jeudi, 22 octobre 2020
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


marche-osc-29-10-2017-bis

Crédit Photos : Samira Sabou

Des heurts ont éclaté ce dimanche à Niamey entre la police et des manifestants à la suite de la marche suivie de meeting qu’organisait la société civile pour dénoncer les dispositions du projet de loi de finances actuellement en discussion au niveau du Parlement.

Zeyna transfert argent bis

A l’appel d’une coalition d’associations de la société civile  et d’organisations de défense de droits des consommateurs, des milliers de manifestants ont pris d’assaut la place Toumo, en plein centre de la capitale nigérienne, où devrait se tenir le meeting. La manifestation annoncée comme « pacifique » par ses initiateurs a pourtant été autorisée par les autorités municipales qui ont néanmoins enjoint aux organisateurs de modifier leur itinéraire en raison entre autres de la situation sécuritaire. Les organisateurs comptaient dans un premier temps se rendre de la place Toumo à la Place de concertation, devant l’hémicycle, ou devrait se tenir le meeting à l’issue duquel un mémorandum sera remis au président de l’Assemblée nationale.

C’est donc en dépit de cause que les organisateurs se sont  finalement résolus à organiser leur meeting à la Place Toumo. Ce matin pourtant et alors que la foule commençait à s’amasser au lieu de la manifestation qui a débuté dans le calme, certains protestataires se sont en mis en devoir de marcher vers le Parlement situé à quelques encablures. Le refus de certains organisateurs de céder a été mal perçu par certains manifestants enragés, en majorité des jeunes mais pas seulement, qui ont entrepris d’atteindre la Place de concertation. La police a alors usé du gaz lacrymogènes pour les contenir ce qui a fait dégénérer la situation à partir notamment du rond-point des armées (6e). Des heurts ont par la suite éclatés dans plusieurs quartiers de la ville, les manifestants ont bloqués plusieurs carrefours avec des pneus brulés et des jets de pierre. Des biens publics et privés ont également été saccagés par des protestataires déterminés face à la police.

VIDEO DE LA MANIFESTATION 

Des acteurs de la société civile notamment Nouhou Arzika, une des icônes du mouvement de contestation ainsi que le président de ACTICE Abass Abdoul Aziz, ont été violemment pris  à partie, d’abord au départ de la manif puis ensuite au niveau de la place de concertation où certains manifestants ont réussi à s’infiltrer. Le gros de la troupe a été stoppé par un imposant dispositif sécuritaire aux alentours de l’hémicycle mais c’était au prix de violentes échauffourées qui se sont étendues aux quartiers environnements avec des spectacles ahurissants de course poursuite entre agents de l’ordre et manifestants.

marche-osc-29-10-2017

marche-osc-29-10-2017-bis1

Débordements, infiltration ou préméditation ?

En début de soirée, le calme semble revenir dans la ville même si la situation reste encore tendue et surtout confuse. Les organisateurs notamment le président du MPCR Nouhou Arzika ont tenu à dégager toute la responsabilité de la société civile sur les débordements constatés en dehors du lieu du meeting.

A en croire un des organisateurs, il se pourrait qu’il y ait eu « infiltration de la part de certains opposants qui veulent profiter de la situation». « Mais en aucun cas, il n y a pas eu de connivence entre notre agenda et celui des partis politiques de l’opposition ou du pouvoir » tient-il aussitôt à ajouter.

Au niveau du pouvoir et particulièrement du parti présidentiel, le PNDS Tarraya, on souligne que « les faits ont démontré que cette marche n’était en rien une marche citoyenne et les émeutes ont été bien préparées en amont comme en témoignent les pneus déjà prêts à être brûler et la présence de certains manifestants déjà préparés à faire face à la police ».

« C’est tout simplement de la manipulation et même si elle a été infiltrée, la société civile a joué le jeu de l’opposition qui veut souffler sur les braises du mécontentement populaire engendré par une campagne savamment orchestrée contre le gouvernement à travers des interprétations tendancieuses de la loi des finances » nous a détaillé un cadre de la majorité contacté à Niamey.

