jeudi, 22 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Reunion programme nucleaire Niamey

Troisième producteur mondial derrière le Canada et l’Australie, le Niger a produit 4.000 tonnes d'uranium en 2011, 5000 tonnes en 2012. Et, la tendance se maintient. La production cumulée en uranium a dépassé les 100.000 tonnes.

Du coup, l’uranium est devenu la principale ressource stratégique de l'industrie minière du Niger. Découvert à Azelik en 1957 par le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) français au cours de ses explorations à la recherche de cuivre, l’uranium est devenue la principale ressource d’exportation.

Pour satisfaire la demande croissante de la France, la Commission de l'Energie Atomique (CEA) a mené des recherches poussées dans le territoire nigérien, et a fait des découvertes, notamment à Abokurum en 1959, à Madaouela en 1963, à Arlit en 1965, à Imouraren en 1966 et à Akouta en 1967.

Les réserves d'uranium sont situées dans le bassin de Tim Mersoi, une zone couvrant près de 114.000 kilomètres carrés dans le nord-ouest. Il y a au moins 13 importants gisements d'uranium au Niger, tous contenus dans des sédiments de grès. Les gisements de Tim Mersoi ont des teneurs en uranium intéressantes, généralement comprises entre 0,3% et 0,6%.

Bien que leur teneur en uranium soit relativement faible, elle demeure rentable, car ces gisements d'uranium contenus dans le grès peuvent être traités par lixiviation in situ, une technique d'extraction à faible coût. Source principale de combustible nucléaire, l’uranium représente, 35% des exportations du Niger.

La première production est intervenue en 1971. La Somaïr, qui exploite à ciel ouvert, produit environ 3000 tonnes d’uranium par an, la mine d'Akouta, la plus grande mine d'uranium souterraine au monde devrait être en mesure de continuer l'exploitation minière au moins jusqu'en 2026. Au départ, sa capacité moyenne de production annuelle était de 2 600 tonnes.

La Société des mines d'Azelik SA (SOMINA) est détenue à 37.2% par la China Nuclear International Uranium Corporation (filiale de la CNNC), la SOPAMIN 33%, la SINO-U ZXJOY Invest 24.8%, la Trendfield Holding 5.00%. La SOMINA a été créée en juin 2007 par l'Etat du Niger avec les actionnaires mentionnés ci-dessus. En 2007, la société a obtenu un permis d'exploitation pour la mine d’uranium d’Azelik, située dans la région d'Agadez au Niger.

La mine d’Azelik a réalisé sa première production de « yellowcake » (uraninite), le 30 décembre 2010. World Nuclear News a relaté en janvier 2011 que les recherches devraient se poursuivre à Azelik pour atteindre la pleine capacité de production de la mine à hauteur de 700 tonnes d'uranium par an, et que la CNNC espère augmenter sa production pour atteindre 2.500 t/an cette année 2015 et 5000 t/an d'ici 2020. Plusieurs autres sites sont en exploration par des opérateurs Canadiens, Australiens, Chinois, Indiens, Sud-Africains et Français.

Ainsi, malgré que le Niger soit un grand producteur d’uranium, sa situation énergétique se caractérise par une faible consommation d’énergie qui est de 0,14 Tep/habitant, comparativement à la moyenne Africaine qui tourne autour de 0,66 Tep/habitant et la moyenne mondiale de l’ordre 1,69 Tep/habitant. L’accès aux services énergétiques modernes est fortement déséquilibré, suivant qu’il s’agisse du milieu rural ou urbain.

La politique d’approvisionnement reste inéquitable depuis une cinquantaine d’années et se traduit par une forte disparité du taux d’accès aux services énergétiques modernes entre les différentes zones. Cette disparité entre les zones s’explique, pour l’essentiel par l’échec de certains programmes financés à grands frais.

La population rurale, majoritaire, se trouve structurellement maintenue dans une situation d’extrême pauvreté. L’accès aux services énergétiques modernes n’étant pas suffisamment promu, les besoins énergétiques nationaux sont couverts, presque exclusivement par les énergies traditionnelles ainsi qu’en atteste le bilan énergétique, où la part des ressources ligneuses représente environ 87% de la consommation finale nationale. Le taux d’accès à l’électricité est de 10%. Et la dépendance du Niger en électricité va en crescendo avec un taux de 83%.

C'est dire, les importantes ressources énergétiques dont dispose l’Afrique à savoir 8% des réserves mondiales de pétrole, 8% des réserves mondiales de gaz et 4% des réserves mondiales d’énergie renouvelable, entre 580 et 650 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité, soit environ 70% de la population. Aussi, le manque d’infrastructures, l’instabilité politique, le manque de réglementations, etc ? sont autant de facteurs qui limitent l’accès à l’électricité à l’ensemble des populations.

