vendredi, 27 mai 2022
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Moussa Tchangari SG

Un collectif d'organisations de la société civile nigérienne demande aux autorités nigériennes d’arrêter le processus d’attribution des terres à Niger Rivers , une des succursales de la société saoudienne Al-Horaish.

Zeyna transfert argent bis

Niger Rivers veut réaliser un projet de mise en valeur des terres agricoles et pastorales. Cette succursale nigérienne de la société saoudienne Al-Horaish s'est, dans un premier temps, intéressée aux terres du bassin du Lac Tchad dans sa partie nigérienne, selon le document du projet qui s'étend sur 120 000 hectares.

Le projet a obtenu déjà l'aval du Conseil régional de Diffa.

Les élus locaux ont également donné leur aval, mais le gouvernement temporise et les organisations de la société civile crient à l'accaparement des terres agricoles. Le projet fait polémique.

Pour Mairou Malla Ligari, président Conseil régional de Diffa, "le projet de Niger Rivers comprend d’abord un projet de 50.000 hectares dans la première phase des dix premières années. C'est un projet d'intérêt général même si quelques villages vont être déplacés. Même s'il y a une perte de richesse immédiate, ce que les gens n’ont compris malheureusement, ce sont les potentialités de ce projet. Cela va être un eldorado. Pas pour la région de Diffa seulement, mais tous les Nigériens irons travailler là-bas", affirme Mairou Malla Ligari.

Pour l'instant, selon des sources concordantes, le gouvernement a demandé aux deux parties de sursoir à une quelconque signature qui matérialiserait le projet.

Un collectif d'organisations de la société civile demande aux autorités nigériennes d'aller plus loin en faisant simplement arrêter le processus.

"Bien sûr, on parle de 10.000 emplois d’ouvriers agricoles qui seront engagés, mais de l’autre part ça impacter d’autres activités paysannes, à savoir l’élevage qui est une activité-phare de la région. Les gens vont manquer d’espace et les gens vont perdre leurs champs. En fait, c’est projet fou", se plaint Moussa Tchangari, secrétaire général de l'association Alternatives Espaces Citoyens une de ses organisations.

Le collectif d'organisations de la société civile se dit convaincu que la société va chercher à acquérir d'autres terres agricoles pas seulement dans le lit du Lac Tchad, mais également autour du fleuve Niger. Moussa Tchangari appelle à une grande vigilance contre l’accaparement des terres agricoles par des investisseurs étrangers.

Reportage d’Abdoul-Razak Idrissa à Niamey

VOA 

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

-6 #1 Blocus 03-09-2016 15:18
La société civile arrêtes de t'opposer à l'émergence du Niger.Le Niger a tant souffert de famine, de crise alimentaire...Ailleurs ceci est une manne et ça existe dans les pays industrialisés comme dans les pays en voie de développement. A titre d'exemple le Liberia où 67% de sa superficie est exploitée par des firmes étrangères et grâce aux investissements directs de ces firmes,le pays a pu surmonter les conséquences désastreuses des deux guerres laissant derrière elles famine et désolation.Bref notre pays est sujet à des sécheresses récurrentes conjuguées à des famines en plus nos politiques actuelles ne nous permettent pas d'atteindre l'autosuffisance alimentaire tant rêvée par les nigériens.Alors je pense qu'il est temps de jouer la "carte de l'autosuffisance alimentaire" avec l'extérieur.Vaux mieux être nourrit peu importe comment que de crever de faim en dépit de nos terres agricoles. Merci.
Vive le Niger!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #2 alheri 03-09-2016 16:40
Merci Blocus, Tchangari doit nous dire combien de m2 il cultive dans sa zone natal et le nombre de ses parents qui ont du mal a joindre les deux bouts malgré les dizaines d'hectares qu'ils possèdent.
Tchangari arrete de prendre les nigériens pour des cons, combien de nigériens continuent a souffrir de faim malgré les millions d'hectares. Houfouet a dit que la terre appartient a celui qui peut la mettre en valeur. L'etat ne vend pas ces hectares mais il les octroi a des gens qui ont les moyens de les mettre en valeur.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 Autrement 03-09-2016 17:05
Les commentaires #1 (Blocus) et #2 (alheri) sont des commentaires des gens peu cultivés. Cela est même un euphémisme, pour éviter l'emploi de gros mots.

Après avoir été asservis par la france et la chine, vous vous jetez dans les bras des saouds qui vous considèrent déjà comme des moins que rien. Tout cela sans réfléchir, aveugler par l'appât du gain. Ces types du conseil régional ne voient que leur profit dans ces contrats, pas le bien du peuple (agriculteurs et éleveurs).

