vendredi, 24 mai 2019
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

Photo Dr Illiassou Idi

3.331 décès de paludisme ont été enregistrés au Niger a déclaré mercredi 24 avril le ministre de la santé publique Illiassou Mainassara dans un message à l’occasion de la célébration ce 25 avril l’édition 2019 de la journée mondiale de lutte contre le paludisme sous le thème « zéro palu ! Je m’engage ».

Cette journée instituée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a pour but de redynamiser le mouvement général vers un monde sans paludisme, car le paludisme est une maladie évitable qui continue de tuer un enfant toutes les deux minutes dans le monde.
Le ministre de la santé a déclaré que« Le paludisme constitue la principale cause de mobilité et de mortalité et représente 80% des motifs de consultation pendant la saison des pluies. En 2018, 2 756 065 cas de paludisme ont été enregistrés au niveau des formations sanitaires avec 3 331 décès dans la population générale. Les enfants de moins de cinq ans constituent la couche la plus vulnérable avec 1 121 574 cas dont 1 766 décès », a souligné le ministre de la Santé publique.
Pour Dr Idi Illiassou Maïnassara, la lutte contre ce fléau représente les priorités de la réforme du secteur de la santé. « La politique de la lutte contre le paludisme au Niger repose sur la mise en œuvre et le renforcement des stratégiques efficaces recommandées par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) » a-t-il précisé.

C'est dans cette optique, rappelle-t-il, que le Niger a lancé le 18 octobre 2018 sous le parrainage de la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou la campagne « ZERO PALU ! Je m'engage ». Il s'agit à travers cette campagne d'encourager les Nigériens à s'engager personnellement dans la lutte contre le paludisme voire son élimination.
Pour traduire son engagement en actes concrets, « l'Etat avec l'appui de ses Partenaires Techniques et Financiers, met en œuvre plusieurs interventions dont notamment la distribution de masse, en campagne et en routine, des Moustiquaires Imprégnées d'insecticides à Longues Durée d'Action (MIILDA), la Lutte Anti Larvaire (LAL), la prévention du paludisme chez les femmes enceinte (TPI), la Chimio prévention du Paludisme Saisonnier (CPS) chez les enfants de 3 à 59 mois, la prise en charge des cas de paludisme dans les formations sanitaires publiques et privées, la prise en charge des cas de paludisme au niveau communautaire, la Pulvérisation Intra Domiciliaire (PID) avec insecticides et la communication pour un changement de comportement favorable à la lutte contre le paludisme », a assuré le ministre de la Santé publique.

Toutefois, fait-il remarquer, « pour un besoin de financement de 2018 à 2020 de 138 861 887 dollars, nous avons pu mobiliser 61 026 171 dollars soit un gap encore non couvert de 77 835 716 dollars pour les 18 mois à venir ».
Dr Idi Illiassou Mainassara a aussi annoncé la tenue le 10 octobre 2019 à Lyon en France, de la Conférence de Reconstitution des Ressources du Fonds mondial afin de mobiliser des partenaires et recueillir des Fonds dans l'optique d'en finir avec le SIDA, la tuberculose et le paludisme d'ici 2030, comme le prévoient les Objectifs de Développement Durable.
Pour le ministre en charge de la Santé, « l'heure est aux engagements et à plus d'actions, chacun dans sa sphère de responsabilité pour bouter le paludisme hors du Niger ».
« Dormons sous moustiquaires, rendons notre environnement salubre et encourageons surtout les enfants et les femmes à fréquenter les centres de santé pour se soigner et surtout prévenir la survenue du paludisme », a-t-il conseillé.
Cette journée mondiale contre le paludisme « est une journée pleine d'espoir et d'espérance. Elle nous rappelle qu'en poursuivant nos efforts, nous parviendrons à faire de ce monde, un monde sans paludisme », a-t-il estimé.
Par ailleurs, le ministre en charge de la Santé, a noté qu'en vue de renforcer la dynamique internationale pour mettre fin au paludisme et intensifier l'engagement des pays francophones is, la capitale française accueille ce 25 Avril une série d'événement visant à mobiliser les décideurs, la communauté scientifique, le secteur privé et la société civile pour un financement de la prévention .
Le Niger, invité d'honneur sera représenté par une délégation conduite par la Première Dame Hadjia Aissata Issoufou.

ANP

 

Commentaires   

0 #1 Le sahel 26-04-2019 10:27
Le combat est loin d'être fini,
Bon courage et que Dieu nous garde
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 Ali Karim 26-04-2019 10:49
C'est là où il faut investir beaucoup, mais pas dans des jets d'eau!
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Lamine Saley 26-04-2019 10:52
Ça c'est le cas connu mais je sais bon nombre dépassant ce chiffre scrupuleux ont dû crever de cette maladie propre à un pays sous développé...on devrait dépasser le cas du paludisme au Niger et arrêter de faire des victimes si les uns et les autres font leur travail...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 Ibrahim 26-04-2019 22:49
C'est pourquoi le sommet de l'UA serait une perte pour le Niger on aurait mieux utilisé ces milliards investis dans le soit disant le sommet ... Pour lutter contre beaucoup des maladies
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

B4 MarathonduSahel.jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

Education : malgré les défis, le Niger mise sur la promotion du préscolaire

24 mai 2019
Education : malgré les défis, le Niger mise sur la promotion du préscolaire

Dans le cadre du dialogue politique national sur la promotion de l’éducation préscolaire, s’est tenue une conférence nationale sur la promotion de l’enseignement préscolaire, les 15 et 16 mai 2019...

Barrage de Kandadji : la BAD débloque près de 76 milliards de FCFA pour les travaux

24 mai 2019
Barrage de Kandadji : la BAD débloque près de 76 milliards de FCFA pour les travaux

Le Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, mercredi 22 mai 2019 à Abidjan, une aide financière de 128,8 millions de dollars américains soit 75, 8...

Crise universitaire : le gouvernement et le SNECS signent la paix des braves (Officiel)

23 mai 2019
Crise universitaire : le gouvernement et le SNECS signent la paix des braves (Officiel)

Le gouvernement à travers le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation (MESRI) et le Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SNECS), ont signé ce...

Le maintien en prison de l’activiste Sadat Illiya Dan Malam après plus d’un an de détention arbitraire est une nouvelle injustice

23 mai 2019
Le maintien en prison de l’activiste Sadat Illiya Dan Malam après plus d’un an de détention arbitraire est une nouvelle injustice

La décision de maintien en détention arbitraire de Sadat Illiya Dan Malam après appel du procureur est une nouvelle injustice pour cet activiste emprisonné depuis plus d’un an, ont déclaré aujourd’hui, Amnesty...

Journée internationale des casques bleus de l’ONU : l’Organisation rend hommage au nigérien Souley Souley Ibrahim décédé au service de la paix

22 mai 2019
Journée internationale des casques bleus de l’ONU : l’Organisation rend hommage au nigérien Souley Souley Ibrahim décédé au service de la paix

La Journée internationale des Casques bleus de l’ONU sera commémorée au siège des Nations Unies, à New-York, le 24 Mai 2019. A cette occasion, 111 Casques Bleus dont un du...

Crise universitaire : assigné en justice par le gouvernement, le SNECS suspend provisoirement sa grève en attendant une ultime médiation

21 mai 2019
Crise universitaire : assigné en justice par le gouvernement, le SNECS suspend provisoirement sa grève en attendant une ultime médiation

Après près de 4 mois de grèves en série, le Syndicat national des enseignants et chercheurs du supérieur (SNECS), s’est vu acculé par décision de justice, de suspendre provisoirement son...