jeudi, 04 mars 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


logo Somair Cominak

APPORTS ECONOMIQUES ET AIDES AU DEVELOPPEMENT SOCIAL ET SOCIETAL DES ACTIVITES MINIERES DE SOMAÏR, COMINAK DE 2012 A 2016

 

 

 

 

Le marché de l’uranium connait, depuis l’accident nucléaire de Fukushima au Japon en 2011, un contexte très défavorable avec une baisse de 7% dela demande en uranium entre 2012 et 2016 selon le Word Nuclear Association - WNA - provoquant un effondrement des cours de l’uranium, passant de 51 US$/lb début 2012 à 20 US$/lb à fin 2016 pour le prix marché (spot) soit une chute de 61%; le prix long-terme a, quant à lui, accusé une baisse de 51% sur la même période  passant de 60 US$/lb à 30 US$/lb.

Dans ce contexte, les producteurs d’uranium ont annoncé de nombreux décalages de projets, des fermetures et/ou des mises sous cocon de mines en production et des réductions de production. Malgré ces ajustements, l’offre mondiale d’uranium a augmenté de 7% entre 2012 et 2016, laissant le marché largement sur-capacitaire.

La baisse du prix de vente a entraîné une baisse importante du  chiffre d’affaires de SOMAÏR et COMINAK.

Au regard de cette situation que les sociétés minières ont déjà connue dans les années 90, les sociétés minières SOMAÏR et COMINAK sont contraintes de mettre en œuvre des plans d’économies pour réduire leurs coûts de production et rester compétitives en attendant une reprise du marché.

En effet, dans un contexte où, d’ici 2050, la demande d’électricité mondiale sera multipliée par 2 et où les émissions de CO2 devront être divisées par 2 pour respecter l’accord de Paris de la COP21, nul doute que le nucléaire aura toute sa place dans le mix énergétique mondial.

Malgré ce contexte très dégradé, SOMAÏR & COMINAK contribuent à l’économie du Niger au travers de la fiscalité, les achats locaux, l’emploi et les actions sociétales au profit des populations.

En vertu de leurs obligations légales et conventionnelles elles versent des milliards de FCFA aux Impôts, à la douane et à certains démembrements de l’Etat 

Ainsi, pour la période de 2012 à 2016, les sociétés minières SOMAÏR et COMINAK ont effectué les paiements  annuels indiqués dans le tableau ci-dessous.

Tableau des payements cumulés de SOMAÏR/COMINAK de 2012 à 2016 en milliards de FCFA.

Tab Synthese des Versements SOMAIR

«  Privilégier les achats locaux »

A niveau de qualité et prix équivalents, les sociétés minières SOMAÏR et COMINAK privilégient systématiquement les fournisseurs locaux. Leurs achats de biens et services représentant près de 71 milliards FCFA en 2016 ont insufflé un nouveau dynamisme à l’économie locale. La part des achats locaux représente 56% des achats totaux des deux sociétés.

«  Créer de l’emploi pour les Nigériens »

Dans le cadre de leur politique de renforcement des compétences locales et de responsabilisation des effectifs nationaux, SOMAÏR et COMINAK comptent plus de 99% de nigériens dans leurs effectifs.

Ainsi, malgré une baisse des effectifs due à la situation du marché, SOMAÏR & COMINAK figurent parmi les plus grandes sociétés pourvoyeuses d’emplois au Niger avec 3800 emplois directs (statutaires et sous-traitants) à fin 2016 et contribuent à l’effort de l’Etat pour résoudre le problème de chômage particulièrement des jeunes.

« Aider les communes urbaines et rurales des zones d’implantation à se développer »

Depuis leur création, les sociétés minières SOMAÏR et COMINAK initient des projets en faveur des communautés riveraines des sites miniers  et participent au développement économique du pays et cela, conformément à leur politique sociétale.

Placé au premier plan de la stratégie industrielle de SOMAÏR & de COMINAK, l’engagement sociétal des deux sociétés minières favorise l’accès à l’éducation et aux services sanitaires et sociaux dans une région isolée pour concourir à l’amélioration des conditions de vie des populations.      

Les sociétés minières apportent également leur aide aux populations nigériennes face aux situations d’urgence.

Les sociétés minières SOMAÏR & COMINAK ont déployé, en partenariat avec le monde associatif et les représentants locaux des populations, une politique sociétale ambitieuse dotée de moyens conséquents.

Ainsi, de 2012 à 2016, les sociétés minières ont investi un peu moins de six milliards de FCFA dans des projets d’aide au développement des populations locales.

Comité Bilatéral d’Orientation (CBO)

Sur ce montant global de 6 milliards de FCFA, les sociétés minières SOMAÏR et COMINAK ont versé aux communes rurales et urbaines des départements d’Arlit et d’Iférouane un montant total de près d’un milliard deux cent trente-cinq millions de FCFA  de 2012 à 2016, pour l’appui au développement local dans le cadre du Comité Bilatéral d’Orientation (CBO).

Les sociétés minières ont la volonté d’entretenir des relations loyales et constructives avec l’ensemble des parties prenantes. Pour répondre à leurs attentes, elles cultivent  un esprit de partenariat fondé sur la solidarité, l’écoute et le dialogue. Cette approche repose sur le respect des cultures locales et la prise en compte des aspirations des communautés concernées.

Afin de doter le CBO des moyens financiers nécessaires à son action de soutien au développement local des collectivités des départements d’Arlit et Iférouane, les sociétés minières ont mis en place depuis 2006 un fonds commun d’appui au développement local. Ces actions ainsi financées concernent notamment l’accès à l’eau potable, l’éducation, la santé, le renforcement de capacités et le développement d’infrastructures.

Ce fonds annuel qui varie entre 300 millions et 500  millions FCFA par an depuis sa création en 2006 vise à améliorer les services de santé, à soutenir l’éducation, l’eau & l’assainissement, les infrastructures & équipements, l’appui à l’organisation des activités culturelles et sportives, les activités génératrices de revenus et à aider au renforcement des capacités des acteurs locaux.

A titre illustratif, la COMINAK a investi de 2012 à 2016 un montant de plus de Six cent millions de FCFA pour soutenir les domaines ci-après :

- L’Education pour un montant de près de 185 millions de FCFA par la formation du personnel enseignant, la formation d’étudiants à l’école normale d’Agadez, la construction de salles de classes équipées , la clôture des écoles et la construction de salles informatiques dans les communes rurales de Timia, d’Iférouane et de Gougaram.

- Le Renforcement du système de santé par l’attribution de bourses d’études aux étudiants et agents de santé, la dotation de centres de santé intégrée de groupes électrogènes, la construction et l’équipement de CSI et cases de santé, de latrines dans les communes rurales de Timia & d’Iféroune pour un montant de 132 millions de FCFA.

- Le développement des infrastructures par la réhabilitation de bureaux et la construction de mur de clôture à Iférounae pour un montant de plus de 29 millions de FCFA.

- Le renforcement des capacités des acteurs de la commune urbaine d’Arlit, des communes rurales d’Iférouane et de Timia à l’élaboration de projets pour un montant de plus de 13 millions de FCFA.

- L’accès à l’eau se traduit par la construction de puits pastoraux, l’équipement de puits pastoraux en système de pompage solaire dans les communes rurales de Timia et Iférouane pour un montant de 252 millions de FCFA.

La contribution de SOMAÏR dans le cadre du comité bilatéral d’orientation – CBO - de 2012 à 2016 se chiffre à plus de Six cent millions de FCFA dans les domaines ci-après :

- Pour soutenir l’éducation, SOMAÏR a construit  et équipé des salles de classes, des salles informatiques à la bibliothèque municipale, des magasins et bureaux à l’inspection de l’enseignement de la commune urbaine d’Arlit, à Akokan et dans la commune rurale d’Iférouane pour un montant de plus de 203 millions de FCFA.

- L’appui au secteur de la santé a consisté à la construction de centre de santé à Dannat et à Tchizamène pour un montant de 46 millions de FCFA.

- Pour permettre aux acteurs locaux de la commune urbaine d’Arlit de mieux élaborer les dossiers de projets, SOMAÏR a mis à disposition le montant de plus de 4 millions de FCFA.

- Dans le domaine des infrastructures, SOMAÏR a financé le pavage de rues, l’aménagement de rues, de la case de passage, la construction et la réhabilitation de bureaux dans la commune urbaine d’Arlit et la commune rurale d’Iférouane pour un montant de près de 368 millions de FCFA pour la période 2012-2016.

route construite societe miniere

Outre cet apport financier au développement socio-économique des communes rurales et urbaines des départements d’Arlit et d’Iférouane, apport qui s’inscrit dans le cadre du comité bilatéral d’orientation d’un montant de 622 millions FCFA pour SOMAÏR et 612 millions pour COMINAK, les deux sociétés ont réalisé des actions sociétales concourant à l’amélioration des conditions de vie des populations nigériennes.

 « Assurer pleinement leurs rôles d’entreprises responsables »

Hôpitaux des sociétés minières

maternite construite societe miniere

Afin de renforcer le système de santé pour les populations de la région d’Arlit, les sociétés minières ont construit les hôpitaux de SOMAÏR et COMINAK dotés d’un plateau technique de haute qualité et situés respectivement à Arlit et Akokan. Ces hôpitaux dispensent des soins dans presque toutes les spécialités médicales (chirurgie, maternité, dentaire, ORL, Ophtalmologie, bilans biochimiques…).

Assurant la gratuité des soins médicaux aux salariés et à leurs familles, ces deux hôpitaux sont ouverts à tous et plus de la moitié des actes médicaux ou chirurgicaux sont prodigués à la population. A titre indicatif, le coût total des 2 hôpitaux SOMAÏR & COMINAK s’élève  à plus de 3 milliards de FCFA par an (sur le montant total de contribution de Six milliards) dont environ 45 % consacrés à la prise en charge des soins de santé des populations externes des villes d’Arlit, d’AKOKAN, voire des populations des autres régions du pays.

Accès à l’eau et à l’énergie

Les objectifs des sociétés minières sont également de favoriser l’accès à l’eau potable et à l’énergie, d’aider à la promotion d’activités traditionnelles des régions (telles que le maraîchage, l’élevage et l’artisanat) et améliorer les infrastructures routières.

SOMAÏR & COMINAK possèdent un réseau de forage contribuant à l’alimentation en eau de la population et elles apportent annuellement leur aide au fonçage de puits, au pompage de l’eau ou à l’implantation de cultures maraîchères.

Jusqu’à la mise en service récente en 2017 des nouvelles infrastructures d’adduction d’eau potable d’Arlit, les sociétés minières SOMAÏR & COMINAK assuraient la production d’eau potable à plus de cent mille personnes vivant à ARLIT & AKOKAN.

De 2012 à 2016, SOMAÏR a contribué à hauteur d’un milliard de FCFA pour l’assainissement de la ville d’Arlit, l’installation et l’alimentation de cuves d’eau potables dans les quartiers périphériques d’Arlit, l’appui aux coopératives, aux ONG, les clubs sportifs ainsi que la culture.

Soutiens divers au niveau national

Biblioteque construite societe miniere-min

Au-delà de ces appuis aux collectivités locales, les sociétés minières apportent des soutiens divers au niveau national. C’est ainsi que pour le reste du pays, un montant de près de 318 millions de FCFA(sur le montant global de contribution de six milliards) a servi pour répondre favorablement aux différentes requêtes dans le domaine de la santé, de l’éducation, des sports et des activités génératrices de revenus.

Les sociétés minières SOMAÏR et COMINAK, deux sociétés citoyennes, sont résolument engagées à soutenir les efforts de développement socio-économiques du Niger. Pari tenu.

