samedi, 24 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Ali Tera

Sous d’autres cieux et dans un autre contexte, cela aura été juste un fait banal. Tout juste, certains se seraient indignés de l’arrestation d’un compatriote de la diaspora par les services de sécurité de son pays d’accueil. Cependant voilà, l’exacerbation politique qui prévaut au Niger et le caractère assez « trublion » du principal acteur de l’affaire ont fait de l’arrestation d’Ali Marounfa, «  Ali Téra », un véritable feuilleton national qui cristallise depuis quelques jours l’actualité du pays.

Zeyna transfert argent bis

Il est vrai que Ali Téra n’est pas n’importe qui au regard de l’audience qu’il a su se construire au sein de l’opinion politique du pays en s’autoproclamant « révolutionnaire » des temps modernes. Une visibilité politique qu’il a su se faire construire à travers les médias sociaux sur lesquels ses virulentes chroniques contre le régime de Niamey, ont fait de lui une véritable star d’un nouveau genre. Résidant depuis un quart de siècle aux Etats-Unis, c’est justement du pays de l’oncle Sam qu’il a su entrer presque par effraction dans le débat politique nigérien. A travers un langage cru assez souvent teintée de haine, Ali Téra charge à coups de post-vidéos  savamment mis en scène, le régime de Mahamadou Issoufou qu’il accable d’être la cause de tous  les maux ou catastrophe naturelle qui assaillent le pays. Des publications audiovisuelles pour l’essentiel choquantes  et qui ne laissent personne indifférent surtout au regard de l’usage abusif qu’il fait des références ethniques ou régionalistes dans ses messages et sans occulter les insultes assez souvent personnalisées qu’ils assènent à des personnalités du pouvoir mais aussi des leaders religieux ou des autorités coutumières. Bref, il est inutile de ressasser ici toute la violence des propos d’Ali Téra, militant patenté du Moden Lumana, qui aime à défier les autorités de la 7e République et surtout  prend un malin plaisir à persévérer dans ce qui a fait jusque-là sa marque de fabrique. Une stratégie de communication qu’il use et abuse de manière provocante, sans encore être rappelé vraiment à l’ordre  malgré le fait que ses propos soient à bien des aspects politiquement blâmables et juridiquement répréhensibles. Ici ou ailleurs. La fascination qu’il exerçait par la manière désinvolte avec laquelle prenait plaisir à défier le pouvoir de Niamey a finit d’ailleurs par lasser même certains de sa famille politique chez qui on l’imagine, à titre de présomption,  ces sorties médiatiques enflammées ne manque pas de provoquer des malaises.

Spéculations  sur les raisons d’une arrestation

Ali Téra a été arrêté le 16 juin dernier aux Etats-Unis et est depuis détenu dans une prison fédérale américaine en attendant d’être fixé sur son sort. L’information a d’abord fuité sur les réseaux sociaux, reprise par certains médias en ligne sans qu’elle ne soit véritablement prise au sérieux dans un premier temps. Ce n’est pas la première fois en effet que l’annonce de son arrestation agite les réseaux sociaux et se révèle par la suite en canular. Cette fois pourtant, elle est confirmée par des autorités américaines ainsi que ses proches.

Selon FOX8, une chaîne américaine qui s’est emparée de l’histoire, le citoyen nigérien du nom d’Ali Marounfa connu sous le nom de Ali Téra, 56 ans, habitant à Greensboro et résidants aux Etats-Unis depuis vingt cinq ans, a été arrêté le vendredi 16  juin par les services du Homeland Security Investigations (ICE). Marié et père de deux adolescentes, il est détenu depuis dans un centre de détention fédérale du comté de Forsyth dans le district de Winston Salem en Caroline du Nord. La même source a dans un reportage consacrée à l’affaire,  précisé qu’il ne pourrait bénéficier d’une liberté sous caution en vertu des dispositions de la loi applicable aux détenus à statut « fédéral ». Les raisons de son interpellation n’ont également pas été dévoilées par les autorités en charge du dossier et selon FOX 8  qui cite un responsable de l’ICE, « les investigations se poursuivent et plusieurs charges fédérales pourraient être probablement retenues contre lui ». Les médias locaux américains parlent  « d’ un militant politique » ou « d’un activiste » en se basant pour l’essentiel sur les déclarations de ses proches qui se mobilisent déjà pour exprimer leur solidarité au détenu et surtout contre « son extradition au Niger ». Selon les mêmes sources américaines, l’ICE qui relève des services du Département de la sécurité intérieure, s’intéresse généralement aux affaires de résidence illégale sur le territoire américain.

Ali Téra va devoir donc attendre la fin des investigations pour connaitre son sort et alors que rien ne permet pour l’instant de déterminer s’il sera expulsé ou extradé au Niger, à Niamey et dans les principales villes du pays, les spéculations vont bon train sur les raisons de son arrestation. C’est pourtant les charges que le juge fédéral américain va retenir contre lui qui détermineront la suite des évènements avec ce que cela pourrait engendrer comme répercussion judiciaire et surtout politique au Niger.

Officiellement, du coté du gouvernement et de l’ambassade aux USA, c’est silence radio. Les autorités ne tiennent certainement pas à donner plus d’ampleur à un fait qui a déjà suscité plus d’intérêts qu’il ne mérite et ainsi amplifier l’audience du « zélé trublion ». L’autre message, c’est que aussi pour l’heure aussi, Niamey tient à faire savoir qu’elle n’a rien  avoir avec cette affaire qui défraie la chronique et qui reste pour le moment du seul ressort de la législation américaine. On imagine mal pourtant que le régime reste insensible à l’arrestation de ce « sorti de nulle part » qui en plus d’avoir le don d’agacer dans les rangs de la majorité, pourrait avoir troublé le sommeil de certaines personnalités même si ses méthodes grossières et assez détestables, ne permettent pas de le prendre au sérieux. Il faut le dire, cette affaire tombe fort opportunément pour les autorités qui peuvent dans un cas comme dans l’autre des issues probables de cette interpellation, réclamer l’extradition d’Ali Téra. Comme il est toujours citoyen nigérien, ce ne sont pas les arguments et les preuves qui manqueront. Certains s’étonnent d’ailleurs des raisons pour lesquelles,  le gouvernement ou le procureur n’ont jusque-là rien engagés pour mettre fin à ces dérives porteuses de risques à l’unité et à la cohésion nationale. Surtout au regard de la gravité des faits et surtout si l’on tient compte de la célérité avec laquelle des membres de l’opposition ou de la société civile ont été dernièrement interpellés pour des propos moins dramatiques que ceux que profèrent à l’envie Ali Téra.

A moins que le gouvernement ne soit pas trop sûr de la solidité du dossier qu’il pourrait présenter devant la justice américaine pour réclamer l’extradition d’Ali Téra. En mettant en avant les risques « d’assassinat ou de torture» qu’il encourt au Niger et en insistant pour lui coller le statut « d’opposant et d’activiste politique », ses proches dévoilent un aperçu de ce qui pourrait être sa ligne de défense. Il s’agit de faire en sorte que dans tous les cas de figure et quelqu’en soient les faits qui lui seront reprochés (séjour illégal, incitation à la déstabilisation d’un pays ami à partir des Etats-Unis, mauvais usage des réseaux sociaux), qu’il ne soit pas par la suite expulser ou extrader au Niger (les deux procédures sont en effet distinctes). Aux Etats-Unis où la justice relève plus du procédural, les avocats d’Ali Téra peuvent s’appuyer sur bien des déclarations d’ONG internationales sur certaines affaires politiques d’enjeu national de ces derniers mois pour faire douter, rien que l’ombre d’un doute raisonnable,  du respect des droits de l’Homme au Niger ou de la garantie qu’il bénéficiera d’une justice équitable au Niger. C’est fort probable et tout dépendra de la bataille judiciaire qu’il faudrait bien envisagée devant les juridictions compétentes américaines mais cela risque de prendre tellement du temps qu’il n’est pas exclut que ça se retourne contre Niamey. Il sera facile en effet pour l’opposition d’amplifier de nouveau ses accusations sur la chasse aux opposants auquel se livrerait le régime d’Issoufou Mahamadou. Cela constituerait un coup dur pour Niamey et constituera une pilule difficile à avaler, ce qui pourrait expliquer certainement la prudence des autorités sur ce dossier. En somme ne pas jouer le jeu d’Ali Téra au cas où justement c’est le but recherché. Dans le contexte politique actuel caractérisé entre autres par la conviction acquise par le pouvoir, d’un plan de déstabilisation orchestré par l’opposition et particulièrement Lumana dont Ali Téra est un fervent militant, cela peut servir également de brèche pour les premiers à assener un autre coup de massue, peut-être le dernier mais de manière radicale, au second. L’affaire dite des « bébés importés » et bien d’autres exemples qu’on peut tirer de l’histoire politique du pays sont là pour rappeler  qu’à travers des manœuvres politiciennes qui pourraient parfois laisser à désirer, de simples faits divers ou des coïncidences hasardeuses peuvent s’avérer fort opportunes pour, comme on dit « accuser son chien d’avoir contracter la gale ». Avec la sentence qu’on sait. Au sein du régime, certaines voies certes pas véritablement influentes mais assez pour distiller insidieusement l’idée, ont en tout cas commencé à s’en saisir de cette « aubaine ». A en croire ces derniers, le fait que le parti au sein duquel Ali Téra milite ne s’est jamais démarqué de ses tonitruantes sorties médiatiques, ce qui constitue donc une circonstance aggravante même. C’est à revoir puisqu’il ne s’est jamais prononcé à titre de porte-parole du parti.

