jeudi 11 août 2022

4188 lecteurs en ligne -

fraren

ActunigerTV : la mission de la CEDEAO a rencontré le CNSP à Bamako

Junte militaire et delegation cedeao

Mandatée par les chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO à l’issue de leur sommet extraordinaire sur la situation au Mali du jeudi 20 août dernier, la mission de haut niveau de la CEDEAO est arrivée ce samedi en début d’après-midi à Bamako. Conduite par l’ancien président Nigeria, Goodluck Jonathan, médiateur en chef de l’organisation, les membres de la délégation ont été accueillis à l’Aéroport international Bamako Senou par le colonel-major Malick Diaw, vice-président du Conseil National pour le Salut du Peuple (CNSP), accompagné du colonel-major Ismaël Wagué, porte-parole de la junte militaire qui a pris le pouvoir au Mali depuis le mardi 18 août dernier après avoir acculé le président IBK à la démission.

Peu après, la mission a rencontré les membres du CNSP avec à leur tête, le chef de la junte militaire, le colonel Assimi Goita, au ministère de la Défense et des Anciens combattants, en plein centre de la capitale malienne.  Les images de la brève rencontre de prise de contact entre la délégation de la CEDEAO et les membres du CNSP, quatre jours après les évènements du mardi 18 août 2020 qui ont précipité la chute du régime d’IBK au pouvoir depuis 2013.

{mp4}mission-cedeao-et-juntemali{/mp4} 

 



Commentaires  

+3 #1 Koregana 23-08-2020 09:09
Monsieur Issoufou président en exercice de la CEDEAO, ne voyez-vous pas que Ouattara est sur la voie du "tazarce" ce que vous avez combattu contre Tandja jusqu'à ce qu'une junte vienne intercéder. A l'époque n'aviez- vous pas demandé à l'armée de prendre ses responsabilités ? Si vous êtes toujours dans votre logique d'ancien opposant "antitazarce" ne voyez-vous pas que l'envoi d'une mission de la CEDEAO en Côte d'Ivoire serait nécessaire. Où bien votre lutte antitazarce s'est arrêtée dès lors que votre objectif votre "guri" est atteint?
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #2 Koregana 23-08-2020 09:24
Ouattara vous défi monsieur Issoufou car il déclare sur un média international que "rien ne peut m'empêcher d'être candidat". Alors quelle est votre position. Si "le temps de prise de pouvoir par la force est révolu" alors le temps de tazarce est-il revolu? Certes vous ne vous présentez pas aux prochaines élections mais vous n'êtes pas entrain de permettre au Niger d'organiser des élections credibles. Sachez que là où vous avez peiné pour rempiler ce n'est pas Bazoum qui peut atteindre votre cheville. Ecoutez le sage Dicko ce sont des paroles à prendre au sérieux. La santion divine!
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #3 Zaradji 23-08-2020 09:33
Le peuple malien ne mérite pas la fermeture de la frontière avec le Mali dans un contexte de lutte contre le terrorisme. C'est une approche irréfléchie, absurde, maladroite et contre-productive prise sur fond d'amateurisme béat sous-tendu par des états d'humeur incontrôlés.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Baoura 23-08-2020 09:59
Quand le dernier de la classe cherche à monter sur le podium réservé aux champions. C'est ridicule! Le classement du Niger au dernier rang des pays au plan de développement fait le tour du monde chaque année depuis 10 ans car publié par une institution des Nations Unies. Le détournement des fonds du ministère de la défense destinés à équiper les militaires na fait le tour du monde dans les médias nationaux, sous-régionaux et internationaux. Voilà un champion de la mal gouvernance démocratique, sécuritaire et socio-économique qui prend un ton grave contre le peuple malien. En est-il conscient vraiment ?
Citer | Signaler à l’administrateur
-5 #5 Lecteur-Actuniger 23-08-2020 18:38
Merci SEM Mahamadou Issoufou président de la république du Niger et Président en exercice de la CEDEAO pour tout l'effort consenti en faveur du l'Afrique de l'Ouest. Le retard du Niger n'est pas Issoufou Mahamadou, c'est bien avant lui pendant 50 ans d'indépendance. Quelle était le rand du Niger pendant 50 ans avant le régime de Tarayya?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

JEA 2022 : la déscolarisation, un mal qui gangrène l’école nigérienne

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com