mardi, 29 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


ABC ITV

À quatre mois de l’élection présidentielle au Niger, l’ancien Premier ministre Amadou Boubacar Cissé s’est déclaré candidat face à Mahamadou Issoufou. Quittant la coalition présidentielle, il affirme s’élever contre les tentations hégémoniques du parti au pouvoir. Il s’explique dans un entretien à Jeune Afrique.

 

En conflit avec Hassoumi Massaoudou, ministre de l’Intérieur, hostile à Mohamed Bazoum, président du Parti nigérien pour la démocratie et le socialisme, Amadou Boubacar Cissé a claqué la porte de la coalition présidentielle en septembre. Ancien Premier ministre, plusieurs fois ministre et déjà candidat en 2011, cet économiste de 67 ans, passé par la Banque mondiale et la Banque islamique de développement, a annoncé qu’il porterait lui-même la candidature de son parti, l’Union pour la démocratie et la République (UDR-Tabbat), à la présidentielle de février 2016.

Une façon de chercher à faire échec à la volonté de Mahamadou Issoufou de se faire réélire, comme ses voisins guinéens et ivoiriens, au premier tour. Un moyen, surtout, d’échapper à la phagocytose du PNDS. « Une question de survie », explique l’intéressé, que ses détracteurs estiment responsable d’un « surendettement » du pays. Pour Jeune Afrique, celui qui se voit davantage comme un technocrate qu’un politicien explique ses motivations et répond aux attaques dont il fait l’objet.

Jeune Afrique : Quelles sont les motivations de cette candidature ?

Amadou Boubacar Cissé : Cela fait longtemps que je suis dans la politique nigérienne et j’ai eu également une longue carrière à l’internationale, lors de laquelle je suis revenu plusieurs fois au pays « en pompier », pour résoudre des difficultés économiques. Il y a eu beaucoup de succès mais aussi nombre de frustrations, notamment depuis que nous travaillons dans une coalition. Je me suis rendu compte que le PNDS avait des velléités d’hégémonie et que, pour lui, la coalition devait progressivement s’effacer à son profit. Cela n’était pas mon intention et, quand le président m’a demandé de le soutenir dès le premier tour, en tant que candidat de son parti et non d’une coalition, j’ai refusé.

Mahamadou Issoufou n’a donc pas voulu envisager une candidature de coalition ?

Non. Et accepter de suivre une candidature au nom du PNDS signifiait pour moi accepter que tous les partis de la coalition lui étaient inféodés. Nous avons le droit d’exister et de nous exprimer. De plus, le président Issoufou a voulu coupler les élections législatives et présidentielle. La rupture était alors évidente : nous, partis alliés, ne pouvions pas dire à nos électeurs, le même jour : « Votez pour Issoufou à la présidentielle et votez pour mon parti aux législatives ». La première consigne aurait primé et le PNDS aurait tout raflé. Pour mon parti, c’était une question de survie.

Cela veut-il dire que votre parti quitte officiellement la coalition présidentielle ?

Oui. C’est l’aboutissement de quatre ans de frictions au sein du gouvernement. Mahamadou Issoufou a voulu, de la même manière qu’il l’a fait avec l’opposition, créer des dissensions au sein des partis alliés. Je suis pour le moment le seul à avoir dit non et à affirmer ma volonté d’être présent au premier tour. Le réalisme aurait voulu que le président en prenne acte et envisage un rassemblement au second tour, mais ce n’est pas sa stratégie.

Il espère aujourd’hui l’emporter au premier tour…

Je ne peux pas imaginer qu’il réussisse. Sa cote de désamour auprès des Nigériens ne le lui permettra pas. Le peuple est assez mûr et déterminé pour stopper toute tentative de passage en force.

Contestez-vous la fiabilité du fichier électoral ?

Il est clair que, dans certaines régions, et notamment dans mon fief, des villages de plusieurs centaines d’habitants ont été sous-évalués. Par endroit, moins de dix électeurs ont été comptabilisés. Le pouvoir a délibérément ignoré certaines zones qu’il pensait défavorables. C’est un problème réel et nous demandons que ces manquements soient pris en compte afin de nettoyer le fichier. Mais, dans tous les cas, nous ne sommes pas dans une stratégie de boycott. L’important est d’aller aux élections.

Vous avez été ministre d’État sous Mahamadou Issoufou. Comment vous positionnez-vous face à son bilan, qui est donc un peu le vôtre ?

Je défends d’abord la politique économique que j’ai en partie menée et qui a eu la capacité d’assurer la confiance de nos partenaires extérieurs. Mais, au-delà, il faut comprendre que l’on m’a posé des limites. J’ai pu obtenir beaucoup de ressources mais leur utilisation n’a pas été à la hauteur, pour des raisons politiciennes dont le PNDS est responsable. Je suis également d’accord avec Mahamadou Issoufou sur le fait qu’il faut donner la priorité à la sécurité et à l’existence du Niger comme un îlot de paix dans la région. Mais nous aurions pu mieux préparer nos forces armées. Pour des raisons de gestion interne, elles n’ont pas les ressources dont elles devraient disposer.

Estimez-vous, comme Hama Amadou, que le Niger n’est pas en sécurité ?

Non. Le Niger est en sécurité. Certes, nous devons mieux traiter, mieux équiper, mieux former nos armées et mutualiser nos efforts avec les forces amies présentes sur notre sol. Mais il ne faut pas tomber dans l’excès.

Le gouvernement est-il selon vous efficace dans la lutte contre Boko Haram ?

Le discours est en tout cas excellent. Mais les faits sont en-deçà : encore une fois nos forces armées devraient bénéficier de moyens plus importants.

L’armée est-elle selon vous suffisamment représentative de la nation nigérienne et notamment des populations du Nord ?

Je ne crois pas qu’il y ait de problèmes particuliers à ce sujet dans l’armée, dont plusieurs haut-gradés viennent du nord du pays. Ceci dit, il faut qu’elle, ainsi que toutes les institutions de la République, reflète la volonté de faire travailler tous les Nigériens ensemble, sans discrimination. Mais il ne faut pas la singulariser.

Au niveau de l’économie, le président avait promis de grandes réalisations au niveau des infrastructures. A-t-il réussi son pari ?

Beaucoup de ressources ont effectivement été mobilisées pour des infrastructures, mais la manière de les utiliser a posé problème. Nous avions un plan, qui devait assurer la cohérence des réalisations, mais il n’a pas été suivi. Certains ont préféré privilégier des considérations politiciennes, sur instruction directe du président. Résultat : les investissements réalisés ne l’ont pas été de manière optimale, notamment dans le secteur routier ou dans le dossier Bolloré par exemple.

Justement, sur le dossier Bolloré, vous avez des désaccords avec le président et le ministre de l’Intérieur, Hassoumi Massaoudou, qui a même pris publiquement position contre vous. Quelle est votre sentiment sur ce point ?

Comme vous l’avez dit, Hassoumi Massaoudou est ministre de l’Intérieur. Il n’avait a priori pas grand-chose à voir avec le dossier Bolloré. S’il est intervenu, c’est en service commandé. Le dossier devait être directement traité par le président et moi-même et nos divergences n’ont jamais été cachées. Personnellement, je pense que les accords étaient déséquilibrés. Ils méritaient d’être négociés davantage.

C’est-à-dire ?

Je ne peux pas aller plus loin sur cette question.

Les accords avec Areva méritent-ils également d’être revus ? Le Niger concède-t-il trop d’avantages à l’entreprise française ?

Areva est notre partenaire traditionnel et obligé. Mais, oui, nous devons veiller à ce que les rapports soient plus équilibrés et plus bénéfiques pour le Niger. Il est important de revoir certains points de nos accords et de réduire certains déséquilibres.

La COP21 approche, à Paris. L’environnement fait-il partie de vos considérations ?

Oui. Je pense que c’est une question importante, pour le cas du Niger en particulier. On connaît les conséquences de l’avancée du désert notamment. S’intéresser à l’environnement, au même titre qu’à la démographie, n’est pas une mode. C’est une nécessité aujourd’hui pour notre pays.

Estimez-vous, comme nombre d’observateurs l’ont déclaré, que le président utilise un climat sécuritaire pour museler les contestations ?

Oui. Il utilise ce climat et l’appareil de l’État pour empêcher certains Nigériens de s’exprimer. Vous voyez bien la violence des attaques dont je fais l’objet. Toutes les personnes qui se réclament de moi ont été l’objet d’une véritable chasse à l’homme dans l’administration. Mahamadou Issoufou doit comprendre que la stabilité n’est pas seulement l’affaire des urnes. C’est aussi un climat apaisé et respectueux des forces politiques entre elles. La dérive autocratique du président et de son groupe est un facteur d’instabilité.

Votre discours se rapproche de celui de la société civile. Quels rapports entretenez-vous avec elle ?

La société civile fait partie du jeu et je la respecte en tant qu’acteur. Mon objectif est de me placer au centre, ni avec le pouvoir, ni avec l’opposition, mais dans une posture de rassemblement avec ceux qui veulent construire le Niger.

Est-ce votre limogeage du gouvernement, comme certains l’ont affirmé, qui a motivé votre candidature ?

Bien sûr que non. Ma candidature est préparée de longue date. J’aurais d’ailleurs pu démissionner mais je ne l’ai pas fait pour montrer que la rupture venait du PNDS et pas de moi. C’est, au contraire, le fait d’avoir dévoilé ma volonté d’être candidat qui a causé mon départ et celui des ministres de mon parti. Les responsables du PNDS ont pris la décision de se séparer d’un groupe allié qui ne souhaitait pas s’aligner sur la pensée unique.

Votre altercation, en conseil des ministres, avec le Premier ministre, n’a donc rien à voir avec votre décision ?

Non. Ce « clash » n’était que le résultat de plusieurs mois de désaccord avec le Premier ministre et le président sur la gestion gouvernementale. Pour moi, être chef du gouvernement ne veut pas dire s’ingérer en permanence dans le portefeuille des ministres pour donner des injonctions et des orientations politiciennes.

Vos détracteurs affirment également que vous vous prémunissez de possibles poursuites judiciaires et d’accusation de surendettement de l’État.

C’est vraiment de la désinformation. Je n’ai aucune raison de craindre des poursuites. Le Niger n’est pas surendetté, comme le prouvent les analyses de l’UEMOA [Union économique et monétaire ouest africaine, NDLR] de la Banque mondiale ou du FMI. Surtout, ma gestion est parfaitement transparente. Je mets au défi quiconque de faire un audit général de tous les ministères. Je suis d’ailleurs certains que beaucoup ont plus de raisons de s’inquiéter que moi.

Ces accusations seraient donc purement politiques ?

Certains, comme Mohamed Bazoum, utilisent les propos outranciers en permanence et aimeraient sans doute, dès qu’un potentiel candidat se précise, le prendre dans des tourments judiciaires ou financiers. Mais Mahamadou Issoufou n’espère tout de même pas être le seul candidat à la présidentielle ? Il ne peut pas continuer, en se disant démocrate, à utiliser l’appareil de l’État contre ceux qui voudraient lui faire face. Désinformation, intimidation, répression… Voilà le quotidien de tous ceux qui veulent se mettre sur la route du PNDS. Mais je suis persuadé que, si le président tente de passer en force, les Nigériens lui barreront la route.

Que pensez-vous de la candidature de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Hama Amadou ?

Pour moi, il est un candidat comme un autre. En tout cas, j’espère qu’il sera en mesure de l’être. Toutefois, je ne pense pas qu’Hama Amadou serait menaçant pour moi. Il a perdu beaucoup de soutien populaire en raison de son exil.

Hama Amadou, pas menaçant donc. Mais menacé ?

Il a probablement des raisons de se sentir menacé. L’ensemble de la classe politique pourrait d’ailleurs avoir des raisons de se méfier du parti au pouvoir. Le comportement que le PNDS a eu n’est évidemment pas propice à un climat apaisé entre les différentes forces politiques.

Allez-vous tenter de fédérer d’autres déçus de la mouvance présidentielle ?

J’entretiens de très bons rapports avec l’essentiel des leaders de partis de la mouvance présidentielle, mais également avec des membres de l’opposition. Je pense que le PNDS est en position, aujourd’hui, de faire l’unanimité contre lui. Beaucoup de formations membres de la coalition actuelle pourraient être tentés de faire cavaliers seuls. Mais je suis persuadé que je serai le principal challenger de Mahamadou Issoufou et du PNDS pour cette présidentielle. D’ailleurs, les attaques dont je fais l’objet ne font que le confirmer.

Zeyna transfert argent bis

Mathieu Olivier

Jeune Afrique 

Commentaires  

+4 #1 Hum 29-10-2015 16:15
Ce qui est Dit est Dit.
Citer | Signaler à l’administrateur
+8 #2 Nancy 29-10-2015 16:19
Si Cissé est le principal challenger d'Issoufou pour 2016, je crois qu'on peut faire économie de 'ganisation de l'élection présidentielle.
Citer | Signaler à l’administrateur
+38 #3 KMW 29-10-2015 16:25
Mr Cissé, sincèrement je ne vous crois absolument pas! Mais vraiment pas! Si vous vouliez vous affirmez et refuser l'hégémonie et la pensée unique du parti au pouvoir, vous auriez tout simplement pu démissionner de vous même, et convoquer une conférence de presse pour dire les 4 vérités au PR, en prenant le peuple pour témoin. Quel acte courageux, voire héroïque ça aurait été! Le peuple aurait pu vous soutenir. Hélas, vous vous êtes laissés chasser comme un mal propre du gouvernement, et pire, votre parti a fait une déclaration pour réaffirmer son appartenance à la majorité.
Et en parlant de Hama, même s'il a perdu des plumes suite à sa fuite, l'UDR ne fait absolument pas le poids face au MODEN!!!
Un conseil:vous êtes riche, avec une très belle carrière à l’international, avez occupé de hautes fonctions de l'Etat, un brillant économiste, retirez vous et passez du temps avec votre famille, profitez de la vie, et surtout rapprochez vous d'Allah, glorifiez Le et remerciez Le!
Citer | Signaler à l’administrateur
+10 #4 Momo 29-10-2015 16:26
Totorotito, les choses sont maintenant tres clair: la majorité ne veut pas de candidatures en dehors de celle de Issoufou.
Djiril Baré a donc raison, ils ont été achetés à coût de centaines de millions.
So la question est :
Que va t-il se passer avec Monsieur Abdou LABO ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 dany 29-10-2015 16:53
Mr ABC vous dites que le Niger est en sécurité, vous avez ignoré c qui se passe à Diffa :sad: Hama a perdu bpc de soutien a cause de sa fuite, au profit qui :D ?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Gafara 29-10-2015 17:00
Cissé challenger de Issoufou??? Quelle folie!!!
Quel démagogue ce Mr? tout est mauvais dans la politique de gouvernement sauf, la partie qu'il a géré; quelle prétention? Même sur la politique sécuritaire qu'il dit Excellent, il trouve un moyen de dénigrer. Tu viens de faire la preuve que tu ne peux pas diriger un pays, car tu es hypocrite.
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #7 Gafara 29-10-2015 17:07
A propos de la candidature unique, mais le problème se situe ou? Même l'opposition a eu des discussions pour une candidature unique de son camp et ca a avorté. Ce n'est pas un secret, Bazoum l'a clairement dit que c'est le souhait du PNDS et qu'ils en ont discuté avec leurs alliés. Ce n'est pas du tout une pensée unique ni des intention hégémoniques.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #8 dany 29-10-2015 17:08
Citation en provenance du commentaire précédent de Momo :
Totorotito, les choses sont maintenant tres clair: la majorité ne veut pas de candidatures en dehors de celle de Issoufou.
Djiril Baré a donc raison, ils ont été achetés à coût de centaines de millions.
So la question est :
Que va t-il se passer avec Monsieur Abdou LABO ?

Abdou labo, je penses que il va se sauver d'un moment à l'autre
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Alheri 29-10-2015 17:20
Kaytcho, je lui donne moins de 3%.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #10 Maman Ousman 29-10-2015 17:46
Du courage Monsieur!on atend maintenant la sortie mediatique de M. Ibrahim Yacouba.qui trahi sera trahi,c est le Niger!
Citer | Signaler à l’administrateur
+13 #11 Maty 29-10-2015 18:23
« Votez pour Issoufou à la présidentielle et votez pour mon parti aux législatives ». Sur ce point je suis d'accord avec le Président Cissé. Les partis politiques qui vont dire de voter Issoufou pour les présidentielles et de voter leurs candidats aux législatives, vont le regretter car ces élections étant cumulées, leurs militants risquent de voter pour le PNSD et aux présidentielles et aux législatives.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #12 focus 29-10-2015 19:12
Dieu est grand..... Cissé a donc oublié toutes les injustices qu'il a infligées aux gens au Ministère du Plan??? De source sure, nous savons que vous avez fait travailler des agents pendant plus de 10 mois sans aucune rémunération (comme par exemple la dame du PNUD). Vous êtes trop egocentrique pour aspirer à diriger ce pays. Vous avez toujours démontré à travers les nominations de vos fils et cousins que c'est seulement votre famille qui compte et rien d'autre. Si non comment comprendre que votre cousin (Housseini backo) puisse cumuler des postes de conseillé technique et de coordinateur du PAMOGEF, alors que d'autres nigériens plus diplômés, que vous connaissez bien ne puissent avoir du travail.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #13 focus 29-10-2015 19:13
Maintenant vous voulez compter sur les nigériens pour les élections??? vous me faites vraiment rire monsieur cissé, vous avez passé toutes votre vie à ne faire confiance qu'aux étrangers (votre secrétaire est rwandaise, un de vos conseillé technique est français). Les nigériens ne sont plus dupes mon cher cissé, et nous qui te connaissons écrirons partout pour dire aux Nigériens qui vous êtes réellement.
Enfin, je suis sur que vous payez pour le mal que vous avez infligé à certaines personnes. Dieu est grand
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #14 Boulwich krinch 29-10-2015 19:15
Dommage que notre grand financier est un mythomane de premier ordre. Cissé est un vaniteux et un pédant qui ne peux expliquer les véritables mobiles de son éjection de la coalition au pouvoir. Il faut rappeler que Cissé en tant que ministre n'a jamais accepter se soumettre à l'autorité du pm pur la simple raison qu'il est un président d'un parti politique. Ceux qui veulent la grandeur restent indépendants et ne rentrent pas dans des systèmes avec des règles de fonctionnement. Qu'a t il fait au ministère du plan durant son séjour? Il n'a même fait les affectations des cadres.Nous n'avons pas oublié Cissé au temps de et comment il a été lâché par celui ci à cause de sa vantardise et son pedantisme. Il faut barrer la route à issoufou mais tu n'avons ira que 2 ou 5% comme à l'accoutumée. De toutes les façons Cissé n'est pas le faiseur des rois mais de soi.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #15 Boulwich krinch 29-10-2015 19:18
Au temps de Baré
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #16 Abdul 29-10-2015 20:18
Un affamé comme cice qui cherche la grandeur au prix du
déshonneur pense que les nigeriens ne connaissent pas où ce qu il est où son passé en vérité, c'est pas grave , dans quatre mois tu saura qui tu es pour barré la route à Mahamadou Issoufou
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #17 MAN 29-10-2015 20:39
La candidature de Mr Cissé ne fait pas peur à Mr Issifou, car il ne pèse pas en termes électoral. Ceci pour dire que Cissé n'a pas quitté la mouvance sous prétexte de l'annonce de sa candidature à l'élection présidentielle 2016, il faudrait chercher les raisons quelque part!!!
Cissé a été solidaire au gouvernement pendant près de 5 ans, il est pleinement impliqué dans la gestion du pouvoir et est comptable. A 5 mois des élections, il a quitté, ou du moins a été chassé du gouvernement. Aujourd’hui, Cissé se permet de critiquer le PNDS et le programme du gouvernement : Quelle ironie et hypocrisie alors qu'il est tout aussi comptable des actions du gouvernement : il ne faut pas faire une fuite en avant, donc il faut assumer!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #18 Amk 29-10-2015 21:29
Il faut porté des lunettes en bois pour ne pas voir la vérité en face. ABC est la personne qu il faut à la tête de ce pays. Chère amis dans commentaire on sent de la haine et de la frustation. Incha Allah l Udr Tabbat sera le principale challenger de Issoufou en 2016 et le cauchemars des vampires qui succe ce pays jusqu'à la moelle épinière. Du courage ABC Dieu est Grand il voit les effort que tu consent à ce pays c est pour celà qu il ta placé toujours au dessus des babizes.
Citer | Signaler à l’administrateur
+11 #19 sounu 29-10-2015 21:54
Pourquoi le Nigerien est égoïste? je n aime pas Mr cisse mais il faut au moins reconnaître que c est le meilleur de tous les ministres de ce gouvernement . à part lui aucun a pu apporter quelque de nouveau dans son ministère .lui aumoins a mainte fois débloquer des situations financières critiques. D autres ont été incapables d épuiser le crédit de leur budget juste par manque de créativité
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #20 chimere 29-10-2015 21:55
#19 pauvre niger!
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #21 waye wayé adon tahia 29-10-2015 23:26
Simple :affirmatif pnds :tu te met au pas ou ( bita da coulli)
Mais a qui la faute?
Nous avons elu des deputés indignes qui visent plutot leur interet que celui du peuple
Nous avons accepter que que des semi - Nigeriens occupent le sommet
Nous avons peur et nous sommes gourmands
Nous utilisons la desinformation pour mener le peuple en bateau
Monsieur Cissé ni toi ni Hama ni ousmane et seyni aucun d'entre vous ne peut affronter Issoufou vous etes des peureux et Hassoumi a compris
Ne croyez pas epargné, tous , vous avez trahis le Peuple .la majorité ,l'opposition, la société civile et plais a Dieu vous en rendrez compte
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #22 MOUNIO 29-10-2015 23:38
Après l'auto proclamé principal opposant, voilà désormais l'auto proclamé principal challenger. . Le kanouri que je suis ne peut que se réjouir du nouvel exploit d'un de ses illustres cousins. Le seul problem est qu'avec sa mine toujours serrée je doute fort que le principal challenger ait le sens de l'humour. Et pourtant, il a réussi à m'arracher un sourire et ensuite un commentaire quand il a mentionné certaines regions dont son "fief". J'en ai été ébloui. Enfin quelqu'un qui se prend au sérieux.même si j'en suis toujours à me demander où peut bien être le fief de Cissé? A-t-il jamais occupé un mandate électif? Ne serait-ce que celui d conseiller local? Ou seraient-ce ses de[mot censuré]s kama-mini de Zinder(7 je crois, à la faveur des consignes de vote de la CDS) qui lui font penser qu'il a aussi un fief?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #23 waye wayé adon tahia 29-10-2015 23:49
C'est simple:
Monsieur Cissé combien de puits , de dispensaires, de don , combien d'enfant tu as aidé , soit a l'ecole ou dans tout autre domaine dans ton village ?question valable a tout leader !!!
Foutaise savez vous vous qu'au Niger des gens meurent faute de moyen de se payer une ordonnance medicale?
Vous tous faux vous n'avez besoin de nous que pour les votes , vous etes tous cruels et sanguinaires
Foutaise pendant que vous embellisez les grandes dans nos villages il y'a encre des gens qui ne peuvent pas avoir 500fcfa par jour
Foutaise pendant que vous comptez des milliairds ailleur des Nigeriens sont meurent de palus
Le pouvoir appartient a Dieu il le donnera a qui il veut et il lui demandera compte
Vous etes tous des laches des egoistes merde merde merd a vous tas de mafieux
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #24 waye wayé adon tahia 29-10-2015 23:49
C'est simple:
Monsieur Cissé combien de puits , de dispensaires, de don , combien d'enfant tu as aidé , soit a l'ecole ou dans tout autre domaine dans ton village ?question valable a tout leader !!!
Foutaise savez vous vous qu'au Niger des gens meurent faute de moyen de se payer une ordonnance medicale?
Vous tous faux vous n'avez besoin de nous que pour les votes , vous etes tous cruels et sanguinaires
Foutaise pendant que vous embellisez les grandes dans nos villages il y'a encre des gens qui ne peuvent pas avoir 500fcfa par jour
Foutaise pendant que vous comptez des milliairds ailleur des Nigeriens sont meurent de palus
Le pouvoir appartient a Dieu il le donnera a qui il veut et il lui demandera compte
Vous etes tous des laches des egoistes merde merde merd a vous tas de mafieux
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #25 Diallo 30-10-2015 00:44
VIVE ABC. Voila u homme courageux, responsable et digne. Ce sont des hommes comme Monsieur Cisse qu'il nous faut a la tete de ce pays. C'est non seulement un grand foncans stionnaire international, un grand leader politique mais aussi le plus brillant etudiant de sa generation. Les jeunes ne le savent pas mais il faut demander a qui vous voulez. On se connait tous dans ce pays. C'est pourquoi Issoufou essaye de l'eliminer de la cour comme il a fait avec Hama et qu'il envoie ce ridicule Bazoum qui n'a aucune consideration aupres des Nigeriens, faire la basse besogne.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #26 Diallo 30-10-2015 00:46
Lire: "C'est pourqupi Issoufou essaye de l'eliminer de la course a la presidentielle".
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #27 abr0101 30-10-2015 00:51
Sortie rater
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #28 le cool 30-10-2015 01:27
Que la classe politique ne ce fatigue pas,le PNDS passera des le 1er tour comme alpha conde et ouattara avec le soutien du peuple ou pas.rien ne peut les empecher apart la volonte divine.qu'Allah preserve le Niger
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #29 le cool 30-10-2015 01:30
Lla presidente de la cour constitionnelle et du PNDS donc elle validera les resultats meme si ya eu fraude.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #30 soldat 30-10-2015 02:56
Citation en provenance du commentaire précédent de le cool :
Que la classe politique ne ce fatigue pas,le PNDS passera des le 1er tour comme alpha conde et ouattara avec le soutien du peuple ou pas.rien ne peut les empecher apart la volonte divine.qu'Allah preserve le Niger

Alpha condé na pas été élu par le soutien de peuple mais, plutôt par la fraude. Watara il a trouver un terrain vide, en plus de son bilan positive, avec une bonne gestion de ressources de son pays, contrairement au Mr Guri avec ses ministres milliardeurs en 5 ans
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #31 soldat 30-10-2015 03:24
Sortie rater, baram-barama le Niger ne pas est en sécurité il a oublier la population de Diffa et les FDS qui se font massacré par BH presque tt le jours, plusieurs haut gradés de l’armée viennent du nord du pays, :lol: apart Ahmed mohamed qui d'autre vient du nord ? il ne pas avec les mouvances ni avec l'oppositions, donc il est nul par, il a critique hama soit disent que il est le principal challenger de Issoufou, je suis de l'oppositions mais je penses que IM va te battre sans aucun soucie à Say
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #32 soldat 30-10-2015 03:29
je m'excise, je vais dire que il disait le Niger est en sécurité,
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #33 Samba Gueladio 30-10-2015 04:31
VIVE ABC. Nous sommes avec vous Excellence! Abas le Guri Systeme et ses miliardaires. Abas Charlie! Vive la liberte et la democratie. Le peuple nigerien va renvoyer les corrompus et les laches du Gurri. Vive le Niger. Vive ABC.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #34 Samba Gueladio 30-10-2015 04:36
Le Cool: "Que la classe politique ne ce fatigue pas,le PNDS passera des le 1er tour comme alpha conde et ouattara avec le soutien du peuple ou pas.rien ne peut les empecher apart la volonte divine.qu'Allah preserve le Niger".