Du coté d’autres organisateurs, on déplore certes les débordements constatés mais on réfute toute « récupération politique de la manifestation ». C’est à la limite si on reconnait au sein de la société civile que l’opposition a certes plus à gagner dans la dégradation du contexte social et politique et pourrait de ce fait, se servir de cette situation confuse comme d’une brèche. D’autant que ce n’est pas la première fois que le gouvernement accuse l’opposition de profiter des manifestations sociales pour «  tenter de semer le chaos » comme c’était le cas en janvier 2015 lors des violentes manifestations anti-Charlie hebdo, avance une source gouvernementale.

« Il ne faut pas exagérer les faits quand même, il y a eu des débordements certes mais il aurait été impossible d’anticiper et de gérer cette colère des manifestants qui sont sortis massivement exprimer leurs ras-le-bol contre les dispositions antisociales de la loi des finances ainsi que la gouvernance du régime actuelle dans son ensemble » met en avant cet autre acteur de la société civile.

VIDEOS DE LA MANIFESTATION 

 marche-osc-29-10-2017-bis2

marche-osc-29-10-2017-bis5

Raz-le bol généralisé

La manifestation était en principe destinée à dénoncer certaines mesures du projet de la loi de finances qui risqueraient d’engendrer un surcoût de la vie alors que la conjoncture est déjà difficile et que le pouvoir rechigne lui à réduire son train de vie préférant augmenter les impôts et taxes pour équilibrer son budget. Toutefois, certains manifestants ont tenu à exprimer leur ras-le-bol sur la gouvernance actuelle avec des séries de présomptions de détournements de biens publics et d’enrichissement illicites régulièrement rapportées par la presse et impliquant plusieurs personnalités du régime. Avec les retards accusés dans le paiement des salaires pour certains catégories d’agent de l’Etat et une conjoncture économique difficile avec des caisses de l’Etat au rouge comme le reconnaissent désormais certains alliés du parti au pouvoir, le contexte social se dégrade de plus en plus. A cela s’ajoute un contexte politique lui-aussi assez délétère.

Du coup la manifestation pacifique s’est transformée  en « marche de la colère ». Au milieu des slogans « Non à la Loi des finances 2018 », « Non à la mauvaise gouvernance », on pouvait aussi lire sur d’autres pancartes brandies par les manifestants « Non à la présence des bases militaires étrangères au Niger !» ou « AREVA dehors ! ».

La société civile a réussi le pari de la mobilisation qui était l’un des véritables enjeux de la manifestation. Même si on est loin de la marche dite historique du 15 mars 2005, ils étaient des milliers de manifestant à répondre à l’appel de la société civile. En l’absence de système de comptage qui fait faoi, tant au niveau des organisateurs que de la police, il est difficile d’avancer un chiffre sur le nombre de manifestants.

A l’heure où nous mettons en ligne, un calme précaire semble revenir dans les principales rues de la capitale. Sur les lieux des affrontements, des pneus continuent à se consumer et les traces de la violence de certains manifestants ainsi que de la répression des forces de l’ordre sont encore visibles.

Aucune source n’a encore confirmé des cas de blessés ou d’arrestation au cours de la manifestation même si la violence des heurts pouvait présager le pire. Des interpellations pourraient d’ailleurs suivre. Des biens privés ont été saccagés même si la responsabilité pourrait difficilement être imputable aux organisateurs qui ont été visiblement débordés par la foule et l’ampleur du mécontentement populaire. 

marche-osc-29-10-2017-bis4

 

Vers un bras de fer…, comme en 2005 ?

Il reste à attendre la réaction des autorités qui s’attendaient d’ailleurs à un tel scénario. Le pouvoir de Mahamadou Issoufou privilégiera-t-il l’épreuve de force à laquelle certains au sein du régime s’y préparent déjà ou au contraire va-t-il recourir aussi à la démonstration de force à travers une contre-manifestation comme en 2005 avant de devoir par la suite céder en amendant plusieurs dispositions de la loi des finances lors des discussions au Parlement ?

