samedi 28 janvier 2023

3672 lecteurs en ligne -

fraren

Insécurité : une vingtaine de civils assassinés par des individus armés dans la commune d’Anzourou (Tillabéri)

AnzourouMap mitchell

Une vingtaine de civils ont été tués samedi 9 mai par des individus armés dans plusieurs villages de la commune d’Anzourou, dans la région de Tillabéri. Selon des sources locales, les assaillants sont venus à moto et ont également intimé l’ordre aux populations de déguerpir les lieux.

C’est à un véritable massacre qu’ont assisté les populations des villages de Gadabo, Zibane Koira Zeina et Zibane Koira Teguio en plein mois de Ramadan. Selon les nombreux témoignages des habitants de ces villages de la commune d’Anzourou, des individus armés ont fait irruption aux environs de 16h00 dans ces localités et se sont livrés à un véritable massacre des populations dont beaucoup de jeunes. Les assaillants sont venus à bord de motos, pourtant interdites de circulation dans la zone et ont pris tout leurs temps pour visiter plusieurs villages où ils ont commis leurs forfaits. A plusieurs endroits, indiquent les mêmes sources, ils ont même ordonné aux populations de déguerpir sous peine de subir le même sort dans les jours à venir. Déjà, plusieurs villages commencent à se vider de leurs habitants suite aux menaces, d’autant que ça fait des semaines que des individus armés circulent dans la zone, qui n’est pas loin de la frontière avec le Mali.

Aucune information officielle n’a encore fait cas de ce massacre qui fait déjà le tour des réseaux sociaux avec les nombreux témoignages des populations locales. La situation dans cette zone, placée en état d’urgence, ne cesse de se dégrader malgré l’important dispositif militaire déployé pour contenir les assauts des groupes terroristes, principalement l’Etat islamique au grand Sahara (EIGS),  qui opèrent dans la zone dite des trois frontières (Niger, Mali et Burkina). Cette situation d’insécurité ambiante n’est pas nouvelle dans la zone car à plusieurs reprises, des attaques ont été perpétrées contre des positions militaires et surtout contre des civils notamment des notables locaux. Un temps, la situation s’est un peu calmée et les populations qui ont quitté certains villages ont commencé à y retourner. Avec ce regain de violences et de massacres, le climat d’insécurité prend de nouvelles proportions et,  dans la zone, certains s’inquiètent des risques que cela engendre des violences inter-communautaires ainsi qu’une dégradation de la situation humanitaire déjà critique.

Ikali (actuniger.com)

.

Commentaires  

0 #1 Maïga Issaka Salou Fayçal 10-05-2020 13:13
Tant que nous Avons des forces étrangères en dehors des Africains alors il sera toujours le cas .l'Afrique est capable de gérer ses problèmes sans l'intervention des autres .donc soyons solidaires, la situation du covid 19 en Europe et particulièrement en France est une preuve palpable !
Il est donc nécessaire de demander quel est l'intérêt des bases militaires au Niger et un peu partout en Afrique.....?
Protection Divine ma patrie !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #2 Mohamed Habib 10-05-2020 13:19
Que dieu maudisse ces bâtards individus et fasse souffrir comme de [mot censuré]s Amine.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 gaskiya 10-05-2020 14:06
HUM......maintenant ce ne sont pas les militaires ko`...Dieu est la
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Djafara Yacouba 10-05-2020 14:25
Je prie Dieu tout puissant pour qu'il pardonne et accueille les défunts dans son paradis éternel. Puisse Dieu protéger et préserver la paix, la sécurité et la quiétude dans cette région.
j'ose espérer par ailleurs que nos autorités compétentes prendront des mesures efficaces allant dans ce sens.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Pauvre niger 10-05-2020 20:41
Vraiment c'est bizar.quesqui traîne ?
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Wendkouni Soubeiga 10-05-2020 20:53
Ces soi disant djihadistes meme pendant le mois beni de ramadan tuent et endeuillent des familles.Que la colere de Dieu tombe sur ces [mot censuré]ds.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 Kirja 11-05-2020 10:54
ce ne sont pas des jihadistes , ce sont des trafiquants des drogues et des armes. ils n'ont aucun lien avec notre islam en tout cas. Incha Allah eux et leurs complices seront punis par Dieu.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Hassane Abdou Bàssy 11-05-2020 13:02
Wly vous savez tre bien que Charlie a vendu cette zone aux touaregs d l'azawade et c mm confirmé par un journal français ! Donc le [mot censuré] aboit la caravane passe !
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Awal Garba Mahamadou Aminou 11-05-2020 13:04
Oh! Mon Dieu aide nous à sortir dans ce paradis de beignets. Mais il est clair à nous tous que ces bandits sont reconnus, pourquoi ne pas les bombarder jusqu'à à des dizaines de kilomètres et leur suivre même à l'entrée d'une autre frontière. Vous connaissez le problème et vous faites semblant parce que y a pas les éléments de votre famille fondée, ayez pitié de nous s'il vous plaît nos dirigeants. Qu'est-ce que vous voulez qu'on fasse, faire mourir tous les pauvres ou bien vendre ce pays ?
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

WEB TV

Paroles d'enfants : Roumaissa

Image

Site web d'informations générales sur l’actualité politique, économique, culturelle, sportive au Niger et dans le monde.

Tél: (+227) 89 99 99 28  / 92 55 54 12
Email: contact@actuniger.com