mercredi, 03 mars 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Moussa Tchangari1

Après la publication par le journal "Le Courrier" d'un article traitant d'une affaire d'environ 200 milliards FCFA versés sur un compte bancaire domicilié à Dubai, le Ministre de finances, M. Massoudou Hassoumi, a tenu un point de presse pour apporter sa version de l'affaire. C'est un geste qu'il faut saluer de la part d'une autorité gravement mise en cause, même si les explications de Monsieur le Ministre ont soulevé plus de questions qu'elles n'ont apporté de réponses.

Zeyna transfert argent bis


Quelles que soient les raisons pour lesquelles cet argent a été transféré sur un compte bancaire domicilié à Dubai, et même s'il est le produit d'une transaction licite, on ne peut s'empêcher de s'interroger si un Directeur de cabinet a qualité pour agir dans une telle affaire, négocier avec une société minière en l'absence du Ministre en charge du secteur; et ce, même si l'on admet que les pourparlers qu'il a conduit avec les responsables d'AREVA ont permis au Niger d'engranger, sans aucune contrepartie, la bagatelle (???) de 800 millions FCFA, finalement utilisée pour l'achat de véhicules pour le compte de la garde présidentielle.
En tout cas, si l'on examine la section 2 du titre VII de la Constitution du 25 novembre 2010, consacrée à l'exploitation et à la gestion des ressources naturelles et du sous-sol, il est clair que dans cette affaire il y a au moins une violation manifeste de certaines dispositions du texte fondamental. Voici pour rappel ce que dit la Constitution au sujet de l'exploitation et de la gestion des ressources naturelles et du sous-sol :
-Article 148 : Les ressources naturelles et du sous-sol sont la propriété du peuple nigérien. La loi détermine les conditions de leur prospection, de leur exploitation et de leur gestion.
-Article 149 : L'État exerce sa souveraineté sur les ressources naturelles et du sous-sol. L'exploitation et la gestion des ressources naturelles et du sous-sol doit se faire dans la transparence et prendre en compte la protection de l'environnement, du patrimoine culturel ainsi que la préservation des intérêts des générations présentes et futures.
-Article 150 : Les contrats de prospection et d'exploitation des ressources naturelles et du sous-sol ainsi que les revenus versés à l'État, désagrégés, société par société, sont intégralement publiés au journal officiel de la République du Niger.
-Article 151 : L'État s'assure de la mise en oeuvre effective des contrats d'exploration et d'exploitation octroyés.
-Article 152: Les recettes réalisées sur les ressources naturelles et du sous-sol sont réparties entre le budget de l'État et les budgets des collectivités territoriales conformément à la loi.
-Article 153 : L'État veille à investir dans les domaines prioritaires, notamment l'agriculture, l'élevage, la santé et l'éducation, et à la création d'un fonds pour les générations futures.
A la lumière de ces dispositions de la Constitution du 25 novembre 2010, qui constituent une grande nouveauté au Niger depuis l'indépendance du pays, on retiendra que l'un des principes forts posés par le texte fondamental nigérien est l'obligation de transparence. Cette obligation porte sur la publication intégrale (c'est important de le souligner) des contrats et des revenus versés à l'État au journal officiel de la République du Niger. La question est de savoir s'il est possible de trouver trace dans le Journal officiel, même des 800 millions FCFA que le Ministre dit avoir obtenu d'AREVA, sans aucune contrepartie ?
Si la réponse à cette question est positive, alors on peut se demander si l'utilisation de cet argent, rien que de cet argent, peut se justifier au regard des dispositions de l'article 153 qui indique clairement les domaines prioritaires d'investissement des revenus issus de l'exploitation des ressources naturelles et du sous-sol ? Le Ministre affirme que cet argent a été utilisé pour l'achat de véhicules pour la garde présidentielle; et on se souvient que son prédécesseur, Gilles Baillet, avait soutenu, il y a quelques années, qu'une partie de l'aide budgétaire d'AREVA, inscrite au budget de l'État à l'époque, devrait servir à l'achat de l'avion présidentiel. 
Au regard de la fierté affichée par le Ministre Massoudou au sujet de 800 millions obtenus d'AREVA, la question est de savoir si l'article 153 permet d'utiliser cette somme pour acheter des véhicules pour la garde présidentielle. Chacun peut avoir sa propre réponse à cette question, mais tout le monde aura compris que la ligne de défense du Ministre Massoudou est difficilement tenable. Cette affaire de 200 milliards FCFA virés sur un compte bancaire domicilié à Dubai, tout comme les autres affaires qui font la "Une" des médias nationaux et des causeries des fadas, constitue un signe évident de la mauvaise gouvernance caractéristique du régime en place; mais, elle constitue aussi une ultime opportunité pour le Président Issoufou de montrer au peuple nigérien qu'il n'y est nullement mêlé et qu'il n'entend point laisser son pays aller à la dérive. C'est l'occasion pour lui de montrer que les Nigériens ont des raisons de ne pas désespérer de sa présidence.

