vendredi, 18 septembre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Opposants guineens

Cellou Dalein Diallo, la direction de l’UFDG ainsi que les partis alliés dénoncent la fraude massive orchestrée le 11 octobre par le camp d’Alphé Condé et ne comptent pas reconnaître les résultats du vote.

 

Cellou Dalein Diallo et les six autres candidats à l’élection présidentielle de ce 11 octobre 2015 en guinée donnent rendez-vous à la presse nationale comme internationale pour exposer leurs griefs suite au scrutin. D’ores et déjà, Cellou Dalein a confié qu’il ne reconnaîtra pas les résultats du vote.

La couleur était déjà annoncée, vendredi 9 octobre 2015, dans un communiqué rendu public par le collège des sept candidats qui convoquaient « la gravité des événements qui se sont déroulés ce jour dans toute la Guinée. L’occasion de cette conférence de presse, prévue ce mardi 13 octobre à la Maison de la Presse sera sans doute saisie par l’opposition guinéenne pour donner de la voix suite à des élections qui se sont déroulées sans incidents majeurs.

« Tout au long de la journée, nos délégués nous ont remonté les incidents et les intimidations dont beaucoup d’entre eux ont été victimes. Tout a été mis en place par le pouvoir en place pour mettre en œuvre cette fraude massive et empêcher les électeurs des fiefs de l’UFDG et d’autres partis de l’opposition d’aller voter », a dénoncé Cellou Dalein Diallo qui met en garde : « nous avons partagé ces informations avec la presse nationale et internationale ainsi qu’avec les organisations internationales et la communauté internationale par des points réguliers et précis ».

Des élections qui jouent les prolongations avec des contestations qui voient déjà le jour. de leur côté, les observateurs ont salué le bon déroulement du scrutin, « sans incidents majeurs ».

