samedi 13 août 2022

2452 lecteurs en ligne -

fraren

Éducation des filles au Niger : un appui de 7 millions de dollars Cdn du Canada

Filles Nigeriennes ecoles rentree 2017 2018

Le gouvernement du Canada a fait un don de 7 millions de dollars (5,2 millions de dollars américains) à l'UNICEF, qui sera utilisé au cours des trois prochaines années pour améliorer et promouvoir l'éducation des filles, améliorant ainsi l'accès et les résultats scolaires des filles, en particulier de celles touchées par un conflit, une crise et la fragilité. Plus de 220 000 filles des régions de Maradi, Zinder, Dosso, Diffa, Tahoua et Tillabéry bénéficieront directement de ce nouveau soutien financier.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

"Pouvoir aller à l'école est maintenant une réalité pour beaucoup plus d'enfants au Niger que par le passé. Néanmoins, les niveaux d'éducation restent exceptionnellement bas et la parité des sexes à l'école est un objectif lointain. Ce nouveau financement nous aidera à accélérer les efforts du Niger pour combler les lacunes. Nous sommes profondément reconnaissants que le Canada se soit de nouveau engagé envers les enfants du Niger", a déclaré Félicité Tchibindat, représentante de l'UNICEF au Niger.

Le pays a considérablement progressé dans l’élargissement de l’accès à l’éducation. Néanmoins, le système éducatif nigérien continue de faire face à des problèmes d’efficacité interne, de qualité et d’exclusion. Selon une enquête récente, plus de 2,6 millions d'enfants âgés de 7 à 16 ans (53%) ne sont pas scolarisés dans le pays. Un garçon en milieu urbain a trois fois plus de chances d'être scolarisé par rapport à une fille en zone rurale. Le taux de scolarisation dans le premier cycle du secondaire reste particulièrement faible, avec seulement 32% pour les filles. La pauvreté, les pratiques telles que les mariages d’enfants et les environnements d’apprentissage peu favorables constituent un obstacle majeur à l’accès des filles à une éducation de qualité au Niger.

Grâce à ce nouveau soutien financier, l’UNICEF collaborera avec le gouvernement, les partenaires et les communautés pour accélérer les efforts, même dans les environnements les plus difficiles. L’UNICEF et ses partenaires s’emploieront à renforcer le leadership et la gestion du système éducatif, l’accent étant mis sur l’amélioration de la qualité de l’éducation.

Pour faire en sorte que tous les enfants, en particulier les filles, aient accès à une éducation de qualité, l’UNICEF soutiendra les centres d’enseignement préscolaire, primaire, premier cycle du secondaire et non formel afin de leur proposer une éducation inclusive et respectueuse des sexo-spécificités. Dans les zones touchées par une crise, l’UNICEF collaborera avec les écoles et les communautés pour assurer la continuité de l’éducation. Au niveau communautaire, les familles et les communautés seront mobilisées pour créer et maintenir une demande pour l’éducation de leurs enfants.

Ce soutien financier couvrira les régions de Maradi, Zinder, Dosso, où les écarts entre les sexes sont les plus importants, ainsi que les régions touchées par les situations d’urgence de Diffa, Tahoua et Tillabéry.



Commentaires  

0 #1 Abdou Tambari 01-11-2019 00:02
Stp isoufou mahamadou même Ecol ce canadien qui vn nous honte pour toi es te entourage tu nous a fait marche marche arrière 30ans. L'histoire t'attend
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Ali Baro Wassangou 01-11-2019 08:51
Nous souhaitons que ce appui financier sera utilisé pour l'éducation des filles et non pour d'autres fins.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com