dimanche, 17 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Moussa AKSAR

Vous l’aurez remarqué, le mot qui revient le plus ces derniers temps dans les colonnes de notre confrère L’Evénement est l’adjectif « funeste ». « Funeste Renaissance », « funeste régime du Guri », etc. Funeste signifiant « qui apporte le malheur », on imagine très élevé le niveau de désenchantement, de spleen et de déception des animateurs de L’Evénement, journal brusquement passé d’encenseur à pourfendeur n°1. De la position de chantre de la Renaissance, L’Evénement a soudainement rejoint le camp de tous ceux qui, sous des bannières politiques, des oripeaux de la société civile, ou au micro de « medias de la haine », appellent les malheurs à pleuvoir abondamment sur leur pays. Peu importe s’ils n’en survivront pas eux-mêmes…

Si le bihebdomadaire n’a aucun mal à virer à moult degrés et à renier aujourd’hui tout ce qu’il adorait hier, les lecteurs non avertis eux, ont du mal à comprendre.

Au Niger, le public des medias n’a pas pour habitude de demander des comptes à ceux-ci, ni même à s’interroger sur leurs comportements, et surtout leurs écarts. Mais là où les sociologues des medias restent pantois et cherchent des explications dans la déontologie, les raisons sont souvent plus triviales, bien loin de la morale professionnelle qui autorise un media à changer radicalement de ligne s’il change de propriétaire ou si le système pour lequel il se bat dévie.

De 2013 à la fin du premier mandat du Président Issoufou, quelques journaux privés qui en avaient fait la demande ont reçu des appuis de milieux proches du pouvoir. Tout le monde le sait et des medias l’ont dit et dénoncé. Ce que l’on sait moins, c’est que L’Evénement recevait plus que les autres…

En avril 2016, débute le second mandat, entraînant une remise à plat du système, notamment la collaboration avec les medias privés qui devrait se fonder uniquement sur leur engagement. C’est donc la fin du versement des subsides, et c’est tout le problème de L’Evénement qui, on l’a souligné, en était le principal bénéficiaire. En résumé, dans son revirement, le journal n’est mû que par des intérêts bassement matériels, la perte de subsides. Lui qui aime tant parler de « soupe rose » n’est en colère que pour en avoir perdu une tasse !

Voilà la raison pour laquelle depuis quelques temps, L’Evénement s’acharne contre le Président Issoufou Mahamadou et le parti PNDS Tarayya, et s’échine à peindre le Niger actuel en noir, avec des perspectives encore plus noires. Leur tort est d’avoir quelque peu noirci, assombri les perspectives de L’Evénement, en disant non au mercenariat journalistique et aux sangsues tapies dans la presse. En mettant fin au chantage d’un media dit indépendant, mais dont chacun sait qu’il est vendu au plus offrant. A L’Evénement, la morale n’est guère considérée.

Mais les temps changent. Et L’Evénement doit enfin se faire une raison et choisir de vivre décemment : en respectant ses lecteurs d’abord (à qui il tente de faire croire une chose quand les subsides tombent et son contraire quand ils ne tombent pas), les Nigériens ensuite, qualifiés de « bêtes sauvages » dans un numéro récent, alors qu’une autre livraison du même journal saluait il y a peu leur sursaut patriotique lorsqu’ils ont renouvelé leur confiance à Issoufou Mahamadou.

Une Journal Evenement

Confraternellement…

Web Contributeur 

Algaita.com

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

-2 #1 Wone 12-01-2017 16:27
Je ne défends pas le journal, d'ailleurs je ne le lis pas du tout. Mais pour que votre écrit soit convaincant et respecte les lecteurs que vous défendez, vous devriez Monsieur le web-contributeur, opposer les 2 numéros (au temps de la vache grasse et après le sevrage). Et à nous d'apprécier.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 MALLAM 12-01-2017 17:51
Moussa Aksar n'est qu'un chasseur de subsides. Ce n'est pas nouveau au niveau de la presse locale. Aucun journal Nigérien ne peut survivre uniquement de par ses ventes. Cependant le revirement est effectivement brutal. On ne pensait pas Aksar pouvant aller aussi bas à cause de la perte d'une subvention. M'enfin, ainsi va la vie. Tout le monde se cherche, pourquoi pas lui?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Yampabou 13-01-2017 07:18
Chacun à son tour chez le coiffeur.
Aujourd'hui c'est toi, demain ce sera quelqu'un d'autre.
C'est pour cela qu'on veut, dans ton laps de temps que le Bon Dieu te concède, que tu sois indulgent envers et contre tous. Pour te juger, on retiendra plus de tes bien faits.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 amarma 13-01-2017 08:58
en tout cas je reste dubitatif à ce revirement je ne comprends pas
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 mes frères 13-01-2017 13:20
"Leur tort est d’avoir quelque peu noirci, assombri les perspectives de Événement, en disant non au mercenariat journalistique et aux sangsues tapies dans la presse. En mettant fin au chantage d’un media dit indépendant, mais dont chacun sait qu’il est vendu au plus offrant". Est ce à dire qu'à un certain moment l’évènement était un mercenaire? Pour le compte de qui? et pourquoi pas maintenant? L'objectif est atteint? Pourquoi il devient subitement "une sangsue". Avant il faisait le chantage à qui? pour quelle raison cachée? Merci de nous éclairer.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 KALANGU 13-01-2017 14:51
Bof ! Que peut-on attendre d'un griot même tapis sous la cape du journalisme ? La sucette du Guri s'est tarie ou encombrée par des requins aux dents plus acérées et on change de veste. Nos vertus disparaissent comme peau de chagrin et constituent même un handicap !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Com 13-01-2017 15:15
Demain ce sera le tour de Algaita...le revirement ne finit pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Alhéri 15-01-2017 16:43
C'est juste idiot de qualifier quelqu'un de sauvage alors qu'il a marché pacifiquement, sans rien détruire, et sans insulter quelqu'un.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 julessecar 16-01-2017 10:10
En fait l'article manque beaucoup d'intelligence et il dessert
la cause du guri qu'il veut defendre. pourquoi ce journaliste n'a pas critiqué Aksar quand il touchait à la caisse, lui qui semble bien etre au courant et qui a du aussi touché à la caisse?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 11/01/2021, 18:56
declaration-de-la-coalition-pour-l-alternance-politique-cap-20-21-et-allies-sur-les-elections-locales-legislatives-et-presidentielles-du-1er-tour Nigériennes, Nigériens Chers concitoyens Les élections locales, législatives, ainsi que les...
Publier le 11/01/2021, 12:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-08-janvier-2021 Le Conseil des Ministres s’est réuni le vendredi 08 janvier 2021, dans la salle habituelle des...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...

Dans la même Rubrique

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

7 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions...

Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

4 janvier 2021
Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

Le gouvernement a annoncé ce lundi 4 janvier, qu’un deuil national de trois (3) jours à compter du mardi 5 janvier est décrété suite au massacre d’une centaine de civils...

Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

4 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

Le premier ministre s’est rendu dimanche 3 janvier à Tchombangou et Zaroumdarèye, dans la commune de Tondikiwindi, où une centaine de civils ont été massacrés par des présumés djihadistes le...

Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

3 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

Plus de 24 h après le raid meurtrier d’individus armés contre les villages de Tchombangou et de Zaroumdarèye, dans la région de Tillabéri et près de la frontière malienne, aucun...