jeudi, 28 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


785022--

Le coup de volant est précis, la conduite leste : Hosseini, ex-chauffeur pour touristes, est devenu passeur occasionnel de migrants africains, qu'il véhicule sans émotion d'Agadez, dans le Nord nigérien, jusqu'à la frontière libyenne, comblé par l'argent qu'il reçoit en retour.

«Vous voyez les bandes de scotch blanc collées à l'arrière de ce pick-up? La voiture sert pour les migrants. C'est pour éviter qu'assis sur la carrosserie, les jambes dehors, ils abîment la peinture avec leurs chaussures.»

Foulard bleu enroulé autour du chef, le Touareg, dont le prénom a été changé, raconte posément les combines du métier.

À Agadez, les voitures ainsi maquillées, surnommées «les 4X4 talibans», font florès. Souvent sans plaque, ou pourvues d'une immatriculation libyenne, leurs passages à toute vitesse dans la ville centenaire rappelle que celle-ci vit à présent au rythme effréné du trafic de migrants.

Taxis blancs et touk-touks jaunes s'agglutinent à l'arrivée des véhicules venant de Libye, qui ramènent en fin de semaine leur cargaison humaine, souvent une dizaine de personnes entassées sur des ballots.

Sur la route ensablée attenante, des chauffeurs font déraper leurs 4X4, moteurs hurlants, dans une ambiance irréelle de rodéo mécanique en bordure de désert. La vitesse fait partie intégrante de la mythologie du passeur.

«Tu pars en convoi le lundi soir. Tu arrives le mercredi matin à la frontière libyenne, 900 km plus loin. À la tombée de la nuit, tu t'arrêtes dans les dunes pour éviter les bandits», raconte Hosseini, âgé d'une trentaine d'années. Le voyage retour démarre le jeudi. Arrivée à Agadez le vendredi soir.

«Il faut aller le plus vite possible. Tout le temps, tu roules à 140 km/h, parfois 160 km/h. Avec 300 litres d'essence embarqués que tu consommes en cours de route. À cette vitesse, si un pneu éclate, c'est fini.»

L'AFP a pu se procurer une vidéo amateur d'un accident, survenu il y a deux mois. Trois 4X4 sont visibles. Le premier s'est englué dans du sable mou. Le second l'a percuté. Le troisième est garé un peu plus loin.

«Des cadavres»

Des soldats de l'armée libyenne sont présents sur les lieux du drame. L'un d'entre eux saisit le pied d'un migrant, coupé net lors de la collision. Une cinquantaine d'autres voyageurs regardent, debout. En arrière-plan, quelques tas colorés dans le sable blanc. «Des cadavres», estime Hosseini.

Ce père de famille ne se définit pourtant pas comme un criminel. Ni comme un rouage d'une mafia.

«L'essentiel pour moi, c'est d'emmener mes clients à bon port, affirme-t-il. Il y a des gens qui partent et qui vont rentrer en Europe sans problème. Et il y a ceux qui vont mourir. C'est la vie.»

Qu'importent également les conditions de voyage. S'ils sont moins nombreux au retour de Libye, à l'aller, une voiture transporte toujours 25 passagers.

Huit dans l'habitacle du 4X4 : deux à l'avant, six à l'arrière, «imbriqués» les uns dans les autres, mime-t-il. «On enlève les sièges pour faire de la place». Les 17 autres sont entassés dans la benne du pick-up, arrimés à des bouts de bois pour éviter la chute.

«Si l'un d'entre eux tombe, les autres tapent sur la carrosserie. Je m'arrête», assure Hosseini, ce que d'autres chauffeurs sont accusés de ne pas faire, abandonnant les migrants à une mort quasi certaine.

Un chauffeur allant jusqu'à la frontière libyenne touche 250 000 francs CFA (près de 530 $), payés rubis sur ongle, dit-il. Celui qui accepte d'entrer en Libye, où les risques sont encore bien plus grands, banditisme aidant, reçoit 400 000 FCFA (plus de 830 $).

«Je préfère être passeur que d'être dans le tourisme», son ancien emploi, moins rémunérateur, affirme Hosseini, qui a deux voyages à son actif, mais compte en faire bien davantage. Pour ensuite acheter son propre pick-up et se mettre à son compte.

Tout Agadez connaît l'implication de sa jeunesse dans le commerce des migrants. Mais le travail étant rare, «il faut bien qu'ils fassent quelque chose», justifie un élu à l'AFP

lapresse.ca

{jathumbnail off} 

Commentaires  

+2 #1 esprit* 21-06-2015 14:51
ou sont passés les financement de l 'union europeen, dans le cadre de la reconcilliation.il faut vous plaindre de vos maitres qui vous protegent.c incomprehensible que le boulot manque.vous etes habitués a la facilité au RAzzia.c fini pour le 21 siecle mettez vous au travail mes freres.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Nigerien 21-06-2015 16:45
Tout actes illégaux doivent être punis c'est la loie et j crois que ces pratiques doivent être interrompus car qui sait si parmi ces migrants sil n'y a pas des criminels, des dileur de drogue,.... :z cela doit cesser car aucune personne ne doit être au dessus de la loi) (ARAB)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 TOTO A DIT 21-06-2015 17:45
Ce passeur et ses compères doivent être mis au gnouf et leur camion a la fourrière ..
Point barre ;-0 :)) ;-0
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 dan dawra 22-06-2015 06:31
Toto a dit,pour une fois je ne suis pas d"accord avec toi,il faut attaquer le mal par la racine en faisant mettant les financements qu'il faut dans les regions et les pays touchés par l'emmigration,tant des ghanaeens et nigerians viendront a agadez,y aura toujours des passeurs pour les faire passer,lol
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #5 GOUMMMMM 22-06-2015 11:01
Personne n est peut empecher a autrui de bouger les migrants sont libres de circuler et les transporteurs libres de faire leur boulot;,;;;;;
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #6 debbo lobbo 22-06-2015 21:09
C bien d etre chffeur d emigrant que d etre chffeur de tourisque c boulo me plait toto vient on y va au lieu de critiquer le rejime
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 mxxxxxxxxxxxxxxxxx 22-06-2015 23:50
honte aux dirigeans africains partculierment le senegal et la guinée qui sont les principaux animateurs de cette immigration
au moment ou les senegalais meuren dans la mer Macky sall envoie des militaires en arabie , 2000
Actuellement pas des hommes aux senegal ils ont tous fuits pour l europe et le desert
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 27/01/2021, 12:13
infrastructures-lancement-officiel-des-travaux-de-construction-de-l-echangeur-du-rond-point-des-armees-a-niamey Le Président Issoufou Mahamadou a lancé ce mercredi les travaux de construction de l’Echangeur du...Lire plus...
Publier le 25/01/2021, 17:13
communique-final-de-la-cinquante-huitieme-session-ordinaire-de-la-conference-des-chefs-d-etat-et-de-gouvernement-de-la-cedeao La cinquante-huitième session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la...Lire plus...
Publier le 25/01/2021, 16:50
diffa-l-assemblee-nationale-offre-5-ooo-ooo-frs-aux-populations-de-toumour-victimes-d-une-attaque-terroriste Une  mission  parlementaire,  conduite  par  l’honorable  député ...Lire plus...
Publier le 24/01/2021, 16:46
election-presidentielle-deuxieme-tour-aucune-alliance-n-a-ete-conclue-a-ce-jour-bureau-politique-national-mnsd-nassara COMMUNIQUE DE PRESSE Depuis la proclamation par la CENI des résultats provisoires du premier tour des...Lire plus...
Publier le 27/01/2021, 12:13
infrastructures-lancement-officiel-des-travaux-de-construction-de-l-echangeur-du-rond-point-des-armees-a-niamey Le Président Issoufou Mahamadou a lancé ce mercredi les travaux de construction de l’Echangeur du...
Publier le 24/01/2021, 16:46
election-presidentielle-deuxieme-tour-aucune-alliance-n-a-ete-conclue-a-ce-jour-bureau-politique-national-mnsd-nassara COMMUNIQUE DE PRESSE Depuis la proclamation par la CENI des résultats provisoires du premier tour des...
Publier le 23/01/2021, 23:55
zinder-les-jeunes-de-la-cap-20-21-et-allies-demandent-la-demission-ou-la-revocation-du-president-de-la-ceni-regionale Dans une déclaration rendue publique  ce samedi 23 janvier, les jeunes de la Coalition CAP 20-21...
Publier le 22/01/2021, 15:20
tahoua-saisie-de-155-briques-de-chanvre-indien-au-poste-de-douane-de-tsernaoua   La Brigade d'intervention et de recherche de la douane de Tahoua a saisi, le 19 janvier 2021 à...
Publier le 25/01/2021, 17:13
communique-final-de-la-cinquante-huitieme-session-ordinaire-de-la-conference-des-chefs-d-etat-et-de-gouvernement-de-la-cedeao La cinquante-huitième session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la...
Publier le 22/01/2021, 22:19
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-22-janvier-2021   Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 22 janvier 2021, dans la salle...
Publier le 23/01/2021, 23:55
zinder-les-jeunes-de-la-cap-20-21-et-allies-demandent-la-demission-ou-la-revocation-du-president-de-la-ceni-regionale Dans une déclaration rendue publique  ce samedi 23 janvier, les jeunes de la Coalition CAP 20-21...
Publier le 24/01/2021, 16:46
election-presidentielle-deuxieme-tour-aucune-alliance-n-a-ete-conclue-a-ce-jour-bureau-politique-national-mnsd-nassara COMMUNIQUE DE PRESSE Depuis la proclamation par la CENI des résultats provisoires du premier tour des...
Publier le 22/01/2021, 15:20
tahoua-saisie-de-155-briques-de-chanvre-indien-au-poste-de-douane-de-tsernaoua   La Brigade d'intervention et de recherche de la douane de Tahoua a saisi, le 19 janvier 2021 à...
Publier le 27/01/2021, 12:13
infrastructures-lancement-officiel-des-travaux-de-construction-de-l-echangeur-du-rond-point-des-armees-a-niamey Le Président Issoufou Mahamadou a lancé ce mercredi les travaux de construction de l’Echangeur du...

