NITA Fond Site Web 675 x 240

visite delegation unicef Diffa

La représentante de l’Unicef, Mme Félicité Tchibindat, à la tête d’une importante délégation de partenaires techniques et financiers, a conduit une mission dans la Région de Diffa, les 17 et 18 février. En compagnie du ministre de l’Action humanitaire, M. Laouan Magagi, et des autorités régionales, la mission a consisté à s’enquérir sur le terrain, de l’impact des interventions Nexus dans la région afin d’appuyer  le plaidoyer national pour la conservation des acquis des réalisations.

 

Zeyna commission0

Constater de visu et apprécier l’impact des interventions Nexus dans les domaines humanitaires et en matière de développement, c’est l’objet de la mission de haut niveau que vient d’effectuer à Diffa, une importante délégation composée du ministre de l’Action humanitaire, M. Lawan Magagi, de la représentante de l’Unicef au Niger, Mme Félicité Tchibindat, ainsi que des représentants des partenaires techniques et financiers qui opèrent en synergie dans cette région. Arrivée le lundi 17 février à Diffa, la mission a eu une séance de travail le mardi 18 février dans la salle de réunion du Gouvernorat, avec le ministre de l’Action humanitaire, le gouverneur de la région, M. Issa Lamine entouré de ses collaborateurs, ainsi que les représentants des organismes du système des nations unies ; des ONG internationales et nationales, ainsi que des bailleurs de fonds qui s’activent à apporter une réponse à la crise multidimensionnelle qui affecte la région depuis plusieurs années. Une crise sécuritaire, humanitaire et de développement engendrée par différentes problématiques conjoncturelles, structurelles et chroniques et qui affecte de manière continue  différents groupes de populations,  nécessitant une réponse humanitaire d’urgence accompagnée de stratégies visant à renforcer la résilience des populations affectées. C’est dans ce cadre qu’a été déployé dans la région de Diffa, l’intervention Nexus Humanitaire- Développement, afin de mobiliser les fonds nécessaires en vue d’accompagner le gouvernement dans son plan de réponse à cette crise multiple.

Selon Mme Félicité Tchibindat, il s’agit, à travers cette visite, de voir de visu les réalisations des partenaires sur le terrain dans le cadre de l’assistance humanitaire et du Nexus humanitaire Developpement.

« L’idée c’est de venir voir ce qui a été fait et ce qui reste à faire, mais aussi, de lancer aussi un appel par rapport à l’année 2020 parce que l’année dernière nous n’avons été financé qu’à hauteur 24 millions sur les 46 millions d’euros sollicités. Cette année, les besoins sont beaucoup plus élevés comme la situation au niveau de plusieurs régions se détériore. C’est pourquoi, il était urgent et important pour nous de venir rencontrer les bénéficiaires, les enfants et les personnes vulnérables, pour voir ce qu’on peut améliorer pour accompagner le gouvernement et la région en matière d’assistance humanitaire ». Mme Félicité Tchibindat, Représentante de l’Unicef au Niger.

Des réalisations satisfaisantes malgré des défis pressants

 Peu après le point de la situation au Gouvernorat, la délégation conduite par la représentante résidente de l'Unicef au Niger, le chef de Coopération de la Délégation de l'Union européenne au Niger, les représentants de certains pays donateurs comme l'Allemagne et l’Italie, ainsi que le représentant de l’agence humanitaire des nations unies (Echo) s' est rendue au Centre de santé mère-enfant (CSME) de Diffa. Situé a l'entrée de la ville, il accueille au sein de son service de pédiatrie, un Centre de récupération nutritionnelle intensive (CRENI). A ce niveau, la délégation s'est entretenue avec le responsable de l’établissement  qui a fait une brève présentation du Centre, de son personnel ainsi que du service de prise en charge médico-nutritionnelle de la malnutrition aigue sévère.   Puis la délégation s'est rendue au niveau du Centre de Prévention de Promotion et de Protection (CEPPP). A ce niveau aussi, la délégation a eu des échanges avec les responsables du Centre,  notamment, les travailleurs sociaux et les gestionnaires de cas de protection. Ils ont exposé leurs activités et exprimé les besoins pressants au regard de l’ampleur de la situation et des résultats positifs enregistrés. Par la même occasion, la délégation s'est rendue après au niveau de l'espace récréatif d'Accueil des Enfants (EAE), dont le bâtiment est juxtaposé à celui du CEPPP, et qui sert de dispositif de prise en charge psychosociale des enfants. 

visite delegation unicef Diffa BIS1

Lors de la visite au niveau de l'espace récréatif d'Accueil des Enfants (EAE)

Par la suite, la délégation s’est rendue au niveau du site d’Awaridi, un village situé à 2 kilomètres de Diffa et qui enregistre un afflux massif de réfugiés et déplacés internes. Là, les membres de la délégation ont visité, en compagnie des autorités locales, l’infrastructure hydraulique et l’école du village. Comme lors des précédentes étapes, elles ont échangé avec les responsables, les leaders coutumiers ainsi que les populaires bénéficiaires qui ont tous tenues à remercier les partenaires pour leurs différents appuis.

visite delegation unicef Diffa BIS2

Lors de la visite  au niveau du site d’Awaridi 

Partout où elle est passée, la délégation s’est imprégnée de la situation à travers différents échanges avec les responsables et les populations bénéficiaires des différentes interventions. Des réalisations satisfaisantes malgré la persistance des défis pressants qu’il va falloir prendre en charge de toute urgence. « Nous avons été contents de trouver des enfants en classe et des médecins et du personnel en place », s’est par exemple réjouit, au cours de la mission, le chef de partenariat à la Délégation de l’UE au Niger, M. Gwilym Jones, qui a toutefois ajouté qu’il y a encore beaucoup d’attente et des besoins immenses.

« Nous avons fait une visite très utile avec l’Unicef que nous appuyons beaucoup avec les autres partenaires. Nous avons vu la situation au niveau de Diffa ainsi que les besoins très importants pour la population et qui vont de la santé, à l’éducation,  l’eau ou en matière la nutrition. Beaucoup de réalisations  ont été faites et sont en train d’être faites, mais il reste encore beaucoup à faire. Il va falloir travailler davantage avec le gouvernement pour élaborer des stratégies durables afin d’y faire face à la situation. Nous sommes en train de nous pencher sur ces défis au niveau de l’Union européenne particulièrement cette année où les besoins sont urgents et énormes et nous sommes prêts à accompagner le gouvernement avec des actions concrètes pour faire face à cette situation dans la région ». M. Gwilym Jones, responsable coopération à la Délégation de l’UE au Niger.

Au terme de la mission, le ministre de l’Action humanitaire a tiré un bilan satisfaisant de l’accompagnement par les partenaires, du plan de stabilisation et de développement de la zone, qui est en train d’être déployé par le gouvernement avec l’appui des partenaires techniques et financiers. Il a en ce sens plaidé pour la poursuite de cette mobilisation afin de contenir cette crise et surtout, lui apporter des réponses à la source pour le bien-être d’une population déjà assez meurtrie.

« Le bilan est positif  en ce sens que les partenaires qui accompagnent le gouvernement dans la région de Diffa sont tous mobilisés pour apporter des réponses à cette crise qui dure déjà depuis cinq ans. C’est difficile de maintenir le cap sur cette longue période mais nos partenaires sont encore là pour nous soutenir afin d’atténuer cette crise qui affecte tout le bassin du Lac Tchad et pour laquelle le Niger et ses voisins se sont engagés à apporter des réponses durables en stabilisant la situation et en mettant en œuvre des programmes de développement. Le bassin du Lac Tchad c’est  30 millions de personnes dont 58% de jeunes installés  sur 2500 kilomètres carrés et à qui il faut offrir des alternatives pour vivre décemment notamment les jeunes pour qu’ils ne soient pas embrigader. C’est le travail que nous faisons avec nos partenaires et je tiens à les remercier, au nom du gouvernement, pour cet accompagnement et surtout l’Unicef qui a pu mobiliser les partenaires techniques et financiers pour améliorer les conditions de vies des femmes et des enfants comme nous l’avons constaté au cours de cette visite en compagnie des donateurs. C’est un excellent travail que nous appelons à poursuivre ». M. Laouan Magagi, ministre de l’Action humanitaire.

visite delegation unicef Diffa BIS

visite delegation unicef Diffa BIS3

visite delegation unicef Diffa BIS4

Envoyé spécial à Diffa, Aboul Karim Moumouni (actuniger.com)



Commentaires

0
TOTO A DIT
4 années ya
Une dit ministre de l
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
4 années ya
:-* 8) ;-) Et notez bien ....
Le satisfecit de ces d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2089 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
533 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
331 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
477 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
366 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
365 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages