lundi, 18 janvier 2021
frarzh-CNentr
FLASH INFOS


Maikoul Zodi voa

Entamée en République Démocratique du Congo (RDC) le 15 Septembre 2017, la Campagne « Tournons la page » est une vision panafricaine de l’alternance démocratique. Elle est portée par des jeunes leaders issus des différentes couches sociopolitiques africaines profondément imbus des valeurs universelles de  la Démocratie. Dans un bref entretien accordé à votre site ActuNiger, M. Maikoul Zodi parle du déroulement cette campagne au Niger.

Zeyna transfert argent bis

ActuNiger (A.N) : « Tournons la Page » qu’est-ce à dire ?

Maikoul Zodi (A.N) : Avant de répondre à votre question, permettez moi de vous remercier pour cette opportunité que vous nous offrez afin de nous prononcer sur cette campagne. Aussi, je vous encourage très sincèrement site pour tous les efforts que vous faites dans le cadre de l’affirmation des libertés fondamentales notamment la liberté d’expression.

Pour revenir à votre question, ce slogan de campagne voudrait simplement dire mettre fin aux dictatures et ouvrir une nouvelle page de l’histoire d’un peuple, seul détenteur de la souveraineté. La page de la démocratie restaurée. La campagne « Tournons la Page » est donc l’expression d’une génération soucieuse du devenir de l’Afrique aujourd’hui fragilisée et humiliée par des dictatures et la démocratie de façade. Cette forme de démocratie caricaturée qui fait certes parler les urnes mais dont le résultat n'est pas véritablement l'expression de la volonté souveraine du peuple. Elle est plutôt celle de la puissance du « prince » aux commandes du pouvoir d’Etat. Les cas du Niger sous l'ère Issoufou de 2016, du RD Congo, du Togo récemment, le Tchad, du Cameroun, de la Gambie etc. sont illustratifs à plus d’un titre. C’est le lieu ici, de rendre un vibrant hommage au Peuple togolais pour la lutte de la libération.

En effet, au-delà de deux (2) mandats, tels que prévus par la plupart des Constitutions en Afrique, un Chef d’Etat qui s’entête au pouvoir ou qui tenterait de modifier la Constitution à cette fin, doit faire face à la volonté du Peuple souverain à défendre et restaurer la Démocratie. C’est du reste toute la philosophie de la campagne « Tournons la page » : les élections en Afrique ne doivent plus être un moyen de légitimation d'un pouvoir usurpé au peuple. Pour nous, la fin des dictatures est possible en Afrique. Autrement dit, il est temps de redessiner le processus démocratique, de revitaliser les vertus et les valeurs de la démocratie en Afrique. 

A.N : Quel est le point du déroulement de la Campagne « Tournons la Page » au Niger ?

M.Z : Au Niger, cette campagne se poursuit dans les cinq (5) arrondissements de Niamey, la ville capitale. Des conférences publiques sont animées par d’éminents conférenciers, enseignants chercheurs de l’Université Abdou Moumouni, acteurs de la société civile reconnus pour leur engagement dans la défense des droits de l’homme et de la Démocratie. Le thème central de cette campagne est : « l’alternance démocratique en Afrique ». Le thème pays retenu pour le Niger porte sur : « l’indépendance de la Justice ». La caravane était successivement dans les arrondissements communaux Niamey 5, 1, 2 3 enfin 4.  Outre le thème pays, différents sous thèmes (Droits et Devoirs du Citoyen, la citoyenneté responsable, la liberté d’expression etc)  sont développés par les conférenciers au public venu nombreux pour être édifié sur les enjeux, défis et perspectives de l’alternance démocratique. Il faut noter que ces débats sont libres démocratiques et ouverts. Je me réjouis au passage de l’engouement qu’ils ont suscité particulièrement chez les jeunes et les hommes politiques tous bords confondus.

A.N : Parlez-nous à présent de la durée de la campagne et des pays engagés.

M.Z : La campagne a débuté le 15 Septembre 2017 en République Démocratique du Congo et s’achèvera à Paris en France le 15 Octobre. Date à laquelle d’ores et déjà, des organisations de société civile africaine engagées dans la campagne « Tournons la Page » projettent d’organiser la marche panafricaine pour l’alternance démocratique. Un appel citoyen pour mettre fin aux dictatures.  Actuellement cette campagne suit son cours en RDC, au Gabon, au Cameroun et au Niger où sa clôture interviendra après la Table ronde prévue se tenir le 30 Septembre 2017 dans la salle de conférence du complexe GMK. Des conférences publiques seront animées sur l’indépendance de la justice. Des Magistrats, Politologues, Philosophes, Sociologues, Juristes, chacun en ce qui le concerne, viendra partager  son expérience avec le public qui est d’ailleurs invité.

