dimanche, 09 août 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


785022--

Le coup de volant est précis, la conduite leste : Hosseini, ex-chauffeur pour touristes, est devenu passeur occasionnel de migrants africains, qu'il véhicule sans émotion d'Agadez, dans le Nord nigérien, jusqu'à la frontière libyenne, comblé par l'argent qu'il reçoit en retour.

«Vous voyez les bandes de scotch blanc collées à l'arrière de ce pick-up? La voiture sert pour les migrants. C'est pour éviter qu'assis sur la carrosserie, les jambes dehors, ils abîment la peinture avec leurs chaussures.»

Foulard bleu enroulé autour du chef, le Touareg, dont le prénom a été changé, raconte posément les combines du métier.

À Agadez, les voitures ainsi maquillées, surnommées «les 4X4 talibans», font florès. Souvent sans plaque, ou pourvues d'une immatriculation libyenne, leurs passages à toute vitesse dans la ville centenaire rappelle que celle-ci vit à présent au rythme effréné du trafic de migrants.

Taxis blancs et touk-touks jaunes s'agglutinent à l'arrivée des véhicules venant de Libye, qui ramènent en fin de semaine leur cargaison humaine, souvent une dizaine de personnes entassées sur des ballots.

Sur la route ensablée attenante, des chauffeurs font déraper leurs 4X4, moteurs hurlants, dans une ambiance irréelle de rodéo mécanique en bordure de désert. La vitesse fait partie intégrante de la mythologie du passeur.

«Tu pars en convoi le lundi soir. Tu arrives le mercredi matin à la frontière libyenne, 900 km plus loin. À la tombée de la nuit, tu t'arrêtes dans les dunes pour éviter les bandits», raconte Hosseini, âgé d'une trentaine d'années. Le voyage retour démarre le jeudi. Arrivée à Agadez le vendredi soir.

«Il faut aller le plus vite possible. Tout le temps, tu roules à 140 km/h, parfois 160 km/h. Avec 300 litres d'essence embarqués que tu consommes en cours de route. À cette vitesse, si un pneu éclate, c'est fini.»

L'AFP a pu se procurer une vidéo amateur d'un accident, survenu il y a deux mois. Trois 4X4 sont visibles. Le premier s'est englué dans du sable mou. Le second l'a percuté. Le troisième est garé un peu plus loin.

«Des cadavres»

Des soldats de l'armée libyenne sont présents sur les lieux du drame. L'un d'entre eux saisit le pied d'un migrant, coupé net lors de la collision. Une cinquantaine d'autres voyageurs regardent, debout. En arrière-plan, quelques tas colorés dans le sable blanc. «Des cadavres», estime Hosseini.

Ce père de famille ne se définit pourtant pas comme un criminel. Ni comme un rouage d'une mafia.

«L'essentiel pour moi, c'est d'emmener mes clients à bon port, affirme-t-il. Il y a des gens qui partent et qui vont rentrer en Europe sans problème. Et il y a ceux qui vont mourir. C'est la vie.»

Qu'importent également les conditions de voyage. S'ils sont moins nombreux au retour de Libye, à l'aller, une voiture transporte toujours 25 passagers.

Huit dans l'habitacle du 4X4 : deux à l'avant, six à l'arrière, «imbriqués» les uns dans les autres, mime-t-il. «On enlève les sièges pour faire de la place». Les 17 autres sont entassés dans la benne du pick-up, arrimés à des bouts de bois pour éviter la chute.

«Si l'un d'entre eux tombe, les autres tapent sur la carrosserie. Je m'arrête», assure Hosseini, ce que d'autres chauffeurs sont accusés de ne pas faire, abandonnant les migrants à une mort quasi certaine.

Un chauffeur allant jusqu'à la frontière libyenne touche 250 000 francs CFA (près de 530 $), payés rubis sur ongle, dit-il. Celui qui accepte d'entrer en Libye, où les risques sont encore bien plus grands, banditisme aidant, reçoit 400 000 FCFA (plus de 830 $).

«Je préfère être passeur que d'être dans le tourisme», son ancien emploi, moins rémunérateur, affirme Hosseini, qui a deux voyages à son actif, mais compte en faire bien davantage. Pour ensuite acheter son propre pick-up et se mettre à son compte.

