dimanche 2 octobre 2022

3734 lecteurs en ligne -

fraren

Burkina Faso : le Président Roch prend les commandes de l’armée

 Rockh Kabore Pr BF

Au Burkina, le président a procédé hier mercredi à un remaniement ministériel qui fait suite à son message à la nation du weekend dernier dans lequel il annonce de nouvelles mesures pour lutter contre le terrorisme qui a pris une ampleur assez critique dans le pays. Dans la nouvelle équipe gouvernementale, qui a tenu ce jeudi son premier Conseil des ministres, pas de changement notable sauf le limogeage des ministres de la Défense Chériff Sy et celui de la sécurité Ousséni Compaoré. Le chef de l’Etat prend en charge désormais le rôle de ministre de la Défense avec comme délégué le Colonel-Major Barthélemy Simporé et Maxime Koné a été nommé à la tete du ministère de la Sécurité.

 

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

 

« Un nouveau gouvernement est en place. Le remaniement ministériel intervenu ce 30 juin 2021 s'inscrit dans ma volonté de donner un nouveau souffle à notre engagement face aux défis majeurs de notre Nation », c’est en ce sens que le président du Faso a commenté la nomination de la nouvelle équipe gouvernementale toujours présidé par le Premier ministre Christophe Dabiré. 

La nouvelle équipe gouvernementale a été nommée quelques jours après le message à la nation du 27 juin dernier dans lequel le président Roch Marc Christian Kaboré a annoncé de nouvelles mesures pour faire face à la multiplication des attaques terroristes ces derniers temps dans le pays. « Au regard des enjeux liés à la situation sécuritaire d'ensemble, j'ai décidé, en ma qualité de Chef suprême des armées, de prendre toutes les mesures idoines qu'exige la circonstance », avait alors annoncé le chef de l’Etat burkinabé qui faisait face à une montée sans précédent des critiques de l’opinion et de l’opposition politique sur l’incapacité de son régime à prendre en charge les défis sécuritaires. 

Désormais, le président Roch est le commandant en chef de l’armée. Lors du remaniement les ministres de la Défense Cheriff Sy et celui de la Sécurité Ousseni Compaoré ont été limogé. Le Président Kaboré est désormais lui-même le ministre de la Défense. Il est secondé par le Colonel-Major Barthélemy Simporé, ancien attaché de Défense du Burkina Faso à Washington jusqu’en 2019. Maxime Koné qui était jusque-là ministre délégué à la Coopération, a été nommé à l’autre poste stratégique de la Sécurité.

Il convient de noter que remaniement intervient à quelques jours d’une manifestation de l’opposition qui compte dénoncer le week-end prochain une « conduite désastreuse » de la question sécuritaire du pays.

« L'accompagnement et le soutien de l'ensemble des fils et filles du Burkina Faso seront les ferments de ce nouvel exécutif, dans la construction d’une Nation sécurisée, de paix, et de prospérité », avait plaidé le président Roch dans son message à la nation du weekend dernier dans lequel il a appelé l’opposition et toutes les forces vives du pays à une « union sacrée » contre les groupes terroristes.

Ce jeudi 1er juillet le chef de l’Etat a présidé le premier conseil des ministres. Au sortir de ce rendez-vous hebdomadaire de l’exécutif, le Premier ministre Christophe Joseph Marie DABIRÉ a fait une déclaration aux journalistes présents au palais de Kosyam dans laquelle il a déclaré que « les attaques perpétrées récemment contre notre pays et qui ont été d’une gravité extrême ont interpellé la conscience du Chef de l’Etat qui a estimé que ce réajustement semblait indispensable. C’est pourquoi il a repris les rênes du ministère de la Défense nationale et des anciens combattants pour pouvoir procéder à une réorganisation interne de l’ensemble de nos structures chargées de la défense et de la sécurité de notre pays ». Selon le chef du gouvernement burkinabé, cette décision permet au Chef de l’Etat de renouer avec son peuple et de recueillir la confiance indispensable de son peuple, pour assurer la sécurité des personnes et des biens dans notre pays. « L’Objectif visé étant de donner une nouvelle dynamique, un nouveau souffle à la lutte contre le terrorisme. Pour se faire, le chef de l’Etat a souhaité avoir à ses côtés un officier de l’armée qui devra gérer les questions stratégiques et opérationnelles, mais aussi permettre d’avoir un contact avec l’ensemble des troupes, pour restaurer la confiance et la cohérence dans l’approche et faire en sorte d’apporter les réponses appropriées au terrorisme. », a-t-il indiqué. 

Ikali (actuniger.com)

 

.

Commentaires  

+6 #1 Maliki 01-07-2021 18:40
Bazoum devrait aussi y songer plutot que d'avoir des ministres de la defense affairistes qui passent plus de temps a scruter des marches d'armements plutot qu'a s'assurer que l'armee a ce qu'il faut en terme de moral et de materiel pour faire son job.
Citer | Signaler à l’administrateur
+7 #2 Rabé 01-07-2021 23:35
Voilà je pensais la même chose. Il devrait prendre le ministère de La Défense et l’enseignement secondaire et massaoudou affaire étrangère et agriculture et élevage, ils sont jeunes et ils sont ambitieux en tout cas pas comme les autres il faut reconnaître aux deux hommes leurs talents.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com