C’est en effet de la suite des évènements et surtout du rapport de force que dépendront l’accalmie et le retour de la cohésion sociale. Lors de la présentation du projet il y a quelques jours, le ministre Hassoumi Massaoudou s’est montré ferme : le gouvernement n’envisage pas de reculer face à la pression « des non-élus ». Et la société civile n’entend pas faire marche arrière : prochain rendez-vous le 11 novembre avec une autre manifestation déjà prévue à Niamey et sur toute l’étendue du territoire national.

A.Y.Barma

Actuniger.com

Zeyna transfert argent bis

 

Commentaires  

+5 #1 Aboubakar RK 29-10-2017 15:49
Courage nigérien , seule la lutte libère . c l moment ou jamais , ne vous laissez pas intimider par quelques individus mal élu , c'est l'avenir de nos enfants et petits enfants qui est en jeu .
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 bagaue 29-10-2017 15:55
Tout cette récrudescence de tension sociale ne sont que l'une des conséquences néfastes de la mal gouvernance de ISSOUFOU sur lequel pas mal de nigériens avaient pourtant fondé l'espoir avant son arrivée aux affaires.
Tu nous as trahi ZAKI,et Dieu jugera entre nous,tu as laissé tes camarades piller les caisses du trésor sans broncher,et pire ,ils sont récompenser davantage au lieu de les traduire en justice
Citer | Signaler à l’administrateur
-11 #3 Sania Soulez 29-10-2017 15:55
Marche de badaud on a bien prévu les acteurs de la société civile qu ils seront déçu par le badauds il es grand temps que le gouvernement pense a construire une nouvelle capitale pour le niger ce la seule alternative pour un niger durable
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #4 Lumana Africa Noe 29-10-2017 16:00
Je suis contre la violence .mais avec ses sauvages seule cette voie est nécessaire. S'ils font ceci en trois jours .Ils font corriger leurs erreurs. Epuis on ne peut faire des omelettes sans casser les oeufs. Souvent il le faut si la religion d'allah est menacer par des incrédules
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Hanna 29-10-2017 16:03
La lutte continue cher frère et soeur. Courage surtout.
Non à la loi des finances !
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #6 Moussa Hamissou 29-10-2017 16:05
La lutte continue vivez le Niger abat les gouvernements de la 7em république
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #7 Abdoul Aziz Issoufou 29-10-2017 16:07
Marche réussi à 100% vraiment. Félicitations et Courage.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Sahirou Ibrahim Haou 29-10-2017 16:11
du courage les nigériens que le bon DIEU nous amène le changement!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Peuple 29-10-2017 16:14
Tout mon dégout pour cette loi réside dans l'aspect d'imputation sur le transfert de l'héritage. Des lois contraires à nos valeurs, à notre religion ne sont pas les bienvenues. Tout celui qui nous contraint à transgrésser délibérement les lois d'Allah, Allah nous suffit comme garant.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #10 Babanguida Abdou 29-10-2017 16:15
J' encouge les peuples nigerien
Citer | Signaler à l’administrateur
-8 #11 Le cadet 29-10-2017 16:52
abas la violence ,oui pour le départ de Massaoudou ministre à la solde des malhonnêtes Loumanistes assoiffés
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #12 saidou 29-10-2017 17:08
il est temps de partir CHARLIE
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #13 Kassoum 29-10-2017 17:32
Courage au peuple, un escalve qui n'a pas le courage de se liberer, n'a pas le droit qu'on s'apitoie sur son sort. Le peuple on a marre de toutes ces injustices gouvernementales, on veut du concret, on veut de l'action pas de vaines paroles. Qu' Allah aide le Niger a trouver la bonne voie sur tous les plans.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #14 Ibanakal 29-10-2017 17:38
Le nouveau jargon hypocrite et fourre-tout des adeptes du régime c est de confondre toute critique ou voix contraîre à leur gestion du pouvoir à du terrorisme. C est ce qu’on appelle une dictature pure et dure. L échec est bien entendu imputable à toute la classe politique nigérienne indépendamment de rives et d ‘opinions partisanes. Pour le reste il suffit de lire les réalités sociales et celles du classement de L’ IDH : Niger est dernier pays de la planète sur tous les plans. Parler de « renaissance actes 1 et 2 est une insulte pour les nigériens et le reste du monde qui donne régulièrement la charité qui est detourn Par les dirigeants. On ne peut pas accepter que des profiteurs et sangsues hypothèquent l avenir de 20 millions de pers(90 millions en 2050!)
Citer | Signaler à l’administrateur
-4 #15 Ali baba massaoudou 29-10-2017 17:40
:-*
Finalement Ali baba massaoudou a reçu à couler taraya et Issouf tout seul. Là où des coups d états, des élections etecera ont échoué. Simmak ebaydagwa il a réussi à faire imploser son parti avec ses détournements, ses discours à deux balles et ses proposition de lois aux finances debiles. Quel gâchis #renaissanceActe2aheem!
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #16 issifou 29-10-2017 17:45
S'il vous plait le mr le président comprend votre peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #17 ??? 29-10-2017 18:18
c'est quand meme curieux de lire tous ces commentaires par rapport à une marche pareille qui n'a rien de citoyen....sinon ceux qui applaudissent, j'aimerai bien voir votre réaction lorsque dans une marche pareille, on vous saccage proprement votre bien privé...

