lundi 8 août 2022

3799 lecteurs en ligne -

fraren

Le gouvernement nigérien adopte le nouveau code électoral

Rafini PM BHN BIS7

Le gouvernement a approuvé lundi 29 avril, lors de la réunion du conseil des ministres sous la présidence du chef de l’Etat Issoufou Mahamadou, le nouveau code électoral prenant en compte ‘’un très large consensus sur la plupart des points en débats’’.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

Selon, le gouvernement, la loi du 14 août 2017, portant code électoral, adoptée suite aux recommandations formulées au sortir des scrutins de 2016, tant par la CENI que par des partenaires du Niger en matière électorale, a donné lieu à des critiques persistantes, notamment de la part des partis politiques.
‘’Dans le souci de créer les conditions de l'apaisement du climat politique, le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Président du Conseil National de Dialogue Politique a mis en place un Comité ad 'hoc incluant toutes les sensibilités politiques, avec pour mission de passer en revue l'ensemble dudit Code dans le but de parvenir à un consensus de la classe politique autour de ce document essentiel pour la bonne tenue des élections à venir’’, a-t-il fait savoir .
‘’Les travaux de ce Comité ont été sanctionnés par un rapport général d'où il ressort un très large consensus concernant la plupart des points ayant fait l'objet de débats’’, note le gouvernement qui précise que.
Le présent projet de loi est le fruit des propositions d'amendement de ce comité, telles qu'approuvées par le Conseil National de Dialogue Politique.
En décembre dernier, un comité majorité-opposition sur la révision des points litigieux du code électoral avait installé mais les représentants des partis de l’opposition avaient annoncé leur retrait compte tenu des blocages, selon eux.
L’opposition contestait contre les dispositions relatives aux conditions d’éligibilité et au mode de fonctionnement de la Commission électorale Indépendante (CENI), demandant des consultations ‘’inclusives et transparentes’’.

ANP



Commentaires  

+1 #1 floue 30-04-2019 17:31
revoit la définition de consensus
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Efad 30-04-2019 19:22
Vous entendez quoi par consensus?Vous le répétez plusieurs fois alors qu on sait que le CNDP lui même n est plus que la majorité.non vraiment vous prenez les gens pour de jolis cons.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #3 Abraham 30-04-2019 20:01
Ce bout d'homme sur la foto est le veritable mal qui ronge ce pays depuis avril 2011. C'est la tumeur cancereuse qui a metastase dans tout le corps social, politique, economique, culturel, etc du Niger. Mais Allah est grand et tout fleau aussi malefique soit il aura une fin.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #4 Basarki saï allah 30-04-2019 20:14
Faites tous ce que le bon vous semblent un
Ça sera pas vous sur le pouvoir comme la dt
Un député sénégalais "vous n'êtes que des anciens et
des futurs cadavres "
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Basarki saï allah 30-04-2019 20:16
Je répète "vous n'êtes que des anciens spermatozoïdes et des futurs cadavres "
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com