samedi, 27 novembre 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


CM 07 10 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, jeudi 07 octobre 2021, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur MOHAMED BAZOUM, Président de la République, Président du Conseil des Ministres.

 

Zeyna transfert argent bis

       Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

I.        AU TITRE DE LA PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE.

Le Conseil des Ministres a adopté le projet de décret modifiant le décret n° 94-036 du 04 mars 1994, portant modalités d’application de la loi n° 94-003 du 03 février 1994, fixant le régime applicable à la pension des Anciens Présidents de la République.

Le présent projet de décret s’applique aussi bien aux Anciens Présidents de la République qu’aux Anciens Chefs d’Etat.

II.      AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION.

Le Conseil des Ministres a adopté les projets de textes ci-après :

2.1        projet de loi autorisant la ratification de l’accord de prêt n° 2021015/PR NG 2021 18 00 d’un montant maximum de vingt-cinq milliards de francs CFA (25 000 000 000 FCFA), signé le 12 août 2021 à Niamey, entre la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et la Gouvernement de la République du Niger, pour le financement partiel du Projet de réhabilitation et d’extension de l’Aéroport de Diffa :

 

L’objectif global du Projet financé par l’accord de prêt objet du présent projet de loi est l’amélioration du cadre de vie de la population de Diffa par la croissance des activités économiques et commerciales, pour contribuer ainsi à la réduction de la pauvreté dans la zone concernée.

2.2        projet de loi autorisant la ratification de l’accord de prêt n° 2019007/PR NG 2021 15 00 d’un montant maximum de quinze milliards de francs CFA (15.000.000.000 FCFA), signé le 12 août 2021 à Niamey, entre la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et le Gouvernement de la République du Niger, pour le financement partiel du projet d’aménagement hydro-agricole de mille trois cents (1300) hectares dans le cadre du plan d’actions de réinstallation des populations de la deuxième vague (PAR 2) du programme Kandadji :

 

L’objet du Projet financé par l’accord de prêt objet du présent projet de loi est l’aménagement et la mise en valeur de mille trois cents hectares  (1300 ha) de périmètres irrigués en vue de la réduction de la pauvreté par la régénération du milieu naturel, ainsi que la contribution à la sécurité alimentaire des populations.

2.3        projet de loi autorisant la ratification de la Convention de prêt entre le Gouvernement de la République du Niger et l’Institut du Crédit Officiel du Royaume d’Espagne, d’un montant de quinze millions d’euros (15 000 000 €) pour le projet d’Appui à l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel (PARIIS) au Niger, signée le 22 juillet 2021 à Niamey et le 02 août 2021 à Madrid ;

L’objectif global du Projet financé par la convention de prêt objet du présent projet de loi est d’améliorer la capacité des parties prenantes à développer et à gérer l’irrigation ainsi qu’à accroître les superficies irriguées suivant une approche régionale basée sur les solutions au Niger. Ce Projet s’inscrit dans un Projet régional dénommé (« Projet d’Appui à l’Initiative pour l’Irrigation au Sahel (PARIIS) ») porté par le Comité Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS).

2.4        projet de loi autorisant la ratification de la Convention du Conseil de l’Europe sur la contrefaçon des produits médicaux et les infractions similaires menaçant la santé publique, dite « Convention MEDICRIME », signée le 28 octobre 2011 à Moscou (Fédération de Russie) ;

La Convention Medicrime, appelée également « Convention de Moscou » vise principalement, à travers un mécanisme de suivi spécifique, à prévenir et à combattre la criminalité relative à la contrefaçon des produits médicaux et aux infractions similaires menaçant la santé publique.

Les trois (03) Accord et la Convention entrent dans la catégorie des instruments juridiques internationaux dont la ratification nécessite l’adoption préalable d’une loi d’autorisation, conformément à l’article 169 de la Constitution du 25 novembre 2010.

Les quatre (04) projets de lois, élaborés à ce titre, seront transmis à l’Assemblée Nationale pour adoption.

III.    AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE.

Le Conseil des Ministres a adopté les projets de textes ci-après :

3.1        projet de décret relatif aux missions et à l’organisation des Universités Publiques;

 

Le présent projet de décret fixe les missions et les règles d’organisation des universités publiques.

 

3.2        projet de décret modifiant et complétant le décret n° 2020-194/PRN/MES/R/I du 19 mars 2021, portant approbation des statuts de l’Académie des Sciences du Niger (ASNI) ;

Le présent projet de décret a pour objet de corriger certaines omissions constatées lors de la mise en œuvre du décret n° 2020-194/PRN/MES/R/I du 19 mars 2021, portant approbation des statuts de l’Académie des Sciences du Niger (ASNI).

IV.      AU TITRE DU MINISTERE DES TRANSPORTS

Le Conseil des Ministres a adopté les projets de textes ci-après :

4.1    projet de décret fixant les conditions d’immatriculation des aéronefs au Niger ;

 

Le présent projet de décret est pris en application de l’article 6 de l’ordonnance n°2010-023 du 14 mai 2010, portant Code de l’aviation civile en République du Niger qui dispose que les conditions d’immatriculation des aéronefs civils sont fixées par décret.

 

L’immatriculation d’un aéronef est matérialisée par son inscription au registre spécial tenu à cet effet avec attribution d’un numéro d’ordre qui identifie l’aéronef. Elle est attestée par un certificat d’immatriculation.

