mercredi, 21 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Hassoumi Massaoudou ministre de la defense

On croyait Boko Haram à bout de souffle. Mais le 3 juin dernier, la secte islamiste basée au Nigeria a lancé un raid meurtrier sur la ville de Bosso, au Niger. Le bilan est très lourd : 26 morts dans l'armée nigérienne et 55 chez les terroristes. Aujourd'hui, le ministre de la Défense du Niger accepte de s'exprimer. Hassoumi Messaoudou accompagne le président Issoufou, qui vient d'achever une visite officielle en France. Le ministre nigérien parle sans tabous au micro de RFI.

Zeyna transfert argent bis

Hassoumi Massaoudou, qu’est-ce qui s’est passé le 3 juin dernier à Bosso ?

Hassoumi Massaoudou : C’est une tragédie ! Une semaine avant il y avait eu le même type d’attaque à Bosso, le 27 mai, et nous les avons repoussés. C’est plutôt eux qui ont perdu cette bataille.
Rappelez-vous il y a un an, nous avons eu à intervenir au Nigéria à leur porter des coups très durs, nous avons aussi eu certaines batailles que nous avons perdues. Nous avons eu beaucoup de victimes, notamment à Karanga où nous avons perdu entre morts et disparus 75 militaires.

Vous faites référence à une autre bataille où vous avez perdu beaucoup d’hommes, mais c’était il y a un an.

Il y a un an.

Depuis on pensait quand même que la situation s’était améliorée.

Justement, ... cette dernière attaque à Bosso, [qui] était massive, mécanisée et avant cela les forces du Nigéria ont eu à perdre beaucoup d’hommes face à Boko Haram. Un mois avant. Donc ça veut dire que le monstre s’est reconstruit pendant que nous étions là, en train d’attendre de mettre en place la force multinationale et que nous nous étions tous retirés sur nos frontières respectives. Cela met maintenant à l’ordre du jour la nécessité de repenser Boko Haram.

On pensait qu’ils étaient réduits à faire des attaques kamikazes, qu’ils étaient dans des attaques asymétriques. Maintenant ils ont reconstruit leurs forces militaires. On a affaire à une armée. Ils nous ont donné l’impression qu’ils n’existaient pas en termes de capacité militaire. D’ailleurs nous tous avons dit cela. Aujourd’hui nous avons compris que nous nous sommes trompés. Donc il faudra nécessairement retourner au Nigeria les combattre là où ils sont, c’est-à-dire au Nigeria, et les vaincre sur place et cette fois-ci de manière durable.

Vous dites qu’il y a eu de la part de Boko Haram une attaque massive et mécanisée. Ça veut dire quoi ? Il y a eu une préparation d’artillerie ? Il y a eu des blindés mis en jeu ?

Il y a eu une attaque avec des véhicules qui étaient montés par des armes collectives, avec des armes lourdes et des vrais combats militaires.

Le 14 mai dernier il y a eu un sommet à Abuja avec une douzaine de chefs d’Etat dont le président Issoufou, le président Hollande. Et tout le monde se félicitait des premières victoires contre Boko Haram. Est-ce qu’on ne s’est pas félicité un peu vite ?

Oui, je crois qu’on s’est félicité un peu vite. On n’a pas mesuré le niveau de reconstruction de Boko Haram. Et il faut dire quand même qu’on s’est félicité, mais on avait bien dit que l’ennemi existe toujours !

Cette force multinationale mixte qui réunit les armées du Nigéria, du Cameroun, du Tchad et de votre pays le Niger, sur le papier, c’est 8 000 hommes, mais est-ce qu’en réalité ce n’est pas justement qu’une armée de papier ?

On a cette force militaire qui est constituée de nos armées que nous avons mobilisées et elle est sous commandement d’un général nigérien. Maintenant l’événement de Bosso a révélé l’urgence de l’offensive que devait mener cette force. Et c’est ainsi que cette force, depuis ce mardi, a commencé l’offensive attendue depuis des mois. Donc cette offensive a commencé avec les forces du Nigeria qui viennent du sud, les forces tchadiennes qui viennent du Lac et bientôt les forces nigériennes qui viennent du Niger. Donc aujourd’hui cette offensive est enclenchée.

Apparemment les assaillants de Boko Haram, le 3 juin dernier, sont venus de bases du nord-est du Nigéria qui s’appellent Malam Fatori et Damasak, qui étaient des bases qui officiellement avaient été reconquises par l’armée du Nigeria.

C’est n’est pas l’armée du Nigeria qui les a reconquises. C’était l’armée du Niger et l’armée du Tchad, et nous nous sommes retirés. Et maintenant l’objectif premier de cette offensive est de reprendre ces bases-là, de Malam Fatori et Damasak. En fait toute la bordure, tout ce qu’il y a de l’autre côté de la frontière du Niger.

Quand nous occuperons ces villes-là, évidemment pour la défense du Niger, il s’agit d’une profondeur stratégique que nous aurons, qui nous permettra de souffler et aux populations de pouvoir revenir dans leurs villages.

Quatre jours après ce raid de Boko Haram, le président Issoufou s’est rendu à Ndjamena pour demander au président Deby des renforts.

C’est normal ! Nous l’avons fait, nous n’avons aucun complexe à le dire. Nous considérons que le rôle stratégique du Tchad dans cette guerre dans cette sous-région, le rôle du leadership du Tchad est pratiquement reconnu par tout le monde ! Et le Tchad répondra à cette demande bilatérale en dehors de la force multinationale.

Est-ce qu’il y a eu une défaillance de la part de votre armée ?

Vous savez, quand il y a une défaite dans une bataille ça veut dire qu’il y a toujours des défaillances ! Mais je veux dire que notre armée s’est battue vaillamment. Et on ne peut pas toujours gagner des batailles ! Nous avons gagné la plupart des batailles, les tentatives de Boko Haram de nous attaquer au Niger. Une fois, deux fois que nous perdons des batailles, nous avons immédiatement réoccupé Bosso qui n’a jamais été occupé par Boko Haram, parce qu’elle ne peut pas l’occuper ! Parce que des renforts sont arrivés très vite.

Malgré ce que nous a dit le maire de Bosso ?

Le maire de Bosso n’était pas à Bosso ! Le maire de Bosso était à Diffa. La ville de Bosso, moi j’y étais… Boko Haram ne peut pas s’implanter dans une portion de notre pays parce que nous, nous avons la dimension aérienne ! Nos hélicoptères sont là. Chaque fois qu’ils détectent une présence humaine ils bombardent ! Donc par conséquent ils le savent. Ils n’interviennent que de nuit. L’attaque a eu lieu de nuit. Ils se sont rapidement retirés parce qu’eux, ils ne peuvent pas s’exposer à l’intervention de nos aéronefs ! Donc le lendemain même j’étais à Bosso, avec les forces armées nigériennes qui sont encore aujourd’hui à Bosso. Les Tchadiens ne sont pas encore arrivés, mais les Tchadiens arriveront et puis nous continuerons au Nigeria ensemble.

Les Tchadiens ne sont pas encore à Bosso aujourd’hui ?

Ils ne sont pas arrivés. C’est pour dire qu’il y a eu beaucoup d’informations. Chacun a raconté ce qu’il voulait, y compris que Bosso est occupé avec le drapeau de Boko Haram. C’est complètement absurde ! Quand on connaît le terrain et quand on sait que les avions circulent, que nous avons des avions... qui donnent l’information en temps réel, avec des images en temps réel aux différentes forces nigériennes et tchadiennes, on ne peut pas croire ça ! Donc par conséquent, Boko Haram le sait, il ne le fait pas. Il ne peut pas occuper une position au Niger ! Et là maintenant, au Nigeria, nous l’empêcherons d’occuper une position parce que nous irons le trouver. Là où il est.

La saison des pluies approche. Est-ce qu’il n’y a pas urgence pour cette contre-offensive avant les pluies ?

Mais c’est pour ça qu’elle a commencé maintenant ! C’est pour ça qu’elle a commencé ce mardi. C’est une grande offensive ! C’est la grande offensive qu’on attendait depuis un an !