Dans la même Rubrique

Conférence régionale virtuelle : « Lutter contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants par une meilleure coopération nationale et régionale en matière de protection des victimes et de gestion des frontières »

27 janvier 2021
Conférence régionale virtuelle : « Lutter contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants par une meilleure coopération nationale et régionale en matière de protection des victimes et de gestion des frontières »

Termes de référence   Conférence régionale virtuelle « Lutter contre la traite des personnes et le trafic illicite de migrants par une meilleure coopération nationale et régionale en matière de...

Diffa : l’Assemblée nationale offre 5.OOO.OOO Frs aux populations de Toumour victimes d’une attaque terroriste

25 janvier 2021
Diffa : l’Assemblée nationale offre 5.OOO.OOO Frs aux populations de Toumour victimes d’une attaque terroriste

Une  mission  parlementaire,  conduite  par  l’honorable  député  Boulou   Mamadou, 5ème  vice-président  de  l’Assemblée  nationale, comprenant   ses  Collègues  Issaka Manzo et  Mahamane Lawali Ahmadou Kanta, à Toumour la semaine dernière  a ...

Tahoua : saisie de 155 briques de chanvre indien au poste de douane de Tsernaoua

22 janvier 2021
Tahoua : saisie de 155 briques de chanvre indien au poste de douane de Tsernaoua

  La Brigade d'intervention et de recherche de la douane de Tahoua a saisi, le 19 janvier 2021 à 18h30 (heure locale), 155 briques de chanvre indien dissimulées dans une...

Le Gouvernement de la Turquie « profondément attristé » par la mort de quatre quatre soldats nigériens dans la région de Diffa

20 janvier 2021
Le Gouvernement de la Turquie « profondément attristé » par la mort de quatre quatre soldats nigériens dans la région de Diffa

  Le Ministère des Affaires Étrangères de la République de Turquie, dans un communiqué publié ce 19 janvier s'est dit "profondément attristé" par la mort de quatre soldats nigériens et...

Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

18 janvier 2021
Diffa : quatre (04) soldats tués et huit (08) blessés graves dans l'explosion d'un engin explosif improvisé

Quatre soldats nigériens ont été tués et huit autres gravement blessés ce lundi dans l’explosion d'un engin explosif improvisé dans la région de Diffa (sud-est du pays) cible régulière des...

Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

18 janvier 2021
Maradi : recrudescence des cas d’incursions de bandits armés le long de la frontière avec Sokoto et Zanfara !

Cinq (5) attaques sur les villages frontaliers des départements de Madarounfa et Guidan Roumdji en une semaine, par des bandits armés en provenance du Nigéria voisin, c’est là une preuve...