vendredi, 22 novembre 2019
frarzh-CNentr
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

WhatsApp Image 2019 08 28 at 18.43.25

Abdoulaziz alhassaneLa situation de l’étudiant nigérien au Sénégal est précaire et n’a cessé de se dégrader depuis l’avènement de la 5ème république et s’est empiré avec la septième république.

 

La situation de l’étudiant nigérien au Sénégal est précaire et n’a cessé de se dégrader depuis l’avènement de la 5ème république et s’est empiré avec la septième république.

Selon une étude réalisée par l’AMINESS (Amicale des Etudiants et stagiaires Nigériens au Sénégal)  pour s’enquérir des conditions de vie des étudiants qui constitue la plus forte communauté estudiantine de la diaspora que compte le Niger, il est ressorti que prêt de 87.0% des ces étudiants vivent avec moins de 46.000 FCFA par mois dans un pays ou le niveau de vie est extrêmement élevé par rapport aux autres pays de l’espace UEMOA. Selon toujours l’enquête, 4 sur 5 étudiants vivent en ménage c'est-à-dire cohabitent à trois dans une chambre « entrée couchée’’ qui en retour coûte à chacun en moyenne prêt de 20.000 FCFA sans les frais d’eau et d’électricité encore moins les frais de restauration.

 Au fil de l’année, rare sont ceux qui ne ses trouvent  pas dans un problème de paiement de loyer, car certains ont manqué d’abri (un cas en 2013 et 3 cas en 2014), car ont été expulsés de leurs logements. Dans cette situation chaotique vient s’ajouter le problème de scolarité qui continue d’accuser de plus en plus un retard. Or les écoles sénégalaises n’acceptent pas le retard d’un mois à plus forte raison un retard de plus d’un an. C’est pourquoi certains ont été contraints de ne pas accéder aux salles de cours. Et pour d’autres, c’est l’interdiction de composer les examens, mais aussi l’empêchement de soutenir leurs mémoires de fin d’étude.

 Devant cette situation terrifiante, qu’allons nous faire ?

 Impuissants, nous avons lancé des cris d'alarme à l’endroit des plus hautes autorités du Niger ; à savoir, la représentation nationale qu’est l’ambassadeur, le ministère de l'enseignement supérieur, la primature et même la présidence de la république ; Ainsi tout récemment à travers une lettre adressée au président de la république, lors de son passage à Dakar vers le mois de mars 2012 en vue de trouver des solutions aux difficultés socio-académiques de l’étudiant Nigérien à l’étranger, et ceux du Sénégal en particulier.

La situation à laquelle nous sommes confrontés ressemble à celle des enfants abandonnés par leur père !

 Nous sommes condamnés par l'Etat du Niger à rester sans bourse car jusqu’ici des étudiants n’ont pas encore perçu leurs bourses depuis octobre novembre et décembre 2014, jusqu'à nos jours. Les nouveaux étudiants ne connaissent plus leurs profils. Des anciens qui n’ont pas terminé leurs cursus se sont vus leurs bourses coupées. Et les seules raisons qu’avance l’ANAB c’est :’’que vous finissez ou non dès que la date d’expiration de la bourse arrive à son terme on vous la coupe’’. Alors qu’il ya des masters qui durent 3 ans au lieu de deux ans.

 La bourse représente pour l’étudiant ce que représente le salaire pour un fonctionnaire, je dirai qu'elle représente plus qu'un salaire pour un étudiant vivant à l’étranger.

 Notre seul moyen de subsistance à Dakar, notre vie!

 Nous sommes convaincus qu’il faut être dans des bonnes conditions pour produire des bons résultats.  Néanmoins  avec ces problèmes, les étudiants nigériens au Sénégal ne cessent de briller toujours dans toutes les écoles. A titre illustratif, l’an 2014, l’ambassadeur du Niger au Sénégal sortant ‘’Malemi CHETIMA’’ a assisté à plusieurs remises de diplômes dont les premiers rangs (majors) de quelques écoles ont été des nigériens (ENSAE Dakar, PRITANE MILLITAIRE de Thiès et l’école des sous officiers de Saint-Louis….).