Tout Agadez connaît l'implication de sa jeunesse dans le commerce des migrants. Mais le travail étant rare, «il faut bien qu'ils fassent quelque chose», justifie un élu à l'AFP

lapresse.ca

{jathumbnail off} 

Commentaires  

+2 #1 esprit* 21-06-2015 14:51
ou sont passés les financement de l 'union europeen, dans le cadre de la reconcilliation.il faut vous plaindre de vos maitres qui vous protegent.c incomprehensible que le boulot manque.vous etes habitués a la facilité au RAzzia.c fini pour le 21 siecle mettez vous au travail mes freres.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Nigerien 21-06-2015 16:45
Tout actes illégaux doivent être punis c'est la loie et j crois que ces pratiques doivent être interrompus car qui sait si parmi ces migrants sil n'y a pas des criminels, des dileur de drogue,.... :z cela doit cesser car aucune personne ne doit être au dessus de la loi) (ARAB)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 TOTO A DIT 21-06-2015 17:45
Ce passeur et ses compères doivent être mis au gnouf et leur camion a la fourrière ..
Point barre ;-0 :)) ;-0
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 dan dawra 22-06-2015 06:31
Toto a dit,pour une fois je ne suis pas d"accord avec toi,il faut attaquer le mal par la racine en faisant mettant les financements qu'il faut dans les regions et les pays touchés par l'emmigration,tant des ghanaeens et nigerians viendront a agadez,y aura toujours des passeurs pour les faire passer,lol
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #5 GOUMMMMM 22-06-2015 11:01
Personne n est peut empecher a autrui de bouger les migrants sont libres de circuler et les transporteurs libres de faire leur boulot;,;;;;;
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 debbo lobbo 22-06-2015 21:09
C bien d etre chffeur d emigrant que d etre chffeur de tourisque c boulo me plait toto vient on y va au lieu de critiquer le rejime
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 mxxxxxxxxxxxxxxxxx 22-06-2015 23:50
honte aux dirigeans africains partculierment le senegal et la guinée qui sont les principaux animateurs de cette immigration
au moment ou les senegalais meuren dans la mer Macky sall envoie des militaires en arabie , 2000
Actuellement pas des hommes aux senegal ils ont tous fuits pour l europe et le desert
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Uastm rentree 2020

CANAL RECRUTEMENT 10500F

Top de la semaine

Publier le 08/08/2020, 23:22
insecurite-grace-au-concours-de-la-population-une-bande-de-malfaiteurs-neutralisee-par-les-fds-a-galmi-tahoua Les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont mis hors d’état de nuire une bande de malfaiteurs ce...Lire plus...
Publier le 08/08/2020, 22:35
burkina-une-vingtaine-de-personnes-tuees-par-des-individus-armes-a-namangou-dans-la-region-de-l-est  Des individus armés ont fait irruption, vendredi dernier aux environs de 12h00 dans le marché de...Lire plus...
Publier le 08/08/2020, 21:30
bepc-2020-les-examens-encore-perturbes-par-des-fuites-de-certaines-epreuves La session 2020 des examens du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC), qui a débuté depuis le jeudi 6...Lire plus...
Publier le 08/08/2020, 17:34
inondations-une-vingtaine-de-victimes-par-noyade-d-importants-degats-et-plus-de-53-000-sinistres-enregistres Les pluies diluviennes enregistrées ces derniers jours au Niger ont occasionné une vingtaine de...Lire plus...
Publier le 05/08/2020, 13:53
proces-lumana-en-appel-le-president-par-interim-oumarou-noma-obtient-gain-de-cause Le délibéré du procès en appel de l’affaire qui oppose le président par intérim du MODEN/FA Lumana...
Publier le 06/08/2020, 21:14
cote-d-ivoire-le-president-ado-candidat-a-un-troisieme-mandat Le président Alassane Dramane Ouattara (ADO) a annoncé, dans un message à la nation ce jeudi 6 Août...
Publier le 03/08/2020, 22:18
alliance-gayya-zappe-le-pna-et-son-president-ne-sont-nullement-engages-par-l-investiture-d-un-candidat-a-la-presidentielle Le président du PNA Al’Oumma a confirmé à actuniger que ni lui et encore moins son parti ne sont en...
Publier le 07/08/2020, 07:06
gestion-des-fonds-de-la-defense-apres-sa-vaine-indignation-le-ministre-katambe-s-en-remet-desormais-a-dieu Le jeudi 30 juillet dernier, le ministre de la Défense nationale était au camp Garba Hassane de Niamey...
Publier le 05/08/2020, 08:17
niger-100-millions-de-dollars-pour-ameliorer-les-services-decentralises-et-la-gestion-du-secteur-extractif-sur-fond-de-covid-19-communique-de-presse  Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un financement de...
Publier le 05/08/2020, 13:53
proces-lumana-en-appel-le-president-par-interim-oumarou-noma-obtient-gain-de-cause Le délibéré du procès en appel de l’affaire qui oppose le président par intérim du MODEN/FA Lumana...
Publier le 03/08/2020, 22:18
alliance-gayya-zappe-le-pna-et-son-president-ne-sont-nullement-engages-par-l-investiture-d-un-candidat-a-la-presidentielle Le président du PNA Al’Oumma a confirmé à actuniger que ni lui et encore moins son parti ne sont en...
Publier le 07/08/2020, 07:06
gestion-des-fonds-de-la-defense-apres-sa-vaine-indignation-le-ministre-katambe-s-en-remet-desormais-a-dieu Le jeudi 30 juillet dernier, le ministre de la Défense nationale était au camp Garba Hassane de Niamey...
Publier le 07/08/2020, 19:08
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-07-aout-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour,  vendredi 07 août 2020, dans la salle...
Publier le 05/08/2020, 22:51
humanitaire-fermeture-des-camps-de-refugies-maliens-de-tabarey-barey-et-mangaize-tillaberi Le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) vient de fermer deux  importants camps de...