Moussa Tchangari (AEC)

Commentaires  

+3 #1 xxl 20-02-2017 14:36
il est bon de faire sortir les scandales de toutes sorte mais il aussi très bon de penser comment un pays pauvre comme le Niger peut sortir de sa situation de pauvreté en sensibilisant la population au travail, à la créativité et l’industrialisation. les gens ne voient pas que le Niger est l'importateur par excellent surtout avec la situation actuelle du Nigeria.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #2 adams 20-02-2017 14:43
hum......................c'est seulement au Niger on peut lire du n'importe quoid vraiment
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #3 On est où là? 20-02-2017 14:56
Sacré Niger ! Ce Mr qu'on taxait de "rigoureux, avec une droiture inégalée", s'est relevé être un grand "bandit d'Etat" qui appose honteusement sa signature dans une affaire aussi louche que celle-là. Quelle bassesse pour ce régime avec toutes ces histoires qui éclaboussent les caciques du pouvoir .
De toute évidence, le sieur Massaoudou avait outrepassé ses pouvoirs de directeur de cabinet du PR en s'immisçant dans une affaire du supposé " trading" au profit d'une firme internationale en utilisant la Sopamin.
Pour terminer je crois que la vraie question c'est de justifier sa signature sur le transfert des 200 milliards, et halte à cette fausse diversion qui consiste à voir "opposition derrière tout ça".. Les faits sont là Mr le ministre justifiez-vous avec des preuves convaincantes, documents à l'appui.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #4 assani 20-02-2017 16:10
L'opposition et son mentor sont devenus les boucs émissaires de toutes les forfaitures comme si nos gouvernants sont des saints ! En voilà bien de belles raisons pour le parquet d'ouvrir des informations judiciaires, de montrer vraiment qu'il s'occupe du ministère public. Le peuple a droit de voir clair dans ces affaires, si non qu'on arrête même de prononcer par pudeur le terme "justice". Il l'a si bien dit celui a affirmé que le jugement n'est pas forcément la justice.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #5 louispascal 20-02-2017 16:26
En tout cas c'est bien dit. Nous sommes face à des incompétents et indignes. Pourquoi un compte à l'étranger d'une société d'état, alors que les banques pilulent ici. De toute façon peut être il y en a d'autres ces gens là sont venus s'enrichir, mais Dieu est là avec le peuple, ils vont tous voir leur fin.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #6 H+ 20-02-2017 23:41
Le comportement des oppositions n'ont été républicains au Niger.
Hier c'étais Zaki qui reclamait un embargo pour son propre pays afin d'éviter à Baré de bien gouverner. Il est même aller à dénoncer Baré quand il a fait des faux billet pour sortir le pays de la crise financiaire née du programme d'ajustement structurel que d'autres ont fait d'ailleurs (Cote d'Ivoire Burkina, congo). Au jourd'hui hama active Africard à retenir les biens du Niger et fait un bloc avec Ouattara et Maky contre son propre pays. On est où là. Pas de solutions dans la société dite civile
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Hassoumi 21-02-2017 08:49
Mr Massaoudou a associé l’Etat du Niger à la mafia. Il devait finir devant un juge. Mais malheureusement nos dirigeants n’ont pas honte et ne craignent pas Dieu. La justice est entièrement acquise à leurs causes. Rien ne prouve que la dépense extra budgétaire de 800 millions pour l’achat de « véhicule de la garde présidentielle » ait été effectuée.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Omar Maroc 22-02-2017 08:44
Sur cette affaire on ne peut pas espérer une intervention juste du président car lui même semble mouillé.En plus après tout, le peuple est sont dernier souci.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 GURY ZAMBANTE 22-02-2017 15:05
Quand l'incompétance ehontée s'associe à la voyoucratie et l'ivresse des princes qui nous gouvernent?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 bourkaka 28-02-2017 15:56
:cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :o :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry: :cry:
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Nouvelle Semaine Généreuse