 

RFI

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

+8 #1 Modibo 17-06-2016 14:32
Ce n'est pas tard pour reconnaître le mérite des tchadiens. Nos FDS sont braves et vous savez ce qui fait la différence avec les tchadiennes: LES ARMES SEULEMENT LES ARMES. De grâce libérer les armes et les mettre à la disposition des garçons, ils ont envie d'en découdre avec l’ennemi. Dans la guerre c'est le terrain qui commande et non les déclarations et les slogans.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 morou 17-06-2016 14:39
vraiment ce gas est un grand menteur.Hé il faut avoir peur de dieu.Quel aéronef.Don allah?cesse de mentir au peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #3 moctar_ 17-06-2016 14:43
Hassoumi Massaoudou aurait du etre le President et non le froussard Issoufou. C'est dommage qu'il n'a aucune base electorale. l'homme est plus presidentiable que le peureux Issoufou. Un homme de poigne.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #4 ben 17-06-2016 15:52
quand j'attend un ministre dévoiler toute une stratégie d"attaque ça m'inquiète car boko haram évidemment ne restera pas les bras croisés pour être attaqué de cette manière que décrit si brillamment le ministre depuis l’événement bosso,nous on veut des résultats pas des plans merde...et puis les tchadiens sont forts on le sait maintenant coopérons bien avec eux au lieu de polémiquer sur leur présence effective ou pas
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #5 ABC 17-06-2016 16:13
Citation en provenance du commentaire précédent de Modibo :
LES ARMES SEULEMENT LES ARMES. De grâce libérer les armes et les mettre à la disposition des garçons,etc.. slogans.

SVP, nous avons trop entendu cette musique "des armes stockes a la presidence". Vous nous faites croire que toutes les armes du Niger sont a la Presidence. Vous etes vous demander combien d'armes peut on stocker a la presidence? Si toutes les armes du Niger peuvent etre contenues dans la cour de la presidence doncil n y a pas d'armée. Nous connaissons tous la cour de la presidence avec celle de la garde presidentielle. La compagnie d'appui de l'ancien Salou a t elle été transferée a la presidence? La Co Para de Maradi a t-elle été transferée a la presidence. et celle des blindés et les avions etc Si nous n'avons pas les armes c'est une chose. Mais SVP ne continuer pas a nous faire croire que toutes les armes dont disposent toutes les unites de l'armée sont a la Presidence.. Le Niger est sur 2 fronts actuellement.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 dan 17-06-2016 17:49
l'armée Tchadienne c'est une armée de gerria donc composé de plusieurs anciens milices pour qui connait l histoire du Tchad . ces anciens miliciens là proviennent du Soudan formés depuis le Darfour sous le commendement du president El Bachir dont le seul but était de renverser les differents régimes qui se sont succèdés o Tchad dont le dernier était Idrissa Deby Itno, qui a su arreté cette hemoragie suite a un accord fort avc le Soudan e la France. ce sont ces miliciens qui dont la plupart sont d origine soudanaise qui se sont transformés à l armée Tchadienne aujord hui , pour ce qui ne connaissent l histoire d l armée Tchadienne mes freres Nigeriens . Et pour sont intervention en fevrier 2015 o coté du Cameroun e Niger , le Tchad a reçu de la part des pays membre de leur organisation un soutien de plus 50milliards de FCFA pour mener cette offensive contre BH . Qu'es ce que le Niger a eu de la part de l UEMOA ou CEDEAO ds cette lutte contre BH ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Maiga 17-06-2016 19:24
L'armee doit prendre ces responsabilitees et degager ses vau rien de la presidence Allah . Pendant que les soldat sont tues lui est sa [mot censuré]ne son en en vacance en europe . Tu honte honte honte wly M.I
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 Verite Neutre 18-06-2016 01:45
Bonjour

Monsieur le ministre c'est maintenant seulement qu'il se rend compte que le monstre s'est reconstruit. On dirait qu'il dormait avant toutes ces attaques. Ou se trouve notre soit disant 3ème puissance militaire.?.Soyons sérieux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 OUMAROU 18-06-2016 04:01
Allah va nous aidé inchah Allah
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 Yacouba Aliou 18-06-2016 16:27
Le désastre au Niger a été crée par le trio: Mahamadou Issoufou, Massaoudou et Bazoum.En semant le vent, ils vont récolter la tempête, incha Allah.Le début du commencement avec la fuite de Bazoum dans la région de Diffa.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #11 AB 18-06-2016 23:33
Dan, tu ne connais pas l'histoire du Tchad, dire que l'armée tchadienne est composée de soudanais c'est un grossier mensonge de ta part.Es-tu au courant que la guerre au Tchad a commencé en 1963, Albechir n'etait pas au pouvoir.En 1987, le Tchad battait l'armée libyenne, l'unes des plus armées de l'Afrique, ce n'est non plus des Soudanais, les Hassan Djamous, Idriss Deby et grands guerreirs du tchad sont-ils soudanais?S'il te plait , va dans les livres faire tes recherches sur l'histoire du Tchad

Les interventions au Mali, au Niger, au Nigeria et au Cameroun ont été financés par le tresor public alors que le pays est en difficulté financiere a cause de la chute du prix du baril de petrole.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #12 leader 19-06-2016 06:09
Même firhoun le depasse soularv :oops: :sad: :cry:
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #13 VALAR MORGHULIS 19-06-2016 16:30
Le Niger n'était pas une cible pour boko haram jusqu'à ce que Notre président les y invitent par des déclarations inutiles. Mahamadou Issoufou a pris cette histoire comme un jeu, erreur d'amateur. Le terrorisme une fois installé dans un pays est la chose la plus redoutable à détruire; IRAK SOMALIE, NIGERIA ETC...C'est l'arme la plus redoutable pour détruire les sociétés arabo-musulmans et ce cela que le président à introduit dans notre pays.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 21/10/2020, 16:23
direction-generale-des-douanes-vulgarisation-du-nouveau-code-des-douanes-et-de-ses-principales-innovations La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 09:51
semaine-des-nations-unies-un-dialogue-sur-le-role-des-jeunes-et-des-femmes-en-periode-electorale-pour-lancer-la-celebration-de-75-ans-d-engagement-en-faveur-de-la-paix-dans-le-monde Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 22:32
sahel-central-1-7-milliard-de-dollars-d-aide-humanitaire-promis-par-les-bailleurs-de-fonds-onu Les bailleurs de fonds ont annoncé  ce mardi 20 octobre 2020, plus de 1,7 milliard de dollars...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...
Publier le 16/10/2020, 07:22
journee-mondiale-du-lavage-des-mains-edition-2020-des-progres-enregistres-en-matiere-de-changement-de-comportement  Le Directeur General de l’Assainissement du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 17/10/2020, 12:38
haroun-printing-les-raisons-de-la-plainte-contre-l-activiste-bana-ibrahim-pour-chantage-et-tentative-d-extorsion-de-fonds Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la...
Publier le 20/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...

Dans la même Rubrique

Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

21 octobre 2020
Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de vulgarisation du nouveau Code national des douanes. La rencontre qui a réuni...

Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

21 octobre 2020
Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies ont été lancées, ce lundi 20 octobre au Radisson Blu de Niamey...

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...

Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

16 octobre 2020
Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel immeuble qui va abriter  tous les services relevant du Ministère des Finances. D’un coût...

Journée Mondiale du lavage des mains Edition 2020 : des progrès enregistrés en matière de changement de comportement

16 octobre 2020
Journée Mondiale du lavage des mains Edition 2020 : des progrès enregistrés en matière de changement de comportement

  Le Directeur General de l’Assainissement du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement (DGA/MHA) M. Moussa Dandobi a présidé ce Jeudi 15 octobre 2020 la cérémonie d’ouverture de la conférence...

Célébration de la Journée Internationale de la Fille (JIF 2020) : un plaidoyer pour agir en faveur des filles, ces véritables actrices de changement

14 octobre 2020
Célébration de la Journée Internationale de la Fille (JIF 2020) : un plaidoyer pour agir en faveur des filles, ces véritables actrices de changement

A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré le 11 octobre dernier, la Journée Internationale de la Fille (JIF). Pour l’édition 2020, la célébration de la JIF  a...