Pour inverser cette tendance et changer substantiellement la production insuffisante et de faible accès à l’électricité, les pays de l’espace de la CEDEAO se sont engagés en 2010 dans la mise en œuvre d’un programme électronucléaire civil pour atteindre à long terme la production d’électricité d’origine nucléaire.

La mise en œuvre de cette première phase requiert la mise en conformité du cadre institutionnel, législatif et réglementaire des pays aux exigences d’un tel programme et à l’élaboration de documents de planification énergétique durable avec l’assistance de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AIEA).

Ce programme électronucléaire doit passer par plusieurs phases et exige la confiance de la Communauté internationale sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires, une planification et une préparation rigoureuse ainsi que d’énormes investissements.

D’où la nécessité pour les pays membres de la CEDEAO de mettre en commun leurs efforts et d’entamer dès à présent des actions nécessaires pour développer et bâtir des partenariats adéquats pour l’aboutissement de leurs programmes électronucléaires nationaux ou communautaires. C’est d’ailleurs l’objectif visé à travers la troisième Conférence sur l’énergie et l’électronucléaire, tenue du 13 au 15 avril à Mombasa au Kenya.

Aujourd’hui, la situation énergétique du continent africain se caractérisant en général par la faible consommation, ainsi que les difficultés d’accès à l’électricité pour la majorité de la population en raison de l’inexistence de mécanismes de financement appropriés, l’idée de s’inscrire dans un programme électronucléaire s’est imposée de toute évidence au Niger.

Cette rencontre de Niamey, première du genre est un aboutissement de la Conférence de Mombassa ayant fortement recommandé à nos pays d’unir leurs forces en vue d’une plus grande synergie en matière de développement d’énergie nucléaire.

Le principal résultat attendu de cette réunion d’experts de haut niveau est l’élaboration d’un cadre harmonisé de développement des applications nucléaires et plus particulièrement de l’électronucléaire communautaire de la CEDEAO.

A cette occasion, Mme Mindaoudou, Présidente de la Haute Autorité Nigérienne à l’Energie Atomique (HANEA) a déclaré que le nucléaire offre des avantages incomparables à ceux qui ont le courage et la volonté de saisir son potentiel pour conduire le changement .

Pour Mme Mindaoudou, le nucléaire a la capacité de transformer tout ce qu’il touche, pour peu la volonté politique y soit. C’est un puissant levier pour relever les grands défis et il permet entre autres, de résoudre de façon durable, les problèmes liés à la disponibilité de l’énergie électrique.

Cette rencontre qui se tient depuis ce matin à l’Hôtel Gaweye, se déroulera du 20 au 22 juillet 2015. Elle est la toute première du Groupe Ouest Africain pour le Programme Électronucléaire Sous Régional. Elle permettra de disposer de bases claires pour l’avènement d’un programme électronucléaire intégré bénéfique à tous. Elle est placée sous la présidence de Mr Foumakoye Gado, Ministre de l’Energie et du Pétrole.

{jathumbnail off}

Commentaires  

+4 #1 panafricanisme 21-07-2015 14:59
Bonne chance Qu'ALLAH nous assiste
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Tigre 21-07-2015 16:45
Il le faut! Et je prie Dieu d'assister nos pays pour la concretisation de ce projet. Amine
Citer | Signaler à l’administrateur
+6 #3 @Ahmed 22-07-2015 00:06
Du n'importe quoi. Nous sommes derniers en indice de développement humain, investissons dans l'éducation, la santé, les infrastructures, l'agriculture, l'élevage, établissons des vrais programmes de développement au lieu de s'aventurer à investir dans des domaines que nous ne maitrisons pas.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #4 deboutNiger 22-07-2015 05:37
c'est vrai que c'est un grand programme mais pour l'instant le Niger ne peut pas se le permettre! le Nigeria 1ere puissance africaine se demande encore comment financer son programme nucleaire!! plus de 70% des nigeriens ne peuvent pas s'acheter de l'electricite donc ce programme ne peut pas etre rentable!! tout ce quon peut faire c'est se preparer pour le jour ou ce programme sera rentable et quon aura les moyens et lexpertise de le faire
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 cri du coeur 22-07-2015 11:04
:ne: Que rester faire des chantages occuper d'autres choses!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 cri du coeur 22-07-2015 11:06
Que de rester faire des chantages,occuper vous d'autres choses!! :ne:
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #7 abdoul kader 22-07-2015 15:31
C des histoires si réelmen le gouvernement avait se projet en tête pourqoi alor laissé les blancs licence les Nigeriennes sur le cite imouraren soi disant q le prix de l'uranium n'est plus rentables sur le marché alor il décide de fermé le cite ... pourtant beaucoup de cite son exploitée dan le monde.. je croi pa :ne:
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 Africain du Niger 22-07-2015 18:23
Areva a bien dit qu'il est trop tôt pour les africains d'avoir le nucléaire.
Donc nous sommes bêtes et sauvages à leurs yeux.
Pourquoi la cedeao, le Niger pourra faire un partenariat avec la Russie comme il l'a fait a sorraz.
Elle renforcera non seulement le poids économique au sein de la cedeao mais elle créera beaucoup de richesse.
La question de notre souveraineté nos dirigeants doivent vraiment se faire respecter.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #9 DON G 23-07-2015 12:36
moi je pense qu'on se fout encore du pauvre nigérien comme a l'habitude a l'approche des élections présidentielles, c'est le moment de parler de projets pharaoniques et utopies, comme c’étaient le Cas depuis toujours, Le Niger s’engage incontestablement dans un programme électronucléaire le monde est entrain de sortir du nucléaire et s'engage inexorablement vers les énergies renouvelables moins chères, inépuisables, disponibles et éternelles
l'Afrique ne doit son retard que par le manque de vision a long terme de ses dirigeants et par leur cupidite!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 NigerienX 27-07-2015 02:24
Au Niger comme partout en Afrique on continue de croire que les ressources naturelles conditionnent le développement, alors qu elles représentent plus une malédiction qu'un atout. Aucun modèle de développement n'est fondé sur l unique exploitation d une ressource naturelle quelconque no . Or pendant des decennies toute l économie du Niger reposait sur l extraction d un minerais dont la valeur est soumise aux alleas du marche mondial. Résultats après 1/2 siècle d exploitation: des secteurs importants de l économie négligés sinon oubliés au temps où l uranium ramenait encore l argent qu il fallait pour soutenir des régimes de dictatures et de corruption :z .
Faudra arrêter avec ces fables du Niger"3eme producteur mondial d uranim pendant qu on dort dans le noir avec des moustiques prêts à nous envoyer à la morgue, pendant qu on parle toujours de crise alimentaire et d insécurité.
On sera bientôt 25 millions de Nigeriens en a-t-on pleinement pris conscience?
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #11 aguicha 15-01-2017 11:05
la population d azlik soufrent de diverts maladie tel que paludisme la fievre tifoide ect l epidemie du paludisme qui a fait plus de 4 mort dans ce village et ces environs isole dans l azawaq a 90 km d ingall soufrent d une radiation elevee les chinois on tous laissee ouvers azelik est radie par le rayon actif
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 16:23
direction-generale-des-douanes-vulgarisation-du-nouveau-code-des-douanes-et-de-ses-principales-innovations La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 22:32
sahel-central-1-7-milliard-de-dollars-d-aide-humanitaire-promis-par-les-bailleurs-de-fonds-onu Les bailleurs de fonds ont annoncé  ce mardi 20 octobre 2020, plus de 1,7 milliard de dollars...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 09:51
semaine-des-nations-unies-un-dialogue-sur-le-role-des-jeunes-et-des-femmes-en-periode-electorale-pour-lancer-la-celebration-de-75-ans-d-engagement-en-faveur-de-la-paix-dans-le-monde Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...
Publier le 16/10/2020, 07:22
journee-mondiale-du-lavage-des-mains-edition-2020-des-progres-enregistres-en-matiere-de-changement-de-comportement  Le Directeur General de l’Assainissement du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 17/10/2020, 12:38
haroun-printing-les-raisons-de-la-plainte-contre-l-activiste-bana-ibrahim-pour-chantage-et-tentative-d-extorsion-de-fonds Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la...
Publier le 19/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...

Dans la même Rubrique

Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

21 octobre 2020
Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre 2020, à l’inauguration officielle de la Route Illéla-Bagaroua, les bretelles PK10-Dandadji, Dandadji-Dangona, et travaux...

Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

21 octobre 2020
Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de vulgarisation du nouveau Code national des douanes. La rencontre qui a réuni...

Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

20 octobre 2020
Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies ont été lancées, ce lundi 20 octobre au Radisson Blu de Niamey...

Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

19 octobre 2020
Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre 2020, l’Atelier régional d'analyse et de réflexion pour la contribution à...

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...

Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

16 octobre 2020
Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel immeuble qui va abriter  tous les services relevant du Ministère des Finances. D’un coût...