4.2    projet de décret déterminant les modalités d’établissement des plans de servitudes aéronautiques ;

 

Pour assurer la sécurité de la circulation des aéronefs, l’ordonnance n°2010-023 du 14 mai 2010, portant Code de l’aviation civile en République du Niger a institué en son article 166 des servitudes aéronautiques. Les servitudes aéronautiques fixent et matérialisent, sur le long terme, des surfaces que ne doivent pas dépasser les obstacles de toute nature aux abords d’un aérodrome.

Pour l’établissement des servitudes, l’article 168 du Code précité a prévu  pour chaque  aérodrome et installation , l’élaboration d’un plan de dégagement selon les modalités fixées par décret pris en Conseil des Ministres.

Le présent projet de décret est proposé pour satisfaire cette exigence.

V.         AU TITRE DU MINISTERE DE LA JUSTICE

Le Conseil des Ministres a adopté projet de décret fixant le modèle et le contenu des déclarations de biens.

 

Le présent projet de décret est pris conformément à l’article 139 alinéa 7 de la loi organique n° 2020-35 du 30 juillet 2020, déterminant les attributions, la composition, l’organisation et le fonctionnement de la Cour des comptes qui précise que « le modèle et le contenu des déclarations de biens sont fixés par décret pris en Conseil des Ministres ».

 

VI.   MESURES NOMINATIVES.

Le Conseil des Ministres a adopté les mesures individuelles suivantes :

AU TITRE DU MINISTERE DE L’INTERIEUR ET DE LA DECENTRALISATION

Les personnes dont les noms suivent sont nommées membres de la délégation spéciale de la Commune rurale de Chétimari (département de Diffa) :

Président : Monsieur Bagalé Oumara, ingénieur géomètre adjoint, Mle 48119/F.

Membres :

·      Madame Idrissa Aboucar Idrissa, agent de santé de base ;

·      Madame Hadiza Souley, institutrice adjointe ;

·      Monsieur Garba Ari Moustapha, agent de santé de base ;

·      Madame Inoussa Fatmé.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’EQUIPEMENT

·      Monsieur Sawani Karimou, ingénieur génie civil, Mle 60648/Y, est nommé conseiller technique du Ministre de l’Equipement.

·      Monsieur Mafaki Mahamadou, ingénieur principal des travaux publics, Mle 59982/Z, est nommé directeur des études techniques des travaux publics, au Ministère de l’Equipement.

·      Monsieur Amani Mamane, ingénieur en chef des travaux publics et mines, Mle 49841/T, est nommé directeur des infrastructures ferroviaires et fluviales.

·      Monsieur Maman Sanda Ibrahim, ingénieur général des travaux publics, Mle 55966/P, est nommé directeur de gestion et suivi des réseaux, au Ministère de l’Equipement.

·      Monsieur Yayé Bilan, ingénieur général des travaux publics et mines, Mle 55727/Y, est nommé directeur des travaux des routes rurales, au Ministère de l’Equipement.

·      Monsieur Abdoul Kader Abdoulaye, ingénieur en chef des travaux publics, Mle 115872/Y, est nommé directeur de l’assistance technique aux collectivités, au Ministère de l’Equipement.

·      Monsieur Tahir Mahaman Kandarga, ingénieur général des travaux publics, Mle 62900/L, est nommé directeur des études et de la programmation, au Ministère de l’Equipement.

·      Madame Ibrahim Baoulé Sahia, statisticienne, Mle 140257/G, est nommée directrice des statistiques, au Ministère de l’Equipement.

·      Monsieur Dangaladima Zabeirou, directeur administratif, Mle 54787/C, est nommé directeur des ressources humaines, au Ministère de l’Equipement.

·      Monsieur Amadou Djibo Aboubacar, ingénieur principal des travaux publics et des mines, Mle 136270/N, est nommé directeur des marchés publics et des délégations de service public, au Ministère de l’Equipement.

·      Monsieur Abdou Harouna Djibo, titulaire d’un master 2 en communication, Mle 73998/R, est nommé directeur des archives, de l’information, de la documentation et des relations publiques, au Ministère de l’Equipement.

AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ENTREPRENARIAT DES JEUNES

·      Monsieur Bako Illiassou, ingénieur général industriel, Mle 63139/B, est nommé secrétaire général du Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

·      Monsieur Abdou Ibrahim, directeur administratif, Mle 112110, est nommé secrétaire général adjoint du Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

·      Monsieur Hassan Mounkaila, Inspecteur Principal du Trésor, Mle 52038, est nommé directeur général du commerce, au Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

·      Monsieur Ali  Samba  Soumaïla Diabiri, directeur administratif, Mle 112113/E, est nommé directeur général de la promotion du secteur privé, au Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

·      Monsieur Abdoulaye Boubacar, chef de division d’administration générale, Mle 52845/D, est nommé directeur général du développement industriel, au Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

·      Monsieur Boubacar  Moumouni  Ali, inspecteur de promotion humaine, 61509/V, est nommé directeur général de l'entreprenariat des Jeunes, au Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

·      Monsieur Koudizé Elh. Yacouba, titulaire d’une licence en sciences juridiques, Mle 112132/H, est nommé directeur de la législation, au Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

·      Madame Manzo Salamatou, sociologue gestionnaire de ressources humaines, Mle 61362/S, est nommée directrice des ressources humaines, au Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

·      Madame Daou Aminatou Karamba Bako, titulaire d’un master 2 en ingénierie documentaire, Mle 116440/F, est nommée directrice des archives, de l’infomation, de la documentation et des relations publiques, au Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

·      Monsieur Moussa Alzouma Hassane, inspecteur principal du trésor, Mle 117817/H, est nommé directeur des ressources financières, du matériel, des marchés publics et des délégations de service public, au Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

·      Monsieur Issa Abdoulaye, titulaire d’une maîtrise en économie générale, Mle 112120/D, est nommé directeur des études et de la programmation, au Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

·      Monsieur Almou Halidou, ingénieur statisticien économiste, Mle 63039/X, est nommé directeur des statistiques et de l’informatique, au Ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes.

AU TITRE DU MINISTERE DES MINES

·      Madame Moumouni Dady Fatoumata, magistrat, Mle 97816/L, est nommée directrice de la législation, au Ministère des Mines.

AU TITRE DU MINISTERE DES FINANCES

·      Monsieur Halirou Amadou, inspecteur principal du trésor, Mle 54905/S, est nommé directeur général du contrôle des marchés publics et des opérations budgétaires, au Ministère des Finances.

·      Monsieur Chaibou Daouda, inspecteur principal du trésor, Mle 69945/L, est nommé directeur général du budget, au Ministère des Finances.

·      Monsieur Falalou Nassirou Mahaman Sofo, magistrat, Mle 77177, est nommé membre de la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF), représentant du Ministère de la Justice.

·      Monsieur Mounkaila Adamou, inspecteur principal des douanes, Mle 64165/M, est nommé membre de la Cellule Nationale de Traitement des Informations Financières (CENTIF), représentant du Ministère des Finances.

AU TITRE DU MINISTERE DE L’EDUCATION NATIONALE

·      Monsieur Malam Mamadou Gréma, professeur d’enseignement secondaire, est nommé inspecteur des services, au Ministère de l’Education Nationale.

Il est mis fin aux fonctions de conseillers techniques  exercées par les personnes dont les noms suivent :

·      Monsieur Haro Abdoulaye, inspecteur de l’enseignement primaire, Mle 70038/M ;

·      Docteur Mallam Garba Maman, Mle 417 ;

·      Monsieur Maï Boucar Maï Ali, Mle 101696/W ;

·      Monsieur Boubacar Mahamadou, Mle 53847/P ;

·      Monsieur Abdou Madougou ;

·      Docteur Moussa Ibrah Maman Moutari, professeur d’enseignement secondaire, Mle 65597/X.

Il est mis fin aux fonctions d’inspecteurs des services exercées par les personnes dont les noms suivent :

·      Monsieur Mahamane Tassiou Aboubakar, inspecteur de l’enseignement franco-arabe, Mle 77442/L ;

·      Monsieur Kassoum Tamou, inspecteur de l’enseignement primaire, Mle 55425/H ;

·      Monsieur Salifou Elh. Aboubacar, inspecteur de l’enseignement primaire, Mle 43666/S ;

·      Monsieur Habou Idi, chargé d’enseignement, Mle 69637/Y ;

·      Monsieur Belco Adamou, chargé d’enseignement, Mle 60122/R ;

·      Monsieur Mohamed Moussa ;

·      Monsieur Oumarou Oumara, Mle 55578/B.

VII. COMMUNICATIONS.

Le Conseil des Ministres a entendu plusieurs communications :

1)   Deux (02) communications du Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales :

a)   la première communication est relative à la situation de la Covid-19.

L’analyse de la tendance épidémiologique de la COVID-19 montre que la situation est toujours sous contrôle.

Le nombre de nouveaux cas positifs notifiés par rapport à la semaine précédente est à la hausse. Un total de 62 nouveaux cas a été notifié cette semaine. Le taux d’attaque hebdomadaire de la Covid-19 est passé de 0,08 cas/100 000 habitants la semaine précédente à 0,26 cas/ 100 000 habitants cette semaine.

A la date du 06 octobre 2021, la situation se présente comme suit :

-       total des nouveaux cas positifs notifiés : 6.065

-       total décès : 204

-       total des cas sortis guéris : 5.787

-       total patients en cours d’hospitalisation: 21

-        

La campagne nationale de vaccination de masse se poursuit.

b)  la deuxième communication du Ministre de la Santé Publique, de la Population et des Affaires Sociales  est relative à la situation du choléra au Niger à la date du 05 octobre 2021.

La situation se présente comme suit :

Le nombre d’admissions des cas suspects mis à jour est en nette régression et la plupart des foyers sont éteints.

Ainsi, on note à cette date : 1 cas sous traitement à Zinder, 24 cas à Maradi, 2 cas à Tahoua et 1 cas à Dosso.

Le niveau des indicateurs de la prise en charge est très satisfaisant.

2)   Une communication du Ministre de la Justice, Garde des Sceaux relative l’adoption du document final du Niger au 3ème cycle de l’Examen Périodique Universel (EPU) ;

3)   Une communication du Ministre de l’Agriculture relative à la célébration de la Journée Mondiale de l’Alimentation (JMA) 2021, le 16 octobre 2021 à Zinder.

4)   Deux (02) communications de la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant :

a)   la première communication est relative à la mission d’évaluation de la Commission de l’Union Africaine au Niger dans le cadre de l’organisation du prochain sommet des Filles Africaines qui se tiendra à Niamey du 16 au 18 novembre 2021 ;

b)  La deuxième communication est relative au forum sur le Leadership ministériel de Harvard.

5)   Deux (02) communications du Ministre de la Jeunesse et du Sport :

a)   la première communication est relative à l’organisation du 4ème Congrès de l’Union Panafricaine de la Jeunesse (UPJ) qui se tiendra à Niamey du 15 au 16 novembre;

b)  La deuxième communication est relative à la candidature de notre compatriote M. Idé Issaka au poste de Président de la Confédération Africaine de Taekwondo ;

6)   Une communication de la Ministre de l’Environnement et de la Lutte contre la Désertification sur la situation des feux de brousse ;

7)   Trois (03) communications du Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Entreprenariat des Jeunes:

a)   la première communication est relative à l’enregistrement de quatre (4) produits du Niger en Indications Géographiques (IG) et Marques Collectives (MC) à l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI).

Il s’agit de :

-       l’oignon violet de Galmi » et du «Kilichi du Niger »

pour l’enregistrement en IG;

-       du « Tchoukou du Niger » et « de la peau de la Chèvre Rousse de Maradi » pour l’enregistrement en MC.

b)    La deuxième communication est relative à l’Organisation du Sommet des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’Union Africaine sur l’Industrialisation et la Diversification Economique en Afrique, qui se tiendra du 20 au 24 novembre 2021 à Niamey.

c)   La troisième communication est relative à l’attribution d’un (01) marché public, par entente directe avec mise en concurrence pour l’acquisition de 17 570 tonnes de céréales pour le compte de l’office des produits vivriers du Niger (OPVN).   pour un montant six milliards deux cent quatre-vingt quinze millions sept cent soixante-dix mille (6 295 770 000) francs CFA et un délai d’exécution de 14 jours.

8)   Une communication du Ministre de l’équipement relative à l’attribution d’un marché public, par appel d’offres ouvert, pour les travaux d’entretien de la route Tahoua-Arlit (RTA), lot 1 : tronçon Abalak-Tamaya.

Ce marché, d’un montant de huit cent quatorze millions trente mille deux cent dix (814 030 210) francs CFA toutes taxes comprises, a pour attributaire provisoire BABATI/UNASEL, avec un délai d’exécution de cinq (05) mois.

Ces deux (02) dernières communications sont faites à titre d’information, conformément aux dispositions de l’arrêté n°0107/PM/ARMP du 1er août 2019, fixant les seuils dans le cadre de la passation des marchés publics qui dispose en son article 13 que : « Tout marché public dont le montant est égal ou supérieur à cinq cent millions (500 000 000) de francs CFA hors taxe sur la valeur ajoutée doit faire l’objet d’une communication préalable en Conseil des Ministres de la part du Ministre en charge du secteur concerné ».

L'ordre du jour étant épuisé, Son Excellence Monsieur le Président de la République a levé la séance.

Fait à Niamey, le 07 octobre 2021 

 

Le Secrétaire Général du Gouvernement

ABDOU DANGALADIMA

 

Commentaires  

-5 #1 Ibrahim souley kanta 07-10-2021 19:57
Nous nous sommes avec le président à cent pour cent incha Allah petit a petit ça va avancer
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 webdubois 07-10-2021 21:29
foutaises
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 Les patriotes 07-10-2021 21:40
Dans la mythologie grecque, l’histoire du cheval de Troie est un moment capital de la guerre de Troie, lorsque, des guerriers grecs réussissent à pénétrer dans Troie, en se cachant dans un grand cheval de bois, couvert d'or, offert aux Troyens.

Dans le livre II de L'Énéide, et dans L'Odyssée, imaginé par Ulysse, le Cheval de Troie était un énorme cheval de bois aux flancs creux construit par les Grecs pour espérer s'introduire dans la ville de Troie, assiégée en vain par les Grecques depuis dix ans. Faisant semblant de renoncer à la guerre, les Grecs allèrent à l'île voisine de Ténédos, laissant derrière eux un complice, du nom de Sinon qui va persuader les Troyens que le cheval était une offrande à Athéna et que sa possession rendrait Troie imprenable. Sans se méfier, les populations de Troie firent entrer le cheval dans leurs murs. La nuit suivante, des guerriers en sortirent et ouvrirent les portes de la cité à l'armée grecque qui était revenue entre-temps.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 TOTO A DIT 08-10-2021 06:01
La sagesse n'affirme t elle pas que.... c’est le soleil du matin qui sèche l’attiéké”?
Le sommet de Montpellier....????
Un sommet inutile...... Zéro....[mot censuré].....Yamoo.
Et quand TOTO A DIT partage... Aller à la ligne reste u' choix.

Quitter l’Afrique signifierait, pour la France, ne plus avoir accès aux nombreuses richesses qu’elle y pille. Il faut être fou pour se faire hara-kiri. Je ne vois pas Macron oser scier la branche sur laquelle son pays est assis...

Il fut un temps où Achille Mbembe critiquait la politique française en Afrique et se gardait de caresser les dirigeants français dans le sens du poil. En 2010, par exemple, à une question de Christophe Boisbouvier de RFI, il répondait ceci :
“Je pense que les Africains qui cherchent à réinventer leur futur gagneraient à oublier la France. Elle n’est pas le centre du monde. Il est temps de regarder ailleurs et de ne pas lui reconnaître plus de pouvoir qu’elle n’en dispose vraiment.

” Pourquoi les Africains, d’après lui, devraient-ils se tourner vers d’autres pays ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 TOTO A DIT 08-10-2021 06:04
Suite 1
Parce qu’ils “ne sont toujours pas à même de choisir librement leurs dirigeants, parce que les anciennes colonies françaises se sont transformées en satrapies gérées comme des fiefs privés, que l’on se transmet de père en fils”. Et Mbembe d’ajouter : “Le temps est venu de tirer un trait sur cette histoire ratée. Elle n’est porteuse d’aucun futur digne de ce nom. Au fond, cela aura été une relation passablement abusive qui ne reflète en rien la richesse et la densité des rapports humains établis depuis plusieurs siècles entre Français et Africains.”

Avec la publication de Les jeunes et l’ordre politique en Afrique noire (Paris, L’Harmattan, 1985) et Afriques indociles (Paris, Karthala, 1988), l’historien camerounais se positionnait indiscutablement comme l’un des penseurs africains avec qui il fallait compter dorénavant. En raison de la rigueur, de la vigueur et de la profondeur de ses analyses, je le percevais comme l’un des dignes héritiers des Jean-Marc Ela, Fabien Eboussi Boulaga et Mongo Beti. En un mot, ses réflexions sur l’Afrique et les relations franco-africaines forcèrent assez vite mon estime et mon admiration.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 TOTO A DIT 08-10-2021 06:06
Suite 2
Le “divorce” entre nous deux intervint en janvier 2011 quand Mbembe apposa sa signature sur un texte où des universitaires français, américains et africains (Elikia M’Bokolo, Mamadou Diouf, Paulin Hountondji et Ousman Kobo) décrivaient Laurent Gbagbo comme un “chef ethnocentriste”. Ce texte, je le trouvais tout simplement abject, non parce qu’il désavouait l’ancien président (même les Gbagbo ou rien ont le droit d’être en désaccord avec leur champion), mais parce qu’il ne donnait aucune preuve de ce qu’il affirmait. En effet, comment peut-on accuser d’ethnocentrisme un président qui nomma à des postes-clés Dona Fologo, Mamadou Koulibaly, Paul David Nzi, Jean-Baptiste Akrou, Philippe Mangou, Sidiki Bakaba, Jacques Anouma qui ne sont pas de l’ethnie bhété ? Un mois plus tard, Mbembe essaya de se racheter dans une interview où il disait ne pas savoir qui était le vrai vainqueur de l’élection présidentielle de novembre 2010.

Le sommet France-Afrique, initialement programmé en juillet, aura finalement lieu du 7 au 9 octobre 2021 à Montpellier (France) et ne concernera que
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 TOTO A DIT 08-10-2021 06:12
Suite 3
les sociétés civiles africaine et française. De l’avis de Benoît Verdeaux, ancien numéro 2 de l’Agence française de développement (AFD) en Côte d’Ivoire, il s’agira de “réfléchir à réinventer, redynamiser les relations entre l’Afrique et la France”.
Achille Mbembe affirme avoir accepté de co-piloter la préparation du sommet parce que “des gestes ont été accomplis, je pense en particulier à la mission qu’il [Macron] a confiée à mon ami Felwine Sarr, qui a permis de rouvrir le débat sur les restitutions [des biens culturels africains], qui a permis un déclic des imaginaires.
Je pense à l’autre mission, confiée à madame N’Goné Fall, qui a abouti à une grosse opération « Africa 2020 ». Il y a des pas qui ont été accomplis en ce qui concerne le franc CFA… Et donc il y a un frémissement.”
Doit-on croire l’historien camerounais quand il s’exprime de la sorte et qu’il se défend d’être une prise de guerre de Macron ?

Peut-on partager son optimisme sur les rapports entre la France et ses ex-colonies ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #8 TOTO A DIT 08-10-2021 06:18
Suite 4
Emmanuel Macron tuera-t-il vraiment la Françafrique qui a fait tant de mal aux peuples d’Afrique francophone ?

Réussira-t-il là où tous ses prédécesseurs ont lamentablement échoué ?

Notre réponse est “non”.
Pourquoi ?
Premièrement, parce que “c’est le soleil du matin qui sèche l’attiéké” (proverbe ivoirien). Macron a eu 4 ans pour opérer un changement dans les relations entre son pays et ses anciennes colonies, changement qui, pour nous, passe par la fermeture des bases militaires françaises installées dans certains pays africains, la fin de l’immixtion de la France dans nos affaires internes et la création d’une monnaie africaine par les Africains eux-mêmes.
Au lieu de cela, il a soutenu le 3e mandat anticonstitutionnel de Dramane Ouattara et d’Alpha Condé validé la réélection de tel ou tel président ayant déjà passé plus de 30 ans au pouvoir, soutenu des dictateurs sanguinaires, gardé au Mali des soldats soupçonnés d’y faire autre chose (piller l’or, l’uranium, le gaz et le pétrole de ce pays) que de combattre le terrorisme, établi un lien douteux entre les familles nombreuses et le manque d’éducation.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 TOTO A DIT 08-10-2021 06:21
Suite 5
La seconde raison est la suivante : quitter l’Afrique signifierait, pour la France, ne plus avoir accès aux nombreuses richesses qu’elle y pille depuis 6 décennies. Il faut être fou pour se faire hara-kiri.

Je ne vois pas le président français oser scier la branche sur laquelle son pays est assis. Elle a beau clamer qu’elle ne gagne rien en Afrique et qu’elle se saigne plutôt pour les Africains, la France aurait moins de poids et moins d’influence sur la scène internationale sans ces richesses.

À partir de là, chacun s’apercevra aisément de l’inutilité du sommet de Montpellier. Celui-ci n’est organisé que pour tromper une fois de plus les Africains et essayer de les “reconquérir” au moment où, après le Centrafrique de Touadéra, le Mali d’Assimi Goïta est en train de remplacer l’ancienne puissance colonisatrice par la Russie jugée plus humaine, plus sincère et plus compétente.
En d’autres termes, rien ne changera dans la relation franco-africaine après Montpellier, ce qui ne veut pas dire que le changement n’adviendra jamais. Les adeptes africains et français de la Françafrique gagneraient,
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #10 TOTO A DIT 08-10-2021 06:25
Suite 6
à cet égard, à lire ou à relire le texte de Jean-Paul Sartre : “Nos procédés sont périmés. Ils peuvent retarder parfois l’émancipation, ils ne l’arrêteront pas. Et n’imaginons pas que nous pourrons rajuster nos méthodes : le néo-colonialisme, ce rêve paresseux des Métropoles, c’est du vent ; les " troisièmes forces " n’existent pas ou bien ce sont les bourgeoisies bidon que le colonialisme a déjà mises au pouvoir. Notre machiavélisme a peu de prise sur ce monde fort éveillé qui a dépisté l’un après l’autre nos mensonges. Le colon n’a qu’un recours : la force, quand il lui en reste ; l’indigène n’a qu’un choix : la servitude ou la souveraineté.”

C’est un truisme de dire que le sentiment anti-français monte de jour en jour de Bamako à N’Djamena en passant par Dakar et Bangui. Macron espère que le sommet de Montpellier fera baisser la tension dans ces capitales africaines.
À mon avis, il a aggravé les choses car, quand on est intelligent, on ne convoque pas chez soi une personne en colère. Le bon sens voudrait qu’on se rende plutôt chez elle, qu’on l’écoute et qu’on fasse droit à ses légitimes desiderata.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 TOTO A DIT 08-10-2021 06:27
Suite 7
En tout état de cause, non seulement les 200 millions d’Africains qui suivent la chaîne panafricaine Afrique Media ne sont plus prêts à se laisser distraire par des mesurettes mais rien ne leur semble plus agaçant que le paternalisme arrogant et condescendant de la classe politique française. Quant aux “intellectuels” africains, qui se sont mis au service de cette classe médiocre et prédatrice, ils sont aussi méprisables que le Léopold Sédar Senghor qui, intervenant le 29 janvier 1957 à l’Assemblée nationale française, déclarait : “Le carré français, croyez-moi, nous ne voulons pas le quitter. Nous y avons grandi et il y fait bon vivre. Nous voulons simplement y bâtir nos propres cases, qui élargissent et fortifieront en même temps le carré familial, ou plutôt l’Hexagone France”. Fanon avait vu juste en disant d’eux qu’ils “ont intériorisé le système colonial qui place le Blanc tout en haut de l'échelle des races, que le colonialisme s’est infiltré en eux avec tous ses modes de pensée”.

Toujours en quête de la reconnaissance et de l’approbation du maître, ces “êtres truqués” (Sartre) se rendent à Montpellier,
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 TOTO A DIT 08-10-2021 06:32
Suite 8 et finito
non pour imposer quoi que ce soit, mais pour voler au secours d’un pays qui ne doit s’en prendre qu’à lui-même si ses ex-colonies ont commencé à lui tourner le dos. Ils n’y vont pas pour défendre les intérêts de l’Afrique mais pour dire “oui, patron” et recevoir des cacahuètes.

En conclusion, le sommet de Montpellier n’apportera rien de bon aux Africains car ceux qui l’ont organisé ne sont ni bons ni sincères. Seuls les naïfs peuvent croire que le soleil du soir séchera l’attiéké...

TOTO A DIT dit ooooooo...
credit doit être donné au frèreJean-Claude DJÉRÉKÉ, qui a publié plus de 15 ouvrages dont Le défi de la seconde indépendance (L’Harmattan, 2012), Abattre la Françafrique ou périr (L’Harmattan, 2014) et L’Afrique francophone peut-elle s’en sortir ? (L’Harmattan, 2020),

il enseigne la littérature et les cultures africaines à Bryn Mawr College, Philadelphie (USA).
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #13 TOTO A DIT 08-10-2021 06:35
:-) Le mot censuré au post # 4 est.... B a n z a :-* 8)
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #14 ERic zemmour 08-10-2021 16:14
[quote name="TOTO A DIT"]:-)
Je ne sais pas a qui tu t'adresse
pufff de racaille mr toto a dit
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #15 TOTO A DIT 08-10-2021 18:26
Citation en provenance du commentaire précédent de ERic zemmour :
[quote name="TOTO A DIT"]:-)
Je ne sais pas a qui tu t'adresse
pufff de racaille mr toto a dit


AH !! :D :lol: Tu as comme pseudonyme, l'homonyme du cousin de TOTO A DIT.....
Bienvenue donc dans la famille nonobstant le fait que tu
Sois une andouille de couillon.... :D :lol: :P
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #16 TOTO A DIT 08-10-2021 18:27
:-) Ne faudrait il du tout pour faire un monde ? 8) :P
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #17 Sani Saley 08-10-2021 20:04
Le conseil des derniers ministres du dernier pays de la planète. Les mêmes têtes, les meme réunions et les meme résultats.
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #18 ERic zemmour 08-10-2021 20:20
Citation en provenance du commentaire précédent de TOTO A DIT :
:-) Ne faudrait il du tout pour faire un monde ? 8) :P

Si tu vis en france prepare ton retour ...je ne tolere aucun black sur le territoire
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #19 Nigérois 09-10-2021 17:03
Merci TOTO A DIT pour ces belles contributions et rappels sur ce sieur Argile, je veux dire Archil
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #20 Sani Saley 10-10-2021 11:53
Citation en provenance du commentaire précédent de ERic zemmour :
Citation en provenance du commentaire précédent de TOTO A DIT :
:-) Ne faudrait il du tout pour faire un monde ? 8) :P

Si tu vis en france prepare ton retour ...je ne tolere aucun black sur le territoire


Pas de problème, il faut d’abord que tous les français quittent l’´afrique d’abord.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #21 TOTO A DIT 10-10-2021 12:11
Citation en provenance du commentaire précédent de Sani Saley :
Citation en provenance du commentaire précédent de ERic zemmour :
Citation en provenance du commentaire précédent de TOTO A DIT :
:-) Ne faudrait il du tout pour faire un monde ? 8) :P

Si tu vis en france prepare ton retour ...je ne tolere aucun black sur le territoire


Pas de problème, il faut d’abord que tous les français quittent l’´afrique d’abord.


VRAIMENT !!!!! :D :lol: ;-)
Sans oublier quand TOTO A DIT MACRONI DE MAC DE ROND grogner et goinfrer que sans la France, il n'aura de Gouvernement au Mali, il a la chance TOTO A DIT n'était pas car il allait SANS LES TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS ET LA PROUESSE DES AFRICAINS À LA DEUXIÈME GUERRE DU MONDE, les Français allaient PARLER ALLEMAND AUJOURD'HUI........
Sans même mentionner leur fuyard de DE GAULES qui détaler comme une girafe pour aller se cacher sous les lits et tables de LONDRES.... Et sans honte c'est ce fuyard que ces poltrons de français qualifient de HÉROS....
Quel héroïsme à la française ! :D :D :P
Dites! Un chef de famille qui fuit et abandonne sa, famille et ses enfants et abandonne sa, maison lors d'une attaque...
En AFRIQUE, il est qualifié de LÂCHE..
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 TOTO A DIT 10-10-2021 12:26
Lire plutôt
Quand TOTO A DIT.... voit à cette connerie de Montpellier . MACRONI DE MAC DE ROND grogner et goinfrer..

Et cet internaute qui affirmait que tous les Noirs doivent partir de France....
Pas de problème.....
Demandes toi de la France ou l'Afrique qui a réellement besoin de l'autre ?
Qui peut vivre sans l'autre ?
Qui persiste à s'accrocher aux ressources naturelles de l'autre et ne veut pas parler ?

L'Afrique aura l'embarras du choix en terme de choix de partenaires sérieux au détriment de cette hypocrite de France....
Si ce ne sont ces CRÉTINS D'ÉTAT FRANCOPHONES QUI S'INTÉRESSENT.... LE PEUPLE AFRICAIN SE FOUT ROYALEMENT DE LA France....

Allez, Degager.... OUSTE!!!!

De toute l'Europe c'est encore seulement la France qui, s'accroche à ses anciennes colonies.. POURQUOI ???

Et, saviez que ce dit sommet dit France "AFRIQUE ?" fut un non évènement dans les pays anglophone africains... n'ont accordé aucun intérêt....
Seulement ces bourricots de francophones tirés par le Nez..
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 TOTO A DIT 10-10-2021 12:31
Citation en provenance du commentaire précédent de Nigérois :
Merci TOTO A DIT pour ces belles contributions et rappels sur ce sieur Argile, je veux dire Archil

;-) seulement TOTO A DIT ne fait que partager.... Credit doit être donné au frère JEAN CLAUDE.. DJÉRÉKÉ, Le vrai auteur, Enseignant....
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