Comment un nigérien normal peut-il dire: "Oui, donner ces terres aux saouds, nous nous sommes incapables"? Ils viendront vous faire travailler comme des esclaves, c'est tout. Aucun peuple ne peut monter un projet pour nourrir un autre peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 Hum 03-09-2016 17:48
D abord en Arabie saoudit si tu n est pas saoudien udien tu ne pas acheter meme 1m2 leur loi l interdit mais comme au niger on a des moutons bis qui gouvernement c est possible.Croyer moi pour l arabe nos presidents sont consideres comme des esclaves, quand Ils s accapares de toutes nos terres vous allez le systeme esclavagiste que vous n y ayez jamais imaginer.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 zorro 03-09-2016 18:01
Collectif Rigolade Citoyenne veut démontrer qu'il existe... Le pauvre Tchangari...
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 Adily 03-09-2016 20:44
J'espère bien qu'il ne s'agit pas d'un moyen déguisé pour financer boko haram!
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #7 zembla 03-09-2016 21:53
:lol: :lol: :lol: :lol: apparrement c'est toi ki est peu cultiver. au moment où on cherche à attirer les investisseurs dans notre pays , vous, vous voulez les chassez alors que vous êtes là peinard assis sous votre arbre entrain de siroter votre thé à longueur de journée et réfléchir sur des scenarii de toutes pour arrêter l'envol du Niger vers l’émergence.
sinon en quoi , l'installation d'une agro industrie puisse etre un obstacle au développement du Niger. Bcp de pays aimeraient que de telle sociétés investissent chez eux . pour le Niger où l'agriculture est essentiellement artisanale, ce serait un aubaine. c'est le moment pour nous de domestiquer cette technologie.
il ne faut pas voir le mal partout mon frère.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #8 Pour le Liberia.... 03-09-2016 22:09
Le gouvernement libérien joue gros en allouant d'importantes concessions territoriales à des multinationales du secteur agroalimentaire.

« C'est une recette de conflit, ils créent de l'instabilité... Si le Liberia retombe en guerre, ce sera à cause de la terre », prévient l'avocat Alfred Brownell, de Green Advocates.
«Au rythme où vont les choses, il ne restera bientôt plus de terres pour les Libériens eux-mêmes. Quand des tensions surviennent dans un endroit ou un autre, l'État accourt et tente de calmer les esprits, mais on ne peut pas gérer un pays comme ça. »»
Alfred Brownell
de Green Advocates
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 zorro 04-09-2016 07:48
Eclairez moi, d'un côté un pays avec bocou de terres cultivables mais ne dispose pas de l'argent nécessaire pour leur mise en valeur et sa population crève de faim, au mieux de l'assistanat, de l'autre des gens disposant de l'argent et prêts à venir investir. Doit on continuer à faire de l'agriculture contemplative ? Ou bien forcer notre destin en négociant âprement ? Dans tous les cas les terres resteront au Niger, sauf que, peut être....
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #10 Taway 04-09-2016 13:02
Si cette société veut produire et vendre ses produits au Niger ce sera triplement bénéfique pour nous, car cela permettra d'avoir plus de produits agricoles, plus d'emplois travail pour nos compatriotes et un certain transfert de savoir-faire agricole. Mais comme on a pu le voir au Camerounet ailleurs, les entreprises qui achètent ou louent les terres en Afrique produisent et exportent dans leur pays. Ce qui est vraiment dommage.
La crise qui a emporté Ravalomanane à Madagascar a commencé par une histoire de vente de terres à des entreprises étrangères. Donc, attention !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 OMK 05-09-2016 08:14
Je me demande souvent que veut faire du Niger ce régime?Pourquoi les Saoudiens et pourquoi cette région déstabilisée du Lac Tchad? Si réellement 3N est le rêve du PR, pourquoi n'est pas déployer des moyens pour l'exploitation de la zone par l'Etat nigerien?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Haba Dan Niger 05-09-2016 08:55
Citation en provenance du commentaire précédent de Pour le Liberia.... :
Le gouvernement libérien joue gros en allouant d'importantes concessions territoriales à des multinationales du secteur agroalimentaire.

« C'est une recette de conflit, ils créent de l'instabilité... Si le Liberia retombe en guerre, ce sera à cause de la terre », prévient l'avocat Alfred Brownell, de Green Advocates.
«Au rythme où vont les choses, il ne restera bientôt plus de terres pour les Libériens eux-mêmes. Quand des tensions surviennent dans un endroit ou un autre, l'État accourt et tente de calmer les esprits, mais on ne peut pas gérer un pays comme ça. »»
Alfred Brownell
de Green Advocates

On parle du lac tchad ou du Libéria?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 GAZZA 05-09-2016 10:58
Citation en provenance du commentaire précédent de Autrement :
Les commentaires #1 (Blocus) et #2 (alheri) sont des commentaires des gens peu cultivés. Cela est même un euphémisme, pour éviter l'emploi de gros mots.