d'accord pour marcher et lutter mais est ce qu'on a besoin d'une telle violence???.ce comportement va encore donner du crédit à ce club de gouvernement qui a pillé toutes nos richesses et qui veut nous imposer des impôts tout en refusant de réduire eux, leur train de vie royale.....
on peut bien lutter et gagner sans jamais utiliser la violence....la violence est égale à la lâcheté et le faible esprit.....
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #18 Mamaki 29-10-2017 19:18
Un peuple acculé, martyrisé, snobé est forcément imprivible donc les députés appelés à voter cette loi, souvenez vous de ce qui s'est passé au Burkina, ne mettez pas vos familles en danger, ceux qui présentent cette loi sont bien protégés donc réfléchissez pendant qu'il est temps, la force publique ne peut contenir un peuple en colère
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #19 #Truman 29-10-2017 19:33
Notre pauvre pays le Niger souffre de tout ces changements au niveau gouvernementale , parceque les nigériens ont faim nourrissez avant d'augmenter sur la loi de finance 2018 , baisser le prix des denrée alimentaire c'est de ça que le pays à besoin.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #20 BAMUSSON TCHUNKUSUMA 29-10-2017 20:37
Le Pdt Mahamadou Nouhou Arzika d'MPCR, tu nous a déçus à plus d'un titre. Nous te croyions intelligent alors qu'en réalité, tu n'as que la GUEULE mais tu n'as rien dans la boite crânienne.N'est-ce pas toi qui clamait en disant au pouvoir de la 7ème République, les voies et moyens de recouvrer les impôts sur la multitude des villas que disposent les uns et les autres? Aujourd'hui le Gouvernement accepte vos idées et engagea de façon intelligente à travers cette Loi des Finances 2018, pour savoir réellement qui as quoi dans ce pays; tu trouves mieux de rester dans l'expectative jusqu'à ce que les escrocs, arnaqueurs qui ont rendu la vie misérable aux nigériennes et nigériens? Honnêtement, si toi et tes semblables pensent que nos dirigeants actuels ont fait ce que certains de leurs prédécesseurs ont fait dans ce pays; PEUVENT ADMETTRE DE METTRE CES POINTS INSCRITS DANS LA LOI DES FINANCES? Non! Ceux qui craignent d'être reconnu dans de sales affaires, se masque le visage: CAS DU FUYARD!
Citer | Signaler à l’administrateur
-6 #21 BAHZOUMIY 29-10-2017 22:38
merci societe civile ,moi Bahzoum je suis remis en selle dans mon role de defenseur du regime et donc d'homme incontournable
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #22 TMM 30-10-2017 02:32
On aurait du les laisser marcher jusqu` a l`assemblee et achever leur meeting en remettant leur memorendum au president ainsi toute possibilite de violence aurait ete evitee, mais comme toujours le gouvernement refuse la liberte au peuple de manifester sa colere et agit a sa facon . qui me dit que c est seulement l opposition qui aurait infiltre le groupe? le gouvernement aussi a plus a gagner dans cette violence car cela lui permetra de refuser toute autre marche a venir
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #23 puui 30-10-2017 06:23
Citation en provenance du commentaire précédent de Sania Soulez :
Marche de badaud on a bien prévu les acteurs de la société civile qu ils seront déçu par le badauds il es grand temps que le gouvernement pense a construire une nouvelle capitale pour le niger ce la seule alternative pour un niger durable

