NITA Fond Site Web 675 x 240

 Conseil National Securite CIV BIS1

Suite à l'interpellation, dimanche dernier à l'aéroport de Bamako, de 49 militaires ivoiriens que le gouvernement de transition malien considère comme des mercenaires, le Conseil national de Sécurité (CNS) de la Côte d'Ivoire s'est réuni en session extraordinaire ce mardi 12 juillet 2022 sous la présidence du Chef de l'Etat, Alassane Dramane Ouattara. A l'issue de la session, dans un communiqué, les autorités ivoiriennes ont réfuté "les allégations" des autorités maliennes et annoncé que la présence de ces militaires régulièrement inscrits dans les effectifs de l'armée ivoirienne est conforme aux mécanismes de soutien des contingents des pays contributeurs dans le cadre des opérations de maintien des Nations unies. Abidjan a aussi indiqué que les autorités de transition malienne ont été informées de l'arrivée de cette 8e relève des Eléments nationaux de soutien (ENS), un mécanisme qui a fait l'objet d'un accord entre les deux pays. Par conséquent, Abidjan a demandé la libération, sans délai, des militaires ivoiriens "injustement arrêtés" à l'Aéroport Modibo Keita de Bamako Senou.

  

Zeyna commission0

Pour rappel, dans un communiqué lu lundi soir par son ministre porte-parole, le gouvernement de transition malien a indique que ces soldats, qualifiés de mercenaires, "se  trouvaient illégalement sur le territoire national du Mali", et " en possession d'armes et de munitions de guerre, sans ordre de mission ni autorisation ". Pour le gouvernement malien, l'objectif "funeste" des soldats ivoiriens arrêtés était " de briser la dynamique de la Refondation et de la sécurisation du Mali, ainsi que du retour à l'ordre constitutionnel ". C'est pourquoi, " le gouvernement de transition a décidé de transmettre ce dossier aux autorités judiciaires compétentes", a annoncé le colonel Abdoulaye Maiga, également ministre en charge de l'Administration territoriale du Mali. Les autorités maliennes ont annoncé que contacté, la Côte d'Ivoire a confirmé n'avoir pas connaissance de la présence de ses soldats au Mali.

Dans le communiqué publié à l'issue de sa session extraordinaire de ce mardi 12 juillet, le Conseil national de sécurité (CNS) a réfuté toutes ces allégations des autorités maliennes. "Contrairement aux allégations contenues dans le communiqué du gouvernement de transition du Mali (...), ces militaires sont régulièrement inscrits dans les effectifs de l'Armée ivoirienne et se trouvaient au Mali, dans le cadre des Eléments nationaux de soutien (NSE)".

Les autorités ivoiriennes ont aussi démenti l'annonce faite par les autorités maliennes que les soldats interpellés étaient armés à leur arrivée à l'Aéroport Modibo Keita de Bamako Senou. Abdijan a aussi indiqué que le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération ainsi que le Chef d'Etat-major de l'Armée du Mali ont été informés par transmission des copies de l'ordre de mission de ce détachement qui est à la 8e rotation des militaires déployés dans le cadre du NSE, lequel a fait l'objet d'un accord entre les deux pays depuis 2019. 

"Le Conseil national de Sécurité tient à rappeler que la Côte d'Ivoire, qui a toujours œuvré au sein des instances sous-régionales, régionales et internationales, pour la paix, la stabilité et le respect de l'Etat de droit, ne peut s'inscrire dans une logique d'un pays tiers", lit-on engament dans le communiqué.

Conseil National Securite CIV BIS

Conseil National Securite CIV BIS1

actuniger.com

 



Commentaires

7
Albert Teveodjr
1 année ya
Je souhaite que les Maliens fassent des tatouages sur le front des militaires ivoiriens en
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
6
Kalamsoja
1 année ya
[quote name="Albert Teveodjr
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
5
Hermano
1 année ya
Alassane Ouattara pris la main dans business odieux du mercenariat pour la destabilisation d'un pays frere. Honteux et ne sachant quoi faire ni dire a son peuple et aux peuples fiers d'Afrique, le voila qui se fend en communique menacant. Triste fin pour un individu qui ne sait plus quoi faire pour temoigner de sa gratitude a la douce france de issoufou mahamadou.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
3
Mohamed
1 année ya
Ce sont des militaires, ou bien des plombiers, ma
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1995 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
525 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
322 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
471 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
357 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
361 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages