samedi, 25 juin 2022
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Idi Ango depute

 La session budgétaire de l’année 2021 s’est ouverte le lundi 27 septembre 2021. Suivant le calendrier, le mardi 05 octobre 2021 a eu lieu la présentation du projet de loi de finances pour l’année 2022 par le Ministre des Finances devant la séance plénière de l’Assemblée Nationale, ceci conformément aux dispositions de l’article 104 du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale. Séance qui a été boycottée par les députés de l’opposition parlementaire. En tant que membre de la Commission des Finances, il est pour moi un devoir et par souci d’honnêteté intellectuelle, d’éclairer l’opinion nationale.

 

Zeyna transfert argent bis

En effet, conformément aux dispositions de l’article 58 de la loi no 2012-09 du 26 mars 2012 portant loi organique relative aux lois de Finances, « le Projet de loi de finances de l'année, y compris le rapport et les annexes explicatives prévus à l'article 46 de la présente loi, est déposé sur le bureau de l'Assemblée nationale au plus tard le jour de l'ouverture de la session budgétaire ».

En apparence, il n’y a donc rien d’anormal dans la démarche du gouvernement susceptible d’expliquer le boycott, par l’opposition parlementaire, de la présentation solennelle du projet de budget.

Toutefois, les députés de l’opposition parlementaire dénoncent l’absence du projet de loi de règlement de l’année 2020, qui doit être disponible en même temps que le projet de loi de finances de l’année 2022. Ce qui constitue une violation flagrante de la procédure de vote des lois de finances, en vertu des dispositions du titre 6 de la loi no 2012-09 du 26 mars 2012 portant loi organique relative aux lois de Finances.

Ainsi donc, les députés de l’opposition parlementaire ne mettent en cause la procédure du dépôt du Projet de loi de finances 2022 le jour de l’ouverture de la session budgétaire, encore moins les bases légales de la présentation du Projet de budget 2022 par le Ministre des finances. Il ne s’agit pas non plus, contrairement à une certaine opinion, d’une question d’annexion du projet de loi de règlement au projet de loi des finances, chacun des deux (2) projets de loi constituant une face d’une même pièce.

Ce qu’il faut retenir est que, Le projet de loi des finances de l’année 2022 ainsi que le projet de loi de règlement de l’année 2020 sont deux (2) projets de loi distincts qui devraient être déposés sur le bureau de l'Assemblée nationale au plus tard le jour de l'ouverture de la session budgétaire. Le premier aux termes de l’article 58 et le deuxième aux termes de l’article 63 de la loi no 2012-09 du 26 mars 2012 portant loi organique relative aux lois de Finances.

Au demeurant, si l’article 58 de la loi no 2012-09 du 26 mars 2012 portant loi organique relative aux lois de Finances fait obligation de déposer le projet de loi de finances de l’année avec le rapport et les annexes explicatives prévus à l’article 46 sur le bureau de l'Assemblée nationale, l’article 63 fait aussi obligation de déposer le Projet de loi de règlement de l’année suivant celle de l’exécution du budget auquel il se rapporte sur le bureau de l’Assemblée nationale et distribué au plus tard le jour de l’ouverture de la session budgétaire.

Il est donc aisé de comprendre que le projet de loi de finances de l’année n+1 (2022) et le projet de loi de règlement de l’année n-1 (2020) sont les 2 pièces maitresses de la procédure de vote de la loi de finances de l’année 2022.

En refusant de participer à la présentation solennelle du budget de l’année 2022 devant la plénière de l’Assemblée Nationale le mardi 05 octobre 2021, les députés de l’opposition ont voulu rappeler au gouvernement que le projet de loi de règlement de l’année 2020 n’est pas au rendez-vous de la procédure préconisée par les différents textes édictés, aussi bien au niveau régional (UEMOA) que national.

En effet, l’article 63 du guide didactique de la directive n° 06/2009/cm/UEMOA du 26 juin 2009 portant lois de Finances au sein de l’UEMOA dispose que le projet de loi de finances de l’année n+1 (déposé au parlement en année n) ne peut être discuté tant que le projet de loi de règlement de l’année n-1 n’a pas été déposé.

