lundi, 19 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Moussa AKSAR

Vous l’aurez remarqué, le mot qui revient le plus ces derniers temps dans les colonnes de notre confrère L’Evénement est l’adjectif « funeste ». « Funeste Renaissance », « funeste régime du Guri », etc. Funeste signifiant « qui apporte le malheur », on imagine très élevé le niveau de désenchantement, de spleen et de déception des animateurs de L’Evénement, journal brusquement passé d’encenseur à pourfendeur n°1. De la position de chantre de la Renaissance, L’Evénement a soudainement rejoint le camp de tous ceux qui, sous des bannières politiques, des oripeaux de la société civile, ou au micro de « medias de la haine », appellent les malheurs à pleuvoir abondamment sur leur pays. Peu importe s’ils n’en survivront pas eux-mêmes…

 

Si le bihebdomadaire n’a aucun mal à virer à moult degrés et à renier aujourd’hui tout ce qu’il adorait hier, les lecteurs non avertis eux, ont du mal à comprendre.

Au Niger, le public des medias n’a pas pour habitude de demander des comptes à ceux-ci, ni même à s’interroger sur leurs comportements, et surtout leurs écarts. Mais là où les sociologues des medias restent pantois et cherchent des explications dans la déontologie, les raisons sont souvent plus triviales, bien loin de la morale professionnelle qui autorise un media à changer radicalement de ligne s’il change de propriétaire ou si le système pour lequel il se bat dévie.

De 2013 à la fin du premier mandat du Président Issoufou, quelques journaux privés qui en avaient fait la demande ont reçu des appuis de milieux proches du pouvoir. Tout le monde le sait et des medias l’ont dit et dénoncé. Ce que l’on sait moins, c’est que L’Evénement recevait plus que les autres…

En avril 2016, débute le second mandat, entraînant une remise à plat du système, notamment la collaboration avec les medias privés qui devrait se fonder uniquement sur leur engagement. C’est donc la fin du versement des subsides, et c’est tout le problème de L’Evénement qui, on l’a souligné, en était le principal bénéficiaire. En résumé, dans son revirement, le journal n’est mû que par des intérêts bassement matériels, la perte de subsides. Lui qui aime tant parler de « soupe rose » n’est en colère que pour en avoir perdu une tasse !

Voilà la raison pour laquelle depuis quelques temps, L’Evénement s’acharne contre le Président Issoufou Mahamadou et le parti PNDS Tarayya, et s’échine à peindre le Niger actuel en noir, avec des perspectives encore plus noires. Leur tort est d’avoir quelque peu noirci, assombri les perspectives de L’Evénement, en disant non au mercenariat journalistique et aux sangsues tapies dans la presse. En mettant fin au chantage d’un media dit indépendant, mais dont chacun sait qu’il est vendu au plus offrant. A L’Evénement, la morale n’est guère considérée.

Mais les temps changent. Et L’Evénement doit enfin se faire une raison et choisir de vivre décemment : en respectant ses lecteurs d’abord (à qui il tente de faire croire une chose quand les subsides tombent et son contraire quand ils ne tombent pas), les Nigériens ensuite, qualifiés de « bêtes sauvages » dans un numéro récent, alors qu’une autre livraison du même journal saluait il y a peu leur sursaut patriotique lorsqu’ils ont renouvelé leur confiance à Issoufou Mahamadou.

