NITA Fond Site Web 675 x 240

patrouile de soldats nigeriens

La décision avait été prise avant même la demande de réintégration du Maroc à l’Union africaine (UA) officialisée le 17 juillet : il y aura bien une livraison de matériel militaire et sécuritaire marocain au Niger pour l’aider à lutter contre la secte extrémiste nigériane Boko Haram.

Zeyna commission0

Selon une source gouvernementale marocaine, le roi Mohamed VI a autorisé, par solidarité avec le Niger, la fourniture d’équipements militaires, à l’exception des munitions létales, pour aider son allié traditionnel dans la région du lac Tchad à faire face aux incursions répétées de Boko Haram à partir du Nigeria voisin.

La secte nigériane

Un raid éclair de Boko Haram le 3 juin, portant l’empreinte de son nouveau chef présumé, Bana Blachera, avait fait à Bosso, dans le sud-est du pays, 24 morts dans les rangs des forces armées nigériennes (FAN). De quoi inciter le Maroc à s’engager militairement aux côtés du Niger dans la lutte contre la secte nigériane.

Des discussions sont en cours, ajoute la même source marocaine, pour décider de la nature exacte du matériel militaire et les modalités de sa livraison aux autorités.

C’est la toute première fois que le Maroc, qui a connu des attentats meurtriers en 2003 à Casablanca et en 2011 en Marrakech, fournit directement du matériel militaire à un pays d’Afrique subsaharienne engagé dans la lutte contre le terrorisme.

Refus diplomatique

Le Royaume chérifien avait fait la même offre en 2012 au président malien de l’époque Amadou Toumani Touré (ATT) confronté à l’occupation du nord de son pays par Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), Ansar Dine et le Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO). Le projet de livraison du matériel militaire et sécuritaire au Mali avait finalement avorté après le refus diplomatique de ATT.

L’engagement marocain dans la lutte contre le terrorisme en Afrique subsaharienne comprend, outre la fourniture du matériel de défense et de sécurité, la formation des imams à l’Institut Mohamed VI des oulémas africains. Construit pour près de 230 millions de dirhams, l’établissement, qui peut accueillir jusqu’à 1 000 étudiants, n’a jamais fait mystère de son objectif de contrer les velléités extrémistes.

Des imams de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Mali, du Sénégal et du Tchad viennent ainsi s’y former aux « valeurs de l’islam juste » grâce à des bourses d’études entièrement prises en charge par le Maroc. Il s’y ajoute les valeurs de l’islam soufi des Tidjanes que le Maroc partage avec plusieurs pays d’Afrique subsaharienne pour contrecarrer la percée de l’idéologie wahhabite financée par les Etats du Golfe à travers des actions caritatives accomplies par des ONG.

Rival de toujours

En s’engageant militairement dans la lutte contre le terrorisme en Afrique subsaharienne, le Maroc devrait retrouver sur ce terrain-là l’Algérie, son rival de toujours dans la guerre d’influence sur le continent africain.

Pays de naissance de Mokthar Belmokthar, l’un des chefs historiques d’AQMI, l’Algérie, qui entretient également des liens privilégiés avec Iyad Ag Ghali, chef de Ansar Dine, a tenté de prendre le leadership de la lutte contre le terrorisme au Sahel en créant dès 2010 le Comité d’état-major opérationnel conjoint (CEMOC) aux côtés du Mali, du Niger et de la Mauritanie. La structure installée à Tamanrasset, dans le sud algérien, était finalement restée une coquille vide.

Plus récemment, Alger a formé deux bataillons antiterroristes de 150 hommes chacun en 2013 et en 2015 au Niger puis a promis la construction d’une caserne pour les forces spéciales nigériennes à In-Abangarit, sur la frontière commune entre l’Algérie, le Niger et le Mali.

Le Maroc a opté, de son côté, pour une autre stratégie de soutien à la lutte contre le terrorisme en associant appui sécuritaire, à travers la fourniture de matériel militaire, et prévention grâce à la formation des imams à l’Institut Mohamed VI.

Seidik Abba chroniqueur, Le Monde Afrique

Zeyna commission0



Commentaires

1
Dan Abba
7 années ya
L
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
BATASSAYE JIKAN AGGO
7 années ya
De par ma fiert
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
BATASSAYE JIKAN AGGO
7 années ya
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
BATASSAYE JIKAN AGGO
7 années ya
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
BATASSAYE JIKAN AGGO
7 années ya
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
BATASSAYE JIKAN AGGO
7 années ya
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
BATASSAYE JIKAN AGGO
7 années ya
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
BATASSAYE JIKAN AGGO
7 années ya
...de revenir sur le bon chemin. Mais, chaque fois aux aguets, cet ennemi des Enfants d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
G
7 années ya
Quelle fiert
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
G
7 années ya
...
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
REPONSE
7 années ya
" Il s
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
1
REPONSE
7 années ya
SACHEZ AUSSI QUE LES PAYS DU GOLFE (arabie saoudite...) SONT LES PAYS QUI ONT LE PLUS DEPENSES POUR LA CAUSE DE L'ISLAM AU MOMENT TOUS LES PAYS CRIENT DEMOCRATIE EUX ILS S'ALLIENT A LA CHARIA D'ALLAH (meme si il ya des imperfections nul n'est parfait au moins ils sont mieux que les musulmans qui rejette carrement la loi d'Allah au profit de la d
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire
0
Rogazo
7 années ya
En tout cas j'aime mieux le pays qui m'aide
Like J'aime Répondre | Signaler ce commentaire

Ajouter un Commentaire

Enregistrer
CANAL + BAN2

Zeyna commission0

 

android_actuniger2.jpg

Télécharger l'application depuis notre serveur ICI
Image
Image
Image
Image

LOWEBTV.png

 
DEPART DU DERNIER VOL DE LA FORCE FRANÇAISE CE 22-12-2023
2195 vues
 
Conférence de presse des députés et sénateurs de la CEDEAO
540 vues
 
AUDIENCE DU GOUVERNEUR DE LA BCEAO JEAN CLAUDE KASSI BROU
337 vues
 
Communiqué conjoint de la visite officielle au Burkina Faso de Son Excellence le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, chef de l’État du Niger.
482 vues
 
Déclaration du Chef de l'État, le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, à la suite de sa visite officielle au Burkina Faso.
370 vues
 
Prestation de serment des membres de la COLDEF et de la Cour d’état
372 vues
 
Le ministre en charge de l'emploi rencontre des bénéficiaires du PEJIP
2284 vues
 

logo-white.png

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12

Copyright © 2022, ActuNiger. Tous droits réservés. Designed by KM Media Group

0
Partages