Ali Téra continue à faire parler de lui. Il faut aussi reconnaitre qu’en cette fin de Ramadan, l’actualité politique n’a pas été très généreuse en sujets croustillants de manière à enflammer la polémique dont l’opinion nigérienne est très friande. Ceci pourrait expliquer toute l’ampleur prise par la détention d’Ali Téra dans le débat politique national de ces derniers jours même si cela est loin d’en justifier tout le boucan actuel autour de cette affaire qui ne fait pourtant que commencer…

En attendant, la bonne nouvelle c’est que les « one man shows » d’Ali Téra ne vont plus, pour le moment, continuer à souiller les réseaux sociaux car il faudrait l’avouer en toute objectivité, certains propos en plus d’être détestables n’honorent en rien notre pays. « L’artiste » manquera certainement à ses fans, le politicien à ses camarades militants et l’apprenti activiste à d’autres,  mais certainement pas ses insultes publiques…

Les spéculations vont reprendre de plus belle mais d’ores et déjà il est à déplorer la tournure que prennent les conjonctures politiques avec la transposition de l’affaire au Niger et les premières salves tirées de part et d’autre…

A.Y.B (Actuniger.com)

 

Commentaires  

+1 #1 saleye 21-06-2017 21:23
myfox8.com/2017/06/19/local-family-fearing-for-lif e-of-political-activist-who-could-be-deported-to-n iger/
Citer | Signaler à l’administrateur
+12 #2 Nasser 21-06-2017 21:27
J'espère qu'il sera libéré et q'il retournera dans sa famille. Mais aussi que cela lui aura permis de comprendre qu'un Homme avec ou sans famille ne doit pas dire des gros mots car nous sommes tous des exemples pour quelqu'un. Je dis ça je ne dis rien.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Nasser 21-06-2017 21:28
Citation en provenance du commentaire précédent de Nasser :
J'espère qu'il sera libéré et q'il retournera dans sa famille. Mais aussi que cela lui aura permis de comprendre qu'un Homme avec ou sans famille ne doit pas dire des gros mots car nous sommes tous des exemples pour quelqu'un. Je dis ça je ne dis rien.

ça*
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #4 Cartman 21-06-2017 22:04
He should have secured his legal status in the States before making all the incendiary comments about Mahamadou Issoufou. At least he has a case now to claim for refugee status in the US because if he is deported, he will be at very least tortured. You need a lot of prayer my mean man.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #5 Niger 21-06-2017 23:22
Ces gens là sont spécialistes des mensonges et des spéculations. C'est même seulement que j'ai compris que ce sont des bandits de grands de chemins sans morale qui entourent Hama.
Je pense que ce partis s'il en est encore un doit faire un toilettage pour donner une image démocratique de leurs associations.
Pour le moment c'est une milice à la solde de Hama qui traine ce parti dans la boue. Cette bande ne represente pas le partis. Il faut que Issoufou Issaka prenne ses responsbilités avant qu'il ne soit trop tard.
Un parti ne peut pas s'identifier par des badaux, des trafiquants, des personnes avec moralité douteuses.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 djagoundi 22-06-2017 10:07
Ce qui est sur c´est que les americains auront besoin d´un bon traducteur (sonrai - anglais) pour mieux cerner le personnage. Le trouveront ils sur place ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 Sami Saley 22-06-2017 12:01
Ça reste les autres ethno régionalistes. Le Niger n'a jamais tué ou torturé un opposant politique, les Américains et le monde entier le savent, alors qu'il finisse sa peine aux USA dans les prisons fédérales. Se faire d'abord violer correctement et apres le renvoyer au Niger. Ce parti de loumana n'est rien d'autre qu'un ramassi des bandeaux du haut en bas.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Carr man 22-06-2017 12:03
Citation en provenance du commentaire précédent de Cartman :
He should have secured his legal status in the States before making all the incendiary comments about Mahamadou Issoufou. At least he has a case now to claim for refugee status in the US because if he is deported, he will be at very least tortured. You need a lot of prayer my mean man.