A.N : Quels sont les enjeux et les défis auxquels fait face la campagne « Tournons la Page » en Afrique ?

M.Z : Je dois vous dire toute suite que le premier défi à relever consiste à faire pression sur les dirigeants africains à respecter la durée de leur mandat respectif conformément aux prescriptions constitutionnelles nationales. L’alternance est une des forces qui déterminent et conditionnent la démocratie.

Dans les rapports Afrique-Occident, l’enjeu est de taille. Il s’agit pour la campagne « Tournons la Page » de lutter contre l’impérialisme économique qui consiste à piller les ressources économiques des pays faibles, d’édifier le citoyen sur l’impérialisme culturel qui cherche à imposer sa culture, en particulier son modèle démocratique au monde entier et enfin de se dresser les poings fermés face à l’impérialisme politique qui veut imposer par la force sa vision politique du monde.

A.N : Quel est votre mot de la fin ?

M.Z : C’est un appel citoyen au peuple d’Afrique de prendre son propre destin en main. L’ère des dictatures est révolue. Il n’est plus acceptable que des individus ou lobbies d’individus spolient le peuple de sa souveraineté.  Il n’est plus admissible que des dirigeants tripatouillent les textes pour satisfaire leurs propres intérêts. Il n’est plus tolérable que la Justice soit aux ordres des « Princes » qui nous gouvernent. Cet appel citoyen s’adresse également à l’endroit de cette jeunesse qui monte et qui sait que la tranquillité de l’Afrique de Demain se prépare dans les remous d’aujourd’hui. La Démocratie est par essence respect des Lois, alors la jeunesse doit en toute responsabilité et conformément aux lois et règlements de la République contribuer à bâtir une Afrique forte et indépendante du joug néocolonial. Je vous remercie. 

caravane tournons la page

Propos recueillis par Ecrivain du Sahel

ActuNiger

Commentaires  

+3 #1 MOI 28-09-2017 05:33
Il n'y aura pas de démocratie au Niger tant que l'accès de tous à une éducation de qualité ne sera pas garanti. Le reste n'est du verbiage et de l'escroquerie.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #2 MOI 28-09-2017 05:34
Il n'y aura pas de démocratie au Niger tant que l'accès de tous à une éducation de qualité ne sera pas garanti. Le reste n'est que du verbiage et de l'escroquerie.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #3 Sagesse Africaine 28-09-2017 07:38
Qui finance cette campagne? Dans quel but la finance-t-il? Tant que nos ONG et associations ne se feront que les capteurs fonds de soi-disant philanthropes occidentaux et ressasseurs de réflexes pavloviens conçus et orchestrés depuis l'occident, l'Afrique ne sortira pas de l'ornière...
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #4 karami 28-09-2017 07:52
maikol zodi ou maikol jackson un voyou tout fait
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #5 agali 28-09-2017 09:21
Citation en provenance du commentaire précédent de karami :
maikol zodi ou maikol jackson un voyou tout fait

to karami ou karanbani
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #6 maito 28-09-2017 10:31
on crée la tempête à droite et à gauche pour appeler les fonds de quelques groupes occidentaux dans le seul but de tirer un maximum de profit sans se mouiller le maillot.L'Afrique ne se développera à tout point de vue que dans le travail concret,physique,intellectuel véritablement productif.Toute autre gesticulation à vouloir se faire passer pour les moralistes du monde n'est qu'un subterfuge pour vivre dans la grande facilité
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #7 Dan Niger 28-09-2017 18:42
Citation en provenance du commentaire précédent de maito :
on crée la tempête à droite et à gauche pour appeler les fonds de quelques groupes occidentaux dans le seul but de tirer un maximum de profit sans se mouiller le maillot.L'Afrique ne se développera à tout point de vue que dans le travail concret,physique,intellectuel véritablement productif.Toute autre gesticulation à vouloir se faire passer pour les moralistes du monde n'est qu'un subterfuge pour vivre dans la grande facilité

