samedi, 23 mars 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Bceao min

Créé le 26 décembre 1945 par le Général Charles de Gaulle, le franc CFA, qui signifiait alors, tenez vous bien, le franc des Colonies Françaises d’Afrique, fête son anniversaire aujourd’hui. Cette trop vieille monnaie coloniale a 73 ans, et est toujours en circulation dans 14 Etats d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale, en dépit de l’accession à l’indépendance de ces pays, pour la plupart, dans les années 1960.

Certains Etats et territoires ont su logiquement se libérer de cette domination coloniale :
-       1960 : la Guinée quitte et commence l'émission de francs guinéens ;
-       1973 : Madagascar quitte la zone et commence à émettre sa propre monnaie
-       1973 : la Mauritanie quitte, remplaçant le franc par l'ouguiya ;
-       1974 : Saint-Pierre-et-Miquelon quitte pour le franc français ;
-       1975 : La Réunion quitte pour le franc français ;
-       1976 : Mayotte quitte pour le franc français ;
Beaucoup d’autres pays ne sont pas pressés de se défaire de ce joug français et assument même cet état de servitude, en devenant des potagers de la France et du monde. 
-       C’est le cas édifiant du Mali qui quitta le franc CFA en 1962 pour le réintégrer en 1984 ;
-       Le Sénégal, le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Burkina Faso… qui jouent à la perfection le rôle d’attaché de presse pour défendre la monnaie coloniale contre les intérêts de leur peuple ;

D’autres comme le Togo, le Cameroun, le Tchad, la Guinée Equatoriale… sombrent inexorablement vers des régimes autoritaires, antidémocratiques, voire dictatoriaux.

Le constat est sans appel : le bilan de cette monnaie coloniale est extrêmement nocif et délétère pour les millions d’Africains. Pourtant, excepté Sylvianus OLYMPIO, Modibo KEITA et Thomas SANKARA, depuis les années 60, aucune organisation internationale sur le continent noir, aucun leader politique africain n’ont proposé une feuille de route ou une initiative sérieuse pour libérer nos pays du franc CFA et de la domination étrangère.  Il est donc grand temps que les populations se mobilisent réellement pour en finir avec cette anomalie géopolitique qui dégrade continuellement l’image de l’Afrique face au reste du monde. C’est ce que cherche modestement à faire comprendre notre collectif Sortir du franc CFA. Bien sûr, nous ne souhaitons pas un bon anniversaire au franc CFA, cette monnaie coloniale.


M. Makhoudia DIOUF
Coordonnateur du Collectif Sortir du franc CFA
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


POUR SAVOIR PLUS
LIVRES :
- Sortir l’Afrique de la servitude monétaire. À qui profite le franc CFA ? Sous la direction de Kako Nubukpo, Martial Ze Belinga, Bruno Tinel et Demba Moussa Dembele, La dispute.
- L'arme invisible de la Françafrique, une histoire du Franc CFA,  Fanny Pigeaud, Ndongo Sylla, La découverte. 

VIDEO  sur Youtube:
- Franc CFA : une monnaie de plomb #DATAGUEULE 64

 

Commentaires   

0 #1 Williams 26-12-2018 21:09
Williams
Bonjour chers frères africains qui sont soumis ou du moins qu’on est soumis par l’état Français. Je vous demande d’all Sûrement et choisissons le bon moment. Car ces maquiavellique n’on à perdre si il arment nos propre frères noirs pour combattre ses propres frères. La france va mal et très mal. Il ne vont pas hésiter à radier l’afrique de la carte du monde pour satisfaire leur soif. En tout cas nous sommes prêts.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Senior 27-12-2018 07:20
La France est en perte de vitesse économique. Le FCFA rapporte à la France 500 milliards € par an, voyez vous c'est l'Afrique qui nourrit la France. toutes banques commerciales de la zone CFA sont contrôler elle. Nos états continuent à payer un impôt colonial à la France, en déposant 50% de nos devises et or dans le trésor public français, nos ressources minière et pétrole sont exploités par ses multinationales à 90% contre 10 pour nos états., Et maintenant nos territoires sont occupés par leurs armées.qui ont pour rôle de protéger leur intérêts , et au passage de sémer le chao avec la complicité des soit disant "djihadistes" formés et armés par eux. Pour pérenniser cet état de fait..
Citoyens réveiller vous et arrachons notre souveraineté et libérons nos chefs états pris en otage par le système France-africain.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 albora no 27-12-2018 16:55
chers frères et sœurs,
africains, réveillé-vous! il est grand temps que la servitude monétaire cesse, trop c'est trop, ça suffit!
c'est à nous peuple de nous révolter contre cette colonisation continue, tenez vous bien: " l'esclave qui n'assume pas sa révolte ne mérite pas que l'on s’apitoie sur son sort" disait un écrivain africain.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 way 11-01-2019 10:21
Nos dirigeants ont trop peur de soulever ce sujet, puisque ceux qui l'ont fait se sont vus frappés par un coup d'état ou tout simplement exécutés... Mais Dieu le Tout Puissant est là, oui bien là...
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

800x800 visuel min

IMG 20190108 WA0002

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

8 mars 2019 : la Journée internationale des droits des femmes a-t-elle encore un sens ?

8 mars 2019
8 mars 2019 : la Journée internationale des droits des femmes a-t-elle encore un sens ?

A la veille du 8 mars, journée internationale des droits des femmes, Virginie Martin, politiste et sociologue, enseignante-chercheuse à KEDGE,Présidente du Think Thank Different et spécialiste des questions Egalité hommes-femmes,...

Lettre citoyenne ouverte au président de la République relative au cortège présidentiel

2 mars 2019
Lettre citoyenne ouverte au président de la République relative au cortège présidentiel

Monsieur le président, Les Nigériens que nous sommes vous ont porté à la magistrature suprême en 2011, après les multiples errements de notre démocratie, et ils étaient très nombreux à...

Pourquoi je soutiens le Président Buhari ?

27 février 2019
Pourquoi je soutiens le Président Buhari ?

Je le soutiens parce que tout comme lui, je ne crois pas au libéralisme sauvage et à la privatisation tous azimuts prônés par son rival. Nous sommes dans des Etats...

Présidentielles sénégalaises 2019 : personne n’a le droit de brûler le Sénégal

23 février 2019
Présidentielles sénégalaises 2019 : personne n’a le droit de brûler le Sénégal

Les Lanceurs d’Alertes du Sénégal très préoccupés par la situation politique en cette période d’élections présidentielles tirent sur la sonnette d’alerte pour attirer l’attention de tous sur les menaces réelles...

IN MEMORIAM : Hommage à ma mère Djouldé Djibo Bakary

20 février 2019
IN MEMORIAM : Hommage à ma mère Djouldé Djibo Bakary

« La femme est le rayon de la lumière divine…Elle est Créateur, faudrait-il dire. Ce n’est pas une Créature. » (Djalal al-Din al-Rumi 1207- 1273) Tu es partie, ce 14 février 2019,...

Révision de l’Accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) : une opportunité à saisir pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO

5 février 2019
Révision de l’Accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) : une opportunité à saisir pour la création de la monnaie unique de la CEDEAO

Entré en vigueur depuis le 1er avril 2003, l'accord de Cotonou entre l'UE et 79 pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) a pour objectifs : de rétablir les équilibres...