Une capitale Tahoua?
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #24 Tawey 30-10-2017 07:20
Citation en provenance du commentaire précédent de puui :
Citation en provenance du commentaire précédent de Sania Soulez :
Marche de badaud on a bien prévu les acteurs de la société civile qu ils seront déçu par le badauds il es grand temps que le gouvernement pense a construire une nouvelle capitale pour le niger ce la seule alternative pour un niger durable

Une capitale Tahoua?

Vous n'avez pas remarqué que c'est un zouave taré qui s'est exprimé et non un être humain doué de ce qu'on appelle cerveau
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #25 moi mm 30-10-2017 07:44
infiltration ou pas; récupération ou pas; cela démontre le raz - le bol de la population et son engagement incontestable. il revient au gouvernement de savoir mesurer ses mots dans des tels situations. nous ne souhaitons pas à notre pays une guerre ou un désordre mais qu'on le sache bien le nigérien est imprévisible. tu peux le penser passif ou faible , mais une fois enragé il dépasse un lion en colère. pour nos citoyens nous leurs recommandons la citoyenneté, tout peut s'obtenir dans le calme et non le vandalisme. les FDS sont avant tout nos frères, nos amis. on partage avec eux plusieurs de nos fadas, ne nous attaquons pas à eux. si marche y aura, il faut que nous la fassions dans la paix l'ordre et beaucoup d'intelligence car notre notre but commun c'est l'amélioration des conditions de vies du peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #26 Maidamissa 30-10-2017 08:12
[quote name="moi mm"]infiltration ou pas; récupération ou pas;

Bonjour mon frère , c'est toi seul qui a écrit un message qui mérite l'attention des gens, tout le reste c'est du déjà vu pour ou contre le pouvoir.
Je voudrai attirer l'attention de nos frères qui sont sur les réseaux sociaux que le problème du Niger est le notre, les biens publics sont aussi les nôtres, ce ne sont pas pour un régime, alors protégeons les par tous les moyens . Je voudrai dire par là qu'il n'y a aucune raison pour nous d'accepter des marches violentes avec destructions des biens d'autrui et des blessés qui peuvent de fois engendrer mort d'homme .
Je me pose une seule question, est ce que c'est en Afrique seulement qu'il y a des mécontentements sociaux ? Est ce que c'est Afrique seulement qu'il y a des marches? Non et pourtant les gens le font tous les jours sans violence, alors mes frères apprenons à être dans le monde pacifique c'est la seule issue pour nous.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #27 Hum 30-10-2017 09:13
Bazoum le mort-ne a déjà accusé Loumana et ses militants, vraiment Hama va les tuer à distance.
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #28 Kass 30-10-2017 10:15
Citation en provenance du commentaire précédent de Hum :
Bazoum le mort-ne a déjà accusé Loumana et ses militants, vraiment Hama va les tuer à distance.

N'importe quoi!!! Hama se cherche mon frère! C'est vous qu'il tue à distance en vous manipulant comme des marionnettes... Kaytcho!!!!
Citer | Signaler à l’administrateur
-3 #29 Force et honneur 30-10-2017 10:30
Sachant que ces faux et hypocrites au pouvoir vivent comme des rois avec les ressources financières pouvant résoudre plusieurs maux des pauvres, on est dans un pays où des millions meurent de famine, pas d'accès à la santé, insécurité à l'intérieur du pays, et j'en passe. Il est temps que ces gens au sommet de l'état comprennent que le peuple detient le pouvoir et il ne faut en aucun cas céder à la peur et intimidation.
Tous unis nous vaincrons, la patrie ou la mort !
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #30 Ibrahim 30-10-2017 10:33
Les hommes de hama amadou ont récupéré la manif et fait ce qu'ils devaient faire: BRULER. Ils sont venus avec des bidons d'essence.
les Nouhoum arzika se sont fait piéger.
les voyous que hama finance en Europe crient au scandale.
Citer | Signaler à l’administrateur
+5 #31 Maimouna 30-10-2017 11:00
quand est ce que les Nigériens vont enfin prendre conscience ? je ne peux pas comprendre que des gens profitant d'un fondamental de manifestation ,brûlent et détruisent tout sur leur passage comme des bêtes sauvages.on doit savoir que tout ce qui bien public nous appartient tous sans distinction. arrêtons de nous comporter de la sorte.je lance un appel vibrant à tous: bannissons tout comportement malsain et construisons notre chère nation car personne ne le fera à notre place.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #32 ALFARI 30-10-2017 11:09
Cette manifestation avec débordement est préméditée car on ne peut pas comprendre des pancartes dénonçant des soi disant le calvaire des nigériens à la place de la loi des finances.tous on connait en toute honnêteté la secte anarchiste qui est cachée derrière çà.cette secte a toujours échoué dans sa tentative de stabilisation du pourvoir en place.elle fait montre au peuple son incapacité notoire à contribuer au bonheur des nigériens.mais cela n'est guère étonnant car animée par des acteurs qui souffrent eux même d'une incapacité congénitale.le peuple n'est plus celui des années 90.aujourd'hui on sait qui est qui et qui aime ce pays .
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #33 Ahmed kaocen 30-10-2017 11:23
C'est évident que certains des organisateurs de cette marche savent bien qu'ils aller ma transformée en une sorte d'attaque contre me bien public et même certains des bien privés à leurs yeux sans légitimité et comme d'habitude s'il bénéficient de l'impunité ils continueront moi je pense que le procureur devrait les responsabilisés sur tout ce qui se passé
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #34 CHAR 30-10-2017 11:24
On commencer à sanctionner sévèrement au Niger.on ne peut pas admettre que des tels comportements se déroulent dans un Etat comme le notre .bon dieu ou sont passés nos valeurs,notre culture ? pensez vous que pays qui nous tant donné ,mérite çà de notre part? non! non et non! ou que soient ces fauteurs de troubles ,ils doivent recherchés et punis conformément aux lois en vigueur.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #35 maribel 30-10-2017 11:30
des mesures radicales doivent être prises par les autorités pour mettre fin à telles dérives qui ne disent pas leur nom.le Niger n'est pas une république bananière encore moins un territoire ou chacun fait ce que bon lui semble.a grands maux grands remèdes! l'opposition n'a plus de crédibilité dans ce pays ,elle a fait ses preuves et va finir comme çà. le complot ,l'anarchie et médiocrité n'ont plus de place au pays.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #36 Maidamissa 30-10-2017 11:36
Citation en provenance du commentaire précédent de Maimouna :
quand est ce que les Nigériens vont enfin prendre conscience ? je ne peux pas comprendre que des gens profitant d'un fondamental de manifestation ,brûlent et détruisent tout sur leur passage comme des bêtes sauvages.on doit savoir que tout ce qui bien public nous appartient tous sans distinction. arrêtons de nous comporter de la sorte.je lance un appel vibrant à tous: bannissons tout comportement malsain et construisons notre chère nation car personne ne le fera à notre place.

