samedi 10 décembre 2022

2660 lecteurs en ligne -

fraren

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Fatou Bensounda CPI angoisse

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la liste noire et donc interdite de fouler le sol américain, l’administration Trump lui reprochant de continuer à enquêter sur des présumés crimes commis par des soldats américains en Afghanistan.

Zeyna_transfert_argent_bis.jpg

C’est le secrétaire d’Etat américain Mike Pompéo qui a annoncé mercredi 2 septembre 2020, au cours d’une conférence de presse, l'inscription sur la liste noire des Etats-Unis de Fatou Bensouda, procureure de la CPI,  et de Phakiso Mochochoko, directeur de la division de la compétence, de la complémentarité et de la coopération de la juridiction internationale basée  à La Haye, aux Pays-Bas. En plus des sanctions économiques visant les deux cadres de la CPI,  « tout individu ou entité qui continuera à assister matériellement ces individus s'expose également à des sanctions », a aussi prévenu le chef de la diplomatie américaine selon qui, « la CPI continue malheureusement de viser des Américains ».

Sur le départ, la gambienne est depuis quelques mois dans le collimateur de l’administration de Donald Trump pour avoir tenté d’ouvrir une enquête sur des présumés crimes qu’auraient commis les soldats américains en Afghanistan.

Selon la radio américaine VOA, cette sanction se réfère au décret publié en juin 2020 par le président Trump autorisant des sanctions contre « les fonctionnaires, employés et agents, ainsi que les membres de leur famille immédiate » travaillant à la CPI. Comme l’a rappelé d’ailleurs Mike Pompéo qui a décrit la CPI comme une « institution corrompue », les États-Unis n’ont jamais ratifié le Statut de Rome qui a créé la Cour et « ne toléreront pas ses tentatives illégitimes de soumettre les Américains à sa juridiction ».

Ikali (actuniger.com)

.

Commentaires  

+2 #1 Bled 03-09-2020 13:29
L'hypocrisie des europeens mise a nue. Ils sont prompts a condamner l'Iran, la russie, la chine mais silence radio dans le cas de la CPI.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #2 Dankadouro 03-09-2020 15:00
Te voila Me Bensouda, Tu te mettais a coeur joie pour juger les africains et les pays pauvres n'est ce pas. C'etait plus facile de se faire une notoriete en s'attaquant aux plus faibles. Maintenant tu as "rencontrer garcon" comme on dit en Cote d'ivoire, Tout ton habahaba est fini.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #3 Iddaro Iddar 03-09-2020 15:03
La loi ne s'applique qu'aux pauvres.
De tout temps la CPI n'a de compétences que sur les pays pauvres.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Gongon Maitawashe 03-09-2020 15:21
Très zélée, cette Bensouda,pour inculper ses frères africains, mais elle n'a aucun poids pour demander à inculper Sarkozy pour le bazar qu'il a semé en Libye;ou faire une enquête sur le pillage des ressources minières africaines par la France et ses alliés et demander répartition.Non,elle a ce poste pour humilier ses frères africains. Merci Trump pour avoir défendu les américains.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 hamidou rabe 03-09-2020 15:32
Citation en provenance du commentaire précédent de Dankadouro :
Te voila Me Bensouda, Tu te mettais a coeur joie pour juger les africains et les pays pauvres n'est ce pas. C'etait plus facile de se faire une notoriete en s'attaquant aux plus faibles. Maintenant tu as "rencontrer garcon" comme on dit en Cote d'ivoire, Tout ton habahaba est fini.


Les européens nous imposent leur monnaie, leur loi commerciale, leur règles de jeux diplomatique, décident de qui est terroriste ou pas, et nous imposent en plus leur justice qui parait-il est mieux que la notre!
Les Africains surtout ne se soutiennent pas entre eux et livrent leurs ressortissants a la CPI . Il est temps que nous nous prenions en main et jugions les crimes commis en terre Africaine en Afrique!
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #6 hamidou rabe 03-09-2020 15:38
L’accusation est récurrente parmi les élites africaines : la Cour pénale internationale (CPI) mènerait «une chasse raciale» ou serait même carrément «raciste». Depuis son entrée en fonction en juillet 2002, cette cour chargée, selon son préambule, «de juger les crimes qui défient l’imagination et heurtent profondément la conscience humaine», dont 123 Etats ont ratifié le statut, n’a jusqu’ici mené des enquêtes et lancé des procédures que dans huit pays, tous du continent noir.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Bled 03-09-2020 17:46
La CPI est un mal necessaire pour l'Afrique et les Africains qui vivent sous des dictatures impitoyable enrobees dans un linceul de democratie.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #8 Cheick Youssouf Djami 03-09-2020 21:17
C'est l'occasion de dissoudre cette cours de merde qui n'est là que pour les africain. Vive l'administration Trump. Samo no ga folokom bon tchabou
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 hamidou rabe 04-09-2020 09:57
Ci-dessous la répartition, par pays, des 12 principaux dignitaires africains poursuivis par la CPI:

-République démocratique du Congo:

Mathieu Ngudjolo Chui, ancien dirigeant du Front des nationalistes et intégrationnistes poursuivi pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre

Dans le même contexte, Bosco Ntaganda, poursuivi pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre,

-Soudan:

Dans l'affaire "Le procureur c. Abdallah Banda Abakaer Nourain", il est reproché à l'ancien commandant d'avoir pris part à des actes correspondant à la qualification de crimes de guerre,

-RCA:

Dans l'affaire "le procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo" (ancien vice-président de la RDC, La CPI a également délivré un mandat d'arrêt contre quatre proches de Gombo Les cinq prévenus sont à la disposition de la CPI.

-Kenya:

Dans l'affaire "Procureur c. Uhuru Muigai Kenyatta", le procès de l'actuel président kényan, accusé de s'être prêté, en qualité de coauteur indirect,
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #10 hamidou rabe 04-09-2020 09:57
Ci-dessous la répartition, par pays, des 12 principaux dignitaires africains poursuivis par la CPI:

-République démocratique du Congo:

Mathieu Ngudjolo Chui, ancien dirigeant du Front des nationalistes et intégrationnistes poursuivi pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre

Dans le même contexte, Bosco Ntaganda, poursuivi pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre,

-Soudan:

Dans l'affaire "Le procureur c. Abdallah Banda Abakaer Nourain", il est reproché à l'ancien commandant d'avoir pris part à des actes correspondant à la qualification de crimes de guerre,

-RCA:

Dans l'affaire "le procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo" (ancien vice-président de la RDC, La CPI a également délivré un mandat d'arrêt contre quatre proches de Gombo Les cinq prévenus sont à la disposition de la CPI.

-Kenya:

Dans l'affaire "Procureur c. Uhuru Muigai Kenyatta", le procès de l'actuel président kényan, accusé de s'être prêté, en qualité de coauteur indirect,
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 Falmata 04-09-2020 10:33
Citation en provenance du commentaire précédent de hamidou rabe :
Ci-dessous la répartition, par pays, des 12 principaux dignitaires africains poursuivis par la CPI:
-RDC:
Mathieu Ngudjolo Chui, ancien dirigeant du Front des nationalistes et intégrationnistes poursuivi pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre
Dans le même contexte, Bosco Ntaganda, poursuivi pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre,
-Soudan:
Dans l'affaire "Le procureur c. Abdallah Banda Abakaer Nourain", il est reproché à l'ancien commandant d'avoir pris part à des actes correspondant à la qualification de crimes de guerre,
-RCA:
Dans l'affaire "le procureur c. Jean-Pierre Bemba Gombo" (ancien vice-président de la RDC, La CPI a également délivré un mandat d'arrêt contre quatre proches de Gombo Les cinq prévenus sont à la disposition de la CPI.
-Kenya:
Dans l'affaire "Procureur c. Uhuru Muigai Kenyatta", ..,


Ces individus sont poursuivis par la CPI parcequ'ils ont commis des crimes graves contre leurs concitoyens. Ne vous méprenez pas sur l'importance de la CPI pour nous africains.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #12 Zoom 04-09-2020 15:13
Voila quand Trump nous qualifie de merde ça nous choc pourtant plus que ce mot car tous les pésidents africains qui ont voulu faire quelque chose à leur peuple sont bloqués par cette cour des criminels
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Forum Douane Entreprise du 27 au 28 Septembre à Niamey

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com