NITA Fond Site Web 675 x 240

Assimi Goita et Choguel

Les chefs d'État de la Cédéao, réunis hier dimanche 3 juillet 2022 à Accra, au Ghana, ont décidé de la levée partielle et avec effet immédiat des sanctions qui visaient le Mali depuis janvier dernier. Les frontières terrestres et aériennes sont désormais ouvertes et fini le gel des avoirs maliens ainsi que la suspension des échanges commerciaux et financiers avec les pays de la sous-région. Une véritable bouffée d'oxygène pour l'économie du pays et un véritable ouf de soulagement pour les pays voisins qui ont également beaucoup souffert de ce bras de fer entre l'organisation sous-régionale et les autorités de transition de Bamako.

 

Zeyna commission0

Cette fois, les dirigeants de la Cédéao se sont montrés bienveillants en décidant de lever l'embargo qui frappe depuis janvier dernier, le Mali et qui a fortement impacté son économie ainsi que celle de ses voisins. Les dernières décisions prises par Bamako avec l'adoption de la loi électorale ainsi que l'élaboration d'un chronogramme électoral qui courre jusqu'à mars 2024 pour la fin de la transition ont été jugées acceptables par les chefs d'Etat qui ont décidé de la levée partielle, et avec effet immédiat, des sanctions économiques et financières imposées au Mali. Certes le pays reste suspendu des instances de l'organisation et les sanctions ciblant les principales autorités de la transition, notamment les membres de la junte qui a renversée IBK, restent maintenues mais les frontières terrestres et aériennes sont désormais ouvertes et fini le gel des avoirs maliens dans les comptes de la BCEAO, la banque centrale, ainsi que la suspension des échanges commerciaux et financiers avec les autres pays de la sous-région (UEMOA et Cédéao). Les ambassadeurs de la Cédéao qui étaient en poste à Bamako et qui avaient été un temps rappelés vont pouvoir aussi revenir et reprendre leurs fonctions.

Paix des braves

C'est donc la fin de plusieurs mois d'asphyxie de l'économie malienne et une fin heureuse pour les deux parties dont la coopération va pouvoir reprendre de plus belle. L'économie malienne est la plus grande gagnante de cette paix des braves car elle a beaucoup souffert. Le pays accuse près de 300 milliards de francs CFA de défauts de paiement, ce qui a aussi impacté négativement l'économie régionale. Aussi, bien que les échanges n'ont véritablement pas été suspendues, comme en témoignent ici au Niger les dizaines de camions surchargés qui prennent chaque jour la route de Tillabéri en direction de Gao, Ménaka, Tombouctou ou Bamako, cet embargo a eu un effet néfaste à l'économie du Mali certes mais aussi des autres pays comme le Sénégal, la Côte d'Ivoire ou le Burkina.

Avec cette décision, les échanges du Mali avec ses partenaires va pouvoir reprendre. Une nouvelle qui tombe au bon moment d'ailleurs puisqu'à la veille de la fête de Tabaski. Le pays est, en effet, l'un des plus importants pourvoyeurs de bétails de la sous-région. Les vols vont également reprendre pour le grand bonheur des compagnies comme Air Ivoire qui ont également pâtit de cet embargo.

Désormais, les autorités maliennes vont pouvoir se consacrer aux deux priorités nationales : la lutte contre le terrorisme et le processus d'un retour à l'ordre constitutionnel normal avec l'organisation des différents scrutins prévus d'ici à mars 2024.

A.Y.B (actuniger.com)

 



Commentaires

2
Dotidjo
1 année ya
Alassane Ouattara et Macky Sall qui etaient les fervents defenseurs de la levee de l'embargo avaient fini par comprendre qu'ils avient plus a y perdre qu'a y gagner et que la pression de leurs operateurs economiques etait devenue intenable. Ils ont aussi compris que macron a perdu sa majorite et n'est donc plus interessant a leurs yeux. Donc, c'est le Mali et la sous region qui respirent et macron et ses chiens de laisse de niamey qui vont devoir aller paitre dans les prairies roses.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1994 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
525 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
322 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
471 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
357 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
361 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2283 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages