lundi, 18 février 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Orange 4GO

insalubrite de Niamey2

La révoquation du maire central de la capitale nigérienne, jeudi 20 juillet, continue de faire des vagues. En attendant l'élection du nouveau patron de la municipalité de Niamey, dans 45 jours, cette révoquation suscite des commentaires, même si on ne peut pas parler de surprise.

Le président Issoufou avait laissé entendre que la ville de Niamey étouffait sous les ordures. Nombreux alors étaient les observateurs qui prédisaient que le maire central de la ville de Niamey allait être balayé, emporté par les ordures.

Au niveau de la ville de Niamey les agents ne sont pas surpris. « Nous ne sommes pas du tout surpris parce que d’abord les Niaméens ont demandé son départ depuis longtemps, explique à RFI Abdou Issaka, secrétaire général du Syndicat National des Travailleurs des Collectivités territoriales du Niger. Il a été victime de plusieurs motions de défense auxquelles il a échappé au conseil municipal et (...) le président de la République s’était mis en colère par rapport à lui. Donc nous savions que ça allait arriver ».

Une ville propre, c'est un problème de moyens

La gestion des ordures de la ville de Niamey avec ses un million et demi d’habitants n’est pas une chose aisée. Les comptes bancaires sont au rouge depuis des années. Choisir les bonnes personnes n'est pas suffisant comme nous l'assure Ousmane, agent municipal : « Ce que nous souhaiterions pour le gouvernement, c’est quand ils veulent nommer quelqu’un, il faut que le gars soit doté de matériel suffisant pour qu’il fasse son travail de manière (satisfaisante) ».

Pour changer la donne au niveau de la ville de Niamey il faut des gros moyens comme le confirme, Amadou, conducteur à la mairie : « Le problème de la ville de Niamey c’est un problème de moyens ! Ils sont bloqués. Si vous êtes bloqué vous ne pouvez rien (faire) ! »

L’élection du nouveau maire est prévue dans quarante-cinq jours.

insalubrite de Niamey3

RFI

 

Commentaires   

+4 #1 SIDWAYA 24-07-2017 08:49
Le maire n'est pas que le seul responsable au point d'être révoqué. Et le le ministre en charge de la salubrité? Quel serait son sort?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

WhatsApp Image 2019-01-30 at 11.45.05.jpeg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Attaque de Chétimari : 7 soldats tués, 6 blessés et plusieurs assaillants de Boko Haram neutralisés (Officiel)

16 février 2019
Attaque de Chétimari : 7 soldats tués, 6 blessés et plusieurs assaillants de Boko Haram neutralisés (Officiel)

Sept (7) soldats ont été tués par balle et six (6) autres blessés lors de l’attaque ayant visé, le vendredi 15 février aux environs de 18H00, le poste avancé de...

Tillabéri : le couvre-feu allégé dans la ville

16 février 2019
Tillabéri : le couvre-feu allégé dans la ville

La contestation par la population de Tillabéri des nouvelles mesures entrant dans le cadre de la mise en œuvre de l’état d’urgence a fini par payer. Après plusieurs manifestations ainsi...

Tillabéri : une journée ville morte bien suivie pour dire non à l’état d’urgence

14 février 2019
Tillabéri : une journée ville morte bien suivie pour dire non à l’état d’urgence

La ville de Tillabéri a tourné au ralenti ce jeudi 14 février en raison de l’opération « ville morte » lancée par la société civile et des associations professionnelles, qui entendent ainsi...

Tillabéri : les nouvelles mesures sécuritaires inquiètent la population

13 février 2019
Tillabéri : les nouvelles mesures sécuritaires inquiètent la population

Les nouvelles mesures de renforcement de la sécurité dans la commune urbaine de Tillabéri ne sont pas au goût de la population de Tillabéri qui s’inquiète de leurs répercussions sur...

Insécurité : au moins 3 gendarmes tués dans une attaque à Bagagi (Dosso)

13 février 2019
Insécurité : au moins 3 gendarmes tués dans une attaque à Bagagi (Dosso)

Le marché hebdomadaire de Bagagi, localité située à une quinzaine de kilomètres de Matankari dans le département de Dogon Doutchi (Région de Dosso), a été la cible d’une attaque perpétrée...

Agadez : désarmement d'ex-rebelles toubou après leur reddition dans le nord

11 février 2019
Agadez : désarmement d'ex-rebelles toubou après leur reddition dans le nord

Les autorités du Niger ont présidé lundi dans le Nord une cérémonie de désarmement de rebelles de l'ethnie minoritaire toubou, qui ont négocié leur reddition la semaine passée, selon les...