Tell us who has ever been tortured in Niger for being a political opponent?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #9 Hum 22-06-2017 12:05
Pour le moment Ali Tera dans son idiotie est plus populaire qu Issoufou et si jamais il n avait pas papier alors c est un cadeau de Dieu qui lui est tombé sur la tête parce que cette fois ci il les aura , il suffit juste de rediffuser le mansonge de Moussa Kaka comme preuve qu'il sera torturé une fois deporte.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 Hum 22-06-2017 12:09
Citation en provenance du commentaire précédent de Carr man :
Citation en provenance du commentaire précédent de Cartman :
He should have secured his legal status in the States before making all the incendiary comments about Mahamadou Issoufou. At least he has a case now to claim for refugee status in the US because if he is deported, he will be at very least tortured. You need a lot of prayer my mean man.

Tell us who has ever been tortured in Niger for being a political opponent?
Ask Ali Sabo Mnsd, Hadi Mayaki Mnsd they will tell what's being a policien in Niger, if you just don't know.
Citer | Signaler à l’administrateur
-11 #11 MAIGA One 22-06-2017 15:03
Article tendancieux où l'auteur ne s' élève pas des positionnements ehtno-regionalo-politiques. Notez qu' Ali Tera s' attaque à des individus.
Des audios haoussaphones appellent les haoussa à s' unir d'avantage contre les zarma/Songhay.
Un des auteurs demande une aide au pouvoir pour assassiner Ali Tera. Il s' est porté volontaire.De ceux là et Ali Tera qui a plus enfreint la loi, qui est plus dangereux pour la stabilité du Niger?ccv4x
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #12 MAIGA One 22-06-2017 15:14
On peut ne pas accepter certains propos de Ali Tera, mais il a osé dénoncer des situations blammables immorales et beaucoup de personnes sont d'accord avec lui.
L'auteur de l'article tout en semblant faire du journalisme à pris son camp non pas pour des considérations du respect de l'éthique et la déontologie, mais pour des raisons que je m'abstient de dire.
Remarquez que la plus part des responsables emprisonnés sous ce régimes sont majoritairement issus d'une localité donnée et même ceux des autres localités l'ont été pour des raisons liées toujours aux premiers.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #13 lolna 22-06-2017 16:41
Citation en provenance du commentaire précédent de MAIGA One :
On peut ne pas accepter certains propos de Ali Tera, mais il a osé dénoncer des situations blammables immorales et beaucoup de personnes sont d'accord avec lui.
L'auteur de l'article tout en semblant faire du journalisme à pris son camp non pas pour des considérations du respect de l'éthique et la déontologie, mais pour des raisons que je m'abstient de dire.
Remarquez que la plus part des responsables emprisonnés sous ce régimes sont majoritairement issus d'une localité donnée et même ceux des autres localités l'ont été pour des raisons liées toujours aux premiers.