Zeyna transfert argent bis

Commentaires  

+1 #1 Etat de droit 13-10-2015 06:28
Il n ya que ca à faire pour se faire réelire...Oh Afrique mon Afrique...Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales...Afrique qui est louée dans les chants patriotiques de nos pays respectifs.
Mais notre cupidité et notre égoisme empechent à l'Afrique de prendre son envol pour le développement tant attendu...
Oh dirigeants d'Afrique, où es ce que vous nous amenez?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Yac Log 13-10-2015 08:11
ce qui me fait mal en Afrique, c'est que une petite minorité nous empêche d'allé en avant ! population d'Afrique que Dieu nous protège contre ces gens là !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Ag Mahmoud 13-10-2015 10:59
Les elections en Guinee? Une mascarade monstre! Ceux qui sont au pouvoir ont fait ce qu'ils veulent: Ils ont bourre les urnes. 30% des enveloppes manquaient et ils ont permis a leurs gens de voter sans les enveloppes tandis qu'ils refusaient cela a leurs opoosant; dans les quartiers favorables a l'opposition, les bureaux de vote ont ouvert avec plus de 3 heures de retard et quand ils sont venus, les membres des bureaux de vote se sont montres extremement lents surtout que, comme par hasard, les listes d'emargement n'etaient pas alphabetiques. Donc pour chaque electeur, il fallait passer des dizaines de minutes a chercher le nom. Au moment du depouillement, des militaires sont venus chasser tous les representants de l'opposition dans leurs fiefs pour les remplacer par des gens du pouvoir charges de faire le depuoillement. Le pouvoir a fabrique des milliers de proces-verbaux tout prets et a "oublie d'envoyer" des milliers de cartes d'electeurs de gens de l'opposition.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Ag Mahmoud 13-10-2015 11:09
Ce n'est pas tout. VISIBLEMENT, LES "OBSERVATEURS EXTERIEURS" ONT ETE ACHETES POUR VALIDER CES FAUX RESULTATS. Comme toujours ils se contentent de dire que "les quelques irregularites observees ne suffisent pas a invalider les resultats" ou bien, CYNIQUEMENT, qu' "il n'y a pas d'election parfaite". Or il ne s'agit pas de "quelques irregularites" mais de milliers et de milliers de cas de fraude. EN TOUT LES OPPOSITIONS AFRICAINES SONT PREVENUES. Il ne faut pas compter sur les observateurs internationaux. On a tendance a croire qu'ils ont incorruptibles. Ce qui est totalement faux puisque dans la plupart des cas, il s'agit d'anciens fonctionnaires africains et de ces "blancs" qu'on voit partout en Afrique dans les ONG et dont le seul objectif est de s'enrichir. Les Africains sont naifs. Des qu'on dit que c'est un blanc ou que c'est quelqu'un qui travaille dans les organisations internationales, nous croyons qu'ils sont differents. Or ce sont des gens plus corrompus que nous tous.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #5 Ag Mahmoud 13-10-2015 11:16
LES OPPOSITIONS AFRICAINES DOIVENT COMPTER SUR ELLES-MEMES ET SUR ELLES-MEMES SEULEMENT. ELLES NE DOIVENT PAS REMTTRE LEUR SORT DANS LES MAINS DES OBSERVATEURS INTERNATIONAUX. 90% D'ENTRE EUX SONT DES GENS QUI NE CONNAISSENT QUE LES ESPECES SONNANTES ET TREBUCHANTES. Ilne faut pas s'attendre a ce que de tels gens disent autre chose que ce que le pouvoir veut qu'ils disent: a savoir qu'"il n'y a pas d'election parfaite". Bien sur qu'il n'y a pas d'election parfaite et c'est justement la raison pour laquelle il faut corriger les imperfections et empecher les fraudes. S'ils etaient chez eux, ces memes gens ne diraient jamais que "les quelques irregularites constatees ne suffisent pas a invalider le vote". C'est tout simplement une facon de legitimer la fraude et c'est derriere eux que les pouvoirs africains se cachent pour faire ce qu'ils veulent.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #6 Ag Mahmoud 13-10-2015 11:23
Si les elections s'etaient deroulees normalement en Guinee, il n'y a absolument aucun moyen qu'Alpha Conde passe. Lors des dernieres elections, Cellou Dalein Diallo, le principal opposant, avait eu 48%...AU PREMIER TOUR!! Au deuxieme tour il a ete soutenu par la plupart des opposants et pourtant il a perdu les elections. Cette fois-ci encore, grace aux proces-verbaux prefabriques, on pretend qu'Alpha Conde sera elu...AU PREMIER TOUR CONTRE TOUS LES 7 OPPOSANTS, Y COMPRIS L'OPPOSANT QUI A EU 48% AU PREMIER TOUR LORS DES DERNIERES ELECTIONS. Comme au Niger, la CENI guineenne et la cour constitutionnelle sont des organes au service du pouvoir. En Guinee l'injustice est tout aussi flagrante qu'au Niger. Pauvre Afrique!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Diallo 13-10-2015 11:34
En tout cas au Niger aussi l'opposition doit comprendre qu'elle doit se debrouiller pour imposer des elections propres et inclusives. Sinon, ce n'est pas sur les "observateurs internationaux" qu'il faut compter. S'en remettre aux seuls observateurs internationaux serait une grave erreur. Car il est sur et certain que Mahamadou Issoufou n'hesitera pas a leur distribuer nos milliards pour qu'ils valident les fraudes massives qu'il s'apprete a organiser a l'aide des proces-verbaux prefabriques, de sa CENI et de sa cour constitutionnelle. CELA NE FAIT ABSOLUMENT AUCUN DOUTE.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Canal Promo Septembre Octobre 2020

Top de la semaine

Publier le 17/09/2020, 06:28
lutte-contre-le-chomage-des-jeunes-lancement-de-la-formation-de-reconversion-professionnelle-des-jeunes-diplomes-par-l-anpe-sur-financement-du-prodec Le Centre de Perfectionnement des Travaux Publics (CPTP) de Niamey a servi de cadre, mardi 15...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...Lire plus...
Publier le 16/09/2020, 11:07
communique-de-presse-conjoint-trois-defenseurs-des-droits-humains-injustement-detenus-entament-leur-sixieme-mois-en-prison ● Moudi Moussa, Halidou Mounkaila et Maikoul Zodi sont des prisonniers de conscience qui doivent...Lire plus...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...
Publier le 16/09/2020, 11:19
mali-les-chefs-d-etat-de-la-cedeao-exigent-une-transition-civile-et-la-dissolution-du-cnsp-pour-lever-les-sanctions-communique-final-du-sommet-d-accra Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte...
Publier le 14/09/2020, 08:29
insecurite-2-soldats-de-la-garde-nationale-tues-dans-une-attaque-non-revendiquee-a-assamaka-region-d-agadez Deux (2) éléments de la Garde nationale du Niger (GNN) ont été tués samedi dernier suite à une attaque...
Publier le 16/09/2020, 20:17
communique-du-conseil-des-ministres-du-mercredi-16-septembre-2020  Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, mercredi 16 septembre 2020, dans la salle...
Publier le 14/09/2020, 08:14
fichier-electoral-biometrique-les-coalitions-politiques-cap-20-21-et-gayya-zabbe-rejettent-en-bloc-les-resultats-de-l-audit-communique Communiqué des coalitions politiques CAP 20-21 et GAYYA ZABBE relatif a l’audit du fichier électoral...
Publier le 15/09/2020, 21:10
barkhane-dans-la-region-de-tillaberi-deux-lieutenants-francais-et-nigerien-dirigent-conjointement-une-operation-militaire Fin juillet 2020, sur une base opérationnelle avancée temporaire (BOAT) au cœur de la région de...

Dans la même Rubrique

Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

16 septembre 2020
Mali : les chefs d’Etat de la CEDEAO exigent une transition civile et la dissolution du CNSP pour lever les sanctions (Communiqué final du Sommet d’ Accra)

Les Chefs d’Etats  et de gouvernement de la CEDEAO ont maintenu leurs exigences à la junte militaire lors du mini-sommet sur la crise malienne qu’ils ont tenu le lundi 15...

Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

15 septembre 2020
Mali : l’ancien président Moussa Traoré n’est plus !

L’ancien président malien, le général à la retraite Moussa Traoré,  est décédé ce mardi 15 septembre 2020 à 83 ans, selon des sources familiales citées par plusieurs médias maliens. Au...

Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

7 septembre 2020
Mali : la CEDEAO donne un ultimatum d’une semaine à la junte pour la nomination d’un président de la transition civil

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays membres de la CEDEAO qui se sont réunis ce lundi en sommet ordinaire à Niamey, ont exigé la nomination d'un président de...

CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

3 septembre 2020
CPI/USA : la procureure Fatou Bensouda sur la liste noire des Etats-Unis

Les Etats-Unis sont passés des menaces aux actes en imposant des sanctions à Fatou Bensouda, la procureure de la Cour pénale internationale (CPI). La gambienne est désormais inscrite sur la...

Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

2 septembre 2020
Guinée : Alpha Condé « accepte » d’être candidat pour un troisième mandat

Le président Alpha Condé s'est enfin exprimé ce mercredi sur sa candidature à la prochaine présidentielle du 18 octobre. A l’adresse de ses partisans réunis au Palais du peuple de...

Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

28 août 2020
Sommet de la CEDEAO sur le Mali : la levée des sanctions conditionnée à une transition civile de 12 mois

A l’issue de leur second sommet extraordinaire sur la situation sociopolitique au Mali, qui s’est tenu par visioconférence ce vendredi 28 août, les chefs d’Etat de la CEDEAO ont pris...