Une Journal Evenement

Confraternellement…

Web Contributeur 

Algaita.com

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

-2 #1 Wone 12-01-2017 16:27
Je ne défends pas le journal, d'ailleurs je ne le lis pas du tout. Mais pour que votre écrit soit convaincant et respecte les lecteurs que vous défendez, vous devriez Monsieur le web-contributeur, opposer les 2 numéros (au temps de la vache grasse et après le sevrage). Et à nous d'apprécier.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 MALLAM 12-01-2017 17:51
Moussa Aksar n'est qu'un chasseur de subsides. Ce n'est pas nouveau au niveau de la presse locale. Aucun journal Nigérien ne peut survivre uniquement de par ses ventes. Cependant le revirement est effectivement brutal. On ne pensait pas Aksar pouvant aller aussi bas à cause de la perte d'une subvention. M'enfin, ainsi va la vie. Tout le monde se cherche, pourquoi pas lui?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Yampabou 13-01-2017 07:18
Chacun à son tour chez le coiffeur.
Aujourd'hui c'est toi, demain ce sera quelqu'un d'autre.
C'est pour cela qu'on veut, dans ton laps de temps que le Bon Dieu te concède, que tu sois indulgent envers et contre tous. Pour te juger, on retiendra plus de tes bien faits.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 amarma 13-01-2017 08:58
en tout cas je reste dubitatif à ce revirement je ne comprends pas
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 mes frères 13-01-2017 13:20
"Leur tort est d’avoir quelque peu noirci, assombri les perspectives de Événement, en disant non au mercenariat journalistique et aux sangsues tapies dans la presse. En mettant fin au chantage d’un media dit indépendant, mais dont chacun sait qu’il est vendu au plus offrant". Est ce à dire qu'à un certain moment l’évènement était un mercenaire? Pour le compte de qui? et pourquoi pas maintenant? L'objectif est atteint? Pourquoi il devient subitement "une sangsue". Avant il faisait le chantage à qui? pour quelle raison cachée? Merci de nous éclairer.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 KALANGU 13-01-2017 14:51
Bof ! Que peut-on attendre d'un griot même tapis sous la cape du journalisme ? La sucette du Guri s'est tarie ou encombrée par des requins aux dents plus acérées et on change de veste. Nos vertus disparaissent comme peau de chagrin et constituent même un handicap !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Com 13-01-2017 15:15
Demain ce sera le tour de Algaita...le revirement ne finit pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Alhéri 15-01-2017 16:43
C'est juste idiot de qualifier quelqu'un de sauvage alors qu'il a marché pacifiquement, sans rien détruire, et sans insulter quelqu'un.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 julessecar 16-01-2017 10:10
En fait l'article manque beaucoup d'intelligence et il dessert
la cause du guri qu'il veut defendre. pourquoi ce journaliste n'a pas critiqué Aksar quand il touchait à la caisse, lui qui semble bien etre au courant et qui a du aussi touché à la caisse?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...Lire plus...
Publier le 18/10/2020, 05:56
appel-de-save-the-children-une-rentree-scolaire-securisee-pour-tous-les-enfants-au-niger Au cours de cette année 2020, Save the Children a lancé à travers le monde une campagne globale...Lire plus...
Publier le 17/10/2020, 12:38
haroun-printing-les-raisons-de-la-plainte-contre-l-activiste-bana-ibrahim-pour-chantage-et-tentative-d-extorsion-de-fonds Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 14/10/2020, 13:50
defense-et-securite-lancement-officiel-de-la-construction-d-un-memorial-en-hommage-aux-soldats-tombes-sur-le-front Le Président de la République, Chef Suprême des Armées, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé mercredi, 14...
Publier le 13/10/2020, 08:29
le-parlement-approuve-la-2eme-rectification-a-la-loi-de-finances-2020 Les parlementaires nigériens ont approuvé, ce lundi 12 octobre, la deuxième rectification de la...
Publier le 14/10/2020, 10:44
appui-a-la-societe-civile-2-milliards-fcfa-de-subventions-de-l-ue-pour-10-organisations-nigeriennes-a-travers-le-pasoc3 L’Union Européenne (UE) poursuit son appui au  renforcement des capacités des Organisations de la...
Publier le 13/10/2020, 08:40
paludisme-le-niger-enregistre-2449-deces-a-la-date-du-07-octobre-2020-gouvernement Le Niger a enregistré, du 1er Janvier au 07 octobre 2020, au total 2.449.858 cas de paludisme...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 13/10/2020, 08:40
paludisme-le-niger-enregistre-2449-deces-a-la-date-du-07-octobre-2020-gouvernement Le Niger a enregistré, du 1er Janvier au 07 octobre 2020, au total 2.449.858 cas de paludisme...
Publier le 14/10/2020, 10:44
appui-a-la-societe-civile-2-milliards-fcfa-de-subventions-de-l-ue-pour-10-organisations-nigeriennes-a-travers-le-pasoc3 L’Union Européenne (UE) poursuit son appui au  renforcement des capacités des Organisations de la...
Publier le 13/10/2020, 08:29
le-parlement-approuve-la-2eme-rectification-a-la-loi-de-finances-2020 Les parlementaires nigériens ont approuvé, ce lundi 12 octobre, la deuxième rectification de la...

Dans la même Rubrique

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...

Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

16 octobre 2020
Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel immeuble qui va abriter  tous les services relevant du Ministère des Finances. D’un coût...

Journée Mondiale du lavage des mains Edition 2020 : des progrès enregistrés en matière de changement de comportement

16 octobre 2020
Journée Mondiale du lavage des mains Edition 2020 : des progrès enregistrés en matière de changement de comportement

  Le Directeur General de l’Assainissement du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement (DGA/MHA) M. Moussa Dandobi a présidé ce Jeudi 15 octobre 2020 la cérémonie d’ouverture de la conférence...

Célébration de la Journée Internationale de la Fille (JIF 2020) : un plaidoyer pour agir en faveur des filles, ces véritables actrices de changement

14 octobre 2020
Célébration de la Journée Internationale de la Fille (JIF 2020) : un plaidoyer pour agir en faveur des filles, ces véritables actrices de changement

A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré le 11 octobre dernier, la Journée Internationale de la Fille (JIF). Pour l’édition 2020, la célébration de la JIF  a...

Projet « Voix des jeunes du Sahel » : les jeunes s’engagent pour un dialogue permanent avec les institutions

14 octobre 2020
Projet « Voix des jeunes du Sahel » : les jeunes s’engagent pour un dialogue permanent avec les institutions

A quelques mois de la fin du projet « La voix des jeunes du Sahel », les représentants de la jeunesse nigérienne se sont engagés à poursuivre et maintenir la dynamique pour...

Défense et sécurité: lancement officiel de la construction d'un Mémorial en hommage aux soldats tombés sur le front

14 octobre 2020
Défense et sécurité: lancement officiel de la construction d'un Mémorial en hommage aux soldats tombés sur le front

Le Président de la République, Chef Suprême des Armées, SEM Issoufou Mahamadou, a présidé mercredi, 14 octobre 2020, la cérémonie officielle de lancement des travaux de construction du Mémorial des...