Top de la semaine

Publier le 03/03/2021, 13:13
insecurite-3-soldats-et-un-civil-tues-dans-deux-attaques-armees-a-maine-soroa-et-dans-l-anzourou Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans...Lire plus...
Publier le 03/03/2021, 12:58
insecurite-humanitaire-les-violences-au-nord-ouest-du-nigeria-forcent-plus-de-7-600-personnes-a-fuir-au-niger-hcr L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est alarmée ce mardi 2 mars 2021, de la...Lire plus...
Publier le 02/03/2021, 16:50
situation-politique-le-comite-des-sages-de-la-cndh-appelle-au-dialogue-pour-la-paix-des-coeurs-et-des-esprits Communiqué du Conseil des Sages de la Commission nationale des droits humains (CNDH) suite aux...Lire plus...
Publier le 02/03/2021, 14:53
niger-tournons-la-page-s-inquiete-de-la-situation-nee-de-la-proclamation-des-resultats-globaux-provisoires-du-deuxieme-tour-de-l-election-presidentielle-communique Le 21 février 2021, le peuple nigérien s’est exprimé à travers les urnes, afin de départager les deux...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 27/02/2021, 23:23
mahamane-ousmane-de-l-injustice-jaillit-la-frustration-et-de-la-frustration-nait-la-revolte-interview-exclusive-avec-la-dw Le candidat battu aux élections présidentielles [selon les résultats provisoires proclamés par la...
Publier le 26/02/2021, 21:53
alkache-alhada-ministre-de-l-interieur-nous-n-accepterons-jamais-que-des-pyromanes-ou-que-des-individus-sans-foi-ni-loi-sapent-les-fondements-de-notre-nation  Le premier flic du Niger, Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur était jeudi face à la presse...
Publier le 28/02/2021, 18:45
blocage-d-internet-une-plainte-contre-l-etat-du-niger-et-les-operateurs Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger...
Publier le 25/02/2021, 18:10
urgent-le-domicile-de-l-opposant-hama-amadou-actuellement-encercle-par-un-imposant-contingent-des-forces-de-l-ordre-images-exclusives Selon le constat fait par Actuniger, un imposant contingent d’éléments d’interventions spéciales ...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 28/02/2021, 22:51
assemblee-nationale-vers-l-institution-d-une-pension-de-retraite-et-d-un-passeport-diplomatique-pour-les-anciens-deputes L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire à partir de ce lundi 1er mars pour...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 25/02/2021, 12:43
tensions-post-electorales-calme-precaire-a-niamey-internet-toujours-bloque Après 48h de violentes manifestations à Niamey, un calme précaire règne dans cette matinée du jeudi 25...

Dans la même Rubrique

Insécurité : 3 soldats et un civil tués dans deux attaques armées à Mainé Soroa et dans l’Anzourou

3 mars 2021
Insécurité : 3 soldats et un civil tués dans deux attaques armées à Mainé Soroa et dans l’Anzourou

Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans la Région de Diffa,  par des assaillants  présumés membres de...

Insécurité/humanitaire : les violences au nord-ouest du Nigéria forcent plus de 7.600 personnes à fuir au Niger (HCR)

3 mars 2021
Insécurité/humanitaire : les violences au nord-ouest du Nigéria forcent plus de 7.600 personnes à fuir au Niger (HCR)

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est alarmée ce mardi 2 mars 2021, de la recrudescence de la violence dans le nord-ouest du Nigéria, qui a alimenté de...

Niger : Tournons La Page s’inquiète de la situation née de la proclamation des résultats globaux provisoires du deuxième tour de l’élection présidentielle (Communiqué)

2 mars 2021
Niger : Tournons La Page s’inquiète de la situation née de la proclamation des résultats globaux provisoires du deuxième tour de l’élection présidentielle (Communiqué)

Le 21 février 2021, le peuple nigérien s’est exprimé à travers les urnes, afin de départager les deux candidats qualifiés pour le deuxième tour de l’élection présidentielle. Cette élection, devrait...

Blocage d’internet : une plainte contre l’Etat du Niger et les opérateurs

28 février 2021
Blocage d’internet : une plainte contre l’Etat du Niger et les opérateurs

Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger et les 4 opérateurs présents sur le marché national suite à la restriction de...

Alkache Alhada, ministre de l’intérieur : « nous n’accepterons jamais que des pyromanes ou que des individus sans foi ni loi sapent les fondements de notre nation »

26 février 2021
Alkache Alhada, ministre de l’intérieur : « nous n’accepterons jamais que des pyromanes ou que des individus sans foi ni loi sapent les fondements de notre nation »

  Le premier flic du Niger, Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur était jeudi face à la presse nationale et internationale. L’occasion pour le Ministre de l’Intérieur, de revenir sur les...

Troubles post-électoraux : la CNDH condamne les actes de violence et appelle les FDS à faire preuve de professionnalisme dans le maintien de l’ordre

26 février 2021
Troubles post-électoraux : la CNDH condamne les actes de violence et  appelle les FDS à faire preuve de professionnalisme dans le maintien de l’ordre

Communiqué de presse de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) suite au second tour de l'élection présidentielle du 21 février 2021.