 Et, nous savons tous que le cheval de batail du gouvernement a été un enseignement de qualité.  C’est pourquoi dans votre Discours d’investiture prononcé le 7 avril 2011 je cite : « L’école recevra le quart (1/4) des ressources budgétaires pendant les cinq (5) prochaines années. Elle sera gratuite et obligatoire jusqu’à l’âge de seize (16) ans.

L’enseignement professionnel et technique sera privilégié. Base sociale fondamentale du développement, ascenseur social par excellence, l’école, comme on le sait, contribue largement à l’égalité des chances.S’agissant de l’égalité de chance, mon itinéraire personnel en constitue une parfaite illustration.».

Avec ce grand discours plein d’ambition, sommes nous actuellement à l’abri ? Non, c’est le chaos total…

 

Alhassane Garba, ancien president de l'AMINESS
Etudiant chercheur à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar(UCAD).
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commentaires  

+6 #1 Dan Niger 22-06-2015 18:00
malheureusement cette situation est générale pour tout les étudiants Nigériens à l'étranger,alors que c'est pas les moyens qui manquent pour satisfaire les besoins des étudiants, c'est désolant
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 SEITY 22-06-2015 19:28
:(( :(( :(( :ne: Quant est ce sa va changer???
Pour qui est ce qu'ils nous prennent ? leurs marionnettes??? Qu'Allah nous assiste...
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #3 Lil Med 22-06-2015 21:48
Nous somme dans le meme bateau.c'est le meme probleme qui sevi a l'UAM,les droits des etudiant sont bafoues et celle de l'academi n'est vas pas en bon train.
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #4 mxxxxxxxxxxxxxxxxx 22-06-2015 23:44
fo rester a niamey
c est mieux
qu est ce que vs chercher la bas
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #5 zorgo 23-06-2015 00:35
Nous devrons mener une lutte pour que nos droit soient reconnus,et que nous arrivions à en profiter.comme on le dit.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 gnala 23-06-2015 00:39
MXXX
c'est impossible de rester pour quelqu'un qui pense contribuer au développement de son pays.
nous aussi, nous aimons rester comme vous entrain de prendre du thé au bord de la route, mais nous n'avons pas la même philosophie de la vie.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Attahirou Ouma 23-06-2015 07:19
En tout cas, c'est censé être un problème de petite taille pour l'ETAT. Nous constatons un manque de volonté et des procédures inutiles. Une bourse qu'on perçoit chaque 3mois, le temps est donné de bien gerer les dossiers s'ils prennent pour prétexte l'étude de dossier.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 adesdfdfdfdfdf 23-06-2015 08:21
ça se voit que vous avez beaucoup de difficultés. Même le niveau intellectuel s'est dégradé.
"Etudiant Chercheur"!!!!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #9 kkkkkkk 23-06-2015 09:14
Et puis c'est qui est choquant l'Etat privilegie les boursiers restés au pays alors meme que ceux de l'etranger merite cette attention car ils sont dans des pays qui ne sont pas leur oú ils doivent payer logeement, transport, alimentation... Au Maroc un sit in est prévu incha Allah ce jeudi dans les locaux de l'ambassade, c'est le lieu ici d'appeler tout les etudiants a l'union sacrée autour de la defense de nos intérèts et aussi boycottons toute les opérations de récensement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #10 Dommage... 23-06-2015 09:50
A #4 MXXXXXX
Les études à l’étranger sont une opportunité exceptionnelle d'un point de vue académique, professionnel et personnel. Académiquement, passer une année universitaire à l'étranger vous permettra d’élargir vos horizons et appréhender des autres cultures, découvrir une nouvelle approche des disciplines, apprendre et approfondir les connaissances des langues étrangères et apporter une perspective internationale au Niger
Dommage pour vous MXXX car d'un d'un point de vue professionnel, en devenant beaucoup plus autonome, en faisant preuve d'esprit d'adaptation et élargissant vos horizons et vos compétences, les étudiants qui étudient à l'Etranger permettront de changer l'esprit et le culte de la médiocrité que vous incarnez et nous comprenons pourquoi le Niger est à cette position.... Dernier
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #11 killman 26-06-2015 08:48
PNDS a trahi la jeunesse. Ce sont les etudiants qui ont permis a des gens qui portaient des jabbas a la conference nationale (Bazoum) au pouvoir aujourd`hui. Maintenant ils sont devenus les nouveaux bourgeois. Les frais de mission de la delegation nigerienne a Harvard suffirait a payer les bourses de ces pauvres etudiants pour un semestre. Avec tout ce vacarme de taux de realization de 80%, des nigériens reclament des arrieres de bourses en 2015!!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #12 Kkkkkkkkk 27-06-2015 16:41
MXXXXXXX le Niger nous a envoyé dans ces pays en tant que ses ambassadeurs et ses dignes representants et nous ne demandons que ce qui nous ai du rien de plus
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #13 La vox populi 27-06-2015 16:44
Oui, le Pnds a trahi la jeunesse! Il a aussi trahi l´ensemble du peuple nigérien. Mais Allah ne dort pas! Et 2016 arrive!...
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #14 EXIMBANK CHINE 27-06-2015 17:06
prêt EXIM BANK CHINA a été signé le 30 Septembre 2013 pour financer la construction par CSCEC (China State Construction Engineering Corporation) avec le contrat CPP signé le 1er Janvier 2013 pour la réalisation de la centrale de Salkadamna comme en témoigne par le FMI (Fonds monétaire international) en 2013 - 2014 à 2015
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #15 Bill 29-06-2015 10:23
le problème du retard de la bourse, est du au fait que c'est un et un seul comptable qui la donne aux étudiants, je me demande alors si les comptables en manquent au Niger ou bien une question de confiance qu'on ne peut faire aux ambassades ou consulats qui nous représentent dans les différents pays respectifs.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Nous avons 2605 invités et aucun membre en ligne