En outre, la Constitution de la République, en son article 115, a prévu que c’est l’Assemblée Nationale qui règle les comptes de la Nation et qu’à cette fin, « la loi de règlement doit être déposée sur le bureau de l’Assemblée Nationale à la session budgétaire de l’année suivant celle de l’exécution du budget ». Quant au règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, il reprend, en son article 110, les mêmes dispositions de l’article 115 de la Constitution relatif au dépôt de la loi de règlement qui doit impérativement intervenir à l’ouverture de la session budgétaire.

En exigeant le dépôt du projet de loi de règlement de l'année 2020 avant de commencer l’examen du projet de loi de finances de l'année 2022, les députés n’ont pour seuls soucis que d’améliorer l'information du Parlement et d’inciter le gouvernement à la production à temps des lois de règlement qui donnent l’occasion au Parlement de contrôler l’action du gouvernement sur le résultat de sa gestion des finances publiques.

Et si les parlementaires s’abstiennent, par complaisance, à exercer ce droit constitutionnel de contrôler l’action gouvernementale et de solder les comptes de la Nation sur le plan économique, financier et budgétaire, qui le ferait à leur place ?

OUSMANE Idi Ango

Député National

Président de ADR Mahita, opposition

 

Commentaires  

+1 #1 rrrrr 07-10-2021 21:30
tu as vlé, pillé le niger au temps de issouf et la tu es dans l'opposition
quelle honte 8) 8) 8) 8) 8)
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 effa 08-10-2021 05:41
Vraiment, ces ENARQUE DETRUISENT LE NIGER
CE MR EST UN VERITABLE VOLEUR
4 MILLARDS VOLÉS LORSQU IL ETAIT DG DE LA SONIDEP
MEME ISSOUFOU SON MENTOR L'AVAIT ENLEVÉ
LA IL BASCULE DANS L'OPPOSITION
LE RIDICULE NE TUE PAS AU NIGER
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 SAD 08-10-2021 06:48
:lol:
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #4 doudouram 08-10-2021 08:27
un petit type de rien du tout !
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #5 sarki 08-10-2021 08:46
nous exigions audit a la sonidep
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 jae 08-10-2021 13:53
C EST UN VERITABLE VOLEUR
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #7 ERYL 08-10-2021 16:10
Nous l'avons dit et repeter...99% desindividus qui pillent le Niger viennent de l'ena..il faut fermer cette école
Cette école :oops: :oops: :oops: :oops: :oops:
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #8 Sani Saley 08-10-2021 18:32
Il faut être un ennemi du peuple et un escroc pour accepter ce budget qui la majorité va à la présidence, la primature et l’assemblée nationale. C’est juste un vol
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 TOTO A DIT 09-10-2021 02:50
GUINÉE, CE QUE MAMADY DOUMBOUYA A DIT A KÈMI SÉBA..
Le président de l’Ong Urgences panafricanistes a promis soutenir l’ancien légionnaire de l’armée française s’il respecte bien évidemment ce qu’il a pu entendre de sa bouche.
8) :lol: Et il ne faut pas aller à ligne pour le partage..

En déplacement en Guinée Conakry cette semaine, Kemi Seba a rencontré le chef de la junte au pouvoir Mamady Doumbouya.

Le président de l’Ong Urgences panafricanistes a promis soutenir l’ancien légionnaire de l’armée française s’il respecte bien évidemment ce qu’il a pu entendre de sa bouche.

C’est du moins ce qu’a déclaré l’activiste franco-béninois sur les antennes de la radio guinéenne Fin FM hier jeudi 07 octobre.

« Avec mon staff, j’ai parlé avec M Doumbouya et son staff et ce que j’ai entendu hier même s’il y a des choses sur lesquelles nous avons des nuances, si ce qu’il a dit hier est suivi par des actes concrets, matériels, je peux vous assurer que nous le soutiendrons, et s’il trahit ce qu’il a dit hier, nous le combattrons » a-t-il déclaré.

