tribune Afrique

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

+3 #1 Bernadin Owolabi 26-11-2017 00:48
Rendons la vie possible déjà avec des boulots. Aujourd'hui même les fonctionnaires ont du mal a satisfaire les besoins de leurs familles, to imaginons ceux là qui n'ont pas eu ce privilège. Vous savez,il est important d'abord de donner ou proposer le meilleur avant d'interdire le mauvais.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 Amadou Ibrahim 26-11-2017 00:56
Imaginez la frontière nigero nigériane, quelle force faut il déployer et combien, durant quelle période, c'est difficile avec Zinder, Dosso, maradi,Diffa
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Mohamef 26-11-2017 05:37
Pour quoi niamey seulment?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Ggff 26-11-2017 05:49
Il suffit de diminuer le prix car[mot censuré]nt pour combattre la fraude et renflouer les caisses de soraz de la sonideb et le trésor. L' effet quantité avec une marge réduite permettra de consommer plus le car[mot censuré]nt local
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Ggff 26-11-2017 05:51
Le montant censuré : c a r b u r a n t.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 Moussa glo 26-11-2017 06:05
Vous parlez d'explosion et quel est le sort des stations implantée de façon anarchique au coeur de la ville sans mesure de sécurité en cas d'incendie. C parce que ils sont des supers nigériens. Tchusssss
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Assane 26-11-2017 08:24
Qui son ceux qui laissent passer les fraudeurs
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Wane mutune 26-11-2017 08:41
Les temps sont durs ! La solution c'est manifestement de rendre la vie dure aux pauvres citoyens qui cherchent à joindre les deux bouts au péril de leurs vies. Sans ce commerce informel, ils seraient de potentiels chômeurs. Au moment où le premier baril du pétrole nigerien avait jaillit il aurait fallu vendre le litre à un prix social et entreprendre dans le même temps une telle opération de ce genre tout en rendant formel la vente là où il n'y a pas de station pourvu que ce soit le produit du pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Doudoudou 26-11-2017 09:16
C' est bien mais que dites vous de la vente de car[mot censuré]nt de fraude devant la douane de Maradi, au vu et aux yeux de tous? Sont ils protegés ?. Le NIGER est un et indivisible par de favoritisme, faites la même chose partout et simultanément. Dommage de laisser les uns en faire une activité et en interdire aux autres.
«La fraude et la vente illicite de car[mot censuré]nt sont strictement interdites à quelque titre que ce soit. De ce fait, tous les acteurs, complices, intéressés et d'une manière générale tous contrevenants et responsables de ces actes de fraude se verront désormais exposés à la rigueur de la loi sans complaisance aucune» Bien dit mais faites le partout.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 SNF 26-11-2017 13:05
Du n'importe quoi, réduisez le prix du car[mot censuré]nt et tout ça finira, la 7e république à échouée
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Ada 26-11-2017 18:02
C'est une bonne chose. Cependant Niamey ne représente rien comparativement à Dosso, Tahoua, Maradi, Zinder et Diffa.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Zakaria 27-11-2017 11:21
Que Dieu nous guider sur le droit chemin Amine
Pourquoi illicite ? ceux qui ont les stations est-ce qui Vendé en détails c quoi leur différence ils font tousse la commercer est que les risques sont les mêmes pourquoi alors l'un et égal l'autre illicite.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Bali 27-11-2017 13:14
Bonjour,

Bonne chose si on ne trie pas les gens. Aussi, pire que le car[mot censuré]nt pourquoi la douane ne fait pas d'opérations dans le domaine de la drogue,en relation avec la police ? regarder aujourd'hui, dans les écoles ce qui se passe en la matière (drogue et alcoolisme), arrêtez de faire semblant, il faut frapper vite et fort. Merci et bonne chance
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Bali 27-11-2017 13:15
Pourquoi le mot est censuré ?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 23/01/2021, 23:55
zinder-les-jeunes-de-la-cap-20-21-et-allies-demandent-la-demission-ou-la-revocation-du-president-de-la-ceni-regionale Dans une déclaration rendue publique  ce samedi 23 janvier, les jeunes de la Coalition CAP 20-21...Lire plus...
Publier le 22/01/2021, 22:19
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-22-janvier-2021   Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 22 janvier 2021, dans la salle...Lire plus...
Publier le 22/01/2021, 15:20
tahoua-saisie-de-155-briques-de-chanvre-indien-au-poste-de-douane-de-tsernaoua   La Brigade d'intervention et de recherche de la douane de Tahoua a saisi, le 19 janvier 2021 à...Lire plus...
Publier le 21/01/2021, 14:17
sante-inauguration-officielle-du-siege-de-la-mutuelle-des-agents-de-la-police-et-de-la-garde-nationale La mutuelle de Santé de la Garde Nationale du Niger-Police  Nationale vient d'être dotée d'un...Lire plus...
Publier le 21/01/2021, 12:18
locales-a-dosso-la-justice-annule-les-resultats-de-l-election-regionale-ainsi-que-ceux-de-plusieurs-communes Sur requête de plusieurs partis, le Tribunal de grande instance a annulé les résultats des élections...Lire plus...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...
Publier le 20/01/2021, 18:49
usa-joe-biden-officiellement-investi-46e-president-des-etats-unis Joe Biden, 78 ans, a été investi 46e président des États-Unis, quelques minutes après Kamala Harris...
Publier le 21/01/2021, 12:18
locales-a-dosso-la-justice-annule-les-resultats-de-l-election-regionale-ainsi-que-ceux-de-plusieurs-communes Sur requête de plusieurs partis, le Tribunal de grande instance a annulé les résultats des élections...
Publier le 20/01/2021, 07:19
le-gouvernement-de-la-turquie-profondement-attriste-par-la-mort-de-quatre-quatre-soldats-nigeriens-dans-la-region-de-diffa  Le Ministère des Affaires Étrangères de la République de Turquie, dans un communiqué publié ce...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 21/01/2021, 12:18
locales-a-dosso-la-justice-annule-les-resultats-de-l-election-regionale-ainsi-que-ceux-de-plusieurs-communes Sur requête de plusieurs partis, le Tribunal de grande instance a annulé les résultats des élections...
Publier le 22/01/2021, 22:19
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-22-janvier-2021   Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 22 janvier 2021, dans la salle...
Publier le 18/01/2021, 22:36
diffa-quatre-04-soldats-tues-et-huit-08-blesses-graves-dans-l-explosion-d-un-engin-explosif-improvise Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un...
Publier le 18/01/2021, 21:11
maradi-recrudescence-des-cas-d-incursions-de-bandits-armes-le-long-de-la-frontiere-avec-sokoto-et-zanfara Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une...
Publier le 22/01/2021, 15:20
tahoua-saisie-de-155-briques-de-chanvre-indien-au-poste-de-douane-de-tsernaoua   La Brigade d'intervention et de recherche de la douane de Tahoua a saisi, le 19 janvier 2021 à...

Dans la même Rubrique

Tahoua : saisie de 155 briques de chanvre indien au poste de douane de Tsernaoua

22 janvier 2021
Tahoua : saisie de 155 briques de chanvre indien au poste de douane de Tsernaoua

  La Brigade d'intervention et de recherche de la douane de Tahoua a saisi, le 19 janvier 2021 à 18h30 (heure locale), 155 briques de chanvre indien dissimulées dans une...

Le Gouvernement de la Turquie « profondément attristé » par la mort de quatre quatre soldats nigériens dans la région de Diffa

20 janvier 2021
Le Gouvernement de la Turquie « profondément attristé » par la mort de quatre quatre soldats nigériens dans la région de Diffa

  Le Ministère des Affaires Étrangères de la République de Turquie, dans un communiqué publié ce 19 janvier s'est dit "profondément attristé" par la mort de quatre soldats nigériens et...

Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

18 janvier 2021
Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un engin explosif improvisé dans la région de Diffa (sud-est du pays) cible régulière des...

Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

18 janvier 2021
Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une semaine, par des bandits armés en provenance du Nigéria voisin, c’est là une preuve...

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...