NOEL 2021 BOOSTER ACTU NIGER 800 800 pixels Plan de travail 1 1

Top de la semaine

Publier le 27/11/2021, 08:15
securite-alimentaire-et-nutritionnelle-et-developpement-agricole-durable-sanad-la-cloture-du-contrat-de-reforme-sectorielle-crs-au-centre-d-un-atelier-de-capitalisation-des-acquis Dans le cadre de l’atelier technique de partage du Plan d’actions 2021-2025 de l’Initiative 3N et de...Lire plus...
Publier le 26/11/2021, 13:55
medias-l-anepi-repond-au-conseil-superieur-de-la-communication-communique-de-presse Le Bureau Exécutif de l’Association Nigérienne de la presse Indépendante (ANEPI) a suivi avec intérêt...Lire plus...
Publier le 26/11/2021, 11:47
medias-communique-de-presse-du-bureau-du-conseil-superieur-de-la-communication-csc Les membres du Bureau du Conseil Supérieur de la Communication ont constaté ces derniers temps une...Lire plus...
Publier le 25/11/2021, 19:40
master-chef-niger-laureate-de-la-premiere-edition-la-jeune-cheffe-ramatou-yacouba-va-representer-le-niger-a-master-chef-africa C’est en beauté que s’est terminée, mardi 23 novembre dernier à Niamey, la première édition de ...Lire plus...
Publier le 25/11/2021, 12:07
celebration-de-la-11eme-edition-de-la-semaine-africaine-de-la-vaccination-sav-sous-le-haut-parrainage-de-la-premiere-dame-du-niger Niamey, NIGER -23 novembre 2021. Le ministère de la Santé Publique, de la Population et des Affaires...Lire plus...
Publier le 21/11/2021, 18:45
dosso-la-coalition-pour-la-defense-de-la-republique-cdr-s-insurge-contre-la-presence-des-soldats-francais-dans-la-region          La Coalition pour la Défense de la République (CDR) a rendu public...
Publier le 22/11/2021, 22:14
lutte-contre-la-covid-19-le-vaccin-desormais-obligatoire-pour-les-agents-de-sante-et-les-etudiants-en-medecine-ministere-de-la-sante Dans une note publiée ce lundi 22 novembre 2022, le ministère de la Santé publique a annoncé que dans...
Publier le 24/11/2021, 18:48
ville-de-niamey-les-agents-licencies-accusent-le-maire-central-dogari-de-vengeance-politique Dans un mémorandum rendu public en fin de semaine dernière, le Collectif des 65 agents suspendus par...
Publier le 26/11/2021, 13:55
medias-l-anepi-repond-au-conseil-superieur-de-la-communication-communique-de-presse Le Bureau Exécutif de l’Association Nigérienne de la presse Indépendante (ANEPI) a suivi avec intérêt...
Publier le 21/11/2021, 18:45
dosso-la-coalition-pour-la-defense-de-la-republique-cdr-s-insurge-contre-la-presence-des-soldats-francais-dans-la-region          La Coalition pour la Défense de la République (CDR) a rendu public...
Publier le 24/11/2021, 18:48
ville-de-niamey-les-agents-licencies-accusent-le-maire-central-dogari-de-vengeance-politique Dans un mémorandum rendu public en fin de semaine dernière, le Collectif des 65 agents suspendus par...
Publier le 23/11/2021, 21:46
conseil-national-de-la-jeunesse-le-ministre-la-jeunesse-sekou-doro-promet-la-fin-du-tazartche-en-2022 Interpellé à l’Assemblée nationale sur le non renouvellement des différentes instances du Conseil...
Publier le 24/11/2021, 19:06
declaration-de-presse-du-mouvement-pour-la-promotion-de-la-citoyennete-responsable-mpcr A l’occasion du premier anniversaire de la disparition de l’ancien Président de République SEM Mamadou...

Dans la même Rubrique

Niger-Bénin : communiqué final de la onzième session de la Grande Commission Mixte de Coopération

24 novembre 2021
Niger-Bénin : communiqué final de la onzième session de la Grande Commission Mixte de Coopération

Le Bénin et le Niger ont passé en revue l'état de leur coopération à l’occasion de la tenue à Cotonou, les 22 et 23 novembre 2021, de la onzième session...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 18 NOVEMBRE 2021

19 novembre 2021
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 18 NOVEMBRE 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jeudi 18 novembre 2021, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur MOHAMED BAZOUM, Président de la République, Président...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 08 NOVEMBRE 2021

8 novembre 2021
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU LUNDI 08 NOVEMBRE 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, lundi 08 novembre 2021, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur MOHAMED BAZOUM, Président de la...

COMMUNIQUÉ FINAL DU 3eme SOMMET EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA CEDEAO SUR LA SITUATION AU MALI ET EN GUINEE

7 novembre 2021
COMMUNIQUÉ FINAL DU 3eme SOMMET EXTRAORDINAIRE DE LA CONFERENCE DES CHEFS D’ETAT ET DE GOUVERNEMENT DE LA CEDEAO SUR LA SITUATION AU MALI ET EN GUINEE

La Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est réunie en session extraordinaire, le 7 novembre 2021 à Accra,...

Cedeao : la situation au Mali et en Guinée au menu d’un nouveau sommet des chefs d’Etat ce dimanche à Accra

6 novembre 2021
Cedeao : la situation au Mali et en Guinée au menu d’un nouveau sommet des chefs d’Etat ce dimanche à Accra

La Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tiendra, ce dimanche 07 novembre 2021 à Accra,  un nouveau Sommet...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 04 NOVEMBRE 2021

4 novembre 2021
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU JEUDI 04 NOVEMBRE 2021

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, jeudi 04 novembre 2021, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur MOHAMED BAZOUM, Président de la...