LE COOL, IL FAUT SAVOIR QUE NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS, AU GRAND JAMAIS CE QUI S'EST PASSE EN GUINEE. IL FAUT SAVOIR QUE NOUS SOMMES PRETS A DEFENDRE LA DEMOCRATIE QUEL QU'EN SOIT LE PRIX. NOUS N'ACCEPTERONS JAMAIS, JAMAIS, DE NOUS FAIRE VOLER NOTRE VICTOIRE PAR CHARLIE ET SA COUR CONSTITUTIONNELLE. JAMAIS! TU ENTENDS?
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #35 Rectificatif 30-10-2015 06:23
Citation en provenance du commentaire précédent de focus :
Maintenant vous voulez compter sur les nigériens pour les élections??? vous me faites vraiment rire monsieur cissé, vous avez passé toutes votre vie à ne faire confiance qu'aux étrangers (votre secrétaire est rwandaise, un de vos conseillé technique est français). Les nigériens ne sont plus dupes mon cher cissé, et nous qui te connaissons écrirons partout pour dire aux Nigériens qui vous êtes réellement.
Enfin, je suis sur que vous payez pour le mal que vous avez infligé à certaines personnes. Dieu est grand

Renseigne toi d'abord avant de verser dans des polemiques inutiles. La secretaire de ABC est aussi nigerienne que tu l'es meme si 'igine rwandaise. Beaucoup de nigeriens sont egalement dans cette situation dans d'autres contrees du monde.
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #36 No Comment 30-10-2015 06:31
Citation en provenance du commentaire précédent de Amk :
Il faut porté des lunettes en bois pour ne pas voir la vérité en face. ABC est la personne qu il faut à la tête de ce pays. Chère amis dans commentaire on sent de la haine et de la frustation. Incha Allah l Udr Tabbat sera le principale challenger de Issoufou en 2016 et le cauchemars des vampires qui succe ce pays jusqu'à la moelle épinière. Du courage ABC Dieu est Grand il voit les effort que tu consent à ce pays c est pour celà qu il ta placé toujours au dessus des babizes.

