lundi, 18 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


BIA Niger

Après plusieurs mois de discussions sur l'axe Niamey - Casablanca -Paris, le deal de cession de la BIA Niger, l'une des plus vieilles banques du pays au groupe bancaire marocain, BCP (Banque Centrale Populaire) vient d'être conclu à Paris. Deux lunes de miel qui ont viré à la lune de fiel, suite aux tentatives infructueuses de la major BNP Paribas et la burkinabé Coris Bank, les Marocains réalisent une bonne affaire. Dessous d'une opération de rachat feutrée...

Zeyna transfert argent bis

Mariage stratégique à plein pot. Le Groupe Banque Centrale Populaire du Maroc, en prenant l'option d'arrimer dans son giron la BIA Niger ( 2 ème banque du pays ) en dépit de son portefeuille dégradé ( plus de 37 milliards de fcfa de créances douteuses et un PNB en dessous de 10 milliards fin 2014 ) visait des objectifs stratégiques. Après plusieurs rounds de discussions entre les autorités des deux directions générales, la convention de cession vient d'être signée à Paris. Selon des informations exclusives en possession des Afriques, la BCP Maroc s'offre les 65 % des parts du capital de la BIA Niger. Les Afriques qui suit ce dossier depuis l'opération qui a viré au fiasco des Français de BNP Paribas et de la méga banque panafricaine Coris International avait mis sous embargo l'information du deal de rachat par la BCP Maroc de la BIA Niger afin de ne pas gêner le processus enclenché sur l'axe Niamey - Casablanca. Selon nos informations, les Marocains ne voulaient pas que les choses traînent trop du côté de Niamey compte tenu du calendrier du haut establishment pré vacance ministérielle. Ce qui explique pour les besoins de la signature de cette convention de cession, que c'est le tout nouveau promu ministre nigérien des Finances de passage à Paris, Saidou Sidibé qui a signé au nom de l'état la convention. Des sources concordantes ont confirmé aux Afriques, que l'Etat a cédé 40% sur les 43,21% de ses parts qu'elle détient au tour de table aux Marocains. La BCP s'est adjugée aussi les 25% des parts de l'homme d'affaires et entrepreneur, Tahirou Mangal. Au finish, la lune de miel BIA- BCP est le fruit d'une combinaison de 65% des parts du capital cédés aux Marocains. Une bonne affaire pour la BCP qui en plus du réseau bancaire de sa filiale Banque Atlantique Niger ( 10% des parts de marché) se positionnera comme première banque du marché. Courant fin 2016, le Groupe BCP devra s'offrir la place de leader devant SONIBANK. Nos sources renseignent que le métronome des tractations en coulisses de cette grosse opération de rachat est Ouhoumoudou Mahamadou, désormais ex DG de BIA Niger et propulsé depuis quelques semaines au poste de directeur de cabinet du président Issoufou Mahamadou. Les Afriques a appris que les Marocains ont dû batailler ferme pour que l'état nigérien accepte d'endosser le contentieux ou portefeuille malsain autour des 37 milliards de créances douteuses dans les placards de BIA Niger. 

Seulement, certains actionnaires comme la Cofipa de Baber Tounkara ( 5,73% ) et les privés nigériens ( 10% ) des parts du capital râlent pour n'avoir pas été associés dans le processus de la convention de cession. Ils évoquent une vice de forme car l'assemblée générale ordinaire du 6 août 2015 tenue à Niamey devait en principe discuter des contours de la convention de cession de la BIA aux Marocains. << Ils nous ont fait un enfant dans le dos >> pestent ils. Nous y reviendrons


PAR ISMAEL AIDARA, ENVOYÉ SPÉCIAL À NIAMEY

Les Afriques 

Commentaires  

+3 #1 Legerete 19-08-2015 05:55
Encore un bradage de plus sur fond de commissions juteuses pour les princes et de compromission douloureuses pour l'etat qui endosse 37 milliards de creances douteuses.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Dan tanin 19-08-2015 07:20
Le jour où les guristes perdront le pouvoir, ils vont répondre de beaucoup d'actes malsains. Ces gens trainent tellement de casseroles que le jour où ils ne sont plus au pouvoir, ils vont tous fuir pour quitter le Niger. Télé sahel malgré son zèle n'a pas montré la cérémonie de la signature de cet accord, ce qui dénote son caractère mafieux.
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #3 nigériens1 19-08-2015 07:33
Dieu sauve le Niger. Si ces gens là reviennent encore pour un deuxième mandat, ils vont commencer par vendre les nigériens un à un. Il n' ya pas de doute. Ils ont déjà vendu le pays...wait and see.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 Zion 19-08-2015 09:12
Non pas aux marocains pitié.... Si seulement vous saviez ce qu'ils nous font vivre au maroc.... Ne vendez pas le Pays, ce que Papa Kountché redoutait pour nous est entrain de se réaliser malheureusement pour nous! Puisse Dieu sauver le Niger, le plus beau pays du monde, ou la fraternité et la solidarité existe encore.
Citer | Signaler à l’administrateur
-7 #5 mamaro 19-08-2015 10:12
Des commentaires sans aucun sens, comme ce ne pas HAMA+ le fuyard qui a poser l'acte il est n'est bon, est ce ce aujourd8 seulement que les privatisations ont commencer.Tas de haineux la jalousie va vous tuer le bon dieu a tracer le destin des hommes et nul ne peut le changer.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #6 Precision 19-08-2015 10:27
Une banque, un hôtel, une boutique etc....sont des fonds de commerce que les actionnaires majoritaires peuvent décider de vendre au plus offrant. C'est comme si un commerçant de katako décide de vendre sa boutique. La seule difference, c'est qu'une banque doit avoir un réseau de correspondants à l'extérieur pour bien effectuer des transferts et faciliter les opérations commerciales de sa clientèle . Quel est le probleme ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 bogoiri 19-08-2015 12:57
QUI PEUT ME REPONDRE POURQUOI LE NIGER N'A PAS SA BANQUE ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #8 Mainera 19-08-2015 16:04
Citation en provenance du commentaire précédent de bogoiri :
QUI PEUT ME REPONDRE POURQUOI LE NIGER N'A PAS SA BANQUE ?

parce que les régimes précédents ont tué le BDRN
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...

Dans la même Rubrique

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

7 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions...

Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

4 janvier 2021
Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

Le gouvernement a annoncé ce lundi 4 janvier, qu’un deuil national de trois (3) jours à compter du mardi 5 janvier est décrété suite au massacre d’une centaine de civils...

Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

4 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

Le premier ministre s’est rendu dimanche 3 janvier à Tchombangou et Zaroumdarèye, dans la commune de Tondikiwindi, où une centaine de civils ont été massacrés par des présumés djihadistes le...

Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

3 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

Plus de 24 h après le raid meurtrier d’individus armés contre les villages de Tchombangou et de Zaroumdarèye, dans la région de Tillabéri et près de la frontière malienne, aucun...