Après avoir été asservis par la france et la chine, vous vous jetez dans les bras des saouds qui vous considèrent déjà comme des moins que rien. Tout cela sans réfléchir, aveugler par l'appât du gain. Ces types du conseil régional ne voient que leur profit dans ces contrats, pas le bien du peuple (agriculteurs et éleveurs).

Comment un nigérien normal peut-il dire: "Oui, donner ces terres aux saouds, nous nous sommes incapables"? Ils viendront vous faire travailler comme des esclaves, c'est tout. Aucun peuple ne peut monter un projet pour nourrir un autre peuple.

Merci "Autrement", ce que les nigeriens commencent à perdre la raison.
Par ce projet, il comprendre seulement la création d'un Etat dans le nôtre.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 GAZZA 05-09-2016 11:05
Merci beaucoup au collectif d'ONG ayant la conscience au RDV pour l'impact lier à ce projet.
Merci au Gouvernement de stopper ce processus dans son intégralité pour le bien être du Niger et de son peuple.
L'aboutissement de ce projet sera le point de retour dans l'histoire de esclavage au Niger. A Combien les ouvriers seront payés? Arrêtons de penser au soit disant avantage qui restera très minime comparé à l'inconvénient.
Il ne peut jamais avoir Eldorado dans l'esclavage ou avec l'esclavage. Tenez-vous bien Mr le PCR et les CM de Diffa.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 ELHADJI KOLLO M. 05-09-2016 11:12
depuis quand les saoudiens sont des specialistes de l'agriculture? ils ont 5 millions de km2 qu'ils n'ont encore exploité. je crois qu'ils ont dejà acheté des terres vers birni n'gaouré mais on pas encore vu le esultat de leur travail. peut etre qu'ils vont faire de la reserve foncière pour les 50 ans à venir pour le compte de certains de leurs alliés
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 Aslo 05-09-2016 12:56
Je suis vraiment surpris de la réaction de ces ONG. Qu'ils disent depuis le temps des temps la terre vous a toujours appartenu qu'avez vous fait vous crier toujours famine. S'agissant de l'expropriation si les autorités n'avaient pas exproprié les champs des parents d'autre est ce qu'il pourra construire sa maison ici a Niamey. nous avons toujours été dernier s'il vous plaie laissé ce qui ont le soucis de ces populations qui soufrent dans leur chair les aidés. Et de toute façon le sol sera et restera Nigérien.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 Malangajeri 05-09-2016 16:42
Salam atous.

Est-ce que tout ce ci n'est pas la vrai raison qui apoussé certains a financer Boko haram pour chasser ces populations de leur terres pour pouvoir en beneficier a vil prix. Est-ce que cette société saoudienne n'est pas une société ecran d'un cerftyain MONSANTO qui produit des OGM et quiaffame des centaines de millions d'etre humains autour du globe?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Top de la semaine

Publier le 26/05/2022, 18:40
burkina-une-cinquantaine-de-civils-tues-par-des-hommes-armes-dans-l-est-du-pays  Une cinquantaine d’habitants de plusieurs villages de la commune de Madjoari ont été tués hier...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 17:57
criminalite-transfrontaliere-2-policiers-tues-et-plusieurs-autres-blesses-par-des-bandits-armes-a-bangui-pres-de-la-frontiere-nigeriane-region-de-tahoua Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 15:13
burkina-saisie-record-de-115kg-de-cocaine-d-une-valeur-de-plus-de-7-milliards-de-cfa Dans une annonce faite hier mercredi, les douanes burkinabé ont annoncé avoir opéré une saisie record...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 11:19
viols-meurtres-et-complicite-avec-les-rebelles-ce-que-fait-l-onu-en-rca Le déploiement de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en...Lire plus...
Publier le 26/05/2022, 11:07
rafpro-la-problematique-de-la-formation-professionnelle-et-de-l-apprentissage-en-afrique-au-coeur-de-la-13e-ag-qui-se-deroule-du-25-au-27-mai-a-niamey La capitale nigérienne abrite du 25 au 27 mai 2022, la 13e édition de l'Assemblée générale ordinaire...Lire plus...
Publier le 21/05/2022, 21:36
defense-le-niger-se-dote-d-une-base-de-drones-pour-lutter-contre-le-terrorisme Le Niger est en train de construire une base de drones destinée à renforcer les capacités des forces...
Publier le 22/05/2022, 21:17
insecurite-un-presume-terroriste-tue-et-un-autre-interpelle-par-la-population-vers-kouro-beri-dosso Un présumé terroriste a été tué et un autre interpellé et remis aux forces de sécurité par les...
Publier le 23/05/2022, 14:31
insecurite-braquage-en-plein-jour-au-quartier-boukoki-de-niamey Des individus armés ont pris pour cible la boutique d'un négociant d'or au quartier Boukoki de Niamey,...
Publier le 24/05/2022, 21:13
defense-communique-du-ministere-de-la-defense-nationale Les différentes offensives menées par les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans l’Ouest du territoire...
Publier le 24/05/2022, 20:54
barrage-de-kandadji-le-president-bazoum-instruit-d-accelerer-la-mise-en-oeuvre Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a présidé mardi matin 24 mai 2022,...
Publier le 21/05/2022, 21:36
defense-le-niger-se-dote-d-une-base-de-drones-pour-lutter-contre-le-terrorisme Le Niger est en train de construire une base de drones destinée à renforcer les capacités des forces...
Publier le 23/05/2022, 14:31
insecurite-braquage-en-plein-jour-au-quartier-boukoki-de-niamey Des individus armés ont pris pour cible la boutique d'un négociant d'or au quartier Boukoki de Niamey,...
Publier le 22/05/2022, 21:17
insecurite-un-presume-terroriste-tue-et-un-autre-interpelle-par-la-population-vers-kouro-beri-dosso Un présumé terroriste a été tué et un autre interpellé et remis aux forces de sécurité par les...
Publier le 24/05/2022, 21:13
defense-communique-du-ministere-de-la-defense-nationale Les différentes offensives menées par les Forces Armées Nigériennes (FAN) dans l’Ouest du territoire...
Publier le 22/05/2022, 19:32
lutte-contre-le-terrorisme-l-aviation-militaire-nigerienne-a-prete-main-forte-a-l-armee-burkinabe-lors-de-l-attaque-de-bourzanga L'armée de l'air du Niger a apporté un appui aérien aux soldats burkinabés qui ont vigoureusement...

Dans la même Rubrique

Criminalité transfrontalière: 2 policiers tués et plusieurs autres blessés par des bandits armés à Bangui, près de la frontière nigériane (Région de Tahoua)

26 mai 2022
Criminalité transfrontalière: 2 policiers tués et plusieurs autres blessés par des bandits armés à Bangui, près de la frontière nigériane (Région de Tahoua)

Au moins deux (2) agents de la police nationale ont été tués et quatre (04) autres blessés dans un échange de tirs, hier mercredi 25 mai 2022 dans la commune...

RAFPRO: la problématique de la formation professionnelle et de l'Apprentissage en Afrique au cœur de la 13e AG qui se déroule du 25 au 27 mai à Niamey

26 mai 2022
RAFPRO: la problématique de la formation professionnelle et de l'Apprentissage en Afrique au cœur de la 13e AG qui se déroule du 25 au 27 mai à Niamey

La capitale nigérienne abrite du 25 au 27 mai 2022, la 13e édition de l'Assemblée générale ordinaire du Réseau Africain des Institutions et Fonds de Formation Professionnelle (RAFPRO) qui a...

Direction générale des Douanes (DGD): l'administration lance une vaste campagne de vulgarisation du droit douanier pour une meilleure gestion des contentieux

26 mai 2022
Direction générale des Douanes (DGD): l'administration lance une vaste campagne de vulgarisation du droit douanier pour une meilleure gestion des contentieux

L'hôtel Bravia de Niamey a servi de cadre, mercredi 25 mai 2022, à une journée d'échanges sur le contentieux douanier. Il s'agit pour la Direction Générale des Douanes (DGD) à...

Justice: lancement officiel du Programme d'innovation de la justice au Niger (PIJN), pour une justice accessible, efficace et équitable à tous les citoyens

26 mai 2022
Justice: lancement officiel du Programme d'innovation de la justice au Niger (PIJN), pour une justice accessible, efficace et équitable à tous les citoyens

L'hôtel Radisson Blu de Niamey a servi de cadre, ce mercredi 25 mai 2022, à l'atelier de restitution de l'enquête sur les besoins et la satisfaction des citoyens en matière...

Santé et résilience communautaire: l'Unicef appuie le ministère de la Santé publique pour ses activités sur le terrain

25 mai 2022
Santé et résilience communautaire: l'Unicef appuie le ministère de la Santé publique pour ses activités sur le terrain

Les locaux du Ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales, ont abrité ce mardi 24 mai 2022, la cérémonie de remise par l’UNICEF de trois...

Au Sahel central, l'avenir de centaines de milliers de filles est menacé en raison d'une crise alimentaire négligée (communiqué de presse)

25 mai 2022
Au Sahel central, l'avenir de centaines de milliers de filles est menacé en raison d'une crise alimentaire négligée (communiqué de presse)

Si la crise alimentaire dans le Sahel central n'est pas résolue, elle pourrait saper tous les autres efforts humanitaires et faire reculer le développement humain global et les progrès en...