lundi 15 août 2022

2494 lecteurs en ligne -

fraren

Energies renouvelables: la britannique Savanah Plc va construire le premier parc éolien du Niger d'une capacité de 250 Mw dans la zone de Tarka

Mahamane Sani Mahamadou savanah PLC

Le Ministre du Pétrole, de l’Energie et des Energies Renouvelables, M. Mahamane Sani Mahamadou a procédé, hier lundi 28 mars à Londres, à la signature d’un mémorandum d’entente avec la société britannique Savannah Energy Plc pour la réalisation et l'exploitation du premier parc éolien au Niger. D’une capacité de 250MW, le Parc Éolien qui sera érigé dans la zone de Tarka (Tahoua-Zinder)  viendra renforcer la production électrique au Niger à l'horizon 2025 avec une production annuelle prévue de 600 Gwh que le pays pourra exporter vers les pays voisins grâce au projet d'interconnexion sous-régional WAPP de la Cédéao.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Lors de la cérémonie de signature de l'Accord qui s'est déroulée dans l'enceinte du parlement britannique,  le ministre Mahamane Sani Mahamadou a tenu à adresser ses remerciements à la ministre britannique pour l’Afrique Mme Vicky Ford et aux parlementaires britanniques présents à la cérémonie pour leur soutien à ce projet. Ce projet, a-t-il indiqué, entre dans le cadre du Programme de Renaissance Acte III du Président de la République SEM Mohamed Bazoum, dans son volet "faciliter l’accès à l’énergie aux populations" tout en mettant un accent particulier sur le développement des énergies renouvelables.

Une production attendue de 600 GWh  d'électricité par an

Dans un communiqué, la société Savannah Energy Plc  a donné plus de détails sur l'accord signé avec le Niger pour la construction et l’exploitation du premier parc éolien du Niger  doté d’une capacité de production d’électricité installée de 250 mégawatts  dans la région de Tahoua.

Selon le communiqué, Savannah Parc Eolien de la Tarka (Spet), l'entreprise qui est créée à cet effet, devrait livrer sa première production d’électricité à l'horizon 2025. En amont, il est prévu ne étude de faisabilité de 24 mois qui va être menée afin d'évaluer les  pour confirmer les conditions de vent ainsi que la manière dont l'électricité produite sera intégrée dans le réseau électrique national et régional.  Savannah Energy PLC a aussi précisé que le projet devrait tirer parti du développement du réseau régional  d’interconnexion à haute tension,  West African Power Pool (WAPP) avec les travaux en cours pour la connexion du Niger au WAPP en 2023 par l'interconnexion d'une ligne 330 Kv  dans le cadre d'un vaste projet financé par la Banque Mondiale, la Banque africaine de développement, l'Union européenne et l'Agence française de développement (AFD) et une subvention du Nigeria.

A terme et selon le communiqué, Savannah Parc Eolien de la Tarka (SPET) devrait comptée au maximum 60 éoliennes et produire jusqu'à 600 GWh  d'électricité par an, dont une partie pourrait être exporté vers les pays voisins.

A.Y.B (actuniger.com)

 

 



Commentaires  

+5 #1 ??? 29-03-2022 22:04
Bonne nouvelle pourvu que ce projet aille jusqu'au bout et soit conduit pour le seul interet de la nation et non pour encore endetter le pays et faire des nouveaux milliardaires et en esperant aussi que ça ne soit pas le genre de projet comme le chemin de fer qui a été stoppé net avant meme de commencer sans compter ce que tout ça nous a couté et pourtant sa realisation aurait été une reel valeur ajoutée à notre économie
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 TOTO A DIT 30-03-2022 01:29
Comme dirait l'autre...c'est bien ...mais c'est pas arrivé contrairement à la position et emplacement géographique du Niger où le soleil est un atout à exploiter au maximum avec l'utilisation efficace et efficiente de l'énergie solaire.... Wiiwi le solaire que d'aucuns pays du monde cherchent avec prière ....

L' energie éolienne mue par le vent et la dynamique de cette dernière selon la compréhension de TOTO A DIT.....
Quelle est la force la fréquence et constance au Niger s'avère son questionnement en novice .....

Un (e) Spécialiste du domaine pour éclairer ..... les pros et cons du solaire , éolien ,.... Ou autres pour le Niger..

TOTO A DIT croit qu'il s'agisse de l'éolien ou du solaire comme vecteur électrique...... C'esrt mieux que ce machin Idiot et stupide appelé GOROU BAN ZA.... GOROU ZERO .....

Si ce n'est pas réfléchir par l'anus comment même entretenir l'idée d'un approvisionnement en GASOIL pour faire fonctionner un dit GOROU BANDA ....dans un pays sahélien où même le soleil peut être exporté ....

N'avait on demandé ou s'approché du Professeur ALBERT WRIGHT , un proche et collègue du feu Professeur ABDOUL MOUMONI DIOFFO ..... sans douter , TOTO A DIT dit , I peut certainement guider avant la conception et matérielisation de ce gachis financier appelé GOROU BAN ZA
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 Pays de Merde 30-03-2022 07:14
La formule polueur payeur commence a avoir des retombées dans les pays du tiers du monde d'où des programmes sociaux de base tels que la création des infrastructures électriques a consonnance d'utilisation éolienne, un bon en avant pour les pays pauvres dans la préservation de l'environnement avec l'utilisation des énergies propres pour l'environnement.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Gourmantcha 30-03-2022 08:46
Le Niger, pays d'origine de feu Pr. Abdoul Moumouni Dioffo a soigneusement tourne le dos a l'energie solaire pour des calculs politiques odieux. Le maudit issoufou a igaspille pres ,de 100 milliards de cfa a developper gorou banda juste pour faire manger ses copains francais. Ce n'est pas l'occident qui va regler le probleme energetique du Niger mais le Niger lui meme grace a l'intelligence de ses fils et de ses filles et avec des dirigeants visionnaires et plus soucieux du devenir du pays que de l'humeur de la france.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #5 Blackmarket 30-03-2022 09:17
Monsieur le ministre n'a toujours rien communiqué concernant le contrat tout récemment signé entre le Niger et la société algérienne Sonatrach relatif au partage de la production pétrolière sur les sites situés à l'extreme nord du pays. Aucun média du pays n'en a parlé d'ailleurs. Ou bien on consolide et on avance toujours le flou? :-?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 yata 30-03-2022 11:34
toutes mes fellicitations monsieur le Ministre vous avez notre encouragement dans ce pays s'il faut ecouter certains jamais on ira nulle part.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #7 Sarki 30-03-2022 13:50
Belle initiative.
Continuez dans la construction du pays. Bonne chance
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Bougama 30-03-2022 15:03
En réponse à Blackmarket, je comprends maintenant cette information de la campagne présidentielle passée.
Il était question de l’Algerie qui a versé 2 milliards pour la campagne de Bazoum M. Donc, s’il y a vraiment opacité dans cette affaire de pétrole à notre frontière avec l’Algerie, alors tout s’explique. Une simple question de logique, n’est-ce pas ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Gourmantcha 30-03-2022 16:45
#5 Blackmarket 30-03-2022 08:17
Monsieur le ministre n'a toujours rien communiqué concernant le contrat tout récemment signé entre le Niger et la société algérienne Sonatrach relatif au partage de la production pétrolière sur les sites situés à l'extreme nord du pays. Aucun média du pays n'en a parlé d'ailleurs. Ou bien on consolide et on avance toujours le flou? :-?

C'est apparemment une erreur de fabrication congenitale de tout faire dans l'opacite la plus totale. C'est jute une preuve de plus que bazoum ne controle et ne decide de rien dans ce pays et c'est bin dommage pour lui et pour le pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #10 Hum 30-03-2022 18:53
C est tout simplement du blanchiment de capitaux, Savana était au Niger depuis 2011 et n ont jusque-là aucun baril, ils veulent utiliser cette Savannah pour cacher les milliards volés par les barons roses et de facto Savanah sera à bourse de Londres .
Voilà au fait le mic mac .
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #11 Gourmantcha 31-03-2022 09:17
#11 Hum 30-03-2022 17:53

Et tout ca se passe sous le nez et la barbe de Bazoum qui a jure sur le coran de defendre la constitution et proteger les interets et le peuple du Niger. Il est clair aujourd'hui que Bazoum st le seul et unique probleme du Niger. Il est incapable d'agir ou de sevir et il occupe le siege que la personne en mesure d'agir devrait occuper. Vivement que quelque chose se passe avant que issoufou et son rejeton ne vendent le pays tout entier a l'insu de tout le monde si ce n'est deja fait.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com