je crois que l'absence d'alternance n'est toujours synonyme de mauvaise democratie. l'essentiel est que le peuple elisent réellement le dirigent. Angela Merkel entame un quatrième mandat: a méditer
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 dan niger 29-09-2017 07:56
je me demande pourquoi nos pseudo intellectuels s'accrochent absolument à ce concept de DÉMOCRATIE qui ne nous a apporté que zizanie et détournement dans sa forme actuelle. Pensons à une démocratie authentiquement africaine où toutes ces institutions budgétivores seront bannies et où le peuple sera réellement au centre des préoccupations. L'Arabie Saoudite n'est pas une démocratie, en Allemagne Markell est à son 3è mandat........... Tanja aurait transformé positivement ce pays n'eurent été les campagnes de diabolisation de ce qu'il a entrepris. Châpeau à Nouhou Arzika qui avait expliqué cela sans avoir été compris
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #9 Eric 29-09-2017 09:04
c'est pas la cause le problème, mais les acteurs et le financement de ces soit disant activités panafricanistes!!
Tournons la page oui mais avec quels acteurs et sous le financement de qui????
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 BELLO 29-09-2017 21:28
Je vois les tazartchistes devant cette foule; est-ce à dire qu'il y a un nouveau tazartché en gesticulation!
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #11 LES SOLDATS LIBRES 02-10-2017 13:57
Si Maikoul Zodi savait que depuis 1995, d'autres trois personnalités politiques du Centre et ouest-africain, avaient été formées par de faux profs en science politique aux fins de développer et vulgariser la campagne génocidaire aux lieutenants de leurs formations politiques telle qu'au Rwanda!!! Ah! Le coordonnateur Maikoul Zodi aura alors compris d'avoir perdu son temps à tenir la canne d'un aveugle qui ne fait confiance même pas à son ombre. Il suffit de réfléchir pour comprendre ce que l'inflexible croyant à Allah (swt) Elh Mamane Barmou a l'habitude de dire: "LE DANGER QUI FIT SORTIR LE RAT DE SON GÎTE EST PLUS GRAVE QUE CELUI DE L’EXTÉRIEUR". Pareil chez nous et la Campagne «Tournons la page» entamée en RDC le 15 Septembre 2017; Mr Zodi devait être sensé comprendre SE le Pdt Kabila qui, sachant ce qu'il sait dont beaucoup de congolais ignorent, ne confisque le pouvoir mais ne doit le céder au malveillant. Please! Commentons positivement pour notre pays et son solidaire peuple.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

Booster ACTUNIGER 800-800 pixels Plan de travail1

Top de la semaine

Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...Lire plus...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 15/01/2021, 10:33
la-politique-en-phase-critique-au-niger-par-moustapha-liman-tinguiriUne fois n’est pas coutume, je veux partager quelques réflexions dans un domaine où je ne suis point...
Publier le 13/01/2021, 19:58
la-ceni-invite-les-acteurs-politiques-a-enlever-leurs-supports-de-propagande-electorale-encore-visibles-dans-les-lieux-publics Dans un communiqué publié, le mardi 12 janvier 2021, la commission électorale nationale indépendante...

Dans la même Rubrique

Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

15 janvier 2021
Trafic de drogue : 124,125 Kg de cannabis saisis, 07 personnes dont un militaire et deux fonctionnaires de la Justice interpellées (Communiqué de presse du Procureur Général près la Cour d’Appel de Niamey)

Le vendredi 08 janvier 2021, un véhicule sans immatriculation venant de Dosso et faisant route en direction de Niamey, a brisé les barrières de la police de Dosso et de...

Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

9 janvier 2021
Fonds commun du secteur éducation (FCSE) : offrir des opportunités aux jeunes et aux filles (Communiqué de presse)

  L’insertion des jeunes est au cœur des préoccupations gouvernementales, notamment en raison de l’extrême jeunesse de la population nigérienne. En effet, des milliers de diplômés et autres jeunes déscolarisés...

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

7 janvier 2021
COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA HALCIA SUITE A L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU 27 DECEMBRE 2020

Le Niger a organisé le dimanche 27 décembre 2020 les élections législatives et présidentielle premier tour. A cette occasion, la Haute Autorité de lutte contre la Corruption et les Infractions...

Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

4 janvier 2021
Drame de Tchombangou et Zaroumdarèye : le gouvernement décrète un deuil national de 3 jours en hommage aux victimes

Le gouvernement a annoncé ce lundi 4 janvier, qu’un deuil national de trois (3) jours à compter du mardi 5 janvier est décrété suite au massacre d’une centaine de civils...

Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

4 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et Zaroumdarèye : une centaine de civils tués, le premier ministre sur les lieux du drame

Le premier ministre s’est rendu dimanche 3 janvier à Tchombangou et Zaroumdarèye, dans la commune de Tondikiwindi, où une centaine de civils ont été massacrés par des présumés djihadistes le...

Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

3 janvier 2021
Massacre de Tchombangou et de Zaroumdarèye : un bilan lourd, en attendant la réaction des autorités

Plus de 24 h après le raid meurtrier d’individus armés contre les villages de Tchombangou et de Zaroumdarèye, dans la région de Tillabéri et près de la frontière malienne, aucun...