10 nouvelles chaines au meme prix

Top de la semaine

Publier le 21/11/2019, 19:49
journee-mondiale-de-l-enfance-a-niamey-les-enfants-ont-pris-les-commandes-a-l-occasion-des-30-ans-de-la-convention-des-droits-de-l-enfant-cde A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré, le mercredi 20 novembre, la Journée...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 18:28
nation-le-comite-national-de-reflexion-sur-l-hymne-national-fait-le-point-au-chef-de-l-etat Le Comité National chargé de réfléchir sur l’hymne National du Niger a fait, ce jeudi 21 novembre, le...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 12:12
revocation-des-maires-des-communes-rurales-de-dogueraoua-malbaza-et-du-conseil-municipal-de-youri-de-leurs-fonctions Le conseil des ministres qui s’est tenu le mercredi 20 novembre 2019, sous la présidence du Chef de...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 12:05
sahel-lancement-des-activites-du-projet-mediation-agropastorale-au-niger L’hôtel Radisson Blu de Niamey a servit de cadre, mardi 19 novembre, au lancement des activités du...Lire plus...
Publier le 21/11/2019, 11:38
burkina-18-assaillants-et-un-gendarme-tues-dans-une-attaque-a-arbinda-dans-le-soum-sahel Un (1) gendarme a été tué et dix huit (18) assaillants ont été abattus, a annoncé dans un communiqué,...Lire plus...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 19/11/2019, 19:40
eliminatoires-can-2021-le-mena-a-sombre-a-niamey-devant-les-bareas-de-madagascar-2-6 Le Mena National a « bu l’eau », comme il se dit chez nous, ce mardi 19 novembre au Stade...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 21/11/2019, 18:28
nation-le-comite-national-de-reflexion-sur-l-hymne-national-fait-le-point-au-chef-de-l-etat Le Comité National chargé de réfléchir sur l’hymne National du Niger a fait, ce jeudi 21 novembre, le...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...
Publier le 18/11/2019, 09:39
l-opposant-hama-amadou-a-regagne-la-prison-civile-de-filingue L’opposant Hama Amadou, revenu au pays le jeudi dernier après 3 années d’exil, a regagné, depuis ce...
Publier le 18/11/2019, 22:48
trafic-de-drogue-guinee-bissau-le-nigerien-mohamed-sidi-ahmed-condamne-a-15-ans-de-prison La justice bissau-guinéenne a condamné, ce lundi 18 novembre, le nigérien Mohamed Sidi Ahmed, à...
Publier le 20/11/2019, 14:33
drame-un-militaire-tire-mortellement-sur-2-de-ses-compagnons-d-arme-avant-de-se-suicider Drame dans la famille des Forces armées nigériennes (FAN). Un militaire relevant de la 7e Zone de...
Publier le 18/11/2019, 21:57
operation-tongo-tongo-mali-niger-24-soldats-maliens-et-17-terroristes-tues-une-centaine-de-suspects-entre-les-mains-des-fan-a-tiloa Le bilan de l’accrochage, ce lundi 18 novembre à Tabankort (Gao), entre les Forces armées maliennes...
Publier le 18/11/2019, 12:50
fc-g5-sahel-25-terroristes-mis-hors-d-etat-de-nuire-et-du-materiel-recupere-au-cours-d-une-operation-dans-le-gourma-burkina Durant les deux premières semaines du mois de novembre 2019, la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5...