 

Zeyna transfert argent bis

 

Commentaires  

+1 #1 Souley Yacouba 20-10-2017 20:35
Etant un natif d'Arlit, je me suis senti obligé de reagir à ce message ambigu.
Quel est le but de cette publication?
Son contenu justifie-il le le plan social pervu en 2018?
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #2 Moctar 20-10-2017 20:48
Poufffffffffff.... Arrêter de vouloir nous divertir svp !!!
On en a marre de vous, pliez bagage et partez pour de bon.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Bachir Namata 20-10-2017 20:53
En gérant nos ressources nous mêmes, on réalisera chaque année l’équivalent de ce que vous avez fait comme apport économique et aides au développement social et sociétal en 4 ans.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Bernadin Aboubacar 20-10-2017 23:04
Étant une victime de l'une de ces filiales d'AREVA, je trouve le lieu dire quelques mots non pas pour faire fléchir l'élan diabolique de ces sociétés mais tout simplement apporter un démenti et en mer temps exprimer mon dégoût de toute la politique minière de mon cher pays. Actuellement (2018)c'est 196 agents et 500 sous-traitants qui vont finir dans la rue(Somaïr) et 400 agents de la Cominak viendront gonfler le rang des chômeurs au Niger. Allah ya iça! Vous faites des cas sociaux et des malades misérables. Je n'oublierai jamais mon passage à Somaïr en mal bien-sûr. Dieu merci je passe mon chemin aujourd'hui
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #5 Soumana maiga 20-10-2017 23:29
Un minimum de respect pour les nigérien s'il vous plaît ! On ne peut pas exposer des humains sous cette radiation suicidaire durant des années et prétendre les faires partir. Et devant cette Humiliation les autorités restent muets... J'estime que cette situation. Doit interpeler la conscience de tout les nigériens en général et la jeunesse en particulier pour un changement meilleur. Allah ya Isa !
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 ose 21-10-2017 06:09
wly c est grave pour des nigerien qui reste devouer a leurs groupe que pour leurs propre pays
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Citoyen 23-10-2017 11:30
Si vous pouvez nous donner une idée de chiffre d'affaire que vous réalisez cela nous permettra de savoir ce que vous devez legitimement et légalement à l'Etat, en ce mment nous ferons la comparaisons avec vos foutus 6 milliards
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Nouvelle Semaine Généreuse

Top de la semaine

Publier le 03/03/2021, 13:13
insecurite-3-soldats-et-un-civil-tues-dans-deux-attaques-armees-a-maine-soroa-et-dans-l-anzourou Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans...Lire plus...
Publier le 03/03/2021, 12:58
insecurite-humanitaire-les-violences-au-nord-ouest-du-nigeria-forcent-plus-de-7-600-personnes-a-fuir-au-niger-hcr L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est alarmée ce mardi 2 mars 2021, de la...Lire plus...
Publier le 02/03/2021, 16:50
situation-politique-le-comite-des-sages-de-la-cndh-appelle-au-dialogue-pour-la-paix-des-coeurs-et-des-esprits Communiqué du Conseil des Sages de la Commission nationale des droits humains (CNDH) suite aux...Lire plus...
Publier le 02/03/2021, 14:53
niger-tournons-la-page-s-inquiete-de-la-situation-nee-de-la-proclamation-des-resultats-globaux-provisoires-du-deuxieme-tour-de-l-election-presidentielle-communique Le 21 février 2021, le peuple nigérien s’est exprimé à travers les urnes, afin de départager les deux...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...Lire plus...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 27/02/2021, 23:23
mahamane-ousmane-de-l-injustice-jaillit-la-frustration-et-de-la-frustration-nait-la-revolte-interview-exclusive-avec-la-dw Le candidat battu aux élections présidentielles [selon les résultats provisoires proclamés par la...
Publier le 26/02/2021, 21:53
alkache-alhada-ministre-de-l-interieur-nous-n-accepterons-jamais-que-des-pyromanes-ou-que-des-individus-sans-foi-ni-loi-sapent-les-fondements-de-notre-nation  Le premier flic du Niger, Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur était jeudi face à la presse...
Publier le 28/02/2021, 18:45
blocage-d-internet-une-plainte-contre-l-etat-du-niger-et-les-operateurs Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 01/03/2021, 20:26
hama-amadou-defere-a-la-prison-civile-de-filingue-tchanga-a-ouallam Après sa garde à vue et sa présentation ce lundi au parquet, l’opposant Hama Amadou a été placé en...
Publier le 28/02/2021, 22:51
assemblee-nationale-vers-l-institution-d-une-pension-de-retraite-et-d-un-passeport-diplomatique-pour-les-anciens-deputes L’Assemblée nationale est convoquée en session extraordinaire à partir de ce lundi 1er mars pour...
Publier le 28/02/2021, 15:26
chefferie-traditionnelle-cadeau-de-fin-de-mandat-du-president-issoufou-aux-chefs-traditionnels Le gouvernement a adopté, en conseil des ministres du vendredi 26 février, un projet de décret portant...
Publier le 26/02/2021, 15:28
soupconne-d-incitation-a-la-violence-et-activement-recherche-hama-amadou-s-est-presente-a-la-police-judicaire-pj Activement recherché depuis deux(2) jours, l’opposant Hama Amadou s’est rendu ce vendredi en fin de...
Publier le 27/02/2021, 22:53
troubles-post-electoraux-le-gouvernement-souffle-le-chaud-et-le-froid   Alors que le ministre de l’Intérieur ne cesse de prôner la fermeté suite aux violentes...

Dans la même Rubrique

Insécurité : 3 soldats et un civil tués dans deux attaques armées à Mainé Soroa et dans l’Anzourou

3 mars 2021
Insécurité : 3 soldats et un civil tués dans deux attaques armées à Mainé Soroa et dans l’Anzourou

Deux gendarmes nigériens ont été tués dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 mars à Mainé Soroa, dans la Région de Diffa,  par des assaillants  présumés membres de...

Insécurité/humanitaire : les violences au nord-ouest du Nigéria forcent plus de 7.600 personnes à fuir au Niger (HCR)

3 mars 2021
Insécurité/humanitaire : les violences au nord-ouest du Nigéria forcent plus de 7.600 personnes à fuir au Niger (HCR)

L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est alarmée ce mardi 2 mars 2021, de la recrudescence de la violence dans le nord-ouest du Nigéria, qui a alimenté de...

Niger : Tournons La Page s’inquiète de la situation née de la proclamation des résultats globaux provisoires du deuxième tour de l’élection présidentielle (Communiqué)

2 mars 2021
Niger : Tournons La Page s’inquiète de la situation née de la proclamation des résultats globaux provisoires du deuxième tour de l’élection présidentielle (Communiqué)

Le 21 février 2021, le peuple nigérien s’est exprimé à travers les urnes, afin de départager les deux candidats qualifiés pour le deuxième tour de l’élection présidentielle. Cette élection, devrait...

Blocage d’internet : une plainte contre l’Etat du Niger et les opérateurs

28 février 2021
Blocage d’internet : une plainte contre l’Etat du Niger et les opérateurs

Des associations de la société civile nigérienne ont décidé de porter plainte contre l’Etat du Niger et les 4 opérateurs présents sur le marché national suite à la restriction de...

Alkache Alhada, ministre de l’intérieur : « nous n’accepterons jamais que des pyromanes ou que des individus sans foi ni loi sapent les fondements de notre nation »

26 février 2021
Alkache Alhada, ministre de l’intérieur : « nous n’accepterons jamais que des pyromanes ou que des individus sans foi ni loi sapent les fondements de notre nation »

  Le premier flic du Niger, Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur était jeudi face à la presse nationale et internationale. L’occasion pour le Ministre de l’Intérieur, de revenir sur les...

Troubles post-électoraux : la CNDH condamne les actes de violence et appelle les FDS à faire preuve de professionnalisme dans le maintien de l’ordre

26 février 2021
Troubles post-électoraux : la CNDH condamne les actes de violence et  appelle les FDS à faire preuve de professionnalisme dans le maintien de l’ordre

Communiqué de presse de la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) suite au second tour de l'élection présidentielle du 21 février 2021.