On disait la meme chose de issoufou comme quoi ce serait l'homme providentiel pour remettre ce pays sur les rails. Mais helas, les nigeriens manquent de vocabulaire assez puissants pour qualifier leur deception.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #37 Karim 30-10-2015 06:36
" Je ne suis ni de la mouvance, ni de l'opposition.." il faut avouer que ce n'est pas une posture tenable pour ABC. Par ailleurs, pourquoi attendre de se faire ejecter de sa coquille pleine pour denoncer les persecutions contre les opposants qui ont lieu depuis que Charlie est investi president de la republique du pnds?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #38 WADJE TBK 30-10-2015 07:51
Nous ne sommes pas des gagas r ciccé pourquoi vous attendez maintenant pour nous raconter votre vie c'est pas vous que le pouvoir a utilisé dans l'affaire d'exime banc pour mentir au peuple l'histoire commence à vous rattraper vos ennuis ne font que débuter
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #39 Dan tahoua 30-10-2015 07:54
Ce qui est sur c'est que Charlie ne passera pas. Si les Nigeriens sont assez laches pour laisser Charlie faire ses fraudes et passer, moi je vais emigrer au Groenland. Je ne me considererais plus comme nigerien.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #40 ZZZ 30-10-2015 08:19
Le mal de ce pays a un et unique nom, c'est BAZOUM MOHAMED.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #41 SARKIDOMA 30-10-2015 08:56
En lisant ABC , je suis vraiment deçu ; On dirait que l'histoire est en train de donner raison au vieux Tandja ( que je salue au passage , pour son courage et son patriotisme, meme si je n'ai jamais voté pour lui) . Au lendemain du 1er tour ABC, Hama, le RDP, le RSD ont tous quitté l'ARN pour rejoindre Issouffou pour des raison qui leur sont propres . Aujourdhui ils sont tous entrain de payer le prix de leur trahison et de leur lacheté. Et ce n'est pas ABC ,qui a passé 4ans dans le mangeoir qui doit venir , decrier à la fin un regime qui lui a tout donné . je n'aime Issouffou pour sa mauvaise gestion , mais je le prefere à des personnes comme ABC .
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #42 Khalled 30-10-2015 09:10
Menteur tu ne sera même pas 4em
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #43 DLOLEYZO 30-10-2015 09:22
ce ne pas un bonheur pour le Niger pour que MI passe. sauf si BAZOUM l'arongan et Hassoumi le mechant FOUMAKOYE Le moue, IRO le desorianté, ZAKOU le Ethno-regionaliste, ALBADE le criminelle soit definitivement ecarté de la gestion du pouvoir.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #44 zaki_zero 30-10-2015 09:41
Ali Saibou disait que Chacun a le droit de rever. Donc ABC peut rever d'etre le principal challenger de zaki peut etre dans son village, mais a pas a l'echelle de sa commune a plus forte region du pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #45 hi 30-10-2015 10:02
Abas la dictaure et les candiataures uniques tout nigerien a le droit de poser sa candidature.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #46 To dey 30-10-2015 11:19
Au moins ABC a le courage de se présenter et comme ca même sil a 1% des électeurs, il aura une idée pour évaluer sa côte de popularité.
Mais les autres comme Algabit et Djermakoye, ils préfèrent prendre l'argent et sacrifier leurs partis? a méditer
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #47 guri 30-10-2015 11:22
au fait le problème de PNDS se nomme pas Issoufou mais se nomme Bazoum et Massaoudou. ils doivent mettre un peu d'eau dans leur vin. attention un jour on est le chasseur....
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #48 Manal 30-10-2015 11:23
Dan ALLAH faire pas ton temps Mallam ABC.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #49 naturaliste 30-10-2015 11:29
Citation en provenance du commentaire précédent de focus :
... vous avez passé toutes votre vie à ne faire confiance qu'aux étrangers (votre secrétaire est rwandaise, un de vos conseillé technique est français)......


