mardi, 13 novembre 2018
French Arabic Chinese (Simplified) English Turkish
Flash Infos
........ ....... ....... ........ ....... ....... ...... ........ ....... .......

atelier dividende demographique

La Première Dame Dr Lalla Malika Issoufou a honoré de sa présence, hier, à l'hôtel Gaweye de Niamey, l'ouverture d'un atelier sur le dividende démographique organisé par l'ONG Animas Sutura, le Ministère de la Population et celui de la Santé Publique, avec l'appui financier de la coopération allemande à travers la KFW.

Le but de l'atelier est de mobiliser les acteurs pour optimiser les résultats et capitaliser les acquis en vue du dividende démographique.
Durant trois jours, les participants discuteront des déterminants de la croissance démographique nigérienne ainsi que les conditions de la capture du dividende démographique. C'est la ministre de la Population, Mme Kaffa Rékiatou Christelle Jackou qui a prononcé le discours d'ouverture de l'atelier en présence des membres du gouvernement, des députés nationaux, des ambassadeurs et représentants des organisations internationales, du directeur résidant du bureau KFW Niamey, de la représentante du directeur générale de l'Organisation Ouest Africaine de la Santé, du directeur exécutif d'Animas Sutura, des représentants des ONG et associations et de plusieurs invités.

  Ouvrant les travaux de l’atelier, la Ministre en charge de la Population, Mme Kaffa Rakiatou Christelle Jackou, dira  que ‘’ le dividende démographique est un phénomène de développement économique approprié pour le Niger, et les autres pays du Sahel. C’est la croissance potentielle de l’économie d’un pays qui résulte de l’évolution de la pyramide des âges de sa population’’.

 Elle a par ailleurs indiqué que ce phénomène de développement économique a fait l’objet de plusieurs années de recherche par des économistes, des démographes, l’objectif étant  l’amélioration de la condition humaine .Pour cela, les experts estiment que des actions doivent être menées dans les domaines de l’éducation, la santé, l’économie et la bonne gouvernance qui constituent les principales roues de dividende démographique.

Intervenant pour l’occasion, le Président du Conseil d’Administration de l’ONG Animas Sutura, M. Soumana Ousseini a remercié tous ceux qui ont honoré de leur présence  à cette rencontre, et  témoigné toute sa gratitude à la Coopération Allemande qui  finance avec succès depuis 2003, le Projet ‘’Marketing Social’ ’au Niger.

La Représentante de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS, organisme spécialisé de la CEDEAO), a pour sa part, affirmé que sa participation à ces présentes  assises témoigne de l’importance qu’accorde l’Institution aux questions de dividende démographique.

‘’Lors d’une mission conjointe conduite par le Secrétaire Général de l’ONU en novembre 2013 dans la Région du Sahel, en compagnie des autres partenaires au développement, le Président de la République du Niger,  Issoufou Mahamadou avait lancé un Appel à l’Action sur les questions démographiques pour solliciter l’appui régional et international pour soutenir le Niger à relever le défi de la croissance démographique’’, a rappelé le Directeur résident de la Coopération financière  allemande, Markus Schlomam, qui dira , que cette Institution ‘’est plus que jamais disposée à travailler de façon concertée et coordonnée aux côtés du Niger’’.

A preuve, elle a apporté tout son soutien pour l’organisation de cet atelier,  financé  depuis 2003  le  projet’’ Planification Familiale et Prévention du Sida’’avant de signer un Contrat de financement d’un montant de 27 millions d’Euros  pour la mise en œuvre d’un nouveau Programme de ‘’Santé Reproductive’’. 

 Selon Markus Schlömam, les experts  prédisent deux évènements  démographiques majeurs au Niger, d’ici 2050 : une augmentation rapide de la population qui fera de lui, selon toute évidence , le deuxième pays le plus peuplé d’Afrique de l’Ouest, après le Nigeria, une  augmentation conséquente du flux migratoire composé massivement de jeunes pleins de potentiels à la recherche d’une terre d’accueil, capable de concrétiser leurs aspiration.

 ‘’ Avec la récente visite de la Chancelière allemande au Niger’’, a-t-il ajouté,‘’l’Allemagne a réitéré une fois de plus son engagement et sa disponibilité à rester à ses côtés pour continuer d’appuyer les actions de développement’’.

 Au cours de ce forum de 3 jours,  acteurs et décideurs politiques en matière de population et démographie, feront, chacun dans sa sphère de compétence, des exposés afin que se dégage une synergie d’actions en vue de créer les conditions objectives d’une certaine transition démographique au Niger.

 ‘’Gageons qu’avec l’engagement politique fort dans notre pays, et l’appui important des partenaires, le Niger saura mettre en œuvre des actions concrètes pour réaliser le dividende démographique pour le bien –être de ses populations’’ a souhaité la Ministre en charge de la Population.

 ‘’Avec un taux de fécondité de 7 enfants par femme, le Niger est classé parmi les pays les plus peuplés d’Afrique. Sa population est passée de 3 millions d’habitants en 1960 à plus de 5 millions en 1977 pour atteindre près de18 millions en 2016’’ selon des statistiques officielles.

 

Commentaires   

+2 #1 CMS 17-11-2016 07:24
Encore malika....
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #2 JMJ 17-11-2016 08:13
:zzz :zzz :zzz :zzz C'est quoi le dividende démographique ??? :-* :-* :-*
Citer | Signaler à l’administrateur
+1 #3 wane mutune 17-11-2016 08:56
Ne vous faites pas d'illusion, vous ne pouvez pas profiter du dividende démographique comme certains pays de l'Asie car le Niger est loin de faire sa transition démographique. Certes la mortalité a diminué mais la fécondité reste la plus élevée au monde ce qui maintiendra longtemps si on ne fait rien l'élargissement de la base de la pyramide d'âge faite de sujets très jeunes aux besoins énormes à prendre en charge par une population active moins nombreuses et relativement pauvre. Tant que la population supposée active (entre 15 et 65ans) reste inférieure à celle dite non active (inférieure à 15 ans plus les sujets âgés de plus de 65 ans) à prendre en charge par ceux qui travaillent, la pauvreté restera une préoccupation au quotidien. D'autres facteurs contribuant à profiter de ce dividende sont actuellement médiocres tels la gouvernance faite de corruption et assimilés, une économie moribonde, une éducation à la débandade et une planification familiale peu reluisante.
Citer | Signaler à l’administrateur
+3 #4 Dan-Aïr 17-11-2016 09:34
Education, arriérés de pécules et salaires, classes sans équipement et fourniture :-x , vous à l'école privée. Santé, CSI non équipés, personnel non formé et non motivé :-x , pour vous cabinet médical privé nationale et international, soins à la charge des contribuables. Economie, boutiques fermés ou détruit, surtaxe douanière, plus de barrières pour le petit commerçant :-x , pour vous les marchés publics, les facilités administratives et bancaires, la main mise sur la chambre de commerce. il faut nous laisser tranquille
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #5 Avec-Mes-respects 17-11-2016 10:00
Bonjour,
A mon avis (ferme conviction), une démographie n'a jamais été en toute réalité un frein au progrès, au développement d'un peuple. Plus de mode, plus d'intellectuels, plus de bras valides dans un avenir proche: plus de médecins, de géographes, d’historiens, de sociologues, de psychologues, de mathématiciens, d'épidémiologistes, de chimistes, de physiciens, de juges, d'écrivains...Nous avons sincèrement un problème de gouvernance, de dirigeants patriotes qui craingnent sincèrement le jour où il rendra compte au détails près auprès du Juge Juste (Dieu). Au Niger, le pouvoir est un moyen d'enrichessement. Je ne suis d'aucun parti. Regardez ceux du PNDS à commencé par le PRN, comment ils se sont enrichis, régardez tous ceux qui sont passés au pouvoir...Le Niger n'est pas un pays pauvre au vrais sens du terme, mais très, très mal géré: corruption, favoritisme, abus de pouvoir (celui qui passe au pouvoir fait le gros dos au lieu d'être modeste et juste).Mes excuses. Cordialement
Citer | Signaler à l’administrateur
+4 #6 Amadou 17-11-2016 11:26
Je suis d'accord avec"Avec-Mes-Respects". Tous les gouvernements ont endormi le peuple dans cette histoire de démographie. Il faut capitaliser cette richesse humaine. Il n'y a pas de développement économique sans consommateurs. Les gouvernements font preuve de malhonnêteté intellectuelle et font le jeu de ceux qui le manque de croissance de la population fait frein à leur développement. Merci
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #7 Maiga One 18-11-2016 12:30
D'accord avec 5 et 6. La population ne peut jamais être un obstacle. Quel est le pays dans toute l'histoire de l'humanité qui a fait faillite à cause de sa population? AUCUN !!!. Par contre aucun pays ne peut être une puissance sans un masse critique d'habitants. Certes, à cause de la mauvaise gestion et du caractère pas très responsable de certains de nos dirigeants ces dernières années, on perd espoir. Les négros sont infantilisés par les européens qui sont menacés par nos croissances démographiques
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #8 Maiga One 18-11-2016 12:34
Mieux, les occidentaux intoxiquent nos pays avec des fausses théories car ils craignent que nous ne les envahissions chez eux quand on sera en surnombre. Cela a déjà commencé. Ils ont fait de projections sur 50 à 100 à l'issue des quelles, même chez eux notre culture va dominer la leur car ils ne procréent plus.
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #9 Amadou 20-11-2016 11:42
Le ridicule ne tue pas au Niger, certes.mais Malika la pondeuse, la seule première dame a avoir accouché pendant le mandat de son mari , Malika qui n' a jamais renoncé a pondre, est mal placée pour être la marraine du dividende démographique.Dans tous les cas, cette initiative de Animas est un bluff et une insulte à la communauté islamique de notre pays.Dieu n'aime pas ça.
Citer | Signaler à l’administrateur
-1 #10 Anpiiniger 21-11-2016 21:04
Ce programme n'a rien à avoir avec le planing familial. Il vise à faire de nos pays des clients assidùs poùr la capote en banalisant la fornication. Ce sont les propos d'ùn ministre français Il disait "l'islamisme est en train de prendre de l'ampleùr aù Nigeria avec l'instaùration de la charia dans toùs les Etats dù nord, le Cameroùn rampe vers l'islamisme, si noùs laissons ùn régime islamiste s'installer en Algérie, c'est fini poùr notre économie
Citer | Signaler à l’administrateur
0 #11 Anpiiniger 21-11-2016 21:06
Book Haram n'est qùe la réponse à cette préoccùpoation. Il s''agit de créer ùn moùvement violent qùi diabolisera l'islam et freinera l'adoption de la charia aù Nigeria et plùs tard aù Niger. Il s'agit aùssi de freiner net l'avancée de la chine dans le continent aù détriment de la France et des Etats ùnis Alors ce n'est qùe la sùite qùi vise l'institùtion de l'homosexùalité et le mariage homosexùel aù Niger. DEs ONG ont déjà ùn partenariat avec le promoteùr de "Sexe sans Taboù". La cagnote est de 64 milliards. Les écoles qùi manqùent de toùt, ne manqùent pas de moyen poùr se faire enseigner ces saletés.
Citer | Signaler à l’administrateur