Il a dit que « la Guinée a besoin de pouvoir profiter de ses propres ressources »
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 TOTO A DIT 09-10-2021 02:53
Suite 1
Il a dit que « la Guinée a besoin de pouvoir profiter de ses propres ressources »

Quand on lui demande ce que le président Guinéen lui a donc dit, il déballe : Mamady Doumboya « a dit que la Guinée a besoin de pouvoir profiter de ses propres ressources.

Il n’est pas normal que la Guinée soit un pays qui dispose d’autant de ressources minières et que malheureusement ce soit un certain nombre de multinationales, un certain nombre d’entités qui en profitent mais pas la population.

Ça déjà c’est quelque chose, pour moi souverainiste, de fondamental » a déclaré Kemi Seba.

Il est l’heure de « mettre fin aux rapports d’assujetissement… »

Le putschiste lui aurait aussi dit que la population guinéenne a besoin de justice sociale et qu’un certain nombre d’anciens gouvernants n’ont pas été à cheval, fondamentalement sur ces questions.
La troisième chose que son interlocuteur lui a également confié, c’est qu’il « était l’heure de mettre fin aux rapports d’assujettissement entre l’ancienne entité coloniale et la Guinée » .
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 TOTO A DIT 09-10-2021 02:55
Suite 3 et finito
En effet, pour Kemi Séba, « même si la Guinée a été le phare de la résistance de la rupture, malheureusement, l’entité coloniale est revenue d’une autre façon sur le territoire guinéen « .

En clair, l’activiste jugera le nouvel homme fort de Conakry sur les actes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 hassan rohani 10-10-2021 06:44
Le Premier ministre malien accuse la France d’entraîner des terroristes à Kidal
Accueil » Actualités » Le Premier ministre malien accuse la France d’entraîner des terroristes à Kidal
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 Abdel Malik 10-10-2021 07:04
C'est un argument facile que vous evoquez monsieur le député. On vous attendait sur le terrain de la critique de fond de cette loi de finances. On attendait vos arguments alternatifs sur les propositions du gouvernement. Bon ! Peut etre que vous n'avez rien a dire.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 Sani Saley 10-10-2021 11:50
Citation en provenance du commentaire précédent de hassan rohani :
Le Premier ministre malien accuse la France d’entraîner des terroristes à Kidal
Accueil » Actualités » Le Premier ministre malien accuse la France d’entraîner des terroristes à Kidal


Tout le monde sait que la France avait réservé kidal pour entraîner les terroristes. Ça revient au Mali de reprendre leur territoire et de chasser ses français de terroristes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 Sani Saley 10-10-2021 11:50
Citation en provenance du commentaire précédent de hassan rohani :
Le Premier ministre malien accuse la France d’entraîner des terroristes à Kidal
Accueil » Actualités » Le Premier ministre malien accuse la France d’entraîner des terroristes à Kidal


Tout le monde sait que la France avait réservé kidal pour entraîner les terroristes. Ça revient au Mali de reprendre leur territoire et de chasser ces terroristes français.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

ACTU NIGER 800 800 pixels Booster 30ANS Plan de travail 1 2

Top de la semaine

Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...Lire plus...
Publier le 23/06/2022, 08:48
hommage-boukari-sabo-dernier-survivant-de-la-premiere-republique Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le...Lire plus...
Publier le 23/06/2022, 08:42
cybercriminalite-le-niger-supprime-la-peine-d-emprisonnement-pour-delit-de-diffamation-et-d-injure Les députés ont approuvé dans la matinée de ce mardi 21 juin 2022 le projet de loi modifiant et...Lire plus...
Publier le 22/06/2022, 19:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-22-juin-2022 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 22 juin 2022, dans la salle habituelle des...Lire plus...
Publier le 21/06/2022, 23:53
au-sahel-la-soif-de-securite-par-omar-sylla La région du Sahel couvre une superficie de 3 millions de km² mais compte peu de cours d’eau et de...Lire plus...
Publier le 19/06/2022, 16:25
affaire-dga-sonidep-vs-hamidou-amadou-konate-dg-madina-trans-mali-le-dga-illo-amadou-aboubacar-sort-de-sa-reserve Le DGA SONIDEP tient à apporter un démenti formel aux allégations de pot de vin portées à son encontre...
Publier le 20/06/2022, 19:56
reunion-du-panel-de-haut-niveau-sur-le-sahel-l-ancien-president-issoufou-prend-conseils-aupres-du-president-bazoum Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a reçu lundi en fin d’après-midi,...
Publier le 20/06/2022, 13:59
bepc-2022-146-904-candidats-vont-affronter-les-epreuves-a-partir-de-ce-mardi-21-juin Les épreuves de la session 2022 du Brevet d’Etude du Premier Cycle (BEPC) vont débuter ce mardi 21...
Publier le 23/06/2022, 08:48
hommage-boukari-sabo-dernier-survivant-de-la-premiere-republique Ancien ministre à plusieurs reprises sous la première République, Boukari Sabo, s'est éteint le...
Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...
Publier le 22/06/2022, 19:31
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-22-juin-2022 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 22 juin 2022, dans la salle habituelle des...
Publier le 20/06/2022, 07:33
mali-plus-d-une-centaine-de-personnes-massacrees-par-des-hommes-armes-dans-la-region-de-bandiagara Au moins 110 personnes ont été massacrées dans une série d'attaques qui ont visé, ce dimanche 19 juin...
Publier le 19/06/2022, 16:25
affaire-dga-sonidep-vs-hamidou-amadou-konate-dg-madina-trans-mali-le-dga-illo-amadou-aboubacar-sort-de-sa-reserve Le DGA SONIDEP tient à apporter un démenti formel aux allégations de pot de vin portées à son encontre...
Publier le 21/06/2022, 17:57
hadj-2022-les-premiers-vols-prevus-a-partir-du-jeudi-23-juin Les premiers vols pour le convoyage des pèlerins nigériens pour l'édition 2022 du Hadj débuteront le...
Publier le 23/06/2022, 22:23
faux-etudiant-en-medecine-l-universite-de-zinder-leve-l-equivoque Ces derniers jours, la toile a été inondée par une information relative à une affaire rocambolesque...

Dans la même Rubrique

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 22 JUIN 2022

22 juin 2022
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 22 JUIN 2022

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 22 juin 2022, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur MOHAMED BAZOUM, Président de la République,...

Burkina: le problème n'est donc pas Roch!

21 juin 2022
Burkina: le problème n'est donc pas Roch!

Au Burkina, acculé par la persistance de la dégradation de la situation sécuritaire, le Président de la transition, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, a rencontré ce mardi au Palais de...

Réunion du Panel de Haut Niveau sur le Sahel: l'ancien Président Issoufou prend conseils auprès du Président Bazoum

20 juin 2022
Réunion du Panel de Haut Niveau sur le Sahel: l'ancien Président Issoufou prend conseils auprès du Président Bazoum

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Mohamed Bazoum, a reçu lundi en fin d’après-midi, 20 juin 2022, une délégation du Panel de Haut Niveau sur la Sécurité...

COMMUNIQUÉ DE LA MISSION DU MEDIATEUR DE LA CEDEAO AU BURKINA FASO DU 17 AU 18 JUIN 2022

19 juin 2022
COMMUNIQUÉ DE LA MISSION DU MEDIATEUR DE LA CEDEAO AU BURKINA FASO DU 17 AU 18 JUIN 2022

1-Dans le cadre de la mise en œuvre du mandat qui lui a été assigné, lors du Sommet extraordinaire du 04 Juin 2022, par la Conférence des Chefs d'Etat et...

Conduite de la Transition politique : le Médiateur de la CEDEAO est arrivé à Ouagadougou

17 juin 2022
Conduite de la Transition politique : le Médiateur de la CEDEAO est arrivé à Ouagadougou

L’ancien Président du Niger, Mahamadou ISSOUFOU, nommé médiateur de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) pour le Burkina Faso est arrivé ce vendredi en fin de...

11ème réunion du Comité de Haut Niveau sur la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle : mettre à l’abri de la faim les populations vulnérables de l’espace UEMOA

12 juin 2022
11ème réunion du Comité de Haut Niveau sur la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle : mettre à l’abri de la faim les populations vulnérables de l’espace UEMOA

Le Président de la République Mohamed Bazoum a présidé ce samedi 11 juin 2022, la 11ème réunion de haut niveau sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle des huit (8) pays...