Vous oubliez peut être que:
Mahamadou Issoufou est 'igine burkinabé
Bazoum est 'igine lybienne
Massaoudou est 'igine malienne
Tanja est 'igine mauritanienne
etc etc etc etc.........................
combien de nigériens ont émigrés dans d'autres pays et travaillent tranquillement dans leur pays d'accueil?
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #50 tout est pret 30-10-2015 11:33
les leaders politiques perdent leurs temps. les PV des élections sont déjà prêts. Le PNDS attend seulement le jour des élections pour les transmettre à la CC qui va simplement les valider. Passage assuré de IM dès le premier tour.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #51 pareil au mêm 30-10-2015 11:38
la plupart de nos politiciens (majorité et opposition) ne sont pas honnêtes vis à vis du peuple, ils ne pensent qu'à leurs propres intérêts.
le plus flagrant est ces gens devenus très riches en peu de temps
bazoum et sa fille milliardaire
massaoudou et son programme sida et ses luxueuses villa
lékéké qui a complètement transformé son école et racheté beaucoup de terrains
foumakoye trop riche et sa fille pharmacienne qui a eu un marché gré à gré de 4 milliard pour l achat de vaccin lors de l'épidémie de méningite
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #52 zangue 30-10-2015 12:21
Être principal Challenger avec 1% aux dernières élections. Mais nous sommes au NiGEr. Le pays le plus libre de West africa.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #53 DAMANA 31-10-2015 08:04
Au moins lui a le courage de défier ISSOUFOU.
JAMILA et DJERMAKOYE ont pris les prébendes qu'ils cachent aux militants et se cachent.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #54 TARMAMUA 31-10-2015 08:07
J'AI COMPRIS POURQUOI LE RDP EST EN CRISE. HAMID A PRIS LES SOUS DE ISSOUFOU POUR VOTER AU PREMIER TOUR ET JOUE AU CHAT ET A LA SOURIS AVEC ISSOUFOU
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #55 Alheri 31-10-2015 08:58
Ils ont pris la voie de la sagesse pour que le Niger empreinte l'exemple de la Cote d'Ivoire. Le Niger n'a plus besoin d'un gaspillage de sous pour un second tour. Cisse est juste une brebis égarée et l'UDR vient d’empreinter la voie des petits partis qui ne peuvent même pas avoir un conseiller.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #56 chimere 31-10-2015 23:59
A regarder cisse dans les yeux, il s moq des nigériens. Il y'a un seul monsieur si l'a compris et il est a six pieds sous terre: barre. Paix a son ame
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 28/09/2020, 14:47
togo-le-president-faure-nomme-victoire-tomegah-dogbe-a-la-tete-du-gouvernement Le président togolais, Faure Gnassingbé, a nommé ce lundi 28 septembre, Mme Victoire Tomegah-Dogbé,...Lire plus...
Publier le 28/09/2020, 14:44
presidentielles-alma-oumarou-investi-candidat-du-rpp-farilla Le Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-FARILLA) a tenu hier dimanche 27 septembre à Niamey,...Lire plus...
Publier le 27/09/2020, 21:31
fenifoot-le-francais-jean-michel-cavalli-va-s-engager-avec-le-mena-national Le technicien français Jean-Michel Cavalli vient d’arriver à Niamey où il va s’engager avec la...Lire plus...
Publier le 27/09/2020, 19:12
mali-le-diplomate-moctar-ouane-nomme-premier-ministre-de-la-transition L’ancien chef de la diplomatie malienne, Moctar Ouane, a été nommé ce dimanche 27 septembre, premier...Lire plus...
Publier le 27/09/2020, 16:35
lutte-contre-la-covid-19-a-maradi-les-efforts-de-l-unicef-salues-par-les-communautes En collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), la Radio Garkuwa de Maradi a...Lire plus...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 27/09/2020, 15:45
presidentielles-le-journaliste-salou-gobi-investi-candidat-du-cnr-gayya La Convention Nationale pour la République (CNR GAYYA) a tenu ce samedi 26 Septembre au Palais des...
Publier le 28/09/2020, 14:44
presidentielles-alma-oumarou-investi-candidat-du-rpp-farilla Le Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-FARILLA) a tenu hier dimanche 27 septembre à Niamey,...
Publier le 23/09/2020, 20:23
situation-politique-selon-hama-amadou-ce-qui-s-est-passe-au-mali-pourrait-se-reproduire-au-niger Investi le 19 septembre dernier à Dosso, candidat du MODEN/FA Lumana, l’opposant Hama Amadou a animé...
Publier le 25/09/2020, 19:22
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-25-septembre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 27/09/2020, 16:24
niger-des-partis-politiques-comme-s-il-en-pleuvait Niger, 147 partis politiques légalement reconnus, 21 en instance de l’être ; Côte d’Ivoire 130...
Publier le 23/09/2020, 06:45
ethique-et-bonne-gouvernance-les-douanes-nigeriennes-a-l-ecole-du-programme-anti-corruption-et-de-promotion-de-l-integrite-de-l-organisation-mondiale-des-douanes-a-cpi-omd Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes...
Publier le 27/09/2020, 15:45
presidentielles-le-journaliste-salou-gobi-investi-candidat-du-cnr-gayya La Convention Nationale pour la République (CNR GAYYA) a tenu ce samedi 26 Septembre au Palais des...

Dans la même Rubrique

Présidentielles: Alma Oumarou investi candidat du RPP Farilla

28 septembre 2020
Présidentielles: Alma Oumarou investi candidat du RPP Farilla

Le Rassemblement pour la Paix et le Progrès (RPP-FARILLA) a tenu hier dimanche 27 septembre à Niamey, son premier congrès constitutif. Par la même occasion, son président Alma Oumarou a...

NIGER : Des partis politiques comme s’il en pleuvait… !

27 septembre 2020
NIGER : Des partis politiques comme s’il en pleuvait… !

Niger, 147 partis politiques légalement reconnus, 21 en instance de l’être ; Côte d’Ivoire 130 partis politiques, Burkina Faso 103, Mali 94, Sénégal 77, Togo 68, Guinée 46, Nigéria 41, Benin...

Présidentielles : le journaliste Salou Gobi investi candidat du CNR Gayya

27 septembre 2020
Présidentielles : le journaliste Salou Gobi investi candidat du CNR Gayya

La Convention Nationale pour la République (CNR GAYYA) a tenu ce samedi 26 Septembre au Palais des Sports de Niamey, son premier congrès statutaire qui a été couplé à la...

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2020

25 septembre 2020
COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU VENDREDI 25 SEPTEMBRE 2020

Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 25 septembre 2020, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur ISSOUFOU MAHAMADOU, Président de la...

Assemblée nationale : discours du PAN à l’ouverture de la 2e session ordinaire au titre de l’année 2020

25 septembre 2020
Assemblée nationale : discours du PAN à l’ouverture de la 2e session ordinaire au titre de l’année 2020

La 2ème session ordinaire de l’Assemblée nationale au titre de l’année 2020, dite Session budgétaire, s’est ouverte ce vendredi 25 septembre  2020 à l’hémicycle, Place de la concertation. A cette occasion,...

Elections 2020-2021 : l’Union Européenne lance son programme de soutien pour un processus électoral crédible, inclusif et transparent

25 septembre 2020
Elections 2020-2021 : l’Union Européenne lance son programme de soutien pour un processus électoral crédible, inclusif et transparent

Dans le cadre de sa coopération avec le Niger, l'Union européenne (UE) a signé une convention de financement pour la mise en œuvre du projet « Appui en vue d’un processus...