Si vous voulez marcher sur les empreintes de Ali Tera c'est peine perdue il vous manque un peu de hargne, de folie quoi. Essayez de jouer au fou, gesticuler plus fort ,insultez tout le monde. Voilà comment on procède. En faisant des insinuations sordides vous n'irez nulle part parce que j'en connais plus sournois.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #14 Dan Madarounfa 22-06-2017 18:03
Ali Tera est certe immoral, grossier, mais jamais il n'a fait cas de propos ethnocentriste. Les vrais ethnocentristes sont tapis au palais autour de leur gourou, mahamdou issoufou. Ce sont eux qui ont divise les nigeriens pour mieux les asservir. Si aujourd'hui la societe civile a cesse d'etre ce qu'elle etait, c'est bien parceque mahamdou issoufou et son gand y ont trace des lignes de division basees sur l'ethnie. Souvenez vous des propos de bazoum contre l'armee. Nous le savons tous.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #15 Hum 22-06-2017 19:30
Citation en provenance du commentaire précédent de Dan Madarounfa :
Ali Tera est certe immoral, grossier, mais jamais il n'a fait cas de propos ethnocentriste. Les vrais ethnocentristes sont tapis au palais autour de leur gourou, mahamdou issoufou. Ce sont eux qui ont divise les nigeriens pour mieux les asservir. Si aujourd'hui la societe civile a cesse d'etre ce qu'elle etait, c'est bien parceque mahamdou issoufou et son gand y ont trace des lignes de division basees sur l'ethnie. Souvenez vous des propos de bazoum contre l'armee. Nous le savons tous.

Gonga
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #16 Ali Tera Niger 22-06-2017 20:28
Tout Notre probleme est du aux elections de 2016 qui ne st pas transparentes .et le patriote king Tera denonce l injustice ,corruption etat de droit ...
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #17 Cartman 23-06-2017 07:46
Citation en provenance du commentaire précédent de Carr man :
Citation en provenance du commentaire précédent de Cartman :
He should have secured his legal status in the States before making all the incendiary comments about Mahamadou Issoufou. At least he has a case now to claim for refugee status in the US because if he is deported, he will be at very least tortured. You need a lot of prayer my mean man.

Tell us who has ever been tortured in Niger for being a political opponent?


How out of touch are you? The guy has spent all his time insulting Mahamadou Issoufou, and you really think nothing will happen to him if he is deported. We are talking about Niger not United States. I am confident that if he is deported, he will be sent to jail. For that alone, he can claim for refugee status in the US.

Now don't get me wrong, I do not condone Ali's behavior but I do strongly believe in free speech. Nobody should go to jail for exercising his free speech even if it is offensive.

Peace out.
Citer | Signaler à l’administrateur
-9 #18 un vrai patriote nig 23-06-2017 08:31
Ali tera ce un faux.meme toi si tu insulte un president,tu serai aussi arréter.que est ce que vous avez dans la tèté svp.null na le droit d'insulter un president.un presiden ce pas n'inporte qui.vous etez tous des raciste.
enemie juré du president issoufou.dieu est grand je vous assure.vive la republique et vive le niger.aba les opposants.
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #19 un vrai patriote nig 23-06-2017 08:40
Réponse en provenance du commentaire précédent de Hum.

Pour le moment Ali Tera dans son idiotie est plus populaire qu Issoufou et si jamais il n avait pas papier alors c est un cadeau de Dieu qui lui est tombé sur la tête parce que cette fois ci il les aura , il suffit juste de rediffuser le mansonge de Moussa Kaka comme preuve qu'il sera torturé une fois deporte.