Ajouter un Commentaire

EXE-promo-decodeur-internet-265x285 (2).jpg

 // Ecouter de la musique moderne nigerienne \\ 
actuzik1 min

Dans la même Rubrique

SCANDALE DE LA RÉHABILITATION DE LA RTA : sur la piste des entreprises SIGMA 2, MBC et… AREVA !

12 novembre 2018
SCANDALE DE LA RÉHABILITATION DE LA RTA : sur la piste des entreprises SIGMA 2, MBC et… AREVA !

Depuis le fameux tweet d’Omar Ladan Tchana, ex ministre d’état nigérien des mines puis des transports, une polémique fait rage au Niger, bien plus intensément sur les réseaux sociaux, à...

CANAL + : la série les « Capitales africaines : A Niamey » sur la chaine TV A+ dès le 20 novembre prochain

11 novembre 2018
CANAL + : la série les « Capitales africaines : A Niamey » sur la chaine TV A+ dès le 20 novembre prochain

  Le vendredi 9 Novembre 2018, le Directeur Général Canal + Niger, M. Cheikh Sarr, le Directeur de la Chaine A +, filiale du Groupe Canal+, M. Damiano Malchiodi, Mme...

RÉSERVE NATURELLE NATIONALE DE TERMIT ET DE TIN-TOUMM: la gestion désormais déléguée à l’ONG française Noé pour une période de 20 ans

9 novembre 2018
RÉSERVE NATURELLE NATIONALE DE TERMIT ET DE TIN-TOUMM: la gestion désormais déléguée à l’ONG française Noé pour une période de 20 ans

Le 5 novembre dernier, l’ONG française « Noé » était présent à Niamey au Niger, où elle a signé un accord de partenariat avec le gouvernement pour la délégation de la gestion...

FONDS D’AIDE A LA PRESSE : les médias enfin servis par le CSC pour les exercices 2016 et 2017

9 novembre 2018
FONDS D’AIDE A LA PRESSE : les médias enfin servis par le CSC pour les exercices 2016 et 2017

  Le président du Conseil supérieur de la Communication (CSC), Dr Sani Kabir, a animé un point de presse, ce jeudi 8 novembre 2018 à son cabinet. Ce point de...

FIN DE MISSION DE LA COORDONNATRICE DE PROGRAMMES ONU-FEMMES NIGER : le Président du REJEA lui rend un hommage mérité

9 novembre 2018
FIN DE MISSION DE LA COORDONNATRICE DE PROGRAMMES ONU-FEMMES NIGER : le Président du REJEA lui rend un hommage mérité

Le Réseau des Journalistes pour l’Eau, l’Hygiène et l’Assainissement (REJEA) a organisé, ce vendredi 9 Novembre 2018, une cérémonie solennelle de remise de témoignage de satisfaction à la représentante Pays...

ZINDER : Le délibéré du procès en appel de l’activiste Yahaya Badamassi fixé au 5 décembre

7 novembre 2018
ZINDER : Le délibéré du procès en appel de l’activiste Yahaya Badamassi fixé au 5 décembre

C’est aujourd’hui, mercredi 7 novembre, que s’est tenu à Zinder, le procès en appel de l'acteur de la société civile,  Yahaya Badamassi. Après examen de l’affaire par la cour, le...