Dans la même Rubrique

Insécurité : grâce au concours de la population, une bande de malfaiteurs neutralisée par les FDS à Galmi (Tahoua)

8 août 2020
Insécurité : grâce au concours de la population, une bande de malfaiteurs neutralisée par les FDS à Galmi (Tahoua)

Les Forces de défense et de sécurité (FDS) ont mis hors d’état de nuire une bande de malfaiteurs ce samedi 8 Août 2020 à Galmi, dans la région de Tahoua,...

BEPC 2020 : les examens encore perturbés par des fuites de certaines épreuves

8 août 2020
BEPC 2020 : les examens encore perturbés par des fuites de certaines épreuves

La session 2020 des examens du Brevet d’étude du premier cycle (BEPC), qui a débuté depuis le jeudi 6 juillet 2020, a été entachée par des fuites de certaines épreuves....

Inondations : une vingtaine de victimes, d’importants dégâts et plus de 53.000 sinistrés enregistrés

8 août 2020
Inondations : une vingtaine de victimes, d’importants dégâts et plus de 53.000 sinistrés enregistrés

Les pluies diluviennes enregistrées ces derniers jours au Niger ont occasionné une vingtaine de victimes dont 10 par noyade et 9 suite à des effondrements d'habitations et d’importants dégâts matériels...

Lutte contre la pandémie du Covid-19 : à travers le PAPEV, la CEDEAO apporte son soutien au Niger avec un don en faveur des enfants

7 août 2020
Lutte contre la pandémie du Covid-19 : à travers le PAPEV, la CEDEAO apporte son soutien au Niger avec un don en faveur des enfants

Dans le cadre du soutien au Niger dans la lutte contre le Covid-19, la CEDEAO en partenariat avec le Haut-commissariat des nations Unies aux droits de l’Homme (HCDH) et l’Agence...

Changement Climatique et Sécurité de l’Eau : les journalistes et les acteurs de la société civile au cœur de la lutte

7 août 2020
Changement Climatique et Sécurité de l’Eau : les journalistes et les acteurs de la société civile au cœur de la lutte

  Le Directeur-Pays de l’ONG Internationale Water Aid a présidé le Jeudi 06 Août 2020 à la maison de la presse de Niamey un atelier de formation et d’échanges entre...

Gestion des fonds de la Défense : après sa vaine indignation, le ministre Katambé s’en remet désormais à Dieu !

7 août 2020
Gestion des fonds de la Défense : après sa vaine indignation, le ministre Katambé s’en remet désormais à Dieu !

Le jeudi 30 juillet dernier, le ministre de la Défense nationale était au camp Garba Hassane de Niamey pour une cérémonie de remise d’un don par la haute Autorité du...