Dans la même Rubrique

Journée Mondiale de l’Enfance : à Niamey, les enfants ont pris les commandes à l’occasion des 30 ans de la Convention des droits de l’Enfant (CDE)

21 novembre 2019
Journée Mondiale de l’Enfance : à Niamey, les enfants ont pris les commandes à l’occasion des 30 ans de la Convention des droits de l’Enfant (CDE)

A l’instar de la communauté internationale, le Niger a célébré, le mercredi 20 novembre, la Journée mondial de l’Enfance qui a coïncidé cette année, avec le 30e anniversaire de la...

Nation : le comité national de réflexion sur l’hymne national fait le point au chef de l’Etat

21 novembre 2019
Nation : le comité national de réflexion sur l’hymne national fait le point au chef de l’Etat

Le Comité National chargé de réfléchir sur l’hymne National du Niger a fait, ce jeudi 21 novembre, le point de ses travaux au Président de la République.

Sahel : lancement des activités du projet « Médiation agropastorale » au Niger

21 novembre 2019
Sahel : lancement des activités du projet « Médiation agropastorale » au Niger

L’hôtel Radisson Blu de Niamey a servit de cadre, mardi 19 novembre, au lancement des activités du projet « Médiation agropastorale au Sahel ». Financé par l’Union européenne (UE) et le gouvernement...

Semaine de l’inclusion financière dans l’UEMOA : les enjeux de la digitalisation au cœur de la seconde édition

20 novembre 2019
Semaine de l’inclusion financière dans l’UEMOA : les enjeux de la digitalisation au cœur de la seconde édition

Du 18 au 23 novembre 2019, la BCEAO organise la seconde édition de la Semaine de l'Inclusion Financière dans les 8 pays de l’espace UEMOA. Cette année, la thématique principale...

UEMOA: discours du gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet KONE, à l'occasion du lancement de la 2e édition de la semaine de l'inclusion financière

20 novembre 2019
UEMOA: discours du gouverneur de la BCEAO, Tiémoko Meyliet KONE, à l'occasion du lancement de la 2e édition de la semaine de l'inclusion financière

ALLOCUTION D'OUVERTURE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO Monsieur le Ministre, Délégué Général à l'Entrepreneuriat rapide pour les femmes et les jeunes de la République du Sénégal, • Monsieur le Vice-Gouverneur de...

Journée Africaine de la Statistique (JAS 2019) : des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés en Afrique

19 novembre 2019
Journée Africaine de la Statistique (JAS 2019) : des statistiques de qualité pour une meilleure gestion des déplacements forcés en Afrique

Le Niger a célébré, à l’instar des autres pays africains, la 29e édition de la Journée Africaine de la Statistique. Les activités entrant dans le cadre de la célébration de...