Tu veux quoi ma soeur, on laisse les gens continuer toujours dans l'impunité pour soit disant paix sociale
Non ca ne peut pas continuer .Il faut arrêter cette manière de faire.
Les scolaires quand ils sortent pour revendiquer leur droit c'est toujours la casse, la société civile, les commerces et autres. Comment un pays va se développer dans une éternelle recommencement. Si on peut pas sauvegarder les acquis c'est pas la peine
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #37 Bari Zanguina 30-10-2017 11:44
encore une fois de plus la secte loumana a infiltré la manifestation qui au debut devrait être pacifique dans le but d'executé leur projet de brulé notre pays. rapelons que ce projet de la secte loumana de bruler l' Assemblé National ne date pas d'aujordhui.

loumana = Boko Haram = Secte satani
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #38 Daoud 30-10-2017 11:59
force reste à la loi , les auteurs de ces actes de vandalismes doivent repndre de leurs actes. Notre pays est regie par des lois,on n'est pas dans une jungle.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #39 Hum 30-10-2017 12:12
Citation en provenance du commentaire précédent de Bari Zanguina :
encore une fois de plus la secte loumana a infiltré la manifestation qui au debut devrait être pacifique dans le but d'executé leur projet de brulé notre pays. rapelons que ce projet de la secte loumana de bruler l' Assemblé National ne date pas d'aujordhui.

loumana = Boko Haram = Secte satani

Tout comme taraya =neo-nazisme=tribalisme =clanisme et idolatrie
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #40 Wanzarbé 30-10-2017 12:23
Lumana n'est pas un parti politique. C'est une association des badaux en panne dont la source des financements des foyandis, des concerts et des gabdis ont taris par la nouvelle gestion formelle de l'état.
Il n y aura pas marche arrière, même après Issoufou, tout celui qui arrive au pouvoir ne se laissera pas faire.
Il faut travailler si vous vouler avoir de l'argent pour se souler les weekends. Il faut apprendre à travailler et utiliser un cours-circuit. C'est le Niger qui gagne.
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #41 Alkali 30-10-2017 12:54
A Wanzarbe
Je suis Apolitique ,que ca soit lumana ou tarraya , ils sont tous les meme. Presque toutes les tetes de tarraya sont des etrangers. Au moins les tetes de lumana sont des Nigeriens et depensent leur argent au Niger :lol:
Pour etre franc ,les politicards nigeriens sont des affames,incapables au solde de la france.
Citer | Signaler à l’administrateur
-2 #42 Ibrahim 31-10-2017 00:34
Pourquoi s'en prendre a lumana? Elle n'a rien avoir concernant ces lois qui viennent d'être élu par ce gouvernement escamoteur qui s'en richissent derrière le des nigériens . qu'ils sachent que la situation qu'ils vivent actuelle ne pas sera leur destination finale. Allah y'a isa
Citer | Signaler à l’administrateur
+2 #43 maito 31-10-2017 08:43
Citation en provenance du commentaire précédent de Lumana Africa Noe :
Je suis contre la violence .mais avec ses sauvages seule cette voie est nécessaire. S'ils font ceci en trois jours .Ils font corriger leurs erreurs. Epuis on ne peut faire des omelettes sans casser les oeufs. Souvent il le faut si la religion d'allah est menacer par des incrédules

Entre celui qui casse et détruit les biens publics , celui qui soumet une loi à un débat parlementaire et celui qui pense que le seul moyen de lutte est la destruction par le feu et la casse aveugle,qui est le Sauvage.Apparemment vous ne maîtrisez pas grand- chose de la religion d'Allah.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Coris Bank Epargne

campagne nouvelles chaines ACTU NIGER 800 800 pixels

Top de la semaine

Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...Lire plus...
Publier le 21/10/2020, 16:23
direction-generale-des-douanes-vulgarisation-du-nouveau-code-des-douanes-et-de-ses-principales-innovations La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 22:32
sahel-central-1-7-milliard-de-dollars-d-aide-humanitaire-promis-par-les-bailleurs-de-fonds-onu Les bailleurs de fonds ont annoncé  ce mardi 20 octobre 2020, plus de 1,7 milliard de dollars...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...Lire plus...
Publier le 20/10/2020, 09:51
semaine-des-nations-unies-un-dialogue-sur-le-role-des-jeunes-et-des-femmes-en-periode-electorale-pour-lancer-la-celebration-de-75-ans-d-engagement-en-faveur-de-la-paix-dans-le-monde Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations...Lire plus...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 21/10/2020, 22:15
infrastructures-routieres-inauguration-officielle-de-la-route-illela-bagaraoua-region-de-tahoua Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre...
Publier le 19/10/2020, 19:16
guinee-l-opposant-cellou-dalein-diallo-proclame-sa-victoire-des-le-premier-tour-a-la-presidentielle-du-18-octobre Au lendemain de l’élection présidentielle du dimanche 18 octobre, l’opposant guinéen Cellou Dalein...
Publier le 16/10/2020, 07:22
journee-mondiale-du-lavage-des-mains-edition-2020-des-progres-enregistres-en-matiere-de-changement-de-comportement  Le Directeur General de l’Assainissement du Ministère de l’hydraulique et de l’assainissement...
Publier le 16/10/2020, 20:13
communique-du-conseil-des-ministres-du-vendredi-16-octobre-2020 Le Conseil des Ministres s’est réuni ce jour, vendredi 16 octobre 2020, dans la salle habituelle des...
Publier le 16/10/2020, 19:44
inauguration-officielle-de-l-hotel-des-finances-une-infrastructure-ultramoderne-et-multifonctionnelle-au-coeur-de-la-capitale Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel...
Publier le 20/10/2020, 22:29
industrie-et-infrastructures-lancement-des-travaux-de-construction-de-la-cimenterie-de-kao-et-de-rehabilitation-de-la-route-rta-kao-tchintabaraden-tahoua  Le Président Issoufou Mahamadou a procédé ce mardi  20 octobre à Kao, dans la région de...
Publier le 17/10/2020, 12:38
haroun-printing-les-raisons-de-la-plainte-contre-l-activiste-bana-ibrahim-pour-chantage-et-tentative-d-extorsion-de-fonds Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la...
Publier le 19/10/2020, 06:56
strategie-nationale-de-securite-de-proximite-des-consultations-multi-acteurs-pour-une-approche-plus-inclusive-en-matiere-de-gestion-securitaire Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre...

Dans la même Rubrique

Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

21 octobre 2020
Infrastructures routières: inauguration officielle de la route Illéla-Bagaraoua (Région de Tahoua)

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou, a procédé mercredi, 21 octobre 2020, à l’inauguration officielle de la Route Illéla-Bagaroua, les bretelles PK10-Dandadji, Dandadji-Dangona, et travaux...

Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

21 octobre 2020
Direction Générale des Douanes : vulgarisation du nouveau Code des douanes et de ses principales innovations

La Direction générale des Douanes (DGD) a organisé le mardi 20 octobre 2020 à Niamey, un atelier de vulgarisation du nouveau Code national des douanes. La rencontre qui a réuni...

Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

20 octobre 2020
Semaine des Nations unies : un dialogue sur le rôle des jeunes et des femmes en période électorale pour lancer la célébration de 75 ans d’engagement en faveur de la paix dans le monde

Les activités entrant dans le cadre de la commémoration de l’édition 2020 de la Semaine des Nations Unies ont été lancées, ce lundi 20 octobre au Radisson Blu de Niamey...

Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

19 octobre 2020
Stratégie nationale de sécurité de proximité: des consultations multi-acteurs pour une approche plus inclusive en matière de gestion sécuritaire

Après Tillabéri et de Dosso et en attendant les autres régions, Niamey a abrité du 16 et 17 octobre 2020, l’Atelier régional d'analyse et de réflexion pour la contribution à...

Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

17 octobre 2020
Haroun Printing : les raisons de la plainte contre l’activiste Bana Ibrahim pour «chantage et tentative d’extorsion de fonds »

Le Directeur général par intérim de la société Haroun Printing, Mahamadou Siradji Issa, a animé la semaine dernière une conférence de presse relative à la plainte que l’entreprise en charge...

Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

16 octobre 2020
Inauguration officielle de l’hôtel des Finances : une infrastructure ultramoderne et multifonctionnelle au cœur de la capitale

Le Président de la République a inauguré jeudi 15 octobre 2020, l’Hôtel des Finances,  le nouvel immeuble qui va abriter  tous les services relevant du Ministère des Finances. D’un coût...