laissez moi vous dire que Ali tera est un fou.et seul un fou pouvait le comprendre.les proteger d'un faux son aussi des faux.on connai la chanson svp.ce le niger.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #20 un vrai patriote nig 23-06-2017 08:54
MAIGA One.
di moi que est ce que Ali tera ton ami a denoncer.apart les insute vis a vis de ton president.voila encore quelqun qui ne reflechi pas.un de plus encore hum.
bonne chance a vos betise.on est en democrotie svp,ici au niger on inferme pas les gens par erreur svp.ya pas que Ali tera seul aux USA.me ce le seul qui insulte un president en plein pouvoir.jesper bien qil na pas fumé qelque chose.car il a oublier quil ne meme pas en regle.ha ha ha la fin .moi je veut que la loi soit appliquer.rien que la loi.vive le niger et vive la democratie
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #21 un vrai patriote nig 23-06-2017 09:01
sai dey hauchi l'opposition.Dieu est grand.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #22 Dan Kasa 23-06-2017 09:34
Svp réfléchissez un peux l’arrestation de Ali Marounfa communément appelé Ali Tera n'a rien a voir avec la politique. D'après la première information qui nous est survenu sur les réseaux sociaux, martelait qu'il aurait été arrête pour faux et usage de faux.... A supposer aussi qu'il aurait interpellé par les Shérif des USA, pour "injures gouvernementale" du fait de sa nationalité Américaine qu'il avait durant au moins 25ans au USA vous pensez qu'il serait mise à la disposition de la Juridiction Nigérienne? Et même s'il le fait c'est à lui de faire le libre de destination d'un pays en Afrique ou il sera refoulé et ce qui est sur et certaine qu'il prendra pas le Niger comme pays de refoule.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #23 Dan Kasa 23-06-2017 09:38
Eh...... Franchement je n'avais pas de parti pris,d'ailleurs je suis apolitique. C'est juste une opinion personnelle.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #24 un vrai patriote nig 23-06-2017 10:57
Dan Kasa
je te croi.au moins toi tu juge pas les gens.
bonne conprehension.merci
Cordialement .?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #25 Hum 23-06-2017 12:01
Citation en provenance du commentaire précédent de Cartman :
Citation en provenance du commentaire précédent de Carr man :
Citation en provenance du commentaire précédent de Cartman :
He should have secured his legal status in the States before making all the incendiary comments about Mahamadou Issoufou. At least he has a case now to claim for refugee status in the US because if he is deported, he will be at very least tortured. You need a lot of prayer my mean man.

Tell us who has ever been tortured in Niger for being a political opponent?


How out of touch are you? The guy has spent all his time insulting Mahamadou Issoufou, and you really think nothing will happen to him if he is deported. We are talking about Niger not United States. I am confident that if he is deported, he will be sent to jail. For that alone, he can claim for refugee status in the

Peace out.
condemn , behaviour and by the way are sure you live in the United States of America?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #26 MAIGA One 23-06-2017 13:50
Pour ceux qui ont oublié en 1990 au lieu de dire 'Ali saibou' certains disent ' Ali chedje'.
Nous on contribue au débat en ayant de la hauteur. Il me semble indigne de répondre à certains propos car petits et minables sont tous ceux qui sèment la haine ethoregionaliste.
Si le Niger avait été dirigé comme cela par le passé, on n'aurait pas les principales infrastructures existantes.
En 1960, le président et le leader de l'opposition étaient qui et qui?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #27 MAIGA One 23-06-2017 14:04
Gouverner est un art, la force brute est le moyen d'expression du sauvage. Élevons le niveau du débat en posant les vrais problèmes du pays. Personne ne peut empêcher de critiquer les actes des dirigeants surtout quand le pays est mal géré.
On règne par délégation de pouvoir du peuple. Chaque citoyen est une partie du peuple même s' il n'a pas voté pour le président, il est en droit de dire ce qu'il pense de la gestion de la citée.
Mater Luther King disait' Sous un gouvernement injuste, la place de l'homme juste est la prison'. Ceci vaut aussi pour la situation que nous vivons.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #28 Verdatre 23-06-2017 14:11
I agree that there should be freedom of speech, but no freedom of insults.

Notre prophète a dit que celui qui insulte les parents des autres insulte ses propres parents. Le Niger a mal, notre apport est utile pour le soigner, aucune injure ne peut guérir ce mal.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #29 Cartman 23-06-2017 16:52
Peace out. condemn , behaviour and by the way are sure you live in the United States of America?

It doesn't matter whether I live in the States or not. I am above all an African, and more precisely a Nigerien. We do not insult people older than us, especially we do not insult people that are old enough to be our parent. For that reason and keeping with the African traditional education I do not CONDONE Ali's behavior even though he has the right to do so. Got it! Get it! Gooood!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #30 Cartman 23-06-2017 16:53
condemn , behaviour and by the way are sure you live in the United States of America?

It doesn't matter whether I live in the States or not. I am above all an African, and more precisely a Nigerien. We do not insult people older than us, especially we do not insult people that are old enough to be our parent. For that reason and keeping with the African traditional education I do not CONDONE Ali's behavior even though he has the right to do so. Got it! Get it! Gooood!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #31 Kaba 23-06-2017 18:24
Citation en provenance du commentaire précédent de Niger :
Ces gens là sont spécialistes des mensonges et des spéculations. C'est même seulement que j'ai compris que ce sont des bandits de grands de chemins sans morale qui entourent Hama.
Je pense que ce partis s'il en est encore un doit faire un toilettage pour donner une image démocratique de leurs associations.
Pour le moment c'est une milice à la solde de Hama qui traine ce parti dans la boue. Cette bande ne represente pas le partis. Il faut que Issoufou Issaka prenne ses responsbilités avant qu'il ne soit trop tard.
Un parti ne peut pas s'identifier par des badaux, des trafiquants, des personnes avec moralité douteuses.

Bonne analyse. En effet, ces insultes dont meme les guignoles sur tfi n en voudront pas, n honore pas lumanacar le grain de sympathie recolte' par hama+,au sein de l opinion national, est entrain de S effriter. Les cadres de lumana(s Il en ont), devraient S en eloigner
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #32 Oumarou 08-07-2017 14:32
J'espère qu'il sera libéré la lutte continue Ali TERA nous sommes toujours avec toi les prisonniers pour l'éthique libérer les la justice de les Américains ils sont différence avec la justice de Nigéria :sad:
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #33 Oussou 19-07-2017 08:02
C'est vraiment une réussite pour l'opposition politique. Cela, si l'affaire est jugé au fond et que la tentative de l'extradition y est, tous les cas de violation de droits humains au Niger seront exposés.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #34 Latasha 21-05-2019 04:41
Thanks for finally writing about >ActuNigger : l'actualité een temps
réel au Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #35 Valeria 19-06-2019 14:59
Thanks for finally talking about >ARRESTATION D’ALI TERA : Un fait divers politique potentiellement explosif...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 24/10/2020, 09:32
objectifs-de-developpement-durable-odd-les-nations-unies-pleinement-engagees-avec-le-niger-pour-vivre-mieux-dans-un-monde-meilleur-en-2030 Dans le cadre des activités entrant dans le cadre de la célébration de la Semaine des Nations unies...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 08:49
cdp-marhaba-bikhum-plebiscite-a-la-tete-du-parti-yves-mamane-sani-diatta-decline-ses-ambitions-pour-un-nouveau-niger La Convergence pour la Démocratie et le progrès (CDP Marhaba Bikhum) a tenu les assises de son...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 06:29
nigeria-buhari-ferme-et-intransigeant-face-aux-protestataires Le président nigérian est enfin sorti de son silence plusieurs jours après le début des manifestations...Lire plus...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...Lire plus...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...
Publier le 23/10/2020, 06:29
nigeria-buhari-ferme-et-intransigeant-face-aux-protestataires Le président nigérian est enfin sorti de son silence plusieurs jours après le début des manifestations...
Publier le 23/10/2020, 20:41
moden-fa-lumana-le-ministere-de-l-interieur-valide-le-congres-de-l-aile-noma Par décision 5037/MISPD/ACR/DGAPJ/DLP en date du 23 octobre 2020, le ministère de l’Intérieur a fait...
Publier le 22/10/2020, 20:33
lettre-ouverte-a-l-ex-pensionnaire-du-lycee-national-issoufou-mahamadou-sur-les-souvenirs-provoques-par-l-inauguration-de-l-hotel-du-ministere-des-finances-par-djibril-bare Cher grand-frère, L’inauguration, le jeudi 15 octobre 2020 à travers une cérémonie officielle de...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 19/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...

Dans la même Rubrique

Objectifs de Développement Durable (ODD) : les Nations unies pleinement engagées avec le Niger pour « vivre mieux dans un monde meilleur en 2030 »

24 octobre 2020
Objectifs de Développement Durable (ODD) : les Nations unies pleinement engagées avec le Niger pour « vivre mieux dans un monde meilleur en 2030 »

Dans le cadre des activités entrant dans le cadre de la célébration de la Semaine des Nations unies couplée cette année au 75e anniversaire de l’ONU, le Système des Nations...

Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

21 octobre 2020
Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre 2020, à l’inauguration officielle de la Route Illéla-Bagaroua, les bretelles PK10-Dandadji, Dandadji-Dangona, et travaux...

Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

21 octobre 2020
Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de vulgarisation du nouveau Code national des douanes. La rencontre qui a réuni...

Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

20 octobre 2020
Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies ont été lancées, ce lundi 20 octobre au Radisson Blu de Niamey...

Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

19 octobre 2020
Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre 2020, l’Atelier régional d'analyse et de réflexion pour la contribution à...

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...