Sidebar

Airtel Kassoua Garbal

NITA Fond Site Web 675 x 240

Mediateur cedeao au Bamako 10 08 2020

Le médiateur de la CEDEAO dans le règlement de la crise politique au Mali, Goodluck Jonathan, est arrivé ce lundi 10 août à Bamako. Cette visite intervient à la veille d’une nouvelle manifestation du M5-RFP, le mouvement d’opposition au président IBK, qui  continue de rejeter les solutions de sortie de crise de l’organisation régionale tout en exigeant une transition politique.

Zeyna commission0

Selon un communiqué du ministère malien des Affaires étrangères, ce nouveau séjour de l’ancien président du Nigeria, qui est à la tête d’une importante délégation, entre dans le cadre « du suivi de la mise en œuvre des recommandations issues du dernier sommet extraordinaire des Chefs d’État de l’Organisation sur la situation au Mali ». A son arrivée à Bamako, Goodluck Jonathan qui a été accueilli à l’Aéroport international de Bamako Senou par le chef de la diplomatie malienne, Tiebilé Dramé, a déclaré à la presse que « les maliens doivent regarder dans la même direction afin de relever les multiples défis du moment comme la paix, la sécurité, l’éducation ou encore la santé ».

Le médiateur de la Cedeao a assisté dans l’après-midi à la cérémonie de prestation de serment des nouveaux membres de la Cour constitutionnelle qui a été recomposée conformément à la feuille de route des chefs d’Etat de l’organisation communautaire. Son agenda prévoit plusieurs rencontres avec les principaux acteurs de la crise politique. Malgré la fin du délai de la Cedeao, qui est arrivé à échéance depuis le 31 juillet dernier, les mesures décidées par les chefs d’Etat  n’ont pas été véritablement mises en œuvre. Le président IBK s’est contenté de la nomination d’un nouveau gouvernement restreint de six (6) ministres, aux postes de souveraineté, en attendant la constitution d’un gouvernement d’union nationale. Même au sein de la majorité, la situation se complique puisque les 31 députés dont l’élection est contestée, refusent de démissionner comme l’ont décidé les Chefs de l’Etat de la Cedeao.

Une nouvelle mobilisation de l’opposition ce mardi 11 août 2020

Le médiateur Goodluck Jonathan est arrivé à Bamako à la veille d’une nouvelle manifestation de l’opposition au régime d’IBK réunie au sein du M5-RFP, et qui a appelé à une mobilisation le mardi 11 août 2020 à la place de l’indépendance. Malgré les menaces de sanctions brandies par les chefs d’Etat de la Cedeao, le M5-RFP continue de rejeter les solutions adoptées par les chefs d’Etat pour une sortie de crise rapide et consensuelle.

Dans l’après-midi du dimanche 9 août, les principaux leaders du M5-RFP ont animé une conférence de presse à Bamako au siège de la Coordination des mouvements de soutien à l’imam Mahmoud Dicko (CMAS). Dans son intervention, l’influent leader religieux et fer de lance de la contestation contre le régime d’IBK a réitéré sa disponibilité au dialogue afin de trouver une solution à la crise qui secoue le pays. Cependant, il a fait savoir que «l’immixtion de personnes étrangères», ainsi que la persistance du président à ne pas tenir compte des revendications du peuple n’est pas de nature à régler les problèmes du pays. L’imam Dicko qui a réitéré la démission du Premier ministre Boubou Cissé, à qui le chef de l’Etat continue d’accorder sa confiance, a dénoncé « des instructions [qui] seraient venues d’un pays étranger afin d’imposer le maintien de Boubou Cissé à la Primature pour un agenda qu’eux seuls savent».

Les principaux leaders du M5-RFP ont également abondé dans le même sens appelant la population à une grande mobilisation afin de faire aboutir leurs revendications notamment la mise en place d’une transition politique du pays.

La situation au Mali reste encore très incertaine et malgré les médiations en cours, l’issue de la crise politique semble loin de tirer son épilogue au regard des positions affichées par les deux camps qui privilégient pour le moment le rapport des forces. Ce qui amplifie les multiples crises que connait le pays depuis des années.

A.Y.B (actuniger.com)



Commentaires

1
Dan lokol
3 années ya
IBK doit faire des compromis, il ne peut pas
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Karimou Nouredine
3 années ya
Une institution d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
Nouradine Le Nationaliste
3 années ya
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Abdoul Kader Roufa
3 années ya
Si le peuple dit qu'il ne veut plus de toi, tu d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
Oussou Maiga
3 années ya
Bient
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
2
ta guero
3 années ya
ibk doit rester jusqu a la fin de son mandat.pian.
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
TOTO A DIT
3 années ya
De ce qui peut
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
1014 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
487 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